In Security : L'affaire Zerban [complète]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

In Security : L'affaire Zerban [complète] - Page 2 Empty Re: In Security : L'affaire Zerban [complète]

Message  Hio-Tin-Vho le Mer 19 Sep - 14:09

Je me sens inspiré ces temps-ci car voici encore une suite. Peu de gens lisent mon histoire mais peu importe.

Dimanche 1er avril 2007 12H00 Une maison isolée du Bronx

Tout alla très vite, elle n’avait pas vraiment de temps à perdre. Dès qu’il eut donner les clés des menottes elle se détacha et le menotta ensuite. Puis d’un coup de crosse l’assomma. Il y a quelques années elle avait l’habitude de ce geste et c’était un peu comme le vélo, il suffisait de remonter dessus pour retrouver ses automatismes.

Personne n’avait vraiment pris le temps de s’intéresser à elle. Alors ses affaires traînaient étalées sur la table au centre de la pièce. Elle s’empara de son téléphone, ouvrit le clapet et appela le dernier numéro en mémoire, celui de Gabriel. Pendant que cela sonnait elle fourra rapidement le reste de ses affaires dans ses poches. Mais elle n’eut même pas le temps de finir que déjà il répondait. Elle fut tout de suite surprise car ce n’était pas vraiment dans ses habitudes.

- « - < Maya ? >
- Gabriel, tu as répondu vite.
- < Oui on a quelques problèmes de notre côté. Où tu en es avec Zerban ? >
- J’ai moi aussi eu des difficultés.
- < Écoutes Maya il faut absolument que tu l’empêches d’obtenir une quelconque information. >
- Oui je sais.
- < Non mais là c’est urgent. >
- Sauf que Chabakazan lui a installé une télé et que je suis plus vraiment en odeur de sainteté.
- < Alors il faut que tu lui parles de la bombe. Zerban n’a pas de détonateur on le sait, c’est une bombe à retardement mais il peut cacher une charge explosive sur lui. >
- Mais on l’a fouillé non ?
- < Négatif, il refusait d’être touché par des non musulmans. >
- Et merde.
- < Je te l’ai dit. >
- Non j’ai un nouveau problème je dois raccrocher. »

Brusquement elle ferma son téléphone et raccrocha au nez de Gabriel. Finalement le vieux revenait plus vite que prévu. Elle venait tout juste d’entendre ses pas dans l’escalier en posant son oreille libre durant la conversation avec Gabriel. Peut importe cela lui permettait de ne pas défoncer la porte pour sortir. Elle glissa l’arme à l’arrière de son pantalon, s’installa derrière la porte et écouta attentivement. L’effet de surprise devait être total et elle devait retrouver ses vieux réflexes. Quand le verrou se désenclencha et qu’il fit deux tours de clé elle sut que c’était le moment. Elle regarda en un rapide coup d’oeil la disposition de la pièce. Le gosse était affalé au même endroit qu’elle il le verrait tout de suite. Il ne fallait pas lui laisser ce temps. Elle laissa la porte s’ouvrir et la suivit pour pouvoir la passer le plus vite possible.

« - Voilà le dîner de madame est avancé. »

Maya en un quart de seconde l’imagina, regardant le plateau qui portait la nourriture et donc trop occupé pour voir que les choses avaient changés ici. Elle lui sauta donc dessus sur le champ. Elle n’était pas si rouillé que cela finalement. Elle s’empara de son bras gauche qui portait le plateau et le tira vers elle d’un coup brusque, de sa main droite elle frappa un violent coup entre le coude et l’épaule et maintint ensuite la pression. Dans le même temps pour faciliter la manoeuvre sa jambe droite le faucha en une balayette. Le plateau valdingua dans la pièce. La sauce piquante venait de se répandre sur le parquet en une constellation de gouttelettes informes. Le vieux ne résista pas au début et quand enfin il essaya Maya usa un peu plus de sa force. Dès qu’il fut au sol elle s’affala sur lui une jambe de chaque côté de son corps. Avec ses propres menottes elle l’attacha dans le dos. Puis quand elle fut sûre de l’avoir maîtrisé s’empara à son tour de son arme. Ensuite elle ferma immédiatement la porte. Elle la poussa seulement, mais c’était suffisant pour éviter de se faire repérer.

« - Bon je n’ai pas trop le temps de discuter donc on va la faire rapide. Je n’ai aucune envie de vous tuer vous ou qui que ce soit alors je vais juste vous assommer et vous vous réveillerez dans quelques minutes avec un fort mal de crâne un point c’est tout. »

Sur ce elle l’assomma à son tour. Elle se leva, sortit le chargeur de l’arme du vieux, fit coulisser l’ensemble mobile pour éjecter une cartouche qui ne serait pas dans la chambre mais constata qu’elle n’était même pas armé. Elle garda donc le chargeur dans une de ses poches et posa l’arme sur la table. Puis elle sortit. Elle ne pris même pas le temps de fermer à clé la porte que déjà elle cavalait dans les escaliers. Il était temps d’avoir une discussion raisonnable avec Chabakazan. Car l’heure tournait et c’était la dernière solution qu’elle avait avant la catastrophe.
Hio-Tin-Vho
Hio-Tin-Vho
Directeur Adjoint

Masculin Nombre de messages : 3564
Age : 34
Localisation : Sous le saule pleureur
Date d'inscription : 12/04/2006

http://echo.levillage.org

Revenir en haut Aller en bas

In Security : L'affaire Zerban [complète] - Page 2 Empty Re: In Security : L'affaire Zerban [complète]

Message  clara le Lun 24 Sep - 21:07

Ca y est...j'ai fini par arriver à tout lire, excuses du retard, mais le temps me manque et ces derniers temps j'écris pas mal de fics, je le fais pendant que mon cerveau à des idées Mr.Red , c'est pas le cas tout le temps Mr.Red ....

Enfin, bref, j'arrètes de raconter ma vie Laughing et que dire: j'aime vraiment beaucoup, beaucoup, c'est trés réaliste, il est vrai que c'est impossible de mettre un visage sur les personnages comme on peut le faire quand c'est une fic sur WAT, mais cette fic se lit comme un livre et c'est même mieux au moins l'imagination marche réellement, comme un livre je le répète. Mr.Red

Ce que j'aime au début ,c'est cette présentation je trouve que ça fait trés "New-York police d'Etat", ils font pareil au début des épisodes Mr.Red

Et puis je trouve que l'on retrouve ce qu'on aime retrouver dans un scénario de séries américaine (enfin ce que moi j'aime retrouver Mr.Red ), c'est à dire: du suspens, de la détresse parfois, des humains en un mot, ce qu'on oublie trop souvent dans les séries françaises je pense, mais ça c'est mon avis. Mr.Red

J'espère qu'on aura une suite bientôt, surtout que je suis à jour là Mr.Red

Encore, bravo parce que là ça ne doit pas êtyre simple d'inventer des personnages de A à Z sur toute une histoire bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom

Voilà, oups, j'ai été un peu bavarde là bon je sors Arrow
clara
clara
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 8775
Age : 39
Localisation : sous la douche!
Date d'inscription : 21/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

In Security : L'affaire Zerban [complète] - Page 2 Empty Re: In Security : L'affaire Zerban [complète]

Message  Théana le Lun 24 Sep - 21:11

Peu de gens lisent mon histoire mais peu importe.



ptdr sache que c'est pas parceque on met pas de comm qu'on lit pas Mr.Red
Théana
Théana
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 9841
Localisation : sous la couette, de préférence ...
Date d'inscription : 08/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

In Security : L'affaire Zerban [complète] - Page 2 Empty Re: In Security : L'affaire Zerban [complète]

Message  Hio-Tin-Vho le Mar 25 Sep - 11:46

clara a écrit:Ca y est...j'ai fini par arriver à tout lire, excuses du retard, mais le temps me manque et ces derniers temps j'écris pas mal de fics, je le fais pendant que mon cerveau à des idées Mr.Red , c'est pas le cas tout le temps Mr.Red ....

Enfin, bref, j'arrètes de raconter ma vie Laughing et que dire: j'aime vraiment beaucoup, beaucoup, c'est trés réaliste, il est vrai que c'est impossible de mettre un visage sur les personnages comme on peut le faire quand c'est une fic sur WAT, mais cette fic se lit comme un livre et c'est même mieux au moins l'imagination marche réellement, comme un livre je le répète. Mr.Red

Ce que j'aime au début ,c'est cette présentation je trouve que ça fait trés "New-York police d'Etat", ils font pareil au début des épisodes Mr.Red

Et puis je trouve que l'on retrouve ce qu'on aime retrouver dans un scénario de séries américaine (enfin ce que moi j'aime retrouver Mr.Red ), c'est à dire: du suspens, de la détresse parfois, des humains en un mot, ce qu'on oublie trop souvent dans les séries françaises je pense, mais ça c'est mon avis. Mr.Red

J'espère qu'on aura une suite bientôt, surtout que je suis à jour là Mr.Red

Encore, bravo parce que là ça ne doit pas êtyre simple d'inventer des personnages de A à Z sur toute une histoire bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom

Voilà, oups, j'ai été un peu bavarde là bon je sors Arrow

Mais non ma chérie cela fait super plaisir d'avoir un si long message. Je t'avouerais que oui j'ai un peu pompé sur New-York District et tout les types le début. Mais merci pour toute tes remarques qui me vont droit au coeur car c'est justement ce que je cherche.
Hio-Tin-Vho
Hio-Tin-Vho
Directeur Adjoint

Masculin Nombre de messages : 3564
Age : 34
Localisation : Sous le saule pleureur
Date d'inscription : 12/04/2006

http://echo.levillage.org

Revenir en haut Aller en bas

In Security : L'affaire Zerban [complète] - Page 2 Empty Re: In Security : L'affaire Zerban [complète]

Message  Hio-Tin-Vho le Mar 25 Sep - 11:47

Théana a écrit:
Peu de gens lisent mon histoire mais peu importe.



ptdr sache que c'est pas parceque on met pas de comm qu'on lit pas Mr.Red

Je sais ma douce Théana allez pour la peine je vais envoyer une suite dès demain. Une suite d'importance.
Hio-Tin-Vho
Hio-Tin-Vho
Directeur Adjoint

Masculin Nombre de messages : 3564
Age : 34
Localisation : Sous le saule pleureur
Date d'inscription : 12/04/2006

http://echo.levillage.org

Revenir en haut Aller en bas

In Security : L'affaire Zerban [complète] - Page 2 Empty Re: In Security : L'affaire Zerban [complète]

Message  Hio-Tin-Vho le Mer 26 Sep - 17:56

Bon la voici cette suite que j'ai promis avec de gros évènements.


Dimanche 1er avril 2007 11H59 et 15 secondes entre la Station de métro de Wall Street et l’Hudson River

Nathan n’avait jaùais cela. Et pourtant tout sembla si naturel. Il tenait la bombe contre lui sans aucune gène comme si elle innoffensive. Il courait à moitié au coeur de New-York et pourtant rien ne pouvait l’arrêter. Devant Paula ouvrait la marche. Elle avait envoyé en éclaireur deux motards. On aurait dit qu’ils escortaient une personnallité qui faisait son jogging, en fait c’était bien pire. La seule chose qui le dérangeait se fut de sentir sous ses pieds nus les irrégularités de la route. Même dans ses moments là ses pieds restaient sensibles. Seulement désormais il passait outre.

La rue descendait ce qui l’aida à accélérer. Malgré son envie intense de le faire il ne regarda pas une seule fois le minuteur collé contre sa poitrine, il savait que cela le retarderait. Et puis déjà rien le bip, bip qu’il entendait à chaque changement de secondes lui suffisait pour comprendre que son temps était compté.

En face il commençait à voir se dessinner le South Street Seaport. Finalement Wall Street n’était rien de plus qu’une avenue parmi tant d’autres. Une avenue bordée d’immeubles pesant plusieurs millards de dollars.

Il pensa à cela un court instant lorsque soudain il buta sur un plot. Son pied s’enfonca dedans et quand il se rendit compte du choc il était déjà trop tard. La bombe lui échappa des mains et s’envola en l’air. Paula qui ne cessait de le regarder s’aperçut du drame. Mais elle ne pouvait rien faire. Personne ne pouvait faire quoi que ce soit, alors l’engin redescendit, ils crurent tout deux un instant qu’elle s’écraserait sur le sol et que c’était fini. D’un coup le film de leur vie leur passa devant les yeux. Mais pourtant par miracle ce fut tout le contraire, dès qu’elle toucha le sol elle se mit tout simplement à rouler dans la rue en pente et la dégringoler comme un vulgaire paquet. On dirait que l’emballage était en titane et aussi et surtout anti-choc.

Ignorant totalement Nathan et elle avait raison Paula cavala après l’engin. Au bout d’une vingtaine de mètres elle l’attrappa finalement avec un certaine dextérité. Mais entre temps Nathan avait senti la pire chose qui puisse arriver. Une douleur profonde passa dans tout sa colonne vertébrale. Son pied devenait une monstruosité. S’il aurait pu il l’aurait coupé. Pourtant se ressaisissant en apercevant Paula qui le resta à le regarder un quart de seconde il lança en commençant à clopiner.

« - Allez-y je vous rattraperais. »

Il savait que à la base un homme moyen court plus vite qu’une femme. Mais là il était franchement diminué et Paula était déterminée à ne pas mourir. Alors ne présumait-il pas de ses forces ? Toujours est-il que Paula n’hésita pas et repris la course. Ils avaient déjà perdu des précieuses secondes. Et effectivement Nathan la suiviait. Enfin essayait de la suivre. Il fit plusieurs dizaines de mètres sur une jambe. Quand enfin la douleur se mit à diminuer il recommença à accélérer. Une bonne nouvelle ce n’était qu’un choc, rien de cassé. À ce qu’il pouvait ressentir en tout cas. Pour autant Paula elle, était déjà loin. Elle cavalait et lui avait une bonne centaine de mètres. Elle était à quelque pas de l’East River.

Légèrement atteind dans son égo de mâle Nathan aperçut un cycliste sur sa gauche qui regardait passer cette étrange caravane. Sans autre forme de procès il le chassa de son vélo et enfourcha la bécane. Il pédala comme un dératé, au risque de ne pas pouvoir s’arrêter à la fin. Il rattrapa bien vite Paula, mais ce fut pour la voir arriver à l’intérieur du Seaport. Peut importe. Alors sautant du deux roues et s’écrasant à moitié il entra à son tour.

Bien évidemment les motards les avaient lâchés. Ils ignoraient combien de temps il leur restait. Quand soudain un type, un vigile sans doute vu sa tenue s’approcha d’eux et leur lança.

« - Eh l’accès est interdit à tout personne étrangère au service. »

Pour toute réponse il fut pousser au cri de Sécurité Nationale et FBI. Il se retrouva au sol tandis que le couple continuait sans même le regarder. Nathan était arrivé au niveau de Paula et quand il atteignirent le ponton le plus lointain elle lui repassa le bébé.

« - Allez-y j’ai peur de ne pas la lancer assez loin. »

Et alors sans hésiter une dixième de seconde Nathan l’attrappa et le lança de toute ses forces. Il n’eut le temps que d’apercevoir le quadran qui affichait quinzes secondes avant que par un lancé qu’il n’aurait jamais espérer faire dans des temps ordinaires il vienne percuter l’eau. Puis par réflexe ils se couchèrent tout deux sur le ponton, se protégeant l’un l’autre. Et alors on entendit d’un coup une explosion d’une grande violence, tout juste assourdit par l’eau. Puis ensuite se fut la rivière qui bougea et un champignon se dessinna à la surface. Des gerdes d’embruns arrosèrent les navires et personnes aux alentours. Et puis quand tout retomba une vague de près d’un mètre vint se fracasser sur les pontons et finit d’arroser les deux comparses. Ils attendirent là plusieurs secondes puis se décidèrent à se lever et le seul réflexe qu’ils eurent en voyant le spectacle furent de se tomber dans les bras. Mais bien vite le naturel ou l’artificiel selon ce qu’on en pense repris le dessus et ils se lachèrent.

Côte à côte ils marchèrent pour rejoindre Wall Street. Ils étaient trempés. Au-dessus de leurs têtes un hélicoptère de la télévision commençait déjà à survoler la zone. Peut-être même avait-il filmer l’explosion. Tandis que sur l’East River les poissons se mettaient à flotter morts. Un vieux pêcheur assis sur le quai dit alors en les regardant.

« - Ben dis donc ça à bien changé les méthodes de pêche de nos jours. »

Et un autre de lui répondre.

« - Que voulez vous maintenant c’est par internet que cela se passe. »
Hio-Tin-Vho
Hio-Tin-Vho
Directeur Adjoint

Masculin Nombre de messages : 3564
Age : 34
Localisation : Sous le saule pleureur
Date d'inscription : 12/04/2006

http://echo.levillage.org

Revenir en haut Aller en bas

In Security : L'affaire Zerban [complète] - Page 2 Empty Re: In Security : L'affaire Zerban [complète]

Message  clara le Mer 26 Sep - 21:15

bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom

Au début du passage j'étais autant essouflée qu'eux ptdr ...c'est prenant ta façon d'écrire bravobom bravobom bravobom bravobom

Y'a un truc aussi qui m'a fait sourire:

Il savait que à la base un homme moyen court plus vite qu’une femme

Macho non? Mr. Green

Mais OUF, la bombe à explosée dans l'eau cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers

Autre chose:

Un vieux pêcheur assis sur le quai dit alors en les regardant.
« - Ben dis donc ça à bien changé les méthodes de pêche de nos jours. »
Et un autre de lui répondre.
« - Que voulez vous maintenant c’est par internet que cela se passe

j'étais morte de rire là on a bien l'image de deux pauvres grands pères ptdr ptdr ptdr ptdr ptdr ptdr ptdr ptdr ptdr

En un mot j'ai adoré....y'a encore des bouts j'espère Mr.Red

Allez mon coeur, c'est moi qui te le demande grosyeux
clara
clara
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 8775
Age : 39
Localisation : sous la douche!
Date d'inscription : 21/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

In Security : L'affaire Zerban [complète] - Page 2 Empty Re: In Security : L'affaire Zerban [complète]

Message  Hio-Tin-Vho le Jeu 27 Sep - 11:46

clara a écrit:Y'a un truc aussi qui m'a fait sourire:

Il savait que à la base un homme moyen court plus vite qu’une femme

Macho non? Mr. Green

Non vrai physiquement un homme moyen court plus vite qu'une femme moyenne, cela n'en réduit pas pour autant les talents des femmes sportives.

clara a écrit:Autre chose:

Un vieux pêcheur assis sur le quai dit alors en les regardant.
« - Ben dis donc ça à bien changé les méthodes de pêche de nos jours. »
Et un autre de lui répondre.
« - Que voulez vous maintenant c’est par internet que cela se passe

j'étais morte de rire là on a bien l'image de deux pauvres grands pères ptdr ptdr ptdr ptdr ptdr ptdr ptdr ptdr ptdr

Moi aussi il m'a fait marrer ce passage en l'écrivant.

clara a écrit:En un mot j'ai adoré....y'a encore des bouts j'espère Mr.Red

Allez mon coeur, c'est moi qui te le demande grosyeux

Bien sûr ma chérie même quatres ou cinq (je sais pas trop). D'ailleurs j'en ai pas fini avec les explosions. Ha ! Ha ! Ha !
Hio-Tin-Vho
Hio-Tin-Vho
Directeur Adjoint

Masculin Nombre de messages : 3564
Age : 34
Localisation : Sous le saule pleureur
Date d'inscription : 12/04/2006

http://echo.levillage.org

Revenir en haut Aller en bas

In Security : L'affaire Zerban [complète] - Page 2 Empty Re: In Security : L'affaire Zerban [complète]

Message  Hio-Tin-Vho le Ven 28 Sep - 12:18

Et voilà la suite pour ma douce clara, cette petite shaila et tout les autres qui veulent la lire.


Dimanche 1er avril 2007 12H02 Une maison isolée du Bronx

Elle avala les marches de l’escalier d’une traite. Sans l’ombre d’une hésitation elle frappa à la porte. Ils étaient tous derrière. Elle pouvait sentir leur surprise à travers le bois de la porte. Quand soudain elle s’ouvrit. Chabakazan se tenait là devant elle. Dès qu’il la reconnut il posa la main sur son arme et s’apprêta à dégainer. Elle malgré son essouflement lui dit posément.

« - J’ai à vous parler.
- Vous êtes aux arrêts Shulina.
- J’ai à vous parler. »

Puis elle marqua un temps d’arrêt et de la tête elle désigna la direction de Zerban qu’elle ne voyait pas complètement. La télé était déjà allumé, c’était mauvais signe.

« - J’ai à vous parler... de lui. »

Surpris mais intéresser Chabakazan attendit alors quelques secondes puis finalement alors que ses hommes étaient à leur tour aux aguets il leur fit signe que c’était bon, sortit de la pièce puis ferma la porte derrière lui. Il sembla à Maya que le son avait augmenté car elle pouvait déjà mieux entendre ce qu’il se disait. Chabakazan resta pour l’instant sur ses gardes la main posée sur son arme.

« - Vous avez quinzes secondes pour m’expliquer tout cela.
- Zerban est un terroriste.
- Cela on le savait merci.
- Non on savait qu’il était financier pas terroriste. Il fait partie d’une organisation xénophobe pour la suprématie de la race blanche. Et il a posé une bombe dans le métro de New-York. »

Elle attendit la réaction de l’agent, lui semblait ne rien ressentir. Il restait là aggrippant toujours son pistolet sans bouger d’un pouce. Puis après plusieurs secondes il lâcha un petit ricanement.

« - Bon d’accord vous avez gagner. J’étais jusque là déçu par vous Shulina, désormais j’ai pitié de vous. C’est déjà bien.
- Mais si vous ne me croyez pas, appellez mon collègue il vous dira que c’est la vérité dit-elle en lui tendant son téléphone. Si j’ai fait tout ce pataqués pour la télévision c’est pour qu’il ne soit pas au courant des résultats de son entreprise.
- Bon de toute façon qu’est-ce que je risque, dit l’agent en prenant le téléphone.
- C’est le dernier numéro composé. »

Il le numérota et attendit que cela commence à sonner. Maya restait attentive à ce qui se passait de l’autré côté de la porte. Mais pour l’instant rien ne bougeait.

« - Et je peut savoir ce que vous avez fait des deux flics qui vous gardait ?
- Ils sont vivants si c’est cela que vous voulez savoir, attachés mais vivants.
- En tout cas une chose est sûre vous m’étonnerez toujours.
- < Maya c’est toi ? > »

On venait de décrocher à l’autre bout de la ligne. Il sembla à la jeune femme que Chabakazan reconnut la voix de Gabriel car il parût un brin rassuré.

« - Non c’est l’agent Chabakazan.
- < Ha ! Elle a dû vous mettre au courant alors. >
- Mais de quoi ?
- < Écoutez il faut faire vite. Tout ce qu’elle est a pu vous dire est vrai et si vous ne faites rien Zerban va se faire sauter. > »

Mais il était trop tard. Car les deux agents entendirent alors un Zerban presque criant dire.

« - Vous pouvez mettre plus fort. »

Malgré son âge la télévision devait avoir une télécommande car le son augmenta immédiatement.

« - < Vous voyez donc ici les résultats d’une explosion qui vient de se produire dans l’Hudson River. Nous ignorons quel en est l’origine et aucune information ne filtre encore de la part des autorités. Toujours est-il que quelques minutes auparavant la station de métro de Wall Street venait d’être évacuée. Alors conséquence ou coïncidence... > »

Pour Maya qui avait déjà connu ces instants il était déjà trop tard. Ce n’était plus qu’une question de seconde. Alors dès qu’elle aperçut la porte de sortie au milieu de l’escalier elle y courut puis dans l’élan l’enfonca. Au loin déjà elle entendit un Chabakazan hurlant.

« - Shulina où allez vous ? »

L’escalier de secours longeait la maison en angle droit en tournant tout de suite sur la gauche. Alors elle aperçut son chef par intérim qui commençait à dévaler les marches à sa suite. Il n’avait pas une porte à percuter alors il la rejoigna bien vite. Il l’aggrippa légèrement mais elle continua à descendre malgré tout. Parler elle voulait bien, attendre sûrement pas. Désormais elle ne cherchait plus qu’une chose sauver sa peau.

« - Nom de Dieu qu’est-ce que vous faites ?
- Je sauves ma peau et vous devriez en faire autant. »

C’est alors que dans un vide et un silence incroyable un bruit sourd commença à se faire entendre. Maya ne sut jamais si elle avait bien entendu un petit déclic ou si elle l’avait imaginé. En tout cas le souffle les emporta tout les deux. Ils furent projetés sur l’herbe verte du jardin en défoncant au passage la balustrade en bois de l’escalier.

La maison était totalement soufflée par l’explosion un souffle de flammes qui s’élevait dans les airs. Des morceaux immenses de la toiture et des murs s’envolaient dans les airs dans un ballet psychédélique de pièces en tout genre. En une seconde la demeure fut la proie des flammes le dernier étage n’était déjà plus qu’un terre plein nu. La porte, les murs intérieurs et extérieurs et même le parquet ne vivait plus que dans les maigres souvenirs des occupants passés.

Les habitants du Bronx qui virent cela crurent à une attaque nucléaire tellement le bruit fut intense. La terre en trembla un court instant. Certains étaient chez eux en train de découvrir l’étonnante information de cette explosion dans Manhattan lorsque ce cataclysme arriva. Voilà que c’était leur tour. Et au milieu de l’herbe qui commençait à roussir deux corps restait allongé aux portes du brasier alors qu’au loin la sirène d’un camion de pompier commençait à se faire entendre. Quelqu’un avait eu le bon réflexe.

Un jour ordinaire dans le New-York d’aujourd’hui.
Hio-Tin-Vho
Hio-Tin-Vho
Directeur Adjoint

Masculin Nombre de messages : 3564
Age : 34
Localisation : Sous le saule pleureur
Date d'inscription : 12/04/2006

http://echo.levillage.org

Revenir en haut Aller en bas

In Security : L'affaire Zerban [complète] - Page 2 Empty Re: In Security : L'affaire Zerban [complète]

Message  clara le Ven 28 Sep - 14:38

affraid affraid affraid affraid affraid affraid

C'est flippant là pale pale pale pale pale pale pale pale pale pale

Un jour ordinaire dans le New-York d’aujourd’hui.

je crois que cette phrase résume tout, enfin beaucoup de chose en tout cas Laughing Laughing Laughing Laughing

Merci pour cette suite et en plus tu dis qu'il va en avoir d'autre..... bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom

Et l'autre fic j'espère qu'elle avance Mr.Red Oui, je sais je suis trés gourmande Mr.Red

Je ne t'ai pas "vu" aujourd'hui alors bisous mon trésor I love you
clara
clara
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 8775
Age : 39
Localisation : sous la douche!
Date d'inscription : 21/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

In Security : L'affaire Zerban [complète] - Page 2 Empty Re: In Security : L'affaire Zerban [complète]

Message  Hio-Tin-Vho le Ven 28 Sep - 18:00

clara a écrit:
Un jour ordinaire dans le New-York d’aujourd’hui.

je crois que cette phrase résume tout, enfin beaucoup de chose en tout cas Laughing Laughing Laughing Laughing

Je t'avoue que en la paraphrasant un peu je l'ai répété assez souvent.

clara a écrit:Merci pour cette suite et en plus tu dis qu'il va en avoir d'autre..... bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom

Pas beaucoup d'autres je t'avouerais trois ou quatres au grand maximum si ce n'est moins.

clara a écrit:Et l'autre fic j'espère qu'elle avance Mr.Red Oui, je sais je suis trés gourmande Mr.Red

Je ne l'ai pas commencé je le reconnais car j'ai peur de délaisser la première dans ce cas. Mais dès que j'ai fini je l'entame et j'ai au moins le début. Dans cinq jours au grand maximum. Promis lundi la suite de celle-ci.

clara a écrit:Je ne t'ai pas "vu" aujourd'hui alors bisous mon trésor I love you

Moi aussi mon ange.

In Security : L'affaire Zerban [complète] - Page 2 Amour%20(32)
Hio-Tin-Vho
Hio-Tin-Vho
Directeur Adjoint

Masculin Nombre de messages : 3564
Age : 34
Localisation : Sous le saule pleureur
Date d'inscription : 12/04/2006

http://echo.levillage.org

Revenir en haut Aller en bas

In Security : L'affaire Zerban [complète] - Page 2 Empty Re: In Security : L'affaire Zerban [complète]

Message  Hio-Tin-Vho le Lun 1 Oct - 15:37

Finalement je n'ai pas pu faire mieux que une seule suite. J'ai préféré éviter de rallonger pour rien. Ce sera donc la suite et fin. A vous de me dire ce que vous en avez penser. Merci à mes fidèles lectrices, Shaila, Théana et Clara. Que des noms en A tient.

Voici la suite.


Dimanche 1 avril 2007 23H07 Federal Plaza service du WSP

Les bruits de la ville parvenait aux oreilles du jeune agent installé dans son bureau il avait gardé sa fenêtre ouverte. Il faisait étonnament chaud aujourd’hui. Nathan Coen contemplait ainsi une bonne partie de New-York assis dans son fauteuil. Tout ce sport l’avait épuisé il appréciait ce bon moment de tranquilité. Il tenait dans sa main un verre de Whisky douzes d’âge qu’il gardait à la bonne température pour les moments importants. Il avait le visage fermé et le regard dans le vide mais pour autant il se sentait plutôt bien. Mieux en tout cas.

Puis soudain il regarda la photo qui était dans le cadre qu’il tenait dans sa main. C’était celle de son petit garçon Noah. Il pensait à lui désormais, à ce qu’il serait devenu s’il avait disparu dans cette explosion et il demanda aussi ce que lui serait devenu s’il l’avait perdu. Sans doute aurait-il basculer dans la folie. Depuis la disparition de sa mère il n’avait plus que lui au monde. Lui et son travail.

Il but une nouvelle gorgée de son verre et reposa le cadre sur le bureau. D’un geste rapide vers l’écran il constata la multitude de mail qu’il avait reçu dans la journée et auquel il n’aurait pas le temps de répondre avant un moment. Il soupira. Finalement malgré tout le travail ne le lâcherait jamais. The Show Must Go On comme on dit.

Ce fut dans ce moment de profonde lassitude que Gabriel en profita pour entrer à l’improviste dans son bureau. Comme à son habitude il ne frappa pas et se contenta de dire un « Toc, Toc » verbal. Mais pour ce soir Nathan ne lui en voudrait pas.

« - Oui, demanda-t-il ?
- Nathan ça va ?
- À peu près comme cela devrait aller.
- Oui je vois. Dit on est tous dans l’Open Space il y a deux ou trois choses que tu devrais venir voir.
- J’arrives.
- Très bien. »

Gabriel s’apprêta à sortir quand il se retourna et rajouta finalement.

« - Tu es bien sûr que cela va ?
- Oui si je te le dis. C’est juste que nous avons eu des jours difficiles.
- Tu l’a dis. »

Dès que Gabriel fut sortit Nathan qui regardait alors son verre encore bien rempli, en but une nouvelle gorgée qu’il fit descendre délicatement dans sa bouche ce qui peu à peu lui brula la gorge et puis se leva. Il avait la démarche nonchalante et le pas trainant des mauvais jours mais sans doute la fatigue jouait beaucoup. Il entra à son tour dans l’Open Space.

Il fit un rapide tour d’horizon des personnes encore présentes à cette heure. Gabriel et Cham semblait accaparé par la télévision. La femme de ménage au fond de la pièce s’activait en silence. Et Adrian accolé à un bureau relisait conscencieusement la biographie de John Fitzgerald Kennedy qu’il avait depuis une éternité. Elle avait une couverture fatiguée, écornée de partout et les pages commentaient à jaunir mais peu importe. Pour cela il avait chaussé ses lunettes dorées que lui avait acheté sa femme tout récemment et cela lui donnait vieux renard de guerre à la retraite assez particulier.

Nathan lui se pencha pour embrasser la dernière personne assise et tira une chaise pour s’asseoir à ses côtés.

« - Alors ils t’ont donné un ticket de sortie.
- Je pense plutôt que je leur ai faussé compagnie.
- M’étonnes pas de toi. Mais fais attention tout de même.
- Ne t’inquiètes pas je suis une miraculée que m'a dit mon médecin.
- N’empêches que...
- N’empêches que quoi, que j’ai le visage tuméfié et boursouflé pour un moment, que je vais porter ce platre qui m'empêchera même d'écrire et que sans cette chaise roulante ce serait un calvaire de marcher ? Evidemment. Mais j’ai prévu la solution.
- Qu’elle solution ?
- J’ai engagé mon médecin personnel. »

Elle désigna alors Gabriel qui regardait attentivement les images passées en boucle sur les chaînes d’information.

« - Tu va...
- Habiter chez lui ? Oui pendant un temps.
- Tu es sûr de ton choix ? Il risque de faire débarquer des filles en pagaille chez lui sans ton consentement.
- Qui dit que cela ne me plairaît pas. Et puis il a un coeur en or, je sais qu’il s’occupera très bien de moi. Après tout aussi je lui dois bien cela.
- En tout cas tu sais que tu peut prendre tout le temps que tu veux pour t’en remettre Maya.
- Je sais mais je serais de retour très vite. Dès que je pourrais marcher tu auras affaire à moi.
- Je ne l’ignorais pas une seconde.
- Vous avez eu des nouvelles de Chabakazan ? »

Brusquement Adrian Show s’était extirpé de son livre dans lequel il était plongé jusque là pour poser la question. Tout d’abord surprise Maya le regard avec étonnement puis plus désappointée elle se mit finalement à dire.

« - Il va s’en sortir finalement la salaud. Il a fait plusieurs heures de coma, il avait plusieurs côtes cassées, un poumon perforé, la jambe en vrac et une belle commotion cérébrale mais il semble aussi que coriace que moi si ce n’est plus. C’est pas faute pour autant d’avoir essayer de le tuer à l’hosto.
- Ne lui en voulez pas il faisait partie d’un système.
- Un système qu’il a aidé à alimenter. En tout cas il vient tout juste de sortir du coma.
- Tant mieux cela fera un mort de moins sur la liste. Même si c’est un mauvais vivant il n’y a jamais de bons morts.
- Sans doute.
- Chut écoutez ils parlent des deux explosions, intervint alors Gabriel qu’il mettait le son de la télévision.
< - Nous revenons donc sur les évènements de l’Hudson River de ce midi. La police ainsi que le FBI signalent qu’il n’y a aucun lien entre l’alerte sanitaire de la station de métro de Wall Street et l’explosion sous-marine qui a eu lieu dans l’Hudson et qui serait dûe selon les autorités à un grenade lancée dans le fleuve. Pourtant certaines témoins signalent avoir vu plusieurs individus dont un en petite tenue courir de la station au fleuve. Vu le caractère de ce témoignage ils sont donc sujets à caution. Nous y reviendrons plus en profondeur au court de la nuit. Sinon autre sujet, une fuite de gaz aurait provoqué une violente explosion dans une maison heureusement abandonnée du Bronx. La police est tout de même sur les lieux afin de sécuriser le périmètre. Politique cette fois le Président de la République vient d’annoncer l’envoi de nouveaux renforts sur le sol irakien. Cette annonce a fait une nouvelle fois chuter sa côte de popularité qui atteind des records incroyables...> »

Gabriel coupa alors le son. Il semblait vraiment déçu et se tourna vers ses collègues et amis.

« - Alors c’est tout ? C’est tout ce dont on entendra parler ?
- Et oui c’est tout. Tu connais la règle dans ce métier. Moi on en dit mieux c’est répondit Nathan naturellement.
- Oui mais là c’est différent il y a eu trois policiers et deux agents morts.
- On dira quoi à leurs familles ?
- Qu’ils sont morts en héros au cours du service, c’est tout précisa Nathan
- De plus agent Luz nous sommes aussi tous couverts par le secret défense. Je vous rappelle que la sécurité nationale était impliquée dans cette affaire ajouta Adrian
- Mais merde il y a bien quelqu’un dans cette histoire qui va assumer ses responsabilités commença à vociférer Gabriel ?
- Du calme. Mais oui bien sûr. Mais ils vont trouver le coupable idéal fixa Nathan. »

Il laissa un temps de silence qui leur permit à tous de comprendre ses paroles.

« - Paula, proposa Cham ?
- Et oui la sécurité nationale va faire le ménage chez elle à commencer par elle. Mais en silence et surtout en interne. La pauvre était peut-être la meilleure du lot mais elle va payer pour tout les autres.
- De toute façon la sécurité nationale va mettre du temps pour s’en remettre, d’ici là l’eau aura couler sous les ponts rajouta Adrian.
- Tiens au fait je crois avoir vu que j’avais reçu un message de Paula. Je peut consulter mes mails sur ton bureau Maya demanda Nathan ?
- Fait. Avant d’en avoir besoin l’eau et les ponts de notre cher patron seront encore plus longs. »

Adrian eut un petit rictus à l’énonciation de cette phrase. Mais il constata bien vite que Maya semblait plus abbatue qu’il ne le pensait. Elle si vive et parfois même impulsive semblait épuisée. Il espérait la retrouver en meilleure forme bientôt. Pendant ce temps Nathan venait d’ouvrir ce fameux message alors il l’écouta.

« - Bonjour chers collègues, je voulais tout d’abord vous remercier pour votre aide et surtout votre talent. Sans vous j’aurais tuer plus de vies que je n’aurais jamais pu en tuer avec mon arme. Ce sera une de mes fiertés et je le crains l’une de mes seules fiertés.

Je tiens plus particulièrement à saluer Maya avec qui c’est vrai j’ai eu très peu de contact mais je sais que la situation dans laquelle elle est difficile alors elle a tout mon soutien. Et puis si l’on peut pas se soutenir entre femmes dans ce milieu complètement macho où va le monde. Courage jeune fille.

Je tiens aussi à envoyer un petit mot à Gabriel pour lui dire que le genre playboy des supermarchés c’est pas mon truc, je préfère les vrais hommes.

- Ouh c’est méchant ça, dit alors Cham en mimant une contorsion de douleur. »

Tout les autres rièrent aussi de cette attaque. Gabriel lui avec un sourire forcé ne sut quoi répondre et ne put que dire.

« - Pouah la bave du crapeau n’atteind pas la blanche colombe.
- Je disais cela en classe de primaire, Gabriel lança Maya.
- Et ben elle est pas si malade que cela la garçe, c’est que la viande est dure à cuire.
- Arrêtez agent Luz. Nathan poursuis.
- Sinon ce message était surtout pour vous dire que finalement Aben Bousan vient d’atterir au Canada. On ignore ce qu’il prépare mais en tout cas cela n’inaugure rien de bon. Une chose est sûre ce n’est pas cette fois-ci qu’on l’attrapera. Sûrement pas moi puisque je viens tout juste de recevoir ma lettre de démission. Et oui préremplie, je dois juste la signer. Je préfères le faire que me retrouver avec un procès aux fesses et devoir expliquer à un futur employeur pourquoi je me suis fait virer de la NSA sans parler une seconde de cette affaire. Triste réalité.

Sinon pour conclure je tiens plus particulièrement à remercier Nathan pour malgré tout ces bons moments passés au cours de cette enquête. Même si ce fut mouvementé ce fut aussi enrichissement. Merci pour tout.

P.S. : Au cas où vous auriez une place de part chez vous n’hésitez pas à me contacter je crois que je serais plutôt libre pour un petit moment.

Paula Lauren. »

Il y eut quelques secondes de silence à la fin de la lecture de ce message puis Gabriel infatigable repris le dessus avec une petite vanne.

« - Je rêves ou Nathan à un ticket mais Paula ?
- Non je crois aussi réenchérit Cham.
- Tu l’a remarqué aussi Cham. Allez Nathan fonces tu as une ouverture.
- Vous rêvez les gars. Bon allez vous avez fait tous du bon travail. Rentrez chez vous.
- Oui je crois que notre chère Indienne est épuisée de fatigue.
- Je t’emmerde Luz.
- Vous voyez ses piques sont moins acerbes. Mais moi aussi je t’aime ma chérie. Allez on-y va. t’inquiètes je ne te pousserais pas dans les escaliers avec ton fauteuil. A moins que j’en sois obligé si tu deviens vraiment chiante.
- Gabriel, interrompit Nathan tandis que ce premier poussait déjà le fauteuil de Maya. »

À son nom le jeune homme s’arrêta et se rapprocha de son patron.

« - J’étais sûr que tu ne pourrais pas me quitter sans m’embrasser.
- Tu rêves lui dit alors Nathan. Puis plus doucement pour que lui seul entende : Tu t’en occuperas bien hein ?
- Comptes sûr moi. Je serais une mère pour elle.
- Je te fais confiance. »

Gabriel lâcha donc son patron et repartit en poussant la demoiselle sur son fauteuil.

« - On est reparti chérie. Ce soir c’est Osso Bucco.
- À onzes heures du soir ?
- Tu crois pas que je vais te laisser avec la bouffe de merde de l’hôpital dans le ventre. À ça non. »

Et ils repartirent tout les deux comme un vieux couple. À son tour Adrian se leva.

« - Messieurs ce n’est pas que je m’ennuie mais à mon âge le sommeil se raccourcit et puis je ne suis pas sûr que madame apprécie mon retard, dit-il en prenant sa veste et en commençant à se diriger vers la sortie.
- Bonsoir monsieur dit alors Nathan.
- Bonsoir Nathan. »

Il allait partir puis soudain revint sur ses pas et rajouta.

« - Nathan.
- Oui monsieur.
- Tu as fait un excellent travail. Tu ne pouvait pas prévoir que Zerban se ferait sauter. Comme tu ne pouvait pas prévoir qu’un abruti comme Davidson se mettrait sur votre chemin.
- Je sais monsieur mais cela ne m’empêches pas de m’en vouloir parce que cinq hommes sont morts et que deux autres ont failli y rester.
- Et des miliers voir des milions seraient morts si vous n’étiez pas intervenus. Toutes les morts sont injustes mais il faut parfois laisser partir certains d’entre nous. Bonsoir Nathan.
- Bonsoir Monsieur.
- Vous ne rentrez pas vous aussi Cham ? Je crois que votre femme vous attend aussi ?
- Elle est partie chez une amie pour plusieurs jours, mais je vais rentrer bientôt je reste juste un peu.
- Très bien. »

Et puis Adrian Show s’en alla, sa veste sur le dos et son livre sous le bras.

« - Je retournes à mon bureau prendre mon manteau et on part ensemble.
- C’est ce à quoi je pensais.
- Cela te dis un diner dans un bar miteux devant une bonne bière demanda Nathan en se dirigeant vers son bureau.
- Un vrai rève. Je viens répondit Cham en le suivant. »

En entrant dans son bureau encore éclairé Nathan vit tout de suite son verre de Whisky. Il en but une gorgée et puisqu’il était encore bien plein en proposa une à Cham.

« - Volontiers cela va m’aider à me remettre de mes émotions. »

Nathan éteignit son ordinateur et mit son arme sans le tiroir de son bureau qu’il ferma à clé. Il préférait cela à cause de Noah. Aucune arme à feu ne devait franchir le seuil de sa demeure.

« - Et finalement dans cette affaire Davidson il risque quoi intervint Cham?
- Une promotion ? Non sérieusement rien du tout en fait. Il a été con mais il a suivit les règles. »

Il but à nouveau une gorgée de Whisky en prenant le verre des mains de Cham.

« - C’est cela les pires. Mais ne t’inquiètes pas dès que l’occasion se représentera on le détruira. Bon tu viens.
- J’arrives tout de suite. »

Cham finit le verre et le posa sur le bureau. Nathan avait déjà pris sa veste. Lui avait son blouson sur son dos. Dès que Cham fut sortit du bureau, Nathan éteignit la lumière et ferma la porte à clé.

Une nuit ordinaire à New-York.
Hio-Tin-Vho
Hio-Tin-Vho
Directeur Adjoint

Masculin Nombre de messages : 3564
Age : 34
Localisation : Sous le saule pleureur
Date d'inscription : 12/04/2006

http://echo.levillage.org

Revenir en haut Aller en bas

In Security : L'affaire Zerban [complète] - Page 2 Empty Re: In Security : L'affaire Zerban [complète]

Message  clara le Lun 1 Oct - 17:50

Je sors les grands moyens là pour dire : BRAVO

In Security : L'affaire Zerban [complète] - Page 2 3d-casquette-applaudirIn Security : L'affaire Zerban [complète] - Page 2 3d-casquette-applaudirIn Security : L'affaire Zerban [complète] - Page 2 3d-casquette-applaudirIn Security : L'affaire Zerban [complète] - Page 2 3d-casquette-applaudir

J'ai adoré cette fic, comme je te l'ai déjà dit, même si il était difficile de mettre un visage sur les personnages, cela permettait de les imaginer, en fait j'ai lu cette histoire comme un livre.

Il y a eut de grandfs moments et je suis passées par toutes les émotions, j'étais surtout essouflée en fait, je trouve que c'est écrit avec un grand rhytmeIn Security : L'affaire Zerban [complète] - Page 2 3d-danse-lunettesIn Security : L'affaire Zerban [complète] - Page 2 3d-danse-lunettes

Enfin le thème que j'ai beaucoup aimé: la sécurité des témoins, ralalala, un thème typiquement américain donc typiquement bien cheers cheers cheers cheers cheers

Par contre c'est déjà finiIn Security : L'affaire Zerban [complète] - Page 2 3d-triste-pleure

Mais bon puisque tu dis qu'il en a une autre Mr.Red je vais voir ça...

Il tenait dans sa main un verre de Whisky douzes d’âge qu’il gardait à la bonne température pour les moments importants

My god, ça c'est trop bon, un 12 ans d'âge je fonds....la meilleure température c'est la température ambiante, si, si je t'assure Mr.Red

Une nuit ordinaire à New-York.


Ca j'adore, ce genre de fin qui dans un certain sens réponds aux questions principales mais laisse la vie un peu en suspend. Du grand art quoiIn Security : L'affaire Zerban [complète] - Page 2 Peintre-284932

Bon voilà je crois que j'ai fini de papoter Laughing ...Merci encore pour cette ficIn Security : L'affaire Zerban [complète] - Page 2 3d-souffle-coeur
clara
clara
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 8775
Age : 39
Localisation : sous la douche!
Date d'inscription : 21/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

In Security : L'affaire Zerban [complète] - Page 2 Empty Re: In Security : L'affaire Zerban [complète]

Message  Hio-Tin-Vho le Lun 1 Oct - 17:53

De rien mon ange ce fut un plaisir de te l'offrir. Bon même si je n'ai pas fait autant recette que pour les autres (le support de Wat en moins oblige) je suis plutôt satisfait de cette histoire. Je m'en suis pas trop mal sorti malgré quelques fois où j'ai crû me casser la gueule. Et puis je trouves que j'ai plutôt soigné la fin alors.

Et puis je sais pas le fait d'écrire sur une série originale, rien qu'à moi il y a une certaine fierté. Cela fait plaisir.

Bon peut-être que lorsque j'aurais fini celle sur WAT j'enchènerais avec une nouvelle aventure de mes nouveaux amis.
Hio-Tin-Vho
Hio-Tin-Vho
Directeur Adjoint

Masculin Nombre de messages : 3564
Age : 34
Localisation : Sous le saule pleureur
Date d'inscription : 12/04/2006

http://echo.levillage.org

Revenir en haut Aller en bas

In Security : L'affaire Zerban [complète] - Page 2 Empty Re: In Security : L'affaire Zerban [complète]

Message  Théana le Lun 1 Oct - 21:36

ben t'as fini ???? pale pale pale


bon ben..... ya pu rien à lire Sad Enfin si t'as mis une nouvelle fic que je vais aller lire rolles


car tu sais que j'adore ton style si particulier rolles ça m'éclate ptdr ptdr

et ta fic était géniale même si moi non plus je connaissais pas la série mais ça me gène pas, je l'ai lu comme un bouquin et puis comme ça tu peux mettre la tête que tu veux sur les perso Mr. Green



bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom
Théana
Théana
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 9841
Localisation : sous la couette, de préférence ...
Date d'inscription : 08/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

In Security : L'affaire Zerban [complète] - Page 2 Empty Re: In Security : L'affaire Zerban [complète]

Message  Hio-Tin-Vho le Mar 2 Oct - 14:00

Théana a écrit:ben t'as fini ???? pale pale pale


bon ben..... ya pu rien à lire Sad Enfin si t'as mis une nouvelle fic que je vais aller lire rolles


car tu sais que j'adore ton style si particulier rolles ça m'éclate ptdr ptdr

et ta fic était géniale même si moi non plus je connaissais pas la série mais ça me gène pas, je l'ai lu comme un bouquin et puis comme ça tu peux mettre la tête que tu veux sur les perso Mr. Green

C'est exactement le principe. Merci en tout cas bel enfant pour ta lecture de ma chère plume. Mr. Green
Hio-Tin-Vho
Hio-Tin-Vho
Directeur Adjoint

Masculin Nombre de messages : 3564
Age : 34
Localisation : Sous le saule pleureur
Date d'inscription : 12/04/2006

http://echo.levillage.org

Revenir en haut Aller en bas

In Security : L'affaire Zerban [complète] - Page 2 Empty Re: In Security : L'affaire Zerban [complète]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum