-43%
Le deal à ne pas rater :
Braun Tondeuse À Barbe BT3041
28.59 € 50.01 €
Voir le deal

Mémoires d'une condamnée

Aller en bas

Mémoires d'une condamnée Empty Mémoires d'une condamnée

Message  Jenny le Lun 2 Avr - 22:59

Voilà un shot un peu long qui me tenait vraiment à coeur mais entre ma dernière fic et ce shot sur Elena, j'avais pas eu le temps de m'y mettre. C'est chose faite ! Petite dédicace à Tweetie qui n'a jamais lâché ce perso Wink

Je viens de me rendre compte que j'écrivais mes mémoires et j'en ai honte. Pourquoi ? Tout simplement parceque je ne sais pas ce que penseront de moi ceux qui les liront.
Mais si je le fais, c'est pour laisser une trace de moi, une trace de mon passage sur terre.
Il fut bref mais intense.
Par quoi commencer ?
Je suis née dans une petite ville dans l'Utah, Richville. Rien de bien transcandant il faut avouer.
J'ai passé toute mon enfance dans cette ville à faire les 400 coups sous l'oeil protecteur de mon père, paix à son âme.
Mon père était un de ces hommes pour qui la devise était : " quand on veut on peut ! " et ne réchignait jamais à la tâche. Il était fort comme un roc mais ses bras étaient les plus tendres du monde. Il travaillait comme ouvrier dans le bâtiment et s'était ruiné la santé pour que moi et ma mère ne manquions de rien.
Une sorte de nounours géant...il me manque mais je me réjouis à l'idée de le retrouver bientôt.
Ma mère...une puritaine dans l'âme.
Longtemps j'ai cru que tout ce qu'elle me disait était parole d'évangile...et je n'en était pas loin vu la tournure que nos relations ont prises.
Elle m'a élevée dans la crainte de Dieu, me rappelant à l'ordre à chaque érreurs commises et me disant que le Grand Patron ne m'accepterais jamais dans son royaume...
Au jour d'aujourd'hui, je n'y pense même pas.

Je suis là, dans mon lit d'hôpital, sentant mon coeur excercer un ultime effort. Je sens la fin proche, très proche...mais je suis sereine.
Je suis sereine parceque ma vie a été telle que je le voulais. Emplie d'amour, de rencontres extraordinaires, de gens merveilleux...alors je n'ai pas peur de mourrir et de laisser tout les gens que j'aime derrière moi.
Ce sentiment est tout nouveaux pour moi. Il y a quelques heures encore je pleurais à chaudes larmes, suppliant la vie de ne pas m'abandonner...et maintenant je me suis fait une raison. Ce fut rapide mais est-ce que j'ai vraiment le choix ?
Non je ne l'ai pas...ni le choix, ni le temps.

Sur une échelle de 1 à 10, à combien s'évalue le bonheur ? Moi je pense être arrivée au terme de cette escalade. Parceque j'ai été aimée des plus belles manières qu'il puisse exister.
Par mon père d'abord. C'est fou ce qu'il me manque...j'adorais ces petits moments entre nous quand il rentrait du travail le soir.
Il posait son sac près de l'entrée et je courrais vers lui, heureuse de le retrouver et ensuite, il me portait à bout de bras et me faisait tourner, répondant à mes éclats de rires de la même manière.
Mon père m'a toujours soutenue dans mes choix, il ne m'a jamais jugé, sachant très bien que l'on apprend de ses érreurs.
J'adorais le temps passé avec lui dans le jardin de notre maison...il m'avait construit une cabane en haut du plus grand chêne et j'y grimpais dès que ma mère se transformait en bonne soeur. Autant dire que c'était souvent ! Alors mon père montait me rejoindre et nous restions des heures à bavarder de tout et de rien, à jouer...
Lorsque je lui ai demandé, une fois plus grande, pourquoi il s'était marié avec ma mère et pourquoi il était encore avec elle, il m'a juste répondu :

" A notre rencontre, ta mère était la femme la plus douce et la plus gentille de la terre et même si elle a changé avec les années, je sais pertinnement que sous cette carapace qu'elle s'est forgée, la femme dont je suis tombé amoureux est toujours là. "

Mon père était au courrant des tendances religieuses de ma mère, mais il ne lui en voulait pas, mettant ça sur le compte de l'ennui, vu qu'elle ne travaillait pas.
Ils ne se disputaient presque jamais, mon père préférant la laisser dans ses croyances. Les seules fois où je les avaient surpris en train de se chamailler c'était à cause de moi. Ma mère tenait absolument à me faire rentrer dans son mouvement alors que mon père s'y opposait.
Il lui a toujours tenu tête pour cela. On ne pouvait forcer les gens à suivre un chemin que si ils le veulent et si que si ils le comprenait parfaitement disait-il.

Une famille parfaite en somme !

J'ai ensuite réussi à échapper à l'emprise de ma mère pour aller à l'université. Un autre monde, de nouveaux visages...le rêve !
Je faisais tout de même en sorte de rentrer le week end pour voir mon père, cette séparation avait été très douloureuse pour nous deux et je ne pouvais pas concevoir mes dimanche après-midi sans nos parties de pêches au bord du lac.
J'avais dans le but de devenir avocate....en y repensant aujourd'hui ça me fait bien rire ! Maître Sabrina Lawrence...tu parles d'une escroquerie !
Mais la vie sur le campus était fabuleuse...plus de mère à qui obéir, plus de réprimandes, plus de sermons sur ce qui est bien ou mal, plus de prières à répèter avant de s'endormir, plus de préventions sur le sexe avant le mariage...
Le sexe...aujourd'hui encore ça me fait bien rire ! A croire que ma mère m'a eu par l'opération du Saint Esprit !
De ce côté là il fallait bien avouer que j'étais tout ce qu'il y a de plus novice. Je n'étais jamais sortie avec un garcon, ma mère m'aurait tuée ! Mais là, elle n'était plus là alors je pouvais faire ce que je voulais et sortir avec tel ou tel garcon.
Bien sûr je n'étais pas une fille facile, j'étais plus le genre à croire au prince charmant.
Celui qui viendrait sur son beau cheval blanc et qui m'emmènerais loins d'ici...sauf que là le cheval blanc était un coupé sport au rouge flamboyant et que le prince charmant n'avait rien de charmant...mais ça je l'ai appris bien plus tard.
Matt Perkins. Toutes les filles étaient folles de lui. Le genre de type qui se sait craquant et qui en joue et moi, pauvre petite gourde, j'étais tombée dans le panneau.
Les rendez-vous entre 2 cours, les repas du midi ensembles, les promenades sur le campus...la relation rêvée pour une fille de mon âge !
Et puis je suis tombée amoureuse, vraiment...le stade des petits bisous et des mains dans la main était révolu ! J'avais 19 ans et je n'avais jamais fais l'amour. Aucun homme ne m'avait touchée et j'ignorais tout à propos du sexe, à part que c'était mal, que cela me conduirait tout droit en enfer dixit ma mère.
Et ce fameux jour est arrivé.
Matt et moi venions de faire l'amour pour la 1ere fois et il avait été très étonné d'être le 1er.

" Belle comme tu es ça m'étonne ! " s'était t'il exclamé.

Tu parles...lui avant moi avait dû couché avec la moitié des filles du campus et trop aveuglée que j'étais, je le croyais sincère dans ses déclarations d'amour.
Rien ne nous séparera, toi et moi c'est pour la vie...blablabla.
Alors quand je lui ais dis, au bout de 2 mois que j'étais enceinte, ce fut la douche froide pour lui !
Envolé le prince charmant, bonjour le muffle ! C'était lui ou le bébé. Il ne voulait pas gâcher son brillant avenir d'avocat à cause de moi et de cet enfant et il ne fallait surtout pas que sa famille l'aprenne.
Une famille renommée et respectée. Moi je me moquais de tout ça, de ses plans, je voulais garder cet enfant.
Alors il m'a quitté...bon débarras !
Lorsque ma mère a appris ça, elle est devenue folle et encore, je pèse mes mots ! Tout ses plans pour moi, tout était tombé a l'eau...à cause de ce batard comme elle l'appelait et aujourd'hui encore je crois qu'elle m'en veut mais je ne regrette rien.
Mon père lui, était fou de joie, m'appelant tous les jours pour savoir si je n'avais besoin de rien et tout ça, dans le dos de ma mère.
J'ai poursuivit quelques temps mes études et au bout de 3 mois, j'ai tout lâché.
Je voulais autre chose et le fait de croiser Matt tous les jours, le sentir si méprisant et aussi apeuré de devoir débourser un sou pour ce bébé m'était égal, j'aimais cet enfant, lui c'était déjà du passé. Ces regards accusateurs, ces filles jalouses et ces réflexions quant à ma moralité m'ont également encouragé à quitter l'université.
Le mois suivant, ma copine de chambre m'annonce que Matt est mort.
Il s'était tué au volant de sa voiture qu'il aimait tant et qu'il était mort sur le coup.
Même si je lui en voulais beaucoup et que je ne l'aimais plus, à défaut de dire que j'avais la haine, je remerciais le ciel de ne pas l'avoir fait souffrir, de l'avoir pris en quelques secondes. Matt était un salaud mais personne ne mérite de souffrir en mourrant.

J'ai donc déménagé avec l'aide de mon père pour New York, la grosse pomme, où tous les rêves sont possibles.
Enceinte de 6 mois il fallait que je me trouve un job. Me faire entretenir par mon père avait assez duré et je ne voulais pas lui apporter plus de problèmes qu'il n'en avait déjà avec ma mère.
Une charmante dame octogénaire m'a loué son petit studio sur la 43eme pour des clopinettes. Elle s'était prise d'affection pour moi, me rappellant sans cesse ma ressemblance avec sa petite fille.
Ilda. Elle m'a épaulé, guidée, conseillé les meilleurs médecins...aujourd'hui elle n'est plus de ce monde et elle me manque elle aussi.
Elle venait tout les matins avec ce pain si délicieux qu'elle faisait elle-même et me l'apportait, tout chaud, envellopé dans un torchon. Je savais toujours qu'elle allait frapper à ma porte, sentant l'odeur du pain chaud à des kilomètres à la ronde.

Je n'arrivais pas à trouver de boulot, pas étonnant vu mon état. Aucun patron assez intélligent ne souhaitait s'encombrer d'une salariée sur le point d'accoucher, fallait être tordu.
Alors je continuais de me faire entretenir par mon père et Ilda. En échange je lui gardais ses chiens lorsqu'elle ne pouvait pas les prendres avec elle et je lui faisais des petits ménages. Elle s'offusquait de me voir laver sa vaisselle, passer son balai ou ranger son linge, mais je lui devais bien ça ! J'avais aussi réussi à me faire quelques dollars en gardant des enfants dans le voisinage, ça m'aidait à un peu plus à vivre malgré l'aide que mes 2 anges gardiens me prodiguait.

Et c'est ce soir là que tout à basculé.
Je m'en rappelerai toute ma vie parceque c'est soir là, en juin, que j'ai rencontré les 2 amours de ma vie.
Je devais aller garder un gamin ce soir là, Jessie. Il avait 4 ans et sa mère me payait bien pour le garder seulement 4 heures.
Il était 1h du matin et je ne m'étonnais pas. Sa mère, Nelly, était une fêtarde. Sortir à 22h le soir n'avait aucune logique pour elle. Sa nuit commençait à 0h00, pas avant.
Comment faisait t'elle pour tenir ce rythme avec un gamin de 4 ans et un boulot de bureau pour sortir tous les soirs jusqu'à pas d'heure ?

J'avais garé ma vieille voiture au sous-sol. Ok elle était vieille et prête à rendre l'âme mais je l'aimais cette voiture, je ne tenais pas à ce que l'on me la détruise un peu plus en la laissant à l'extérieur.
Je monte dans l'ascenseur et un étage plus haut, un homme entre.
Je n'avais jamais vu un homme aussi charmant...au 1er regard j'étais déjà troublée, sous le charme.

Il me sourrit et appuie sur son étage.
Jamais je n'oublierais ma rencontre avec Danny Taylor...
Cette nuit là, dans cet ascenseur, nous n'avions presque pas parlé, s'échangeant seulement des sourires de politesses. J'éspèrais juste que ce ne soit pas le rencart de Nelly. Impossible de savoir pourquoi mais j'étais déjà jalouse, je ne voulais pas l'imaginer avec une autre...et je ne le connaissais même pas !
En y repensant je crois que c'est ce soir là où je suis tombée amoureuse de lui.
Juste avec un regard j'étais déjà à lui.
Un peu plus tards il m'avait avoué la même chose. Il m'avait aimé à la 1ere seconde.
Le destin à bien travaillé puisque l'ascenseur s'ést bloqué quelques étages plus haut. J'étais pas vraiment fière je dois l'avouer, moi qui ai horreur des espaces confinés et j'avais commecé à paniquer, à la limite de l'hystérie.
Le pauvre, je me rapelle son angoisse et la panique qui l'avait gagnée lorsque j'ai perdu les eaux !
Etrangement j'avais confiance en lui, je savais qu'il réussirait à mettre au monde ma fille, j'en étais persuadée.
Je ne lui ais pas rendu la tâche facile et même encore aujourd'hui, ça me fait sourire.
Il fut réticent à vouloir m'accoucher pendant quelques secondes et puis tout à coup, il a prit les choses en mains.
J'étais fatiguée, je n'avais plus aucune force mais devant son relent d'autorité il a bien fallut obéir.

Danny à mis au monde ma fille, Shannon. Je me souviens son expression lorsqu'il la prise dans ses bras. Il peut très bien me mentir encore aujourd'hui mais moi je les ais vu ses larmes.
J'ai vu ses yeux briller et son visage s'illuminer devant elle. Pendant un moment j'ai même cru qu'il m'avait oublié tellement il était omnibulé par Shannon !
Ce jour restera gravé à jamais dans ma mémoire car non seulement j'ai mis au monde la plus belle et la plus magnifique des petites filles mais aussi parceque j'ai rencontré l'homme de ma vie ce soir là.
Homme que j'ai laissé filer comme une idiote.
Nos routes se sont donc séparées pendant 2 ans.
J'avais voulu prendre un nouveau départ avec ma fille et même si Danny m'avait renversé le coeur, je m'étais forcé à ne pas penser à lui, voulant me consacrer à Shannon.
2 ans...2 ans perdus par bêtise. Je pensais à lui oui et l'envie de le retrouver me traversait très souvent l'esprit mais...sans doute avais-je peur.
Peur de souffrir à nouveau, peur d'aimer...
La vie était si simple avec Shannon.
J'étais mère. J'avais beau être jeune et inéxpérimentée en la matière mais j'étais maman. Un petit être dépendait de moi, me réclamait de l'amour et c'est tout naturellement que je répondais à ses attentes. Toutes les mères devraient agir ainsi.Un vrai rayon de soleil ma fille.
Les 1er mois furent les plus durs. Avoir un bébé vous angoisse au moindres problèmes. A la 1ere collique, la 1ere poussée de fièvre, les 1eres dents...vous vous sentez impuissant face à leur douleurs mais bon...on est tous passé par là.
Ilda m'a beaucoup aidée et sa fille Kate aussi. Elles ont été formidables avec moi.
Lorsque j'ai voulu reprendre mes études pour devenir prof, elles se sont gentiments proposé pour me garder Shannon et c'est avec une confiance aveugle que j'acceptais.
Je devais à ma fille la vie la plus belle qu'il soit et lui donner tout ce qu'elle voulait.
Pendant 2 ans j'ai travaillé d'arrache-pied, économisant le moindre sous que me rapportait mon job de serveuse pour payer mes études et veiller à ce que Shannon ne manque de rien. Et j'ai réussi. 2 ans après j'avais mon diplôme dans la poche !

" Quand on veut on peut ! " me disait mon père. Et bien j'ai adopté moi aussi cette devise.
Jenny
Jenny
Attorney General

Féminin Nombre de messages : 5957
Age : 38
Localisation : En prison...
Date d'inscription : 19/05/2006

http://jenny2802.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mémoires d'une condamnée Empty Re: Mémoires d'une condamnée

Message  Jenny le Lun 2 Avr - 23:02

Malheureusement mon père m'a quitté durant ce laps de temps où je tentais de reprendre ma vie en main.
Crise cardiaque. Autant dire que tout mon monde s'est écroulé. Mon père, mon repère et mon ami m'avait laissé et jamais Shannon ne connaîtra son grand-père.
C'est un de mes plus grand regret à ce jour. Si seulement j'avais été là...ça n'aurait sans doute rien changer mais au moins j'aurais été à ses côtés pour son dernier souffle, je lui aurais tenu la main pour l'accompagner dans son dernier voyage, comme Danny le fera pour moi dans très peu de temps.
Mais avec des si on pourrait refaire le monde...ma seule consolation est que lui et moi, bientôt, nous nous retrouverons.
Entre-temps, ce que je combattais depuis 1 an est venu plus fort et plus cruel. Ce cancer que je combattais depuis l'âge de mes 17 ans avait repointé le bout de son nez et me menait la vie dure.
Seuls mes parents étaient au courrant de ce combat que je livrais, je ne voulais pas les regards compatissants ou les petites phrases bien choisies qui sont sensées nous faire du bien. Je tenais à vivre comme tout le monde tout en me soignant et en allant à mes rendez-vous avec le Dr Fenley.
Lorsque la maladie avait été diagnostiquée le sol s'était ouvert sous mes pieds. Je ne comprenais rien, je ne voulais pas comprendre. Pourquoi moi ? Qu'est-ce que j'avais fais de mal pour avoir à subir ça ?
Etait-ce le fait d'avoir désobéi à ma mère ? Dieu me punissait t'il pour l'avoir oublié ? Rien de tout ça en fait...disons plutôt que c'est la vie.

J'ai donc continué à vivre normalement malgré le fait que je ne réponde plus aux traitements et j'ai fait face à ce monstre comme je le pouvais.
J'avais commencé à travailler, Shannon grandissait et devenait chaque jours un peu plus belle et j'avais déménagé dans un petit appartement de la 75eme dans le quartier d'East Side.
Tout près de Central Park, un vrai bonheur pour Shannon !
1 mois après mon emménagement j'ammenais Shannon chez sa nounou, comme tous les matins...
C'est ce jour là que j'ai revu Danny.

En le revoyant parler avec ma fille mon coeur se serra. Oui c'était bien lui et je ne l'avais tout de suite reconnu.
Plus que gênée de revoir cet homme qui était encore présent dans ma tête et dans mon coeur, je lui avais fais croire que je ne l'avais pas reconnu.
2 ans sans lui....une éternité.
Allongée sur mon lit d'hôpital je n'en reviens pas...après tout c'est lui qui à mis au monde ma fille, notre fille et...et je n'ai pas cherché à le revoir.
2 ans gâchés pour de stupides craintes...je me mettrais de baffes.
A croire qu'à force je m'étais fais une raison. Il avait sa vie, probablement une femme ou une petite amie, et moi j'avais la mienne, avec ma fille.

Ma fille...Shannon. ce petit ange haut comme 3 pommes mais qui comprends déjà pas mal de choses.
Avoir eu cette enfant fut le plus grand bonheur de ma vie.
Voir ce petit être parfait devenir une petite fille incroyablement belle me conforte dans l'idée que la vie est injuste.
Injuste car je ne la verrais pas grandir, s'épanouir et devenir une femme bien.
Jamais elle ne me confiera ses problèmes de coeur et me présentera son petit ami. Je ne serais pas là le jour où elle rentrera au collège, où elle rentrera à l'université, où elle se mariera et donnera la vie à son tour.
Son père oui.
Danny sera là à chaque étape de sa vie. La rassurant après un cauchemard, jouant avec elle, la mettant en garde contre les dangers de la vie...
Je ne vois pas d'autre père pour elle. Les voir ensemble me rassure. Je ne l'abandonne pas, je cède ma place, je confie ce rôle à l'homme que j'aime et en qui j'ai toute ma confiance.
Shannon est tellement intélligente malgré son âge...elle comprends tout mais garde tout pour elle.
Je m'en veux tellement de la laisser mais je sais qu'elle sera heureuse avec lui.
Elle mérite tout le bonheur du monde et même si je ne l'ai connu que très peu de temps, ma vie avec ma fille restera une des époques de ma vie la plus fabuleuse et la plus enrichissante.
C'est tellement court...
Je suis sa mère et je donnerais tout au monde pour acheter quelques années de plus avec elle, même quelques heures, quelques minutes...juste pour la prendre dans mes bras et l'embrasser, lui dire que tout ira bien et que même si je ne suis plus avec elle, elle ne sera jamais seule, qu'on l'aimera toute sa vie, que de la-haut je veillerais toujours sur elle, mon petit ange.
J'aimerais qu'elle sache qu'elle est ce que la vie m'a apporté de plus beau...un cadeau magnifique, irremplacable, un trésor si précieux...
Je sais qu'elle s'en sortira toujours, elle est débrouillarde et maline.
Je ne veux pas qu'elle croit que sa maman l'a abandonné, les enfants croient tellement de choses à cet âge là...
La quitter me déchire le coeur et les entrailles mais je ne m'inquiètes pas car elle sera avec Danny, mon tendre Danny. Celui qu'elle considère comme son père et que lui appelle tendrement "princesse".
C'est vrai que c'est une princesse ma fille...
Ils s'entendent si bien tous les deux que c'était une évidence pour moi de les confier l'un à l'autre pour continuer leur vie.
Jenny
Jenny
Attorney General

Féminin Nombre de messages : 5957
Age : 38
Localisation : En prison...
Date d'inscription : 19/05/2006

http://jenny2802.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mémoires d'une condamnée Empty Re: Mémoires d'une condamnée

Message  Jenny le Lun 2 Avr - 23:03

Depuis ce jour où Danny avait rattrappé le ballon de Shannon, nous ne nous sommes plus quittés. Danny était avec moi.
Vous avez déjà vu un drogué en manque et faisant tout pour avoir sa dose ? Moi c'est pareil sauf que ma drogue c'est Danny.
Ces mois avec lui furent les plus magiques, les plus beaux de toute ma vie. Si je devais échanger les 25 ans passés loin de lui avec sa multitude de plaisir contre ses quelques mois avec lui, je le ferais sans hésiter.
Je ne crois pas qu'il se rende bien compte de tout ce qu'il m'apporte...
La paix, la sérénité, la confiance et l'amour. Pour la 1ere fois de ma vie je comprends le sens du mot aimer et c'est grâce à lui.
Danny est ce genre d'homme qui lorsqu'il se sent en confiance, accorde son amour et fera tout pour l'autre, jusqu'à donner sa vie.
Je m'en veux tellement de lui faire subir tout ça...lui faire subir cette attente...et d'un certain côté, je suis pressée de partir.
Partir pour qu'il puisse relâcher la pression et penser un peu à lui, pour qu'il cesse de souffrir.
Je n'en reviens pas de dire ça....il va souffrir et moi j'ai hâte d'en finir juste pour qu'il ne souffre plus de me voir comme ça...y a de quoi se filer la migraine avec des réfléxions comme ça !

" Nan la vie c'est toi et moi ! C'est pas moi tout seul à te voir mourrir ! Tu comprends pas que j'ai peur ?! Je suis complètement paumé ! Je sais pas quoi faire j'ai l'impression de devenir fou ! Et toi qui fais comme si tout ça n'étais pas grave..."

Ce sont ces paroles et elles résonnent dans ma tête comme un refrain maudit.
Moi aussi j'ai peur, j'ai peur...mais je ne veux pas m'appitoyer sur mon sort.
Alors oui il souffrira lorsque je quitterai cette terre mais cette souffrance s'apaisera avec le temps et il pourra revivre...sans moi.
Il revivra parceque je ne tiens pas à ce qu'il vive dans mon souvenir...il ne le mérite pas. Il mérite de trouver une femme qui l'aimera autant que je l'aime si ce n'est plus, bien que je suis certaine que personne ne pourra l'aimer comme moi. C'es stupide je sais de dire ça...

" Ya rien de bête dans l'amour. " m'avait dit Danny un jour peu de temps avant que je ne lui révèle la vérité.

Mon âme soeur je l'ai enfin trouvée et voilà qu'on me l'arrache de force, sans me demander mon avis.
Mon amour pour lui est si fort, si pur, que j'arrive parfois à croire qu'il vaincra la maladie et que nous pourrons vieillir ensemble. Mais la vie n'est pas aussi parfaite.
On a beau aimer de tout son coeur, de tout son être, de toute son âme, rien ne peut défier le destin.
Et mon destin c'est de le laisser. Le laisser vivre sa vie.
Penser que je peux partir demain et ne plus le voir, ne plus sentir son regard posé sur moi, ses mains sur ma peau, sur mon corps...c'est à ça que je n'arrive pas me faire.

J'ai vécu avec lui des choses incroyables, des moments inoubliables. J'ai ressenti avec lui des sensations que je croyais ne plus jamais ressentir, et découvert de nouvelles.
Faire l'amour avec lui c'est...indescriptible. Il dégage une telle tendresse, un respect si profond, une douceur incroyable lorsqu'il me fait l'amour que le simple fait d'y penser me fait monter les larmes aux yeux.
La douceur de ses mains, ses caresses passionnelles et ses baisers...je suis amoureuse de ses baisers et de sa bouche...ils sont si tendres.
Et puis j'adore me reveiller à se côtés. J'adore sentir ses mains sur moi, son corps brûlant contre le mien, son souffle sur ma peau...

Je me rends compte de tout ce que je laisse derrière moi et ça me tue, comme c'est ironique. Pas de regrets, juste de beaux souvenirs que je ne veux pas perdre et des moments que je voudrais interminables.
Partir et laisser cet homme pour qui je donnerai tout, jusqu'à ma vie revient à m'emputer d'un bras, à m'arracher le coeur.

J'ai peur de ce jour où je vais m'éteindre et j'éspère l'échéance lointaine et très proche...à croire que je ne sais pas vraiment ce que je veux..merci les antidouleurs ! J'ai peur de le voir à mes côtés et sentir sa main dans la mienne car je saurais à ce moment là, que ce sera la dernière fois. Ce sera la dernière fois où son regard croisera le mien, où sa main caressera la mienne, où j'entendrais sa voix.
Je ne veux pas voir ses sanglots, je ne veux pas l'entendre me dire qu'il m'aime parceque ce sera la dernière fois.
J'ai rêvé une nuit que tout ça avait disparu, que le cauchemard était terminé et que nous avions veillis. Nous étions dans notre jardin, main dans la main, remerciant la vie d'être toujours ensemble, profitant des rayons du soleil qui nous caressaient le visage...
Et Shannon, ma belle Shannon, a grandi. Elle est devenue une femme sublime et nous nous embrassons, elle serre son père dans ses bras et nous tends nos petits enfants. Nous sommes heureux car nous sommes vivants, nous sommes ensembles.
Et je me réveille. Non tout cela n'arrivera jamais, pas pour moi en tout cas. Une autre femme aura pris ma place dans ce tableau idyllique et tiendra la main de mon homme, embrassera ma fille et jouera avec mes petits enfants.
Danny et moi, jamais nous ne vieillirons ensemble, la vie en a décidé autrement...il faut que je laisse ma place.
Je n'arriverais jamais à 30 ans et je ne saurais jamais ce que l'on ressent quand on passe le cap de la vingtaine...c'est injuste.
C'est injuste car je veux vivre toutes ces choses.
Je veux me réveiller dans 20 ans dans un bon lit bien chaud avec mon homme à mes côtés. Je veux l'entendre me dire que même à 45 ans je suis toujours aussi belle qu'à 25.
Je n'ai pas assez profité de lui, de lui tout simplement. Je veux encore rire, sourire, pleurer, m'émerveiller devant un rien, sentir les odeurs de la vie, tenir sa main dans la mienne, lui dire que je l'aime...
Je veux encore courrir, marcher sans but, travailler, boire un café au soleil, conduire sa voiture qu'il ne veut jamais me prêter, marcher pied nus sur le sable, nager....je veux la vie. Je n'ai que 25 ans et je vais mourrir....je ne veux pas mourrir.

" Je n'ai connu que la souffrance ma vie durant, j'ai sombré, fais du mal à certaines personnes, j'avais perdu foi en la vie....jusqu'à toi. Tu m'as redonné le goût de la vie. Le simple fait de t'avoir près de moi me fait me sentir important, vivant. " m'avait t'il dit un soir alors que nous étions couchés.

Il ne le sait pas mais cette phrase m'avait boulversée.
Si il savait comme je suis fière de lui et comme je l'aime.
Je sais qu'il refera sa vie un jour ou l'autre, un homme bien ne reste jamais seul bien longtemps.
Un homme tel que lui arrivera à rencontrer celle qui fera battre son coeur et petit à petit, il repensera à moi comme une belle rencontre, un beau souvenir.


" Tu sera fort Danny..."
" Je peux pas sans toi...je peux pas. "
" Je suis désolée..."
" Nan mon ange nan ! T'as pas a être désolée....c'est moi qui suit désolé, si je t'avais pas poussé à faire autant de chose tu..."
" Au contraire. Je ne me suis jamais senti aussi vivante qu'avec toi et je remercie le ciel de t'avoir rencontré. "
" Ne fais pas ça Abby, ne fais pas celle qui me dis adieu. "
" Tu te rappelles la première fois où on s'est vu ? " demanda Abby.
" Comment je pourrais oublier ça ? Tu étais la plus belle chose que j'avais jamais vu et..."
" Alors garde cette image dans ta tête...pas celle que je suis maintenant. "
" Tu es toujours aussi belle...tu...Abby...tu es toujours aussi belle et je t'inderdis de me quitter. "
Jenny
Jenny
Attorney General

Féminin Nombre de messages : 5957
Age : 38
Localisation : En prison...
Date d'inscription : 19/05/2006

http://jenny2802.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mémoires d'une condamnée Empty Re: Mémoires d'une condamnée

Message  Jenny le Lun 2 Avr - 23:04

C'était il y a quelques heures...
Je ne sais pas ce qui sera le plus simple, le revoir une dernière fois ou ne plus le voir du tout.
J'ai pris le temps d'écrire ces quelques lignes pour lui, pour qu'il sache à quel point je l'aime et combien il m'a rendu heureuse, combien ma vie était belle et magique avec lui.
J'ai écrit ces quelques lignes pour Shannon, ma belle petite fille que je ne reverrais plus jamais mais que je confies à un homme formidable, qui saura prendre soin d'elle, qui la conduira à l'âge adulte en lui inculquant les vraies valeurs et le respect d'autrui. Il la guidera tout au long de sa vie en lui apprenant à aimer, à faire confiance comme j'ai fais confiance à Danny.
Elle grandira entouré d'amour et même si je ne suis plus à ses côtés, elle saura que sa mère l'a aimé du plus profond de son âme, de toutes ses forces, qu'elle a été désirée et choyée même si elle ne s'en souviens plus.
Je veux que tout les 2, sachent que je les ai aimés du plus profond de mon âme, que je les ai aimés d'un amour majestueux et à toutes épreuves et que rien ne m'enlèvera ça même une fois morte.
On dit souvent que l'amour est plus fort que tout...je verrais ça une fois là-haut.
D'ailleurs qu'est-ce qu'il m'attends après tout ça ? Vais-je comme ma mère me l'a si souvent dit aller droit en enfer vu que j'ai pêché toute ma vie ? Vais-je subir les pires tortures ou alors est-ce que je serais bien, en parfaite osmose, me sentirais-je accomplie, aimée et voulue ?
Je n'en sais rien, je ne sais même pas si je crois en la vie après la mort...si ça se trouve ce sera le trou noir, le big-bang des morts...

J'ai 25 ans et j'ai eu une vie magnifique que je n'échangerais rien pour rien au monde parceque même si elle fut courte, elle m'a permis de rencontrer l'amour absolu et de donner vie à une enfant merveilleuse.
Pour tout ça je dis merci la vie.


Abby referma son carnet et pencha la tête en arrière, exténuée. Elle savait que ce ne serait plus long maintenant, elle n'avait plus qu'à attendre.
Danny ouvrit lentement la porte et lui sourit.
Abby le lui rendit et lui tendit avec difficulté sa main pour le faire approcher.
Le jeune homme prit place sur le lit à côté d'elle, passa une main sur ses cheveux, l'embrassa et colla son front contre le sien.
Il n'était rentré seul dans la chambre.

" Comment tu te sens ma puce ? " demanda Danny en passant sa main sur sa joue.
" Ca va....tu m'as manqué. "

L'homme les regardait avec tendresse et sourit à la jeune femme.

" Danny...qui est-ce ? "
" Epouse-moi Abby, deviens ma femme. "
" Oui." répondit t'elle sans hésiter.
" Je ne sais pas pourquoi je ne te l'ai pas demandé plus tôt. "

Elle plongea son regard dans celui de son amant et versa une larme, puis deux tout en souriant.
Il était d'une sincérité si touchante...
Elle hocha la tête affirmativement et l'embrassa tendrement.
Le prêtre ferma la porte de la chambre.
Pour lui, c'était important d'être uni avec elle même si cela devait être pour une courte durée.
Il voulait garder une trace de leur amour si fort et si pur.
Le prêtre les uni donc, dans toute l'intimité qui leur était nécessaire.
Jenny
Jenny
Attorney General

Féminin Nombre de messages : 5957
Age : 38
Localisation : En prison...
Date d'inscription : 19/05/2006

http://jenny2802.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mémoires d'une condamnée Empty Re: Mémoires d'une condamnée

Message  Magic le Lun 2 Avr - 23:26

Tu sais que tu viens de me déprimer pour la semaine la...

Pas grave, ça valait le coup...

Wouuuuh...c'etait...c'est...sublime...
Joli retour en force d'un personnage qu'on n'est pas près d'oublier...

Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Il y a des histoires qui marquent celles-ci en fait partie, une des premières fics que j'ai lu sur ce forum...
Et fiouuuf the choc...

Ce joli passage est une belle manière de poursuivre l'histoire...

Alors merci et bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom


Vous m'étonnez tous les jours en écrivant... Very Happy
Magic
Magic
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2545
Age : 33
Localisation : disparue...
Date d'inscription : 27/07/2005

Revenir en haut Aller en bas

Mémoires d'une condamnée Empty Re: Mémoires d'une condamnée

Message  Théana le Lun 2 Avr - 23:30

magique magnifique sublime respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect1: respect respect respect respect respect respect respect respect1: respect respect respect respect respect respect respect
Théana
Théana
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 9841
Localisation : sous la couette, de préférence ...
Date d'inscription : 08/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Mémoires d'une condamnée Empty Re: Mémoires d'une condamnée

Message  pativore le Lun 2 Avr - 23:56

respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect

Pffffiouuuu.... tu aimes nous faire pleurer, hein?!
Et bien tu sais très bien le faire! Chapeau bas la miss!

bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom
pativore
pativore
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 6876
Age : 35
Localisation : Les pieds à Paris, la tête on ne sait où...
Date d'inscription : 25/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Mémoires d'une condamnée Empty Re: Mémoires d'une condamnée

Message  nady le Mar 3 Avr - 0:24

Wouahhhhhh c'etait grandiose la miss!!

Felicitation , tu nous fait toutes chialer je crois!!

merci a toi pour ce shot tres tres emouvant!! respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect
nady
nady
Agent spécial

Féminin Nombre de messages : 1253
Age : 40
Localisation : ailleurs
Date d'inscription : 13/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Mémoires d'une condamnée Empty Re: Mémoires d'une condamnée

Message  Maira le Mar 3 Avr - 0:33

c'est magnifique!! tu m'as fait pleuré mais j'ai adoré!! merci ! bravobom bravobom
Maira
Maira
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 393
Age : 32
Localisation : avec mon petit danny, quelque part...
Date d'inscription : 13/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Mémoires d'une condamnée Empty Re: Mémoires d'une condamnée

Message  tweetie le Mar 3 Avr - 0:37

ben franchement là je sais pas quoi dire, je trouve pas les mots ... Rolling Eyes
y a pas une seule chose qui m'a touchée ce sont tous les passages dako , ceux où elle parle de son père I love you , mais y a aussi l'amour qu'elle a pour Danny et Shannon 2love2 2love2 2love2 . J'ai revu tous les moments qu'ils ont passé tous les 3 et ça m'a trop émue Crying or Very sad
Franchement chapeau jenny respect respect respect , tu décris leurs sentiments trop bien thumleft , j'ai souri Smile , j'ai ri Laughing et j'avais la gorge nouée à certains moments Crying or Very sad .
Merci beaucoup pour ce cadeau la miss cheers et je dis pas ça parce que c'est la première fois qu'on me dédicace quelque chose ptdr ( au fait, j'avais raison, hein Wink ? je savais que c'était sur Abby Mr. Green ) mais ça m'a rappelé pourquoi j'ai ADORE "Elle" et que ça restera une de mes fics préférées si ce n'est la première dako . Nan sérieux, tu lui donnes tellement de vie que j'ai l'impression de connaître Abby et qu'elle existe vraiment. Very Happy
ALors moi j'dis CHAPEAU la MISS bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom !!!


Mémoires d'une condamnée Smitweetyxq2
tweetie
tweetie
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 7789
Date d'inscription : 04/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Mémoires d'une condamnée Empty Re: Mémoires d'une condamnée

Message  Jenny le Mar 3 Avr - 1:06

Ouawe et ben merci pour tout ces comm' ça fait super plaisir et ça va droit au coeur Embarassed Embarassed Embarassed !
Je me suis beaucoup attachée à ce perso qu'est Abby et j'arrive pas à me défaire de cette histoire, je sais c'est con vu qu'elle éxiste pas mais bon lol! ...
C'est pourquoi j'ai voulu reprendre un peu d'eux avec son point de vue à elle, que ça soit plus personnel.
Abby est peut être morte mais j'ai comme l'impression qu'elle va vite revenir Mr.Red je l'aime trop !

En tout cas merci pour vos comm' très touchants respect respect respect et Tweetie, de rien, ça m'a fait plaisir de te faire plaisir Wink !
Jenny
Jenny
Attorney General

Féminin Nombre de messages : 5957
Age : 38
Localisation : En prison...
Date d'inscription : 19/05/2006

http://jenny2802.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mémoires d'une condamnée Empty Re: Mémoires d'une condamnée

Message  clara le Mer 4 Avr - 14:07

Mille excuses je n'avais pas fait attention à cela Embarassed

Et ça aurait vraiment été dommage alors là je suis Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Danny et Abbie pour moi c'est le couple culte de ce forum 2love2 2love2 2love2 2love2 2love2 2love2 2love2 2love2 2love2

Tes mots m'ont vraiment touché, c'est sincère Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad .

En un mot c'est:
GRANDISSIME

Heu je sais pas si c'est français scratch Mais c'est le mot assez fort que j'ai trouvé Mr.Red

Et puis en core une fois: respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect
clara
clara
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 8775
Age : 39
Localisation : sous la douche!
Date d'inscription : 21/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Mémoires d'une condamnée Empty Re: Mémoires d'une condamnée

Message  Jenny le Mer 4 Avr - 14:19

Merci Clara Wink !
Pour moi aussi Abby et Danny c'est devenu culte lol! ! J'ai beau écrire d'autres fics avec d'autres perso féminins, ça me fait bizarre...
Je sais suis pas nette ptdr !
Merci en tout cas respect respect respect
Jenny
Jenny
Attorney General

Féminin Nombre de messages : 5957
Age : 38
Localisation : En prison...
Date d'inscription : 19/05/2006

http://jenny2802.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mémoires d'une condamnée Empty Re: Mémoires d'une condamnée

Message  loupiote le Jeu 5 Avr - 19:28

Alors je remercie la réorganisation du forum pour voir des petits chefs d'oeuvres comme ça, quelle merveille dites donc, un vrai chef d'oeuvre, sur une réalité tragique de la vie mais où l'amour triomphe.

ça fait longtemps que je ne me suis pas mise à chialer comme un gros bébé devant mon ordi et mon père qui vient de me dire "ça va pas" lol mais franchement je le dis et le répète c'est un chef d'oeuvre.
loupiote
loupiote
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2439
Age : 30
Localisation : partage sa vie entre Lille 3 (Villeneuve d'asq) et Charleville Mézières
Date d'inscription : 30/10/2005

http://roots0812.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Mémoires d'une condamnée Empty Re: Mémoires d'une condamnée

Message  Jenny le Jeu 5 Avr - 23:55

Merci Loupiote Wink ! Ce petit shot est la suite de Elle.
Vient ensuite Elle partie 2, with or without you et au final "mémoire d'une condamnée. "
Tous ces écrits parlent du même perso, Abby.

T'es pas obligé de lire hein, c'est juste pour info Mr.Red !
J'ai réussi à te faire pleurer ? Yes j'ai eu ce que je voulais lol! !
Jenny
Jenny
Attorney General

Féminin Nombre de messages : 5957
Age : 38
Localisation : En prison...
Date d'inscription : 19/05/2006

http://jenny2802.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mémoires d'une condamnée Empty Re: Mémoires d'une condamnée

Message  loupiote le Ven 6 Avr - 12:39

Jenny a écrit:Merci Loupiote Wink ! Ce petit shot est la suite de Elle.
Vient ensuite Elle partie 2, with or without you et au final "mémoire d'une condamnée. "
Tous ces écrits parlent du même perso, Abby.

T'es pas obligé de lire hein, c'est juste pour info Mr.Red !
J'ai réussi à te faire pleurer ? Yes j'ai eu ce que je voulais lol! !

quand je te dis que j'ai plein de retard j'espère pouvoir le rattraper peu à peu. c'est pour cela que la réorganisation va me permettre de pouvoir déjà lire les fics terminées pour donner mon avis.
loupiote
loupiote
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2439
Age : 30
Localisation : partage sa vie entre Lille 3 (Villeneuve d'asq) et Charleville Mézières
Date d'inscription : 30/10/2005

http://roots0812.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Mémoires d'une condamnée Empty Re: Mémoires d'une condamnée

Message  Jenny le Ven 6 Avr - 12:43

C'est vrai que c'est beaucoup plus simple cette orga !
Bon courage pour ton retard la miss Mr. Green !
Jenny
Jenny
Attorney General

Féminin Nombre de messages : 5957
Age : 38
Localisation : En prison...
Date d'inscription : 19/05/2006

http://jenny2802.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mémoires d'une condamnée Empty Re: Mémoires d'une condamnée

Message  milaya le Ven 6 Avr - 16:17

Je viens de réaliser avec effroi affraid que j'ai oublié de te mettre un com pale
Je suis toute Shit et afraid
J'ai bien évidemment adoré , c'était comme toujours très très bien écrit et très émouvant , bref du grand JENNY alors bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom
milaya
milaya
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2111
Age : 43
Localisation : le mans
Date d'inscription : 21/01/2006

Revenir en haut Aller en bas

Mémoires d'une condamnée Empty Re: Mémoires d'une condamnée

Message  Jenny le Ven 6 Avr - 22:09

Merci Milaya C'est réciproque Wink !
Jenny
Jenny
Attorney General

Féminin Nombre de messages : 5957
Age : 38
Localisation : En prison...
Date d'inscription : 19/05/2006

http://jenny2802.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Mémoires d'une condamnée Empty Re: Mémoires d'une condamnée

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser