-44%
Le deal à ne pas rater :
Moulinex i-Companion – Robot cuiseur connecté
499.99 € 899.99 €
Voir le deal

Un début de semaine difficile

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Un début de semaine difficile Empty Un début de semaine difficile

Message  pativore le Mar 10 Avr - 1:38

Alors voilà un nouveau shot... ou plutôt un truc entre le shot et la fic! J'ai hésité à le mettre dans la partie fictions en cours, mais je pense qu'il n'y aura pas plus de trois passages... donc le voilà dans la partie shot!
Je vous poste ce soir le début. La suite et fin viendra demain.



Un début de semaine difficile...





- Papaaa!!! Monsieur Ronchon a disparu!!!

Le bordel! C'était le bordel. Un café dans une main, sa cravate dans l'autre et le regard fixait sur le parc où jouaient bruyamment les jumeaux, Danny Taylor essayait du mieux possible de gérer ce début de matinée.
Etre père était une chose. Se retrouver père "célibataire" du jour au lendemain, en était une tout autre. Surtout quand il s'agissait de gérer une fillette de quatre ans et des jumeaux d'un peu plus d'un ans, en plus d'un travail prenant.

- Papaaaaa!
- Oui, ma puce. J'arrive!

Danny voulut avaler son café rapidement mais se brûla. Dans sa précipitation à ne plus boire ce café brûlant et, par ailleurs, infecte, il en renversa sur sa chemise.

- Et merde...
- Tu as dit merde. Maman dit que c'est pas beau de dire des gros mots! Tu dois pas en dire.
- Oui. C'est vrai me puce.

Mais maman n'était pas là pour vérifier, pensa-t-il avec agacement. Regardant une dernière fois sa chemise définitivement foutue, il reposa sa tasse de mauvaise grâce dans le lavabo de la cuisine, soupira et s'accroupit en face de la petite Cléo qui le regardait toujours avec attente.

- Bon alors raconte moi tout princesse.
- Monsieur Ronchon a disparu. Je peux pas aller à l'école sans lui.
- Bien sûr que si. Je suis sûre qu'il est caché quelque part. On le cherchera ensemble ce soir.
- Non! Il me le faut maintenant. Maman le retrouve toujours!

Maintenant. La poisse. Il n'était déjà pas très en avance, devait aller déposer les jumeaux à la crèche, puis Cléo à la maternelle et ensuite rejoindre le FBI en évitant d'inévitables embouteillage. Le tout en un temps record. Mais à ce qu'il savait, il ne s'appelait pas encore superman. Alors chercher le doudou de sa fille n'était pas vraiment ce qui l'arrangeait le plus ce matin de juin. Si seulement, Eva était là...
Il se releva, sourit à sa fille et l'attrapa dans ses bras.

- Très bien! On va retrouver Monsieur Ronchon. Après tout c'est mon travail, hein?
- Oui. C'est ton travail papa.
- Hum... alors, voyons voir... il n'est pas sur le canapé... Tu l'avais en te réveillant, hein?
- Oui. Je prend toujours mon petit déjeuner avec lui.
- C'est vrai... Alors on va vérifier la cuisine.

Cléo accrochée à son cou, Danny regagna la cuisine. Il regarda sous les chaises, la table, vérifia les placards. Sans succès. Monsieur Ronchon était bien planqué. Par sécurité, il vérifia le frigo. Et c'est là, entre le lait et les yaourts qu'il trouva l'ours à l'air revêche de sa fille. Il attrapa la peluche bien fraîche et la tendit à sa fille. Il la redéposa par terre et regarda l'heure. Il aurait déjà dû être en route à cette heure là... Décidément, il détestait les lundi matin. Surtout les lundi matin sans Eva...
Sans attendre, il attrapa sa veste et l'enfila. Tant pis, pour sa chemise, il n'avait pas le temps de se changer.

- Cléo, prends ton sac et met ta veste ma puce. On y va!

Danny sortit alors la petit Lilly et son frère Matthew du parc et les installa dans la poussette. Il se dirigea vers l'entrée avec et s'arrêta tout net. Il allait oublier leur sac. Il fit demi tour et l'installa sur son épaule et appela de nouveau Cléo.

- Cléo?
- Faut que j'aille faire pipi, papa!

Danny ferma les yeux et s'exhorta à rester zen et insista auprès de sa fille pour qu'elle se dépêche d'y aller. Il n'aurait jamais imaginé il y avait quelques années encore qu'avoir des enfants pouvait être aussi fatiguant. Et il ne parlait même pas de l'organisation que cela demandait. Mais il en avait eu trois. Il en était fier comme jamais. Et plus heureux que tout. Malheureusement, être père de famille ne rimait pas toujours avec sinécure. Et ce lundi matin le lui prouvait bien...

Il arriva au FBI en courant, déjà en retard de plus d'une demie heure et sans avoir pu avaler sa dose de caféine habituelle pour affronter une journée de boulot.

- Sympa le café sur la chemise blanche! C'est devenu branché?!!
- Bonjour à toi aussi, Viviane.
- On dirait que le réveil a été dur?
- Le problème ce n'était pas le réveil. C'est tout ce qui a suivit!
- Dépassé par les événements?
- On va dire ça...

Danny se dirigea vers son bureau et s'apprêta à s'y asseoir quand il vit Jack arriver. Une pile de dossiers dans les mains. Cette journée, sentait la paperasse à plein nez. Il pouvait déjà se prévoir une cafetière entière de café pour tenir le coup. Bon sang, il avait déjà sacrement envie de dormir!
Il regarda Jack les déposer sur la table et attendit le verdict.

- Bien. Voilà le travail du jour! Vous savez ce que vous avez à faire! Danny, viens dans mon bureau.

Danny regarda quelques seconds son patron rejoindre son bureau et se décida à le suivre. Il sentait la mise au point arriver... Jack referma la porte du bureau derrière Danny et s'installa à son bureau avant de l'inviter à s'asseoir à son tour. Danny prit place et attendit. Il se demandait encore si il allait avoir le droit à un savon ou à une interrogation inquiète...

- Bon. C'est quoi le problème Danny?
- Le problème? Je ne vois pas de quoi tu parles, Jack!
- Oui, tu ne vois pas, bien sûr!

Danny sourit innocemment.

- Bon, laisse moi t'exposer le topo alors! Tu as une tête de déterré depuis la semaine dernière, tu arrives avec une demie heure minimum de retard depuis et je ne parle même pas de l'énorme tâche de café sur ta veste qui viens remplacer celle de bile d'avant hier! Alors, j'aimerai bien savoir ce qui t'arrives?
- Trois gosses, Jack. Voilà ce qui m'arrive.
- Oui, mais jusque là tu avais l'air de gérer.
- Oui, mais jusque là, je n'étais pas tout seul pour gérer!

Et hop, il avait lâché la remarque sans le vouloir. Et Jack n'avait pas manqué ça.

- Un problème avec Eva?
- Trois fois rien...
- Elle n'est pas à New York en ce moment?
- Non.
- Non?!
- Disons que... que l'on s'est un peu engueulé ces derniers temps et elle a décidé de partir à Paris... pour quelques jours...enfin...
- Elle te fais la gueule?!
- ... Ouais... et pas qu'un peu.
- A ce point?
- Hum... et tu connais, Eva.

Danny soupira. Cette situation le dépassait encore complètement. Comme à chaque fois qu'il s'engueulait avec Eva. Mais cette fois, il savait que c'était bien plus grave... Et arrangeait les choses quand, elle avait décidé de se réfugier de l'autre côté de l'Atlantique n'était pas vraiment facile. Jack, lui, semblait plutôt amusé par cette situation. Eva l'avait toujours beaucoup fait rire. Et bien aujourd'hui, il était le seul à trouver ça drôle!

- Ecoutes, Danny, on ne peut pas dire qu'on soit débordé en ce moment. Alors prend une semaine et... vas te faire pardonner ce que tu as à te faire pardonner auprès de ta femme! New York-Paris ce n'est que quelques heures d'avion après tout!
- Jack, tu...
- Danny, j'essaie de me débarrasser de toi là, alors ne chipote pas! Et puis un agent qui sent le vomit de bébé dès huit heures du mat, ça ne m'est pas très utile ici! Vas te trouver une baby-sitter pour tes petits monstres et file prendre un avion! Parce que, si je me souviens bien ce n'est pas la première fois qu'elle te fait le coup!
- Tu es sûr que ça ne pose pas de problème?
- Non. Allez, vas y! J'ai autre chose à faire maintenant! Et par pitié, fais toi pardonner et ramène là avec toi que je te trouve en bon état lundi prochain.
- Je vais faire mon possible.

Danny rendit son sourire à Jack et quitta le bureau. Il récupéra ses affaires en expliquant rapidement la situation à ses collègues avant de prendre le chemin de la sortie. Partir à Paris... Il détestait prendre l'avion. Mais il détestait encore plus le vide que laissait Eva quand elle n'était pas là. Et puis, il était encore en grande partie responsable de cette situation. Et il n'avait pas envie d'attendre que Eva ne supporte plus l'éloignement avec leurs enfants pour enfin pouvoir la revoir. Elle lui avait parlé de quelques jours avant de revenir et de décider de ce qu'elle allait décider pour eux. Mais il préférait ne pas attendre jusque là. Alors il allait prendre ce foutu avion. Il lui fallait juste trouver une solution pour ses enfants. Il pouvait bien emmener Cléo avec lui. Mais il ne pouvait vraiment pas partir avec les jumeaux en plus... Ne lui restait plus qu'à convaincre Sylvia de bien vouloir les prendre chez eux pour quelques jours...


Dernière édition par le Mer 11 Avr - 14:34, édité 1 fois
pativore
pativore
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 6876
Age : 35
Localisation : Les pieds à Paris, la tête on ne sait où...
Date d'inscription : 25/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Un début de semaine difficile Empty Re: Un début de semaine difficile

Message  nathaloche le Mar 10 Avr - 8:40

ça me plait vraiment I love you I love you
et le pauvre Danny en Papa débordé affraid affraid
On dirait le mien quand je le laisse seul (et pour le moment il n'y en a qu'un...)

bravobom bravobom bravobom bravobom
nathaloche
nathaloche
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3996
Age : 45
Localisation : dans les bras d'enrique
Date d'inscription : 15/03/2007

http://enriquemurcianoandnath.com/cariboost1/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Un début de semaine difficile Empty Re: Un début de semaine difficile

Message  Jenny le Mar 10 Avr - 10:29

Le couple terrible est de retour yes ptdr !!!!
Au début je pensais qu'Eva travaillait, j'aurais imaginé qu'elle s'était taillé lol! !
Et je n' y ai pas tout de suite pensé en plus ce n'est que lorsque j'ai vu le nom de Cléo que j'ai percuté Wink !

Danny à Paris, il a qu'à faire un ti détour chez moi Mr.Red !
Cool Jack en tout cas thumleft thumright !

3 parties ? On va avoir droit à Eva alors chouette bravobom bravobom bravobom !!!!
Jenny
Jenny
Attorney General

Féminin Nombre de messages : 5957
Age : 38
Localisation : En prison...
Date d'inscription : 19/05/2006

http://jenny2802.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Un début de semaine difficile Empty Re: Un début de semaine difficile

Message  Mouchette le Mar 10 Avr - 12:38

Début TRES sympa ptdr
- Cléo?
- Faut que j'aille faire pipi, papa!

Danny ferma les yeux et s'exhorta à rester zen
Je sais pas pourquoi, mais j'ai adoré ça ptdr

bravobom bravobom bravobom
Mouchette
Mouchette
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3584
Age : 38
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 15/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Un début de semaine difficile Empty Re: Un début de semaine difficile

Message  pativore le Mar 10 Avr - 15:54

Merci les filles, voilà la suite. La fin... euh... aujourd'hui... ou demain, on verra!


Vingt et une heure. Danny installa Cléo dans le fauteuil près de lui, à côté du hublot. La fillette regardait partout autour d'elle avec excitation. Elle adorait prendre l'avion, qui pour elle, signifiait toujours aller voir ses grands parents qui la chouchouteraient et la gâteraient pendant plusieurs jours. Visiblement, elle n'avait pas hérité de la peur panique de l'avion de son père.
Il lui sourit avec douceur et installa Monsieur Ronchon dans ses bras avant de s'asseoir à son tour. Passé les quelques minutes d'angoisse du décollage, Danny se mit à réfléchir à ses derniers jours. En fait, il pouvait même parler en mois...
Eva et lui, cela avait toujours été une histoire compliquée, houleuse et passionnée. Et il ne pouvait pas le nier. C'était comme ça qu'il aimait leur relation. Et cela avait bien fonctionné comme ça, jusqu'à l'arrivée de Lilly et Matthew. Il s'était bien douté qu'avoir des jumeaux ne serait pas des plus reposants. Mais autant dire que pour eux, cela avait ressemblé au parcours du combattant. Il avait fallu refaire à nouveau fasse aux nuits trop courtes, à la jalousie de Cléo envers son frère et sa soeur, et à tout les petits tracas que signifiaient l'arrivée d'un bébé, mais multiplié par deux. Lui avait dû reprendre le boulot au bout de quelques semaines. Eva s'était donc retrouvée seule chez eux avec leurs enfants. Et si il trouvait que sa femme était une mère merveilleuse, il savait bien qu'elle n'était pas faite pour être femme au foyer. Alors rapidement elle avait regagné son boulot. Avait alors commencé un marathon sans fin. Gérer les enfants, leurs boulots, et encore leurs enfants. Autant dire qu'ils avaient rapidement oubliés ce que signifiait avoir une vie de couple. Eva avait rapidement plié sous le poids de cette vie trop intense. Fatiguée et à bout, elle avait décidé de passer à un temps partiel à son boulot. Petit à petit, ils avaient alors trouvé un nouvel équilibre avec leur nouvelle vie.
Mais il devait bien avouer que la passion s'était un peu effacé entre eux. Il bossait beaucoup et quand ce n'était pas le cas, passait le plus de temps possible avec ses enfants. Il avait tellement peur de les voir grandir trop vite qu'il voulait être le plus présent possible. Eva, elle, avait continué à jongler entre son travail auquel elle se consacrait avec toujours autant de passion et leurs enfants. Il avait bien sûr remarqué qu'elle avait indéniablement maigrit, qu'elle était facilement sur les nerfs. Mais il n'avait pas voulu voir que leur manque d'intimité y était aussi pour un peu. Ils n'avaient pas encore trouvé le bon équilibre entre eux. Mais lui n'avait rien vraiment remarqué. Il avait mit ça sur le compte du caractère difficile de sa femme. Ils avaient perdu l'habitude de prendre du temps pour eux, et ça, avait été une grave erreur. Il connaissait assez bien Eva pour savoir qu'elle haïssait la routine, et qu'un manque d'intérêt de sa part pour elle pourrait la toucher bien plus qu'elle ne le laisserait paraître... Tout ces éléments s'étaient cristalisés quelques jours plus tôt et les avaient amené à un nouvel affrontement explosif. D'autant plus que son attitude avait été limite... il devait bien le reconnaître.
Quatre jours plus tôt, l'équipe avait été amenée à travailler sur une grosse enquête. Un juge avait disparu et l'affaire s'était vite retrouvée compliquée. Danny n'avait quasiment pas pu rentrer en plus de trois jours, laissant Eva et les enfants seuls. Et pour ne rien gâcher, il avait été dans l'impossibilité de fêter avec elle leur anniversaire de mariage. Il avait bien senti qu'elle ne le prenait pas très bien et cela avait amené une discussion froide et lourde de ressentiments retenus au téléphone. Eva ne lui avait jamais vraiment reproché le fait que son travail l'accapare tant, mais ces derniers temps, il avait bien sentit qu'elle le gérait de plus en plus mal.

Il était déjà huit heures quand Danny décrocha son téléphone pour prévenir Eva. Il ne pourrait pas rentrer ce soir encore... Il composa le numéro et attendit quelques sonneries avant d'entendre cette voix si familière.

- Oui?!
- C'est moi bébé.
- Ah, Danny! Justement j'allais t'appeler. Je voulais savoir à quelle heure tu pensais pouvoir rentrer pour que je fasse chauffer le repas et...
- ... Eva, attends.
- Tu vas adorer! J'ai passé toute la journée sur ce repas et maintenant il faut que je me retienne pour ne pas y toucher!
- Eva?
- Oui.
- Euh... je suis désolé, mais je ne vais pas pouvoir rentrer.
- ...
- L'affaire se complique et Jack a besoin de moi ici. Je ne sais même pas si je vais pouvoir rentrer dormir quelques heures!
- ...
- Eva? Tu es toujours là? Eva...
- Oui.
- Je lui ai expliqué la situation, et il m'aurait laissé cette soirée si la situation n'était pas aussi grave. Je suis désolé, bébé. Crois moi, j'aurai préféré être avec toi pour fêter notre anniversaire.
- ...
- Eva... je suis vraiment, désolé. On en parlera à mon retour, ok?
- C'est ça!
- Bonne n...

Trop tard. Eva lui avait déjà raccroché au nez. Il soupira. Il aurait bien mieux préférait être chez eux que coinçait au bureau ce soir là. Mais visiblement, Eva n'avait plus très envie de la jouer compréhensive. Il pouvait le comprendre. Mais elle aurait dû savoir qu'il ne le faisait pas volontairement et que réagir ainsi ne servait à rien. Qu'elle soit déçue ou non. Après tout lui aussi était sur les nerfs et fatigué. Il bossait depuis quarante huit quasiment non stop sur cette affaire et se prendre la tête avec sa femme n'était pas vraiment au programme. Loupé.
Quand il put enfin regagné leur appartement, il était plus de deux heures du matin. Juste quelques heures de sommeil et il devrait retourner au boulot. Il trouva Eva endormie face à la télé, étalée sur le canapé, un paquet de gâteaux vides dans une main. Il le lui prit doucement et alla le jeter dans la cuisine. La poubelle était pleine à craquer... le repas qu'elle avait dû préparer pour eux. Il avait peut être sous estimé la déception de sa femme... Il alla se changer et revint vers elle au moment de se coucher. Il ne voulait pas la laisser dormir sur le canapé. Mais dès qu'il tenta de la prendre dans ses bras, Eva émit un grognement dissuasif et se retourna. Mauvaise idée. Danny soupira et la recouvrit alors d'une couverture avant d'aller lui même se coucher.
A peine trois heures plus tard, il était de nouveau debout, prêt à repartir au FBI. Il se leva et traversa le salon le plus discrètement possible pour rejoindre la cuisine et se servir un café. Tout aurait été pour le mieux si il n'avait pas marché sur un des jouets des jumeaux qui émit un son strident. Il marmonna un merde entre ses dents et jeta un coup d'oeil vers Eva. Avec un peu de chance, ça ne l'aurait même pas réveillé. Encore loupé. Il la vit s'asseoir sur le canapé, les yeux encore à demis clos.

- Désolé Eva. Je ne voulais pas te réveiller.

Elle tourna la tête vers lui et le regarda quelques secondes d'un regard encore empreint de sommeil... et de mauvaise humeur. Elle se leva et prit la direction de leur chambre, lui accordant à peine quelques mots.

- Je vais me recoucher...

Ce n'était pas gagné pensa t-il. Il la laissa pourtant faire, déjeuna rapidement puis passa à la douche. Une fois prêt à partir, il retourna dans leur chambre et s'assit au bord du lit, où Eva était enroulée dans la couette. Il caressa doucement son visage et tenta une dernière approche.

- Hey... je suis désolée, mon coeur. Pour hier soir, je...
- Et moi, je dors!!

Eva repoussa sa main et se retourna brusquement pour lui tourner le dos. Elle n'avait jamais été très douce réveillée en plein sommeil, mais là, elle était carrément hostile. La pilule n'était toujours pas passée.

- Eva... ne fais pas la gueule. Je te promets qu'on va rattraper ça dès que possible. On fêtera notre anniversaire en bonne et dû forme. Je sais que je suis souvent absent en ce moment et...

Il s'arrêta au milieu de sa phrase en voyant Eva repousser la couette brusquement et s'asseoir dans le lit en le dardant d'un regard à faire peur.

- Danny! Fermes là! J'en ai rien à foutre! C'est passé, c'est passé. Tant pis!!! Retournes à ton putain de boulot et laisse moi dormir! Parce que au cas où tu l'aurais oublié, il y a trois enfants ici, qui attendent que leur maman aillent les réveiller dans une heure et soit en forme pour s'occuper d'eux. Alors fous le camp et laisse moi dormir!!!
pativore
pativore
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 6876
Age : 35
Localisation : Les pieds à Paris, la tête on ne sait où...
Date d'inscription : 25/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Un début de semaine difficile Empty Re: Un début de semaine difficile

Message  pativore le Mar 10 Avr - 15:54

Danny resta figé par tant d'agressivité et de colère. Il la regarda avec froideur et se leva du lit. Il n'appréciait pas du tout cette petite scène. Il ne bossait pas comme ça pour son plaisir. Qu'est-ce qu'elle croyait?! Et il détestait quand elle devenait hystérique comme ça.

- C'est ça! Rendors toi!! Il te faut au moins ça pour...

Un oreiller passa à quelques millimètres de sa tête pour finir sa course écrasée contre le mur. Danny l'ignora et referma la porte de leur chambre derrière lui, à présent pressé de rejoindre son boulot. C'était impossible d'avoir une discussion sensée avec elle quand elle était comme ça. Et à cinq heures et demi du matin, encore moins.


Il n'y aurait eu que ça, Danny aurait probablement pu éviter la crise. C'était une dispute parmi d'autre. Il s'excuserait à son retour et ferait tout pour faire passer l'orage. Rien qui ne puisse faire autre chose que l'agaçait.
Ils avaient finalement terminé leur enquête tard ce mardi soir là. Ils avaient retrouvé leur juge, mais n'étaient pas passés loin de le retrouver cribler de balle, tout comme eux quand ils étaient venus le libérer. Elena était passée très près de la catastrophe. Une balle l'avait égratigné, passée à deux doigts de la toucher vraiment. On l'avait soigné sur place et elle avait rejoint le bureau en même temps qu'eux. A dix heures, Danny avait enfin pu récupérer ses affaires pour rentrer chez lui. Elena était partie avec lui. Alors qu'ils étaient en train d'attendre l'ascenseur ensemble, il avait remarqué l'attitude de sa collègue. Il avait pensé qu'elle était encore sous le choc et avait alors décidé de s'assurer qu'elle allait bien...


Danny regarda sa collègue du coin de l'oeil alors qu'ils attendaient l'ascenseur. Il la trouvait vraiment pâle et silencieuse. Il se doutait que la fusillade avait dû la choquer plus qu'elle ne voulait bien l'avouer...

- Hey? Ca va?

Elena se tourna vers lui et haussa vaguement les épaules.

- Ouais... ouais. Je suis pressée de rentrer chez moi, c'est tout.
- Hum... Tu veux qu'on en parle?
- Non... ça va. C'est rien. J'ai juste eu un peu peur...
- Tu es en vie, c'est tout ce qui compte.

Danny se mit face à elle et lui adressa un sourire rassurant. Il attendit de voir un léger sourire sur son visage pour être sûr que tout irait bien. Il passa amicalement une main sur sa joue. Mais quand il s'apprêta à la retirer, Elena la bloqua de la sienne. Il voulu alors dire quelque chose, mais Elena l'en empêcha posant ses lèvres sur les siennes. Il n'entendit pas le bip de l'ascenseur indiquait que les portes venaient de s'ouvrir à leur étage. Il était sous le choc. Il ne réalisait pas encore ce qu'il se passait. Il voulut retirer ses lèvres. Elena n'était rien d'autre pour lui qu'une collègue, même pas une amie au même titre que Viviane ou Martin. Alors ce baiser n'avait aucune raison d'être.

- Tu n'es vraiment qu'un sale enfoiré!!!

A l'instant même où il allait arrêter ce baiser contre nature, il reconnut la voix d'Eva. Il se retourna avec surprise vers l'ascenseur et la vit le regardait avec dégoût et effroi. Que faisait-elle là?! Mais ça, ça n'avait plus d'importance maintenant. Non, ce qui comptait à présent, était comment allait-il pouvoir réparer ça!

- Eva... ce...

Trop tard. Eva avait appuyé avec violence sur un des boutons de l'ascenseur et les portes se refermèrent sur elle avant qu'il n'ait pu s'y glisser. Il savait très bien ce qu'elle croyait à cet instant. Elle l'avait vu, sa main sur la joue d'Elena, ses lèvres sur les siennes... Il allait passer un très sale quart d'heure. Il appuya avec impatience sur le bouton d'appel de l'ascenseur. Il fallait qu'il lui explique au plus vite. Il sentit alors la main d'Elena se poser sur son épaule. Il se retira. Pas besoin d'en rajouter encore une couche.

- Danny... c'est peut être mieux comme ça. Ce n'est pas une femme comme ça qu'il te faut.

Cette fois, lui aussi était en colère. Il se tourna vers elle et la regarda avec froideur.

- Eva est MA femme! Elle est tout ce qu'il me faut! C'est comme ça et ça ne changera pas. Alors excuses moi, mais je crois que tu en as largement assez fait pour aujourd'hui!!!

Le deuxième ascenseur arriva et Danny y grimpa sans attendre, lançant un regard à Elena qui lui faisait comprendre qu'il valait mieux qu'elle en attende un autre. Il rejoignit le plus rapidement possible leur appartement, se préparant déjà à la scène qu'il allait devoir affronter. Après tout si Eva s'était déplacée jusqu'à son bureau, c'était probablement pour arranger les choses. Et avec ce qu'elle avait vu, il pourrait s'estimer heureux si elle ne le tuait pas immédiatement sur place.
Il la trouva dans leur chambre. Elle n'avait toujours pas retirer sa veste et s'acharnait dans leur penderie, y récupérant quelques vêtements qu'elle fourrait dans un sac de voyage. Et voilà. Du Eva tout craché. Toujours des réactions à vif disproportionnées.

- Eva...
- Fous le camps!!! Dégages d'ici tout de suite!!!
- Si tu me laissais au moins m'expliquer tu verrais que...
- ... Il n'y a rien à expliquer!!! Tu n'es qu'un salop! Et moi qui venait m'excuser pour mon attitude, j'ai été encore bien conne! Tout ce temps tu prenais ton pied avec cette pétasse!!!
- Eva, arrêtes.
- Tu me dégoûtes! Quand je pense que je t'ai épousé!!! Et que j'ai accepté d'avoir des enfants avec toi!!! Ah, mais je comprends très bien maintenant le pourquoi de toutes ces heures sup'!!!
- Eva...
- ... Fous moi la paix!!!
- Je n'ai pas embrassé Elena!!!
- Oui et moi je suis vierge!!!
- Eva, bon sang! Pour une fois, écoute moi au moins cinq secondes!
- Je ne veux plus te voir! C'est terminé!!!

Eva referma son sac d'un geste violent et le passa sur son épaule prête à partir. Danny se plaça devant la porte de la chambre. Hors de question qu'il la laisse faire. Elle allait le laisser s'expliquer mais avant il fallait absolument qu'il lui fasse quitter cette idée de mettre les voiles. Et il savait exactement comment.

- Pousses toi!
- Tu pars?
- Oui!!
- Et les enfants? Tu en fais quoi? Tu les quittes aussi?!

Eva s'arrêta aussitôt. Il la vit réaliser, la respiration toujours haletante sous l'effet de la colère violente qui la tenaillait. Elle regarda alternativement la porte et son mari avant de finalement laisser retomber le sac à ses côtés. Danny pensa aussitôt que c'était bon. Il allait pouvoir reprendre ses explications. Et c'est ce qu'il chercha à faire alors qu'Eva s'était retournée vers le lit.

- Bébé, je t'assures que ce...

Eva s'était saisit d'un oreiller et attrapa Danny par le bras. Elle ouvrit avec colère la porte de la chambre et le poussa en dehors avant de lui balancer l'oreiller. Il la regarda avec un mélange de surprise et de fatigue de ne pas réussir à lui faire entendre raison. Mais avant qu'il n'ait pu le dire, la porte lui claquait sous le nez. Il entendit le verrou et su qu'il n'avait plus qu'à passer la nuit sur le canapé. Merci, Elena!!!


Le lendemain matin rien ne s'était arrangé bien sûr. Il s'était réveillé en entendant la voix de Cléo. Il s'était levé et avait donc rejoint sa petite chambre à l'étage. Il était resté sur le pas de la porte pour voir Eva expliquait à leur fille qu'elle partait quelques jours et qu'elle l'appellerait tout les jours. Danny avait attendu la fin de sa conversation pour lui parler, mais impossible de lui faire changer d'avis. Elle prenait un avion pour la France. Elle y resterait quelques jours, le temps de prendre une décision à leur sujet. Elle ne le laissa pas en placer une. La colère et le dégoût se lisaient toujours clairement dans son regard. Elle ne voulait pas l'entendre et il savait que le fait que ce soit arriver avec Elena empirait les choses encore plus. Eva la détestait. Et encore plus depuis qu'elle avait apprit qu'il avait faillit se passer quelque chose entre eux avant leur rencontre.
Il n'avait pas pu l'empêcher de partir et lui parler au téléphone était encore bien plus compliquer. Alors, sa seule solution restait de la prendre entre quatre yeux et de tout lui expliquer. Elle était la femme de sa vie. Même si il ne lui avait pas beaucoup montré ces derniers temps. C'est pour cette raison qu'il se retrouvait dans cet avion, au dessus de l'Atlantique.
Danny tourna de nouveau la tête vers Cléo. Il sourit en voyant que sa fille s'était endormie en serrant bien fort son ours entre ses bras. Il ferma les yeux alors et tenta de dormir aussi un peu. Il allait avoir besoin de toute son énergie dans quelques heures.
pativore
pativore
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 6876
Age : 35
Localisation : Les pieds à Paris, la tête on ne sait où...
Date d'inscription : 25/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Un début de semaine difficile Empty Re: Un début de semaine difficile

Message  Jenny le Mar 10 Avr - 16:56

Pfffffff et c'est reparti pour un tour ptdr ! Tout ça à cause de l'autre greluche rgrrr !
Bon je serais Eva j'aurais réagi pareil ! Déjà le coup du dîner ça le fait pas trop mais alors le coup du baiser avec l'autre ça le fait carrément pas Shit !

Quelle idée il a eu de lui caresser la joue...quelle fille ne craquerait pas pour lui à ce moment là 2love2 ?

- Danny... c'est peut être mieux comme ça. Ce n'est pas une femme comme ça qu'il te faut.
Non mais oh elle est pas nette elle rgrrr rambo !!!!

Bon si c'est la suite ce soir ça craint...ou faut qu'elle soit hyper longue Mr. Green !
T'es sûre de pas vouloir en faire une fic ? Avec des passages comme lorsqu'il était en vacances forcées ensemble ? J'avais adoré ça moi Wink !

Je me demande bien comment Danny va faire pour s'excuser et comment la miss va réagir en le voyant...pas très bien c'est sûr mais bon...
J'ai hâte de lire ça moi (en plus je bosse jusqu'à 21h donc j'éspère lire ça en rentrant Mr.Red ) bounce bounce bounce !!!!
Jenny
Jenny
Attorney General

Féminin Nombre de messages : 5957
Age : 38
Localisation : En prison...
Date d'inscription : 19/05/2006

http://jenny2802.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Un début de semaine difficile Empty Re: Un début de semaine difficile

Message  Mouchette le Mar 10 Avr - 17:21

Moi, je trouve que tu pourrais en faire une très longue fic, de cette histoire! Wink Sont insupportables, ces deux-là! Laughing Et je passe sur l'autre chose qui embrasse Danny Mad
- Danny... c'est peut être mieux comme ça. Ce n'est pas une femme comme ça qu'il te faut.
Mais de quoi je me mêle! rgrrr
Je me réjouis de lire la suite, même si ça veut dire que c'est la fin, snif (t'es vraiment sûre que tu veux pas en faire plus?)
Mouchette
Mouchette
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3584
Age : 38
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 15/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Un début de semaine difficile Empty Re: Un début de semaine difficile

Message  tweetie le Mar 10 Avr - 19:14

YESSSSSSSSSSSSSSSSS !!! Rha le come-back des amants terribles, ça fait plaisir !!! Tu les aimes ces deux-là, hein ? Et ben, nous aussi !!! cheers cheers cheers
Franchement, j'aurais bien envie de lui botter les fesses à Danny Un début de semaine difficile Smigif1349249cp0 pour s'être laissé embrassé par l'autre Un début de semaine difficile Smiconekr2 Evil or Very Mad

- Danny... c'est peut être mieux comme ça. Ce n'est pas une femme comme ça qu'il te faut.

ptdr ptdr ptdr elle est bien bonne celle-là Mr. Green je ne crois pas qu'il ait besoin d'un robot sans coeur et qui soit mort à l'intérieur !!! lol!
Bon ben j'attends la suite et malheureusement déjà la fin aussi Sad
En tout cas, j'espère qu'il y aura réconciliations Wink sur l'oreiller Un début de semaine difficile Smilitun9
tweetie
tweetie
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 7789
Date d'inscription : 04/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Un début de semaine difficile Empty Re: Un début de semaine difficile

Message  Théana le Mar 10 Avr - 20:11

HHHHOOOOOOOOOOUUUUUUUUUPPPPPPPPPPYYYYYYYYYYYYY



yes yes yes, le retour d'Eva !!!

mis la c'est une fic qu'il nous faut !!!


allez hop hop h op la suite !!!!!
Théana
Théana
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 9841
Localisation : sous la couette, de préférence ...
Date d'inscription : 08/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Un début de semaine difficile Empty Re: Un début de semaine difficile

Message  Jenny le Mar 10 Avr - 22:55

Allez la suite please bounce bounce bounce !
Jenny
Jenny
Attorney General

Féminin Nombre de messages : 5957
Age : 38
Localisation : En prison...
Date d'inscription : 19/05/2006

http://jenny2802.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Un début de semaine difficile Empty Re: Un début de semaine difficile

Message  pativore le Mar 10 Avr - 22:57

Jenny a écrit:Allez la suite please bounce bounce bounce !

Je viens de revenir à paris (bouh Sad j'ai laissé le beau jardin de mes parents... pfff), du coup j'ai pas fini la suite. Mais je suis dessus, promis! Mr.Red
pativore
pativore
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 6876
Age : 35
Localisation : Les pieds à Paris, la tête on ne sait où...
Date d'inscription : 25/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Un début de semaine difficile Empty Re: Un début de semaine difficile

Message  Jenny le Mar 10 Avr - 23:02

Ok vais attendre gentiment alors Mr.Red !
Paris c'est sympa voyons ! Le monde, la pollution, le stress... Mr. Green
Jenny
Jenny
Attorney General

Féminin Nombre de messages : 5957
Age : 38
Localisation : En prison...
Date d'inscription : 19/05/2006

http://jenny2802.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Un début de semaine difficile Empty Re: Un début de semaine difficile

Message  pativore le Mar 10 Avr - 23:09

Jenny a écrit:Ok vais attendre gentiment alors Mr.Red !
Paris c'est sympa voyons ! Le monde, la pollution, le stress... Mr. Green

Mais c'est vrai, un vrai bonheur! le béton à la place des paquerettes! Que demande le peuple?!! Zen
pativore
pativore
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 6876
Age : 35
Localisation : Les pieds à Paris, la tête on ne sait où...
Date d'inscription : 25/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Un début de semaine difficile Empty Re: Un début de semaine difficile

Message  pativore le Mar 10 Avr - 23:48

J'avance vraiment doucement alors je vais juste mettre ce que j'ai écrit pour le moment au lieu de mettre le passage en entier! C'est finalement un très long shot... rolles



Le lendemain matin rien ne s'était arrangé bien sûr. Il s'était réveillé en entendant la voix de Cléo. Il s'était levé et avait donc rejoint sa petite chambre à l'étage. Il était resté sur le pas de la porte pour voir Eva expliquait à leur fille qu'elle partait quelques jours et qu'elle l'appellerait tout les jours. Danny avait attendu la fin de sa conversation pour lui parler, mais impossible de lui faire changer d'avis. Elle prenait un avion pour la France. Elle y resterait quelques jours, le temps de prendre une décision à leur sujet. Elle ne le laissa pas en placer une. La colère et le dégoût se lisaient toujours clairement dans son regard. Elle ne voulait pas l'entendre et il savait que le fait que ce soit arriver avec Elena empirait les choses encore plus. Eva la détestait. Et encore plus depuis qu'elle avait apprit qu'il avait faillit se passer quelque chose entre eux avant leur rencontre.
Il n'avait pas pu l'empêcher de partir et lui parler au téléphone était encore bien plus compliquer. Alors, sa seule solution restait de la prendre entre quatre yeux et de tout lui expliquer. Elle était la femme de sa vie. Même si il ne lui avait pas beaucoup montré ces derniers temps. C'est pour cette raison qu'il se retrouvait dans cet avion, au dessus de l'Atlantique.
Danny tourna de nouveau la tête vers Cléo. Il sourit en voyant que sa fille s'était endormie en serrant bien fort son ours entre ses bras. Il ferma les yeux alors et tenta de dormir aussi un peu. Il allait avoir besoin de toute son énergie dans quelques heures.

A huit heures du matin, un taxi les déposait devant la maison des parents d'Eva. Il faisait un temps magnifique et Cléo piétinait à l'idée de pouvoir profiter du grand jardin de ses grands-parents. Danny la prit dans ses bras alors qu'il gagnait la porte d'entrée, espérant retrouver sa femme d'une humeur plus conciliante.

- Tu crois que papi va bien vouloir m'emmener au lac pour me montrer comment on pêche?
- Je ne sais pas ma puce, il faudra lui demander.
- J'espère que oui!

Danny sourit à sa fille et appuya sur la sonnette d'entrée. Ils attendirent quelques secondes avant que la porte ne s'ouvre sur sa belle mère.

- Bonjour, Patricia.

D'habitude, très chaleureuse avec lui, la mère d'Eva le regarda sans un sourire. Sourire qu'elle décrocha immédiatement pour sa petite fille qui avait quitté les bras de son père pour les siens. Danny déglutit. Si il se retrouvait avec toute la famille Marchais à dos, il n'était pas sortit de l'auberge. Heureusement que ce n'était pas son beau père qui avait ouvert la porte.
Patricia s'adressa à Cléo avec enthousiasme et en français, de sorte que Danny se retrouvait plus ou moins exclu de la conversation. Mais tant pis. Il était là pour sa femme. Seulement, il s'aperçut rapidement que la maison était déserte. Eva ne semblait pas être là.

- Eva n'est pas ici?

Patricia Marchais se tourna vers lui et se décida enfin à lui adresser la parole.

- Non. Plus depuis hier matin.
- Oh...
- Je ne sais pas ce que tu as pu lui faire, mais elle est très remontée! Alors crois moi, Danny, si j'apprends que tu lui as fait du mal...
- Je sais. Et si je suis là, c'est pour réglé ce malentendu. Mais pour ça, il faudrait que je sache où elle est?
- Elle a apprit que Will était dans la maison de ses parents en Provence. Elle est partie le rejoindre.

Danny garda son "génial" plus que sarcastique pour lui. Cette nouvelle ne le réjouissait pas du tout. Il savait très bien que Will était le meilleur ami de sa femme, même le parrain de sa fille. Mais il n'y pouvait rien, il le verrait toujours comme un potentiel rival. Surtout dans la situation où ils se trouvaient.

- Ah...
- Vous savez, en avion, c'est assez rapide. Une heure et après une petite demie heure de voiture...
- Il me faudrait l'adresse...
- Je vais vous la donner mais avant, vous allez vous asseoir. On va boire un café.
- Papi n'est pas là?!

Patricia baissa les yeux vers Cléo et lui sourit.

- Il est partit pour la matinée. Mais tu vas rester avec moi pendant que ton papa va rejoindre maman.
- Et on ira attraper des poissons?!
- Oui. Cette après-midi ou demain!

La fillette décrocha son plus beau sourire à sa grand mère, les yeux pétillants et grimpa sur les genoux de son père alors qu'il s'asseyait pour une "petite" discussion avec sa belle mère. En même temps, les conseils de Patricia pourrait s'avérer très utile avec Eva. Danny ne devait pas cracher dessus. Jusque là, il avait toujours apprécié la mère de sa femme. Il n'y avait pas de raison que ça change maintenant.

A midi, il se retrouvait pour la deuxième fois de la journée dans un avion. Une force obscure devait chercher à lui faire payer sadiquement son comportement de ces derniers jours. Comme lui avait indiqué Patricia, le vol fut rapide et grâce aux instructions qu'elle lui avait laissé, il se fit facilement conduire jusqu'à la fameuse maison de vacances de Will. Il n'en pouvait plus d'attendre d'enfin se retrouver face à elle, et plus il s'en approchait, plus cela lui semblait interminablement long.
Le taxi le déposa en début d'après-midi au bout d'une allée qui menait à une vaste propriété. Un endroit de rêve visiblement. Et sa femme était là, seule avec Will. Il effaça aussitôt toute idée tordue sur ce qui pouvait éventuellement se passer entre eux pendant son absence et marcha. Il frappa plusieurs coups à la vieille porte, sans succès. Pas de réponse. Il regarda autour de lui. Il était dans un lieu paumé. Si ils n'étaient pas là, il était bon pour poireauter jusqu'à leur retour. Il soupira et décida de faire le tour de la maison. Derrière, la maison donnait sur un vaste jardin bien ombragé et une magnifique piscine. Des vois, lui indiquèrent que finalement il n'était pas venu là pour rien. Il s'approcha et aperçut Will dans l'eau, accoudé au bord de la piscine et parlant. Eva devait être dans le coin... Il s'avança et aperçu... ses pieds, dépassaient d'une chaise longue cachait par un arbuste.

- Hum...

Will tourna aussitôt la tête vers lui et le regarda avec froideur. Elle lui avait tout raconté, il le voyait à son regard.

- Eva, Danny est là.
- Quoi?!

Il la vit enfin. Eva s'était levée et rejoint Will au bord de la piscine. Lunettes de soleil sur le nez, chapeau et bikini, Eva se retrouva face à lui. Difficile de croire qu'elle était là pour autre chose que des vacances farniente en la voyant comme ça. Elle croisa les bras, et même si il ne voyait pas son regard, il le devinait toujours très froid. Finalement ces quelques jours loin de lui avait eut être amplifié sa colère au lieu de l'apaiser. Si c'était le cas, il allait devoir serrer les dents et encaissait les coups.
pativore
pativore
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 6876
Age : 35
Localisation : Les pieds à Paris, la tête on ne sait où...
Date d'inscription : 25/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Un début de semaine difficile Empty Re: Un début de semaine difficile

Message  Jenny le Mer 11 Avr - 0:05

Mais heuuuu nooonnnn tu coupes quand ça devient intéressant sadique rgrrr !!!
On se doute que ça va pas être gagné pour lui mais quand même je veux savoir moi bounce !!!!
La suite ce soir allez Mr. Green !!!
Jenny
Jenny
Attorney General

Féminin Nombre de messages : 5957
Age : 38
Localisation : En prison...
Date d'inscription : 19/05/2006

http://jenny2802.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Un début de semaine difficile Empty Re: Un début de semaine difficile

Message  Mouchette le Mer 11 Avr - 0:12

C'est pas encore gagné pour Danny! Je sens que tu vas nous concocter quelques perles de répliques, mmmm?
Suite bientôt? bounce bounce bounce
Mouchette
Mouchette
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3584
Age : 38
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 15/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Un début de semaine difficile Empty Re: Un début de semaine difficile

Message  tweetie le Mer 11 Avr - 0:33

T'arrives même à faire durer le suspense dans un (long) shot lol!
Chapeau la miss !!! respect
Vivement la suite !!! miammiam
Et tous aux abris, Eva va s'énerver !!! affraid
tweetie
tweetie
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 7789
Date d'inscription : 04/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Un début de semaine difficile Empty Re: Un début de semaine difficile

Message  pativore le Mer 11 Avr - 0:46

Merci les filles! Mr.Red
Oh Tweetie, ton gif sur ton précédent message m'a fait mourir de rire! ptdr ptdr ptdr
pativore
pativore
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 6876
Age : 35
Localisation : Les pieds à Paris, la tête on ne sait où...
Date d'inscription : 25/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Un début de semaine difficile Empty Re: Un début de semaine difficile

Message  Jenny le Mer 11 Avr - 0:54

Alors la suite Mr. Green ?
Jenny
Jenny
Attorney General

Féminin Nombre de messages : 5957
Age : 38
Localisation : En prison...
Date d'inscription : 19/05/2006

http://jenny2802.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Un début de semaine difficile Empty Re: Un début de semaine difficile

Message  pativore le Mer 11 Avr - 0:58

Jenny a écrit:Alors la suite Mr. Green ?

J'avance pas beaucoup... je peux te mettre un bout mais ce sera toujours pas la fin en entier... la télé me déconcentre... rolles
Et toi tu avances sur tes idées?!! Boulet
pativore
pativore
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 6876
Age : 35
Localisation : Les pieds à Paris, la tête on ne sait où...
Date d'inscription : 25/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Un début de semaine difficile Empty Re: Un début de semaine difficile

Message  Jenny le Mer 11 Avr - 0:59

J'avance j'avance doucement mais sûrement lol! !
Va pour la mini suite Wink !
Jenny
Jenny
Attorney General

Féminin Nombre de messages : 5957
Age : 38
Localisation : En prison...
Date d'inscription : 19/05/2006

http://jenny2802.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Un début de semaine difficile Empty Re: Un début de semaine difficile

Message  pativore le Mer 11 Avr - 1:01

Jenny a écrit:J'avance j'avance doucement mais sûrement lol! !
Va pour la mini suite Wink !

Pas trop doucement quand même... rolles
Bon, je vérifie et je poste quelques lignes! Arrow
pativore
pativore
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 6876
Age : 35
Localisation : Les pieds à Paris, la tête on ne sait où...
Date d'inscription : 25/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Un début de semaine difficile Empty Re: Un début de semaine difficile

Message  pativore le Mer 11 Avr - 1:05

Voilà!



Si c'était le cas, il allait devoir serrer les dents et encaissait les coups.

- Bien... Je vais en profiter pour descendre en ville faire quelques courses alors!

Will sortit de la piscine rapidement et se dépêcha de rejoindre l'intérieur de la maison. Eva n'avait pas bougé d'un pouce.

- Ta mère m'a dit que je te trouverais ici.
- Ma mère parle beaucoup trop!
- Eva, je...
- Où sont les enfants?!
- Euh... Cléo est avec tes parents et les jumeaux sont avec Raffie et Sylvia. Ecoutes, je...
- ... Tu n'es qu'un petit con!
- Oui, je sais. Et un sale enfoiré, un salop et le pire de tout les types que tu connaisses. J'ai retenu.
- Alors, je ne vois pas ce que tu fais ici!
- Je n'avais pas vraiment envie d'attendre que tu rentres à la maison, les papiers du divorce en main!
- Je n'ai pas encore trouvé d'avocat!
- Ce n'est pas drôle.
- Je ne plaisante pas!
- Eva... Laisse moi au moins en placer une avant de me jeter aux ordures! Qu'est ce que ça te coûte?

Eva détourna la tête et se mit à regarder l'eau de la piscine. Elle ne disait plus rien. Une occasion à saisir pour Danny. Il posa son sac de voyage à terre et se rapprocha d'elle.

- Bébé, il ne se passe rien avec Elena. Elle avait été prit dans une fusillade un peu plus tôt et je voulais m'assurer qu'elle allait bien. Je n'avais pas prévu qu'elle m'embrasserait. Je... je n'éprouve aucune attirance pour elle. Je te l'ai déjà dit.
- Je déteste cette greluche!!
- Je sais...

Eva le fixa de nouveau et Danny s'agaça des lunettes qu'elle portait, l'empêchant de voir comment était son regard.

- Tu as envie d'elle?!
- Quoi?! Eva, ne soit pas stupide!
- Stupide?! Tu sais quoi? Fous le camp, on se parlera à New York!!!
- Eva, tu sais très bien que ce n'est pas...

Danny s'interrompit. Ils n'allaient pas y arriver de cette manière. Il fallait qu'il reste zen, sinon il pouvait déjà dire bonjour au futur avocat de sa femme. Il l'aimait, mais il savait aussi qu'elle avait un don particulier pour le faire sortir de ses gons. Et c'était exactement ce qu'il avait l'impression qu'il était en train de se passer. Il soupira et reprit d'un ton calme mais ferme. Il était fatigué, ses heures de voyage commençaient à lui peser.

- Eva, je t'aime! Je me fous d'Elena comme de ma première chemise! Je ne vais pas aller fantasmer sur elle alors que j'ai tout ce qu'il me faut chez moi!
- Les hommes se lassent une fois qu'ils ont obtenu ce qu'ils voulaient, c'est bien connu!
- Tu crois vraiment que je me suis lassé?
- Oui.
- Eva...
- Quoi? Je suis juste réaliste. Depuis l'arrivée de Matthew et Lilly, tu t'es éloigné de moi. Il n'y a plus que nos enfants et nos boulots qui comptent!
- C'est faux, bébé.
- Ah oui?! Tu te souviens alors de la dernière fois qu'on a passé une nuit entière sans dormir, juste à faire l'amour et à parler?!!
- ...
- Tu vois!
- Ca ne veut pas dire que mes sentiments pour toi ont changé, Eva. On s'est juste un peu laissé déborder...
- Un peu?! Tu parles! On a une vie sexuelle aussi trépidante que celle de mes grands parents!
- Tes grands parents ont peut être une vie sexuelle plus trépidante que tu ne le crois! Tu sais, on ne sait pas tout!

Il lui sourit avec un air mutin et Eva lui décrocha enfin un sourire. Un premier pas.

- On s'est encroûté, Danny! Tu t'es lassé! Et...
- Je ne me suis pas lassée... On est juste un peu crevés en ce moment et... Bon sang, Eva! Tu me fais toujours le même effet! Surtout quand tu est énervée!

Il lui sourit à nouveau et la vit se retenir tant bien que mal de rire. Il avait atteint son but. Si elle riait à ses blagues, il avait de fortes chances d'avoir éloigné toutes crises loin d'eux.

- Je n'aurais pas cru que tu ferais le chemin jusqu'ici...
- L'avion?! Alors c'est pour ça que tu as fuit jusqu'ici?!
- Pas tout à fait! Cette maison est sublime et Will y était!
- Ouais...
- Tu es jaloux?
- Bien sûr! Tu crois que je vais trépigner de joie en te voyant barboter dans un minuscule maillot de bain dans un paysage sublime aux cotés d'un mec qui te connais sous toutes les coutures!

Un large sourire s'afficha cette fois bien visiblement sur le visage de sa femme. Il respirait enfin. Danny la rejoignit alors, un sourire au coin des lèvres. Il n'était qu'à quelques centimètres d'elle et l'envie de la toucher, de la prendre dans ses bras le titillait de plus en plus. Il allait lui prouver qu'ils ne s'étaient pas tant encroûter que ça.

- Dis moi que la crise est passée? Hors de question que je rentre sans toi.
- Et bien, pour moi c'est hors de question de retourner à cette vie là. Je suis peut être la mère de tes enfants, mais je suis aussi un femme et...
- ... Je sais. Tu as besoin que je fasse plus attention à toi. Et... si je me souviens bien, j'ai un anniversaire manqué à me faire pardonner!
- Hum... quoi d'autre?
- Tu es très sexy dans ce maillot!

Il passa ses bras autour de sa taille et posa ses mains sur sa peau chauffée par le soleil.

- Mais tu devrais faire attention à ne pas perdre plus de poids... sinon, tu ne pourra plus remplir ce petit haut de maillot et ce serait bien dommage!
- Pourtant je croyais que tu aimais le style sac d'os comme ta greluche!
- Ce n'est pas ma greluche et le genre artificielle ne me fait aucun effet. Par contre, le genre caractérielle, sexy et infecte...

Il n'eut pas le temps d'aller au bout de son sourire pleins de sous entendus et atterrit au fond de la piscine après qu'Eva l'y ait poussé. Il ré-emergea de l'eau et fit face au fou rire de sa compagne. Elle libérait la pression à sa manière. Lui avait une autre idée en tête pour le faire...

- Tu trouves ça drôle?
- Très!
- Mes fringues sont...
- ... Tu as un sac de voyage avec toi! Ne fais pas ta chochotte, Taylor!
- Chochotte?!
- Oui!
- Aide moi à sortir de cette piscine et tu vas voir ce que peux faire une "chochotte"!

Eva se pencha vers la piscine et lui tendit la main pour l'aider à sortir. Il dégoulinait de partout. Mais il n'en n'avait absolument rien à faire. Il la voulait elle. Il voulut se coller contre elle, mais elle le tint à distance tout en souriant!

- Tu es trempée!
- Et toi en maillot de bain!
- Et alors?!
- Et bien...
- ... Comment vont les enfants?
- Cléo était aux anges de venir voir tes parents. Et Matthew et Lilly vont très bien.
- Tu en as bavé, hein?
- Je dirais plutôt que c'est eux qui m'ont bavé dessus! D'ailleurs Jack m'a fait prendre ce congé pour ne plus débarquer avec du vomi de bébé sur la chemise!
- Pauvre toi!!!
- Tu jubiles, hein?
- Absolument! Il faut bien que je prenne ma revanche!
- Je pensais que tu pourrais la prendre d'une autre manière...

Encore une fois son allusion ne lui échappa pas. Eva sourit.

- Tu devrais aller te changer et te sécher. Ma chambre, c'est la deuxième porte à gauche à l'étage. Il y a une salle de bain!

Eva se pencha, récupéra son sac et lui tendit.

- Tu ne m'accompagnes pas?
- Non. Je profites du soleil!
- Bébé...
- Et fais attention de ne pas pas inonder tout sur ton chemin!

Il regarda son sourire moqueur et se réinstaller sur sa chaise longue. Il rit et gagna l'intérieur de la maison.
pativore
pativore
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 6876
Age : 35
Localisation : Les pieds à Paris, la tête on ne sait où...
Date d'inscription : 25/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Un début de semaine difficile Empty Re: Un début de semaine difficile

Message  Jenny le Mer 11 Avr - 1:17

Les retouvailles rrrrrrrrrrrrr 2love2 2love2 2love2 !
Je pensais qu'il l'aurait entraîné dans la piscine moi histoire de faire un câlin dans l'eau Mr.Red mais non...

La suite !!!!!!!!!!
Jenny
Jenny
Attorney General

Féminin Nombre de messages : 5957
Age : 38
Localisation : En prison...
Date d'inscription : 19/05/2006

http://jenny2802.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Un début de semaine difficile Empty Re: Un début de semaine difficile

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser