Vin, you're a Tanner (complète) (PG13)

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

Re: Vin, you're a Tanner (complète) (PG13)

Message  clairounett le Mer 30 Jan - 20:20

J'aime toujours autant.... 2love2 2love2 2love2
Juste impatiente de lire une suite ce soir ... rolles rolles hein que oui ??? ptdr
avatar
clairounett
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 32
Localisation : dans un trou perdu....que j'adore
Date d'inscription : 28/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://clairounett.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vin, you're a Tanner (complète) (PG13)

Message  nathaloche le Jeu 31 Jan - 22:59

ben elle est où la suite ????? Sad Sad
avatar
nathaloche
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3996
Age : 44
Localisation : dans les bras d'enrique
Date d'inscription : 15/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://enriquemurcianoandnath.com/cariboost1/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vin, you're a Tanner (complète) (PG13)

Message  Mouchette le Ven 1 Fév - 20:05

Voilà une suite un peu plus longue.
Ce petit chou me fend de plus en plus le coeur!!!!
afraid
*******************************

Buck se fit dépasser par JD dans le hall, rigolant de voir son fils tout excité pour ouvrir la porte à Nettie. Il aperçut du coin de l’œil Vin à la porte de la cuisine, un peu de farine sur la joue, un grand sourire plaqué sur le visage. Et soudain, tout sembla se dérouler au ralentit pour Buck, et pourtant, il comprit qu’il ne pourrait rien retenir, rien empêcher. Le visage de JD se figea quand il vit qui se tenait à la porte, il tourna des yeux agrandis de peur vers son père ; Vin perdit son sourire, son corps se tendit. Buck eut l’instinct de prendre JD dans ses bras, et de bloquer le passage, mais il savait que c’était inutile.

Un homme, entouré de 4 agents de police, tendit un papier à Buck :

-Nous sommes venus chercher Vin Tanner. Sur ordre de justice, il sera placé en famille d’accueil, jusqu’à la prochaine décision du juge.

Buck saisit la feuille, la gorge serrée, comprenant tout de suite que ce n’était que trop vrai. L’homme fit un pas en avant, exigeant du regard que Buck s’efface de son chemin. En temps normal, l’agent de l’ATF n’aurait pas bougé d’un pouce, mais il avait JD dans ses bras, et il ne pouvait pas se permettre de laisser son fils en travers du chemin de cet homme.

L’homme se dirigea immédiatement vers Vin, qui n’avait pas bougé. Ses grands yeux bleus fixaient cet ennemi, cherchant à comprendre pourquoi ce n’était pas Nettie qui était venue pour prendre son déjeuner, pourquoi c’était cet homme qui était là. L’homme était maintenant tout près, il pouvait sentir son odeur de transpiration, il vit son bras qui se dirigeait vers lui…

-Ne touchez pas à mon fils !

Une voix glaciale, sèche, interrompit l’homme dans son geste. Il se retourna, et vit un homme en pantalons de jogging, torse nu, un bandage à l’épaule, qui le fusillait du regard depuis le milieu des escaliers. Il aurait pu être armé de kalachnikovs qu’il n’aurait pas été plus effrayant. L’homme n’était pas courageux, mais ambitieux, et cette mission pouvait lui valoir un sacré avancement s’il la menait à bien ; alors, il fit front.

-Vous devez être Chris Larabee. Je suis l’assistant social Collins. Vin Tanner doit être emmené dans une famille d’accueil sur décision du juge. Vous ne pouvez pas empêcher cela.

Buck vit deux des policiers bouger en direction de Chris, prêts à intervenir. Il sentait JD trembler dans ses bras, et savait que ce n’était qu’une question de temps avant qu’il n’éclate en sanglots : il était petit, mais ne comprenait que trop bien ce que tout ceci signifiait. Buck était très étonné de la maîtrise de son collègue. Il le sentait pourtant bouillonner, et il ne savait pas qui allait craquer en premier, et rendre ainsi cette situation encore plus tragique.

-Ce n’est pas à vous de vous occuper du dossier de Vin. Nettie Wells est l’assistante sociale en charge.

Chris utilisait sa voix la plus létale, celle qui faisait flancher plus d’un malfrats. Collins déglutit, essayant de se convaincre que des gens importants étaient derrière lui pour le soutenir, quoi qu’il arrive.

-Nettie Wells a été déchargée de tous ses dossiers, car elle est suspectée de faute grave dans le dossier de Vin Tanner. Maintenant, j’ai assez discuté avec vous.

Collins se retourna vers Vin, et le saisit brutalement par le bras pour le traîner au-dehors. L’enfant cria de douleur et de peur. Chris ne put plus se contenir : dans un hurlement de rage, il se précipita en bas des escaliers. Mais il ne put atteindre Collins et son fils, car deux policiers l’attendaient, et lui bloquèrent le passage. Une bataille s’engagea entre les trois hommes, pendant que Collins, encadré par les deux autres agents, sortait avec Vin. La tragédie était enclenchée : Vin hurlait et se débattait, JD pleurait, Chris criait et se battait. Buck ne pouvait que tenter de calmer JD dans ses bras, et voir impuissant toute la scène qui se déroulait devant lui.

Ils étaient maintenant tous dehors. Collins devait batailler ferme pour entraîner Vin dans la voiture. Vin qui hurlait et hurlait du plus profond de ses poumons :

-Papa ! Papaaaaaaaa !

Chaque cri amenait Chris à se battre avec plus de férocité. En temps normal, il n’aurait fait qu’une bouchée des deux policiers, mais sa blessure l’handicapait.

-Chriiiiiiiiiiis ! Chriiiiiiiiiis ! Buuuuuck, aide-moi !

Buck sentait les larmes couler sur ses joues, mais il ne pouvait rien faire pour aider Vin. Il savait que Collins agissait réellement sur ordre du juge, et que s’interposer maintenant n’amènerait que plus de problèmes. La façon dont tout cela se passait, les cris désespérés de Vin n’étaient pas supportables. Mais il ne pouvait rien faire. Pas encore. Mais il se jura de se battre comme une bête féroce pour que Chris puisse récupérer le plus rapidement possible son fils.

-JD ! JD ! hurlait désespérément Vin, qui se débattait férocement, mais n’arrivait pas à faire lâcher prise à Collins.

Buck sentit JD se tendre à son nom, puis se mettre à hurler hystériquement, cherchant à rejoindre son cousin. Mais Buck le tenait fermement. Et puis, il vit Vin rejeter la tête en arrière, il le vit chercher son dernier souffle tout au fond de ses poumons, et l’entendit crier une dernière fois. Un cri qui allait rester longtemps gravé dans le cœur de Chris, Buck et JD :

-Maaaaamaaaaaannnnn !

Puis Vin devint totalement inerte, se laissant traîner à l’intérieur de la voiture par Collins. Chris s’était figé sur ce cri, comprenant que le désespoir de son fils avait atteint un point ultime. L’un des policiers profita de cet instant pour frapper vicieusement l’agent sur sa blessure, le laissant pantelant sur le sol.

Ensuite il n’y eut plus que les hoquets de JD qui tentait de reprendre son souffle, les grognements de Chris qui tentait de se relever. Ils étaient partis avec Vin.

Buck caressa doucement le dos de son fils, pour qu’il retrouve gentiment sa respiration. Il connaissait assez son collègue pour savoir qu’il ne devait pas tenter de l’aider à se relever. Chris devait le faire par lui-même, comme une sorte de punition. Et cela canaliserait peut-être sa rage.

Chris était au sol. Le cœur brisé, la rage au ventre. Il se démenait pour pouvoir se relever, mais son épaule le lançait tellement qu’il retombait à chaque fois au sol. Pourtant, cette douleur-là n’était rien. S’il ne pouvait pas se relever seul, alors il ne pourrait jamais supporter la douleur de l’enlèvement de son fils. Et il avait besoin d’être fort pour Vin. Il fit une énième tentative, criant de colère et de douleur, et réussit enfin à se mettre sur un coude. Se mettre debout fut alors plus facile. Il laissa ses yeux remplis de colère fixer la route où Vin avait disparu. Il sentait en lui une envie de meurtre, une envie de vengeance, une envie de destruction. Il laissa cette envie grandir en lui.

-Je vais le tuer.

Une simple affirmation qui fit froid dans le dos de Buck, car il comprit que son collègue ne parlait pas en l’air, et était prêt à tout. Chris se tourna vers lui :

-Je vais tuer Fitzgerald.

Puis il se tourna pour rentrer dans la maison.

-Chris ! Attends, tu… Ça ne peut pas être lui !

-Bien sûr que si ! Qui veux-tu que ce soit d’autre ?!

Chris s’était retourné face à Buck, la violence à fleur de peau.

-Chris, Martin serait incapable de faire subir ça à Vin, même si

-Bien sûr que Martin en est incapable. Je te parle de son père !

-Mais… Comment pourrait-il être au courant ? Martin a assuré qu’il ne dirait rien.

-Victor Fitzgerald est assez puissant et malin pour trouver ça tout seul. J’aurais dû me méfier plus. Mais maintenant, où qu’il soit, je vais lui faire payer très cher.

-Et perdre Vin à tout jamais ?

Chris resta figé sur place. Une tristesse infinie se mêlait à sa colère, colorant ses yeux verts d’une lumière intense. Il baissa la tête, ses épaules s’affaissèrent ; il semblait soudain ne plus savoir quoi faire. Buck comprit que son argument avait porté, peut-être plus fort qu’il ne le voulait, mais il savait maintenant que Chris n’irait pas chercher son arme. Chris se passa la main sur les yeux, puis fit un mouvement en direction du salon.

-Non, n’y songe même pas ! intervint sèchement Buck.

-Laisse-moi, Buck… J’en ai besoin !

-Tu ne te soûleras pas, Chris. Tu sais que cela n’arrangera rien.

Chris semblait tellement au bord de la rupture que Buck savait que s’il le laissait toucher à une seule goutte d’alcool maintenant, il replongerait dans les abysses qui l’avaient englouti à la mort de sa femme et de son fils. Buck avait eu un mal fou à l’en sortir, il n’y serait d’ailleurs jamais parvenu totalement sans la présence miraculeuse de Vin. Et maintenant, ce dernier avait besoin de toute la présence d’esprit de son père adoptif. Buck déposa autoritairement JD dans les bras de son collègue :

-Occupe-toi de JD, il a besoin que l’on soit fort.

Chris serra doucement JD dans ses bras, sentant que la présence de l’enfant l’apaisait un peu.

-Buck… Tu l’as entendu… Vin… Son cri… C’était… Va-t-il pouvoir se remettre de cette épreuve ? Il a appelé sa mère, Buck !

-Je ne sais pas quelles conséquences aura cette nouvelle épreuve pour Vin, mais je te promets que tu seras là pour l’aider. Et dis-toi que Vin est très fort.

-Je ne sais pas si

-Tu ne l’as pas vu planter son coude dans le nez de Collins. Il pissait le sang, le salaud ! C’était presque jouissif.

Chris eut un semblant de sourire : au moins, Collins ne s’en sortait pas indemne, et il était fier de son fils pour ce simple geste.

-Tu dois faire confiance à Vin, il saura t’attendre. Maintenant, je vais aller téléphoner à Martin, je pense qu’il aura envie de nous aider.
avatar
Mouchette
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3584
Age : 37
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 15/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vin, you're a Tanner (complète) (PG13)

Message  Théana le Ven 1 Fév - 20:21

affraid affraid affraid affraid affraid affraid mais pourquoi ????? affraid affraid affraid

m'a fait mal au coeur ce petit bout d'chou


c'st pas juste, c'est une bande de c******


la suite, vite !!!
avatar
Théana
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 9841
Localisation : sous la couette, de préférence ...
Date d'inscription : 08/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vin, you're a Tanner (complète) (PG13)

Message  clairounett le Sam 2 Fév - 17:05

Qu'est-ce qui se passe encore dans ta tête pour que tu nous ponde une suite comme ça ???
Pauvre petit bout de Vin.. Confused Confused
On aura une suite ce week-end ??
avatar
clairounett
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 32
Localisation : dans un trou perdu....que j'adore
Date d'inscription : 28/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://clairounett.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vin, you're a Tanner (complète) (PG13)

Message  nathaloche le Dim 3 Fév - 9:58

oh mmmyy goooddd j'étais trop dedans ça m'a fendu le coeur la manière dont ils emmènent le petit vin !!! Sad Sad Sad Sad c'était super dur et super touchant et quand il finit par un mammmmaaannn déchirant !!! la vache Sad Sad Sad Sad Sad

moi aussi je suis sur que c'était le père fitzgerald qui a fait le coup j'ai envie de lui défoncer la tête rgrrr rgrrr rgrrr rgrrr rgrrr rgrrr rgrrr rgrrr rgrrr rgrrr rgrrr

oh làlà mais quel passage sublime vite faut la suite maintenant bounce bounce bounce bounce
avatar
nathaloche
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3996
Age : 44
Localisation : dans les bras d'enrique
Date d'inscription : 15/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://enriquemurcianoandnath.com/cariboost1/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vin, you're a Tanner (complète) (PG13)

Message  clairounett le Lun 4 Fév - 23:41

eh oh !!!! Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad nuagenoir

J'ai faim de la suite !!!
avatar
clairounett
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 32
Localisation : dans un trou perdu....que j'adore
Date d'inscription : 28/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://clairounett.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vin, you're a Tanner (complète) (PG13)

Message  Mouchette le Mar 5 Fév - 22:39

Embarassed Embarassed je crois que malheureusement, je n'ai plus rien à offrir pour le moment... Neutral
avatar
Mouchette
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3584
Age : 37
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 15/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vin, you're a Tanner (complète) (PG13)

Message  nathaloche le Mar 5 Fév - 23:01

affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid oh ben non Sad Sad Sad Sad Sad
avatar
nathaloche
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3996
Age : 44
Localisation : dans les bras d'enrique
Date d'inscription : 15/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://enriquemurcianoandnath.com/cariboost1/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vin, you're a Tanner (complète) (PG13)

Message  clairounett le Mar 5 Fév - 23:39

Quoi ???? Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

M'en vais bouder et pas écrire la mienne puisque c'est ça...
avatar
clairounett
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 32
Localisation : dans un trou perdu....que j'adore
Date d'inscription : 28/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://clairounett.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vin, you're a Tanner (complète) (PG13)

Message  Mouchette le Sam 9 Fév - 0:23

Enfin une suite, désolée pour l'attente.
**********************************

Danny vit passer une tornade. Ce fut du moins l’impression qu’il eut depuis son bureau. En regardant la réaction de Sam et Vivian, il comprit que ses deux collègues avaient eu la même impression que lui. Martin avait abandonné ses béquilles, était apparu au bureau alors qu’il était toujours en congé, n’avait pas fait un seul signe envers ses coéquipiers, et s’était dirigé comme un fou furieux vers le bureau de Jack. Jack qui s’entretenait avec le deputy-director Victor Fitzgerald. Danny comprit que ce dernier devait être la raison de… quelque chose.


Martin entra dans le bureau de Jack sans frapper, sans rien dire à son chef, et se planta devant son père, les yeux remplis de fureur. Jack ouvrit la bouche, mais n’eut pas le temps de prononcer un seul mot.

-Où est-il ?

-Martin, de quel droit tu interromps ainsi une réunion entre ton chef et le deputy-director du FBI ? interrogea calmement et autoritairement Victor.

-Où est-il ?

Jack regardait tour à tour les deux hommes, comprenant qu’il ne servait à rien de se mêler de cette histoire, malgré son envie de remettre à l’ordre son agent pour être ainsi entré dans son bureau durant une importante réunion. Cette envie était de toute façon occultée par le fait que Martin avait apparemment quelque chose de très important à régler avec son père, et que cela ne déplaisait pas Jack de voir Victor sous les feux de la colère de son fils. Car, connaissant les deux hommes, il était plus que probable que Victor méritait ce traitement.

-Je vais vous laisser un moment.

Aucun des deux hommes ne fit attention à lui. Ils se regardaient, se jaugeaient, et Jack pouvait dire avec certitude qu’aucun des deux n’allait se sortir indemne de cette énième bataille. Il sortit de son bureau, mais ne ferma pas complètement la porte. C’était peut-être une affaire privée, mais il voulait pouvoir intervenir si cela tournait mal. Et à son avis, seul Victor aurait voulu garder le secret sur la dispute, ce qui lui enleva tout scrupule à ne pas fermer la porte. Jack se dirigea vers ses autres agents, qui faisaient de grands efforts pour faire semblant de ne pas être intéressés par ce qu’il se passait entre Martin et Victor. Mais quand ils virent Jack se poser sur une fesse sur le bureau de Danny, les bras croisés, regardant par les vitres de son bureau, ils laissèrent tous parler leur curiosité. Sam se racla la gorge, et posa la question que presque tous se posaient :

-Est-ce que quelqu’un sait de quoi il en retourne, cette fois ?

Danny hésita, puis répondit d’une voix tendue :

-J’en ai une petite idée. Et si j’ai raison, papa Fitzgerald peut se faire du souci.


Dans le bureau, Martin essayait de trouver une petite parcelle de remord dans les yeux de son père, mais tout ce qu’il pouvait y lire n’était qu’une assurance, presque une arrogance, comme toujours.

-Dis-moi où il est.

La voix était froide, accusatrice, mais pas haineuse. Pas encore. Mais une menace l’enrobait, une menace claire, qui allait obliger Victor à faire un choix.

-Il est dans un endroit sûr, où il est très bien traité. Mais je ne peux pas te dire où, seul le juge est au courant.

-Je ne te crois pas. Tu sais très bien où il est. C’est toi qui tires toutes les ficelles.

Victor ne répondit pas, se contentant de regarder son fils avec son air supérieur habituel. Martin serra les poings, tentant de garder son calme. Il ne servait à rien de frapper son père… pas encore. Il tenta une autre approche :

-Pourquoi est-ce que tu as fait ça ? Pourquoi est-ce que tu as enlevé Vin à sa famille ?

-Sa famille, c’est moi ! répondit Victor d’une voix tranchante.

-Toi ? Tu as abandonné sa mère en lui ordonnant d’avorter ! Et comment… comment es-tu au courant ?

-Qu’est-ce que tu croyais ?! Que toi et ce Larabee alliez pouvoir me cacher la vérité ? J’ai des relations partout, mon pauvre Martin, et rien de ce qui t’arrive ne m’est inconnu très longtemps !

-Mais pourquoi agir ainsi ? Tu te rends compte des conséquences pour Vin ?

-Il s’en remettra. De toute façon, il était hors de question qu’il reste une minute de plus avec Larabee. Cet homme n’est pas ce qu’il faut à Vin.

-Qu’est-ce que tu en sais ? Cet homme est merveilleux avec Vin, il est le père idéal !

-Je vois qu’il t’a déjà embobiné. Mais personne d’autre que moi n’a le droit d’avoir de l’influence sur mon fils. C’est à moi de décider ce qui est bien pour lui ou pas, et Larabee ne fait pas partie du plan.

Martin ouvrit la bouche, la referma. Il n’en revenait pas. Son père agissait comme s’il avait le droit de tout réglementer pour Vin. Mais il n’avait aucun droit avant qu’un juge n’en décide ! A moins que…

-Larabee n’aura aucune chance face au juge, n’est-ce pas ? Tu as déjà tout prévu, tout manipulé.

Victor ne répondit pas, continuant de regarder son fils dans les yeux, sûr de soi.

-Est-ce que tu as déjà vu Vin ? Est-ce que tu lui as parlé ?

-Non.

-Tu n’as aucune envie de l’élever. Tu vas le mettre en pension, dans une autre famille, un endroit que TU auras choisi, avec les règles que TU voudras. Mais tu n’iras jamais le voir, n’est-ce pas ?

-Je vais lui trouver un cadre favorable pour son éducation. Il aura tout ce dont il aura besoin, il sera bien éduqué.

-Il sera éduqué comme tu le voudras, strictement. Mais il lui manquera une chose, une chose essentielle, que tu ne pourras et ne voudras jamais lui fournir… L’amour d’un père.

Martin avait les larmes aux yeux, sa voix était prête à se briser dans un sanglot. Il ne voulait pas que Vin vive la même enfance que lui, il méritait mieux. Il méritait Larabee.

-Allons, Martin, arrête ce cirque. Ne me dis pas que j’ai été un mauvais père, tu as toujours eu ce que tu voulais, et malgré cela, je ne peux pas imaginer le nombre de fois où tu m’as déçu.

Martin partit d’un petit rire incrédule. Son père ne changerait décidément jamais.

-Ne gâche pas la vie d’un autre petit garçon.

Victor se leva, sentant tout à la fois dans la voix de son fils une supplication, de la colère, et beaucoup de tristesse.

-Martin, j’ai fait ce qu’il y avait de mieux à faire pour toi, je…. J’ai toujours tout fait pour ton bonheur.

-Vraiment ? Peut-être que tu le crois vraiment… Mais si tu veux faire une fois quelque chose de bien pour moi, quelque chose qui compte vraiment pour moi, laisse Vin tranquille. Laisse-le avec Larabee. Sors de leur vie.

-Je… je ne sais pas si

-Tu dois le faire. S’il te plaît, tu…

Martin se tut. Son père n’avait jamais cédé à ses supplications, pourquoi le ferait-il aujourd’hui ? Martin chercha désespérément quelque chose d’autre à dire ou faire pour sortir Vin de cette situation. Mais il se sentait perdu, impuissant. Il fit un pas en arrière, prit une profonde inspiration, et planta ses yeux dans ceux de son père. Vin avait besoin qu’il soit fort, alors il ne le décevrait pas.

-Dis-moi où il est. Laisse tomber cette histoire, ça ne pourra que faire du mal à tout le monde. A toi, à Vin, à moi… et à maman.

L’argument massue. Martin le savait, il ne voulait pas mêler sa mère à cette histoire, mais s’il fallait cela pour sauver Vin…

Victor s’était figé. Sa femme… Il n’avait même pas songé à sa réaction si elle apprenait… Il avait simplement pensé à placer Vin là où il le voulait, dans un endroit qu’il pourrait contrôler, mais sans s’impliquer. Pour lui, Elisabeth n’aurait jamais été au courant. Mais à présent, il comprenait que Martin ne laisserait jamais passer ça. Il était trop entier, trop honnête. Victor sentit sa résolution se fendre, il baissa la tête. Il soupira :

-Il est ici, à NY. Sous la garde d’une famille d’accueil. Ce sont des gens biens.

-Je veux que tu dises au juge que tu abandonnes à l’instant tout droit sur Vin Tanner. Que Larabee puisse récupérer son fils.

Victor grimaça. Il n’aurait pas cru qu’entendre dire « fils de Larabee » à propos de Vin lui ferait mal. Mais était-ce parce qu’il sentait, au fond de lui, une sorte d’amour paternel, malgré tout ? Ou était-ce une question de fierté, voire d’arrogance ? Sous le regard de Martin, Victor pencha pour la deuxième option. De toute façon, après ce qu’il venait de manigancer, cela n’avait plus d’importance.

Victor téléphona immédiatement au juge, et fit établir un papier afin que Vin puisse être retiré de la garde de la famille d’accueil. Martin sortit alors du bureau sans un regard pour son père, et téléphona à Chris pour lui annoncer la bonne nouvelle. L’agent de l’ATF indiqua qu’il prenait l’avion immédiatement pour NY. Martin raccrocha, se passant la main sur le visage. La confrontation avec son père avait été difficile, mais dans quelques heures, Vin serait à nouveau réuni avec les gens qu’il aimait. Mais Martin avait peur. Peur que ces quelques heures soient de trop. Il se décida brutalement : Vin ne passerait pas une minute de trop dans cette famille, si gentille soit-elle. Le jeune agent se dirigea vers la sortie à grandes enjambées, sans une explication pour ses collègues qui n’avaient pas encore osé lui adresser la parole. Il n’était même pas arrivé aux ascenseurs quand Danny le rattrapa :

-Martin, tu vas chercher Vin, n’est-ce pas ?

-Je… oui, je ne peux pas le laisser une minute de plus là-bas. On ne sait pas ce qu’il peut se passer dans sa tête. Il faut qu’il sache que tout va s’arranger. Je sais que c’est à Chris de faire ça, mais je ne peux pas… Je ne peux pas le laisser là-bas.

Danny sentit dans la voix de Martin qu’il lui demandait s’il avait vraiment raison de faire ça. Alors, il mit sa main sur son épaule, et la serra affectueusement.

-Tu as raison, Martin, tu dois aller le chercher, Chris ne t’en voudra pas. Mais…

Martin regarda Danny un peu paniqué :

-Mais ?

-Mais c’est moi qui conduit !

Martin sourit, soulagé : son meilleur ami, son grand frère serait avec lui.
avatar
Mouchette
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3584
Age : 37
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 15/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vin, you're a Tanner (complète) (PG13)

Message  Théana le Dim 10 Fév - 20:08

javais pas vu que t'avais mis une suite !!!!

oh le Daron

n'empèche que Marty s'est pas laissé faire, non mais !!!! et la il court avec super Danny chercher le petiot cheers cheers cheers

vite la suite !!!!!!!
avatar
Théana
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 9841
Localisation : sous la couette, de préférence ...
Date d'inscription : 08/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vin, you're a Tanner (complète) (PG13)

Message  nathaloche le Lun 11 Fév - 0:07

rrooo punaise j'avais pas vu que tu avais mis une suite mais punaise j'étais à fond dedans !!! je te jure j'avais envie de gueuler autant que Martin et franchement le marty m'a impressionné !! en fait tu m'as impressionné de nous avoir écrit un tel passage !!! punaise mais quel gros c...ce victor par contre il a eu la trouille de madame Fitzgerald on dirait !!

et le danny qui vient aider son brother !! tout était génial !!! par contre je veux la suite maitenant et revoir petit vin dans les bras de son papa de coeur !!! cheers cheers
avatar
nathaloche
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3996
Age : 44
Localisation : dans les bras d'enrique
Date d'inscription : 15/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://enriquemurcianoandnath.com/cariboost1/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vin, you're a Tanner (complète) (PG13)

Message  clairounett le Lun 11 Fév - 0:25

Théana a écrit:javais pas vu que t'avais mis une suite !!!!

oh le Daron

n'empèche que Marty s'est pas laissé faire, non mais !!!! et la il court avec super Danny chercher le petiot cheers cheers cheers

vite la suite !!!!!!!

il est bien où il est le petit bonhomme vert.. je copite sur Théana...
Vivement la suite... 2love2 2love2
avatar
clairounett
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 32
Localisation : dans un trou perdu....que j'adore
Date d'inscription : 28/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://clairounett.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vin, you're a Tanner (complète) (PG13)

Message  clairounett le Mar 12 Fév - 23:59

T'en a pas une même toute petite ??? J'ai été sage aujourd'hui (j'ai juste mis un peu la zone en cours... angepb angepb )
avatar
clairounett
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 32
Localisation : dans un trou perdu....que j'adore
Date d'inscription : 28/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://clairounett.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vin, you're a Tanner (complète) (PG13)

Message  Mouchette le Mer 13 Fév - 23:18

Merci pour vos comm', ça me fait toujours énormément plaisir I love you Et en plus j'ai même droit au p'tit bonhomme vert, c'est le bonheur! Razz
Mais par contre, pour une suite... J'ai un tas de travail à côté, dans lequel je n'arrive pas à avancer, alors ma fic, euh, j'ai plus rien du tout, mais absolument plus rien d'écrit... afraid Je vais faire pour me secouer un peu les puces, promis! rolles
J'ai été sage aujourd'hui (j'ai juste mis un peu la zone en cours...
Aha, on met la zone en cours?! pascontent Punition: avancer dans ta fic et poster une suite entre ce soir et demain matin! :vieux:
avatar
Mouchette
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3584
Age : 37
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 15/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vin, you're a Tanner (complète) (PG13)

Message  nathaloche le Sam 16 Fév - 1:00

toujours pas de suitteeeee ???? Shocked Shocked Sad Sad Sad Sad Sad Sad be mince alors et mon petit vi alors ? je veux des news moi !!!!
avatar
nathaloche
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3996
Age : 44
Localisation : dans les bras d'enrique
Date d'inscription : 15/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://enriquemurcianoandnath.com/cariboost1/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vin, you're a Tanner (complète) (PG13)

Message  clairounett le Sam 16 Fév - 1:19

Je croyais qu'il y avait une suite aussi moi... Crying or Very sad Crying or Very sad
avatar
clairounett
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 32
Localisation : dans un trou perdu....que j'adore
Date d'inscription : 28/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://clairounett.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vin, you're a Tanner (complète) (PG13)

Message  Mouchette le Dim 17 Fév - 0:13

Voila, voila! Une suite, où je ne suis pas contente de tout (en peu confus parfois?)...
Encore un grand merci pour votre lecture et vos messages, qui sont toujours très utiles pour maintenir la flamme! I love you
**********************

Danny parqua la voiture de l’autre côté de la rue, en face de la maison de la famille d’accueil. Il y avait un jardin devant la maison, pas très grand, mais c’était une jolie place verte. Une dizaine d’enfants, de tous âges, y jouaient. Danny jeta un coup d’œil à Martin. Son ami avait le regard fixé sur un seul des enfants, assis sur les marches de la maison. Vin avait le visage fermé, ne semblant pas être conscient de ce qui l’entourait, comme s’il s’était construit un mur autour de lui. Danny sentit une boule se former dans sa gorge, et se dit que Martin avait bien fait de décider de ne pas attendre Chris. Vin n’était pas bien, il n’était pas là où il devait être, cela était plus que visible.

-Il t’attend, Martin.

Martin eut une ombre de sourire, puis sortit de la voiture. Il avait le cœur brisé de voir Vin ainsi. Pourtant, il ne comprenait pas pourquoi il se sentait si nerveux, pourquoi il avait si peur de mal faire. Il voulait juste sortir Vin de là, et c’était sûrement uniquement ce que demandait son petit frère. Alors, pourquoi hésiter ? Martin commença à traverser la rue, lentement, fixant toujours son regard sur Vin, mais ayant toujours conscience de ce qui l’entourait. Et puis soudain, en plein milieu de la route, Martin s’arrêta. Il savait maintenant pourquoi il hésitait : Vin ne voulait plus le voir. Enfin, ce n’était peut-être pas tout à fait correct, Chris, Nathan et tous les autres le lui avaient bien expliqué. Mais pouvait-il s’imposer ainsi ? Son père, Victor Fitzgerald, s’était mis entre Vin et Chris, il les avait séparés. Martin n’était-il pas en train de faire la même chose ? Se mettre à la place de Chris, en allant chercher Vin là-dedans ? Ce n’était pas son rôle.

Martin eut soudain son attention attirée par un des plus grands garçons qui jouaient dans le jardin. Ce garçon semblait déjà vouloir jouer au caïd, il avait pourtant à peine 12 ans, d’après ce que pouvait estimer Martin. Il poussait méchamment un plus jeune que lui, frêle et timide, qui en avait les larmes aux yeux. Martin jeta un coup d’œil à Vin, l’attendant presque à le voir bondir pour défendre le plus jeune garçon, comme Chris lui avait raconté qu’il le faisait à l’orphelinat. Mais Vin semblait totalement inconscient de l’incident. Les deux garçons arrivèrent vers lui, et le presque-déjà-caïd décida de changer de victime. Il se tourna vers Vin, et l’apostropha brutalement. Mais Vin était comme absent de ce monde. Martin oublia toutes ses réticences : il entra à grandes enjambées dans le jardin, inconscient de la crainte qu’il suscitait aux enfants. Il repoussa fermement le « caïd », et s’agenouilla devant son petit frère :

-Vin ?

Vin leva la tête, le regard un peu perdu. Il semblait si loin de tout ça que Martin sentit une crainte terrible le saisir. Mais soudain, il vit quelque chose s’allumer dans les beaux yeux bleus de Vin. Et, sans comprendre comment, les deux frères se retrouvèrent dans les bras l’un de l’autre, dans une étreinte si forte que rien ni personne n’aurait pu les séparer.

-Lâchez cet enfant ! Vous n’avez pas le droit d’être là ! J’ai déjà appelé la police !

La voix menaçante d’un homme parvint enfin aux oreilles de Martin, qui se retourna. Il se retrouva en face de celui qui devait être le « père d’accueil ». Ce dernier était furieux, et vraiment menaçant : soit il assumait son rôle avec ferveur, soit Victor avait dû bien lui faire comprendre les choses quand il lui avait confié Vin.

-J’ai un papier qui atteste que je peux ramener Vin chez lui.

Martin se contorsionna pour prendre le papier dans sa poche, sans bouger Vin d’un millimètre. L’homme le prit et le lut avec méfiance, mais finalement hocha la tête, dit au revoir à Vin et s’éloigna.

Martin porta son frère jusqu’à la voiture, dans laquelle il monta sans lâcher son fardeau. Fardeau bien léger, songea le jeune agent. Il s’était mis sur le siège arrière, afin de pouvoir le garder contre lui. Danny se retourna en souriant, cherchant à savoir si tout allait bien.

-Hey, salut Vin ! Heureux de te revoir !

Vin tourna la tête vers Danny, et lui rendit timidement son sourire. Il était bien. Son frère était venu le rechercher, et Chris l’attendait sûrement tout près. Comme pour confirmer ses pensées, Martin lui parla doucement :

-Chris sera bientôt à NY, et vous pourrez rentrer chez vous ensemble. Plus personne ne peut vous séparer. Jamais.

Vin réfléchit un moment, puis osa poser la question qui le terrifiait :

-Est-ce que… est-ce que c’était parce que… ton… papa veut me prendre, que j’ai été amené ici ?

-C’était ça, Vin, mais maintenant, il ne fera plus rien pour vous séparer. Tout a été arrangé pour que Chris soit définitivement ton père.

-Est-ce qu’il est malheureux ?

Martin leva les sourcils d’étonnement. Vin était vraiment surprenant.

-Franchement, je ne sais pas si mon père est malheureux. Il ne te connaît pas, il n’a jamais été très à l’aise avec les enfants. Je crois… Je crois qu’il sait maintenant que le mieux pour toi est de rester avec Chris.

Vin hocha la tête avec vigueur, tirant un sourire à Martin.

-Oui, Chris est mon père. Mais… est-ce qu’il voudra me voir ?

-Je ne sais pas, Vin. Mais je sais que ce sera toujours à toi de décider. Si tu veux ou non le voir.

-Ma maman… commença doucement Vin. Ma maman m’a dit avant de mourir « Vin, tu es un Tanner. Ne l’oublie jamais. » Est-ce que tu crois que je peux être un Larabee aussi ?

-Tu peux être tout cela en même temps, Vin. Je crois que ta maman voulait que tu n’oublies pas d’où tu venais, que tu n’oublie pas toutes les bonnes choses qu’il y a eu entre vous. Mais ça ne signifie pas que tu dois rejeter le reste. Tu peux prendre tout ce qu’il y a de bien dans ce monde, tout ce que les gens ont à offrir de bien. Et je suis sûre que ta maman est fière de savoir que tu as trouvé quelqu’un d’aussi bien que Chris.

-Mais… j’aimerais aussi être un Fizg… un Fitzgerald… pour toi, et tout ce que tu m’apportes. Mais…

Martin se sentit submergé par l’émotion. Cet enfant de sept ans n’arrêtait pas de l’émouvoir, de le surprendre exactement là où cela touchait. Il dut se racler la gorge avant de pouvoir répondre à Vin. Il vit le regard de Danny dans le rétroviseur, et comprit que son ami était aussi ému que lui.

-Je pense que tu peux être un Fitzgerald, sans que cela soit relié à mon père. Tu sais, il y avait aussi des gens bien dans ma famille. Je me souviens d’un cowboy, de la fin du 18e siècle… Enfin, c’est tout une histoire, sûrement enrobée de légende, mais c’était quelqu’un de droit et juste. C’est mon arrière-grand-père qui m’a raconté son histoire, et cet arrière-grand-père était quelqu’un qui lui ressemblait, je pense. Et puis, il y avait aussi ma grand-mère, qui était quelqu’un d’exceptionnelle.

-Et il y a Martin, intervint Danny.

Vin sourit :

-Oui, il y a Martin.




Quelques semaines plus tard


-Eh ! mais qui voilà ?! s’écria Danny depuis son bureau.

Il venait de voir entrer Martin, tout sourire, sa main tenant celle d’un Vin au sourire semblable.

-Je croyais que tu étais en vacances, brother ?

-Vin et moi voulions d’abord venir vous dire un petit bonjour.

-Tu sais qu’on t’a déjà donné ton cadeau d’anniversaire, et que tu n’en auras pas d’autres jusqu’à l’année prochaine ?

-Je sais, merci, rigola Martin. Est-ce que Jack est là ?

-Dans son bureau.

-Vin, je vais aller discuter avec mon patron, peux-tu rester un moment avec « oncle Danny » ?

Martin fit un clin d’œil à son petit frère, qui passa inaperçu aux yeux de Danny. Vin tenta de réfréner son envie de rire, et se dirigea innocemment vers le bureau de Danny. Il posa ses bras croisés sur le bureau, posant son menton sur ses bras, et leva ses grands yeux bleus vers son «oncle».

-Alors, Vin, content de passer quelques jours de vacances avec ton grand frère ?

Le garçon hocha la tête, l’air un peu timide.

-Est-ce que tu sais déjà ce qu’a prévu Martin ?

À nouveau, Vin hocha la tête, sans rien dire. Ses doigts se mirent à tapoter le bureau, comme s’il voulait demander quelque chose, mais était trop timide pour le faire.

-Est-ce que ça va ? Il y a quelque chose que je peux faire pour toi ? Tu sais que tu peux tout demander à « oncle Danny », je peux tout faire, tu ne seras jamais déçu !

Vin retint un sourire. Danny était tombé dans le piège, après ça, tout irait comme sur des roulettes. Vin sentait le regard de Martin dans son dos, même si Danny n’était pas conscient d’être observé.

-Et bien… En fait… Je… Je me disais que ce serait bien si tu pouvais venir avec nous. Martin, toi et moi dans les montagnes, marcher ensemble, manger au feu de bois, dormir dans la tente. Et ça ferait plaisir à Martin… Je… je voudrais lui offrir cela pour son anniversaire : une semaine de camping avec son grand frère et son petit frère.

Vin finit sa phrase dans un souffle, comme s’il était terriblement gêné d’avoir osé poser la question. Il leva finalement des yeux remplis d’espoir vers son « oncle ». Danny ouvrit la bouche, la referma, semblant un peu pâlir. Il se passa la main dans les cheveux, tentant de réfléchir à la meilleure façon de refuser. Mais comment le pourrait-il ? Il venait de dire à Vin qu’il ne serait jamais déçu, quoi qu’il lui demande !

-Oh, euh… Un instant !

Il leva la main pour faire patienter l’enfant, prenant de l’autre un gros livre et se mit à le feuilleter.

-Alors, cam… campagnol… campanule… Ah ! camping : mode de séjour touristique ou sportif consistant à camper dans des installations (tentes, caravanes, etc.) et avec du matériel adapté à la vie en plein air. C’est malheureusement bien ce que je pensais… Euh, Vin, je sais que ça va contredire ce que je viens de dire, mais

Danny s’arrêta en plein phrase. Il y avait quelque chose qui clochait. Le visage de Vin semblait devenir de plus en plus rouge… jusqu’à ce qu’il ne puisse plus se contenir, et éclate de rire. Danny fronça les sourcils, relevant la tête… et vit Martin qui le regardait d’un air hilare. Jack, Sam et Vivian n’étaient pas en reste.

-Ha, ha ! Très drôle ! Tu as besoin d’un enfant pour faire tes gags, maintenant, Martin ?

Martin s’approcha et mit ses mains sur les épaules de Vin.

-Désolé, brother, mais il voulait vraiment t’inviter, et comme il ne comprenait pas qu’on ne puisse pas apprécier le camping, je lui ai proposé de faire le test. Et je peux te dire que ça en valait la peine, tu aurais vu ta tête !

Danny tira la langue à Vin, mais ne put, lui non plus, retenir plus longtemps son rire.

-Bon, chers collègues, il est temps pour moi et Vin de partir pour l’aventure, et de faire le plein d’air pur ! Bosser bien !

FIN ?
avatar
Mouchette
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3584
Age : 37
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 15/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vin, you're a Tanner (complète) (PG13)

Message  nathaloche le Dim 17 Fév - 1:06

oh mouchette j'ai adoré adoré adoré adoré adoré !!!!!!!!!! et ce petit vin qui m'a mis la larme à l'oeil end isant qu'il aurait aimé aussi être de la famille à Martin , c'est son grand frère, j'adore c'est super !!! et la référence au anc^tres cowboy Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes cette fin était sublime !!!et le summum la superbe blague de Martin àson "petit " Rolling Eyes frère danny!!! j'adore leur complicité à tous les deux bon allez on va imaginer qu'ils ont le même âge ptdr ptdr ptdr ptdr ptdr ptdr

je me disais d'ailleurs que ta prochaine fic pourrait se faire dans un camping avec Marty et danny ptdr ptdr ptdr ptdr ce serait génial !!

enfin tout cela pour te dire que cette fic était belle, émouvante, martin en grand frère est magnifique et que en plus tu m'as mis du danny alors .... bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom respect respect respect respect respect respect respect respect respect franchement chapeau pour cette belle fic, avec un petit vin que j'ai adopté aussi tiens !!!

allez c'est quand la prochaine !!! Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green

merci mouchette mercid e tout coeur si tu pouvais aussi me l'envoyer je suis en train de tout mettre en pakce !! merci mouchette !!!! j'en veux encore une avec du dan et du marty ensemble ...si tu veux des idées j'en ai plein !!! ptdr ptdr ptdr ptdr ptdr ptdr merci encore
avatar
nathaloche
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3996
Age : 44
Localisation : dans les bras d'enrique
Date d'inscription : 15/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://enriquemurcianoandnath.com/cariboost1/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vin, you're a Tanner (complète) (PG13)

Message  clara le Dim 17 Fév - 16:10

[img:f459]http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Grands_Smileys/3d-respect-43.gif[/IMG

Je viens de rattrapper mon retard ici aussi et my god!!! my god!!!!

Le seul truc c'est que je vois (complète) j'aime pas pas quand c'est fini

En tout cas cette histoire était plus qu'émouvente et le petit Vion m'a tiré les larmes plus d'une fois, je trouve qu'il n'y a pas plus belle histoire que les histoires avec les enfants et toi tu as su retranscrire tout ça avec brio

En plus tout fini super bien!!! un happy end ça fait toujours plaisir (oui c'est moi qui dit ça Laughing Laughing )

Le petit Vin a trouvé un sacré grand frère en Martin, ils vont avoir plein de choses à vivre ensemble maintenant, tien ça pourrait même faire l'objet d'une suite Mr.Red

Merci, merci,merci pour cette fic!!!

Et vivement la prochaine Mr.Red
avatar
clara
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 8775
Age : 38
Localisation : sous la douche!
Date d'inscription : 21/08/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vin, you're a Tanner (complète) (PG13)

Message  Mouchette le Dim 17 Fév - 20:43

Merci merci pour vos comm', les filles Embarassed Embarassed Embarassed I love you I love you I love you
Je suis contente que mon petit Vin a réussi à vous plaire Very Happy Je n'ai pas toujours été très sûre de moi, mais vos commentaires m'ont toujours aidé.
ils vont avoir plein de choses à vivre ensemble maintenant, tien ça pourrait même faire l'objet d'une suite
rolles
j'adore leur complicité à tous les deux bon allez on va imaginer qu'ils ont le même âge

ptdr je crois que c'est la seule façon de s'entendre sur ce point! ptdr
Encore merci!! sunny sunny
avatar
Mouchette
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3584
Age : 37
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 15/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vin, you're a Tanner (complète) (PG13)

Message  Théana le Dim 17 Fév - 21:31

c'est fini ya pu...... Sad c'est toujours triste la fin d'une fic et même si je suis une taylorienne de la pointe des cheveux ou bout des ongles des doigts de pied, j'ai beaucoup aimé suivre Martin dans cette aventure

C'était très touchant avec ce petit garçon et je me laisse espérer qu'il y a aura une suite à cette super fic Mr. Green

bravo à toi miss bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom
avatar
Théana
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 9841
Localisation : sous la couette, de préférence ...
Date d'inscription : 08/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vin, you're a Tanner (complète) (PG13)

Message  Mouchette le Lun 18 Fév - 22:38

Merci Théana! Very Happy
avatar
Mouchette
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3584
Age : 37
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 15/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vin, you're a Tanner (complète) (PG13)

Message  clairounett le Mar 19 Fév - 0:15

Je suis trop déçue d'avoir lu le mot fin... en plus je croyais que tu blaguais avec le point d'interrogation que tu avais mis (je suis pas folle y'avait bien un point d'interrogation !!??)
Mais ta fic était superbe, j'aurai bien aimé que tu ailles plus loin encore (peut-être dans une autre fic ??)
Les persos étaient plus touchant les uns que les autres.. 2love2 2love2
Voilà quoi, vivement la prochaine fic !!
avatar
clairounett
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 32
Localisation : dans un trou perdu....que j'adore
Date d'inscription : 28/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://clairounett.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vin, you're a Tanner (complète) (PG13)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum