Brothers in arms (complète) (PG13)

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Aller en bas

Brothers in arms (complète) (PG13) Empty Brothers in arms (complète) (PG13)

Message  Mouchette le Lun 18 Juin - 19:26

Voilà, j'ai décidé qu'il était temps de poster le début de ma nouvelle fic (commencée depuis avril, j'arrive gentiment au bout). J'avertis déjà qu'il n'y a pas de romance (cela semble le genre préféré du forum). Le point de départ est une scène de la saison 1 que tout le monde va reconnaître, je pense...
J'espère que vous apprécierez!
+++++++++++++++++++++

Vidéocassette de la caméra de surveillance

L’homme se dirige lentement vers l’ascenseur. Il est en habit de sport, il semble fatigué. Il presse sur le bouton, et attend que la porte de l’ascenseur s’ouvre. Il pose la main sur le mur, baisse la tête. Il la relève quand il entend l’ascenseur arriver. On voit des larmes sur ses joues. Soudain, un homme cagoulé arrive derrière lui, et rapidement lui passe un cordon autour du cou. La lutte entre les deux hommes commence. La victime pose ses mains sur le cordon, essayant de toutes ses forces de l’éloigner de son cou. Sa bouche est ouverte pour chercher de l’air, ses yeux sont exorbités par la peur et la douleur. Ses gestes deviennent de plus en plus faibles, ses yeux roulent dans leurs orbites, ses jambes s’effondrent sous lui. L’agresseur relâche lentement la pression sur le cou de sa victime. Il se penche sur l’homme, qui gît écroulé, immobile, le saisit par les aisselles et le traîne à l’extérieur du bâtiment.


++++++++++++++++++++++++++++++

++++++++++++++++++++++++++++++


-Combien de temps il faut pour enfin sortir du chenil ?

-Ça dépend du chien.

Martin fixa des yeux froids sur son cher collègue. Danny ne l’avait pas accepté dès le départ, et depuis son erreur dans l’enquête sur Maggie Cartwright, il lui menait la vie dure. Mais si Danny pensait lui faire vivre un enfer, il se trompait : Martin avait l’habitude de ce genre de situation. C’était l’un des avantages que Martin avait sur ses détracteurs : ils le considéraient tous comme le petit fils à papa qui n’a jamais dû se battre dans la vie, qui reçoit tout sans lever le petit doigt. Quand ils remarquaient que Martin savait se défendre par ses propres moyens, ils se mordaient rapidement les doigts de l’avoir provoqué. Mais ils étaient souvent allés si loin qu’ils poussaient encore plus, jusqu’à ce que la corde lâche.

-N’écoute pas Danny, il veut juste, heu, marquer son territoire.

Martin sourit à sa collègue. Sam l’avait bien accepté. En tout cas, elle ne lui avait jamais fait sentir qu’il n’était pas le bienvenu, ni qu’il était « le fils de ». Elle ne lui avait pas reproché son erreur, elle lui avait dit que tout le monde en faisait au début, et en faisait encore malgré l’expérience acquise. Martin se dirigea à son bureau, prêt à répondre à des téléphones tous plus farfelus les uns que les autres. Le comportement de Danny le perturbait quand même, et le laissait parfois hésitant sur la façon dont il devait le prendre. Martin secoua la tête, et se concentra sur sa tâche ingrate.

Cela faisait maintenant plus de deux heures que Martin répondait au téléphone. Il profita d’un instant d’accalmie pour s’approcher de Viviane, qui travaillait à son ordinateur.

-Qu’est-ce que ça donne ?

-Le talon du billet de Gabe a gardé six empreintes partielles, et j’essaie de trouver une correspondance. Alors, comment on te traite au bureau ?

-Au bureau, ça va. Je crois que c’est Danny qui a un petit problème avec moi, mais…

-Tu sais, quand tu as découvert qu’il avait loupé un détail sur cet alibi, il y a huit jours, tu n’aurais pas dû en parler devant tout le monde, sauf, bien sûr, si tu voulais lui clouer le bec… ou te faire bien voir.

Martin et Vivian se regardèrent, puis cette dernière se retourna vers son écran. Martin hocha la tête. Ok, il n’avait pas réfléchi avec cet alibi ; peut-être même avait-il voulu rabattre le caquet de l’agent Taylor. Une réaction plutôt épidermique suite à son accueil glacial. Les torts étaient partagés, Martin le reconnaissait. Il devrait trouver le temps de parler à Danny, les choses pouvaient s’arranger.

++++++++++++++++++++++++++++++

++++++++++++++++++++++++++++++


Martin était soulagé. Ils avaient retrouvé Gabe sain et sauf. Il avait pu retourner sur le terrain, et Jack était content de lui, ce qui était très important pour le jeune agent. Jack était quelqu’un qu’il respectait et admirait énormément, et Martin ne voulait pas décevoir cet homme, qui était maintenant son patron. Il se sentait à présent totalement accepté par l’équipe. Enfin, presque totalement : il devait encore parler à Danny, mettre les choses à plat. Ce dernier était déjà parti, semblant vouloir éviter le nouveau. Martin soupira : à chaque fois, c’était pareil ; à chaque nouvelle étape de sa vie, il devait se justifier, essayer d’aplanir les choses avant qu’il ne soit trop tard. Martin avait envie de rester dans cette équipe, qui était extraordinairement soudée, comme une petite famille. Il devait donc forcer Danny à reconnaître qu’il pouvait entrer dans l’équipe sans rien détruire. Martin était sûr que Danny et lui pouvaient former un très bon duo, s’ils apprenaient à se connaître. Martin prit ses affaires et rentra chez lui, d’humeur plus légère que les derniers soirs. Il parlerait à Danny le lendemain.

Le lendemain commença comme commencent toutes les mauvaises journées : une accumulations de contrariétés et de contretemps mirent les nerfs de tous les agents à rude épreuve. Jack arriva en retard, de très mauvaise humeur : ses deux filles étaient malades, il n’avait pratiquement pas dormi de la nuit ; de plus, il n’avait pas pu finir son rapport pour la réunion des chefs de service, concernant les budgets ; la réunion avait lieu à 17 heures, et il avait encore une dizaine de pages à compléter. Vivian avait dû accompagner son fils à l’école, car la directrice devait lui parler du comportement difficile de Reggie. Sam avait été prise dans des embouteillages monstres, et elle était arrivée juste avant son patron, à son grand soulagement. Martin avait été retenu par le concierge de son immeuble, qui lui avait posé tout un tas de questions sur d’où il venait, qu’est-ce qu’il faisait dans la vie, et le chat de la voisine qui crotte partout et le locataire du 5e qui passe son temps à jeter ses mégots de cigarettes dans l’ascenseur… Quand il avait enfin pu se libérer, Martin avait trente minutes de retard, et était arrivé en même temps que Jack. Ce dernier ne lui avait rien dit, mais ses yeux parlaient pour lui : il n’était pas content. Danny, qui commençait la journée par une déposition au tribunal, revint furieux : le juge avait démoli son témoignage et celui du témoin principal, libérant pour vice de forme le prévenu, un gars accusé du viol et du meurtre de deux enfants. Danny revint au bureau les yeux noirs de rage, le visage fermé, les gestes brusques.

Ils étaient tous à leur bureau, un pesant silence planant sur les lieux. Personne n’avait envie de parler, soit parce que trop perdu dans des pensées difficiles, soit par peur de dire ce qu’il ne fallait pas à la mauvaise personne, et de s’en prendre plein la figure. Martin avait décidé d’attendre avant de parler à Danny, il voyait bien que ce n’était pas le bon moment, voire pas la bonne journée. Quand Jack s’approcha d’eux, un dossier à la main, il y eut un instant de flottement, avant que tous les agents ne se ressaisissent et se préparent à une nouvelle enquête.

-Tom Wright, 5 ans, a disparu depuis 1 heure.

Danny pinça les lèvres : il n’avait vraiment pas besoin de ce genre d’affaire pour le moment.

++++++++++++++++++++++++++++++


Dernière édition par Mouchette le Dim 30 Mar - 18:52, édité 3 fois
Mouchette
Mouchette
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3584
Age : 38
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 15/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Brothers in arms (complète) (PG13) Empty Re: Brothers in arms (complète) (PG13)

Message  nathaloche le Lun 18 Juin - 19:34

ben quoi dire d'autres !!!

que le début est super prometteur !!! bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom

j'étais tellement absorbé par la lecture de ta fic que je me suis énervée aquand j'ai vu la dernière phrase.

ben oui je veux la suite vite vite vite !!!

respect respect
nathaloche
nathaloche
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3996
Age : 45
Localisation : dans les bras d'enrique
Date d'inscription : 15/03/2007

http://enriquemurcianoandnath.com/cariboost1/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Brothers in arms (complète) (PG13) Empty Re: Brothers in arms (complète) (PG13)

Message  Ptit Dem Taylor le Lun 18 Juin - 19:58

un très bon début !!! une tite suite serait la bienvenue !! Mr. Green
Ptit Dem Taylor
Ptit Dem Taylor
Agent spécial

Féminin Nombre de messages : 1474
Age : 32
Localisation : sur les genoux d'Eric Szmanda
Date d'inscription : 01/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Brothers in arms (complète) (PG13) Empty Re: Brothers in arms (complète) (PG13)

Message  pativore le Lun 18 Juin - 20:03

Ah, chic tu nous mets enfin une nouvelle fic! cheers cheers cheers
Et le fait que ce n'est pas une romance c'est cool aussi! C'est vrai qu'on est déjà assez nombreuses à en faire! ptdr ptdr ptdr

En tout cas ce début est excellent, d'autant plus qu'il reprend le meilleur de Wat... le début! dako dako dako

J'ai hâte de lire la suite et de voir nos deux agents faire équipe et essayer de s'entendre!

bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom
pativore
pativore
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 6876
Age : 34
Localisation : Les pieds à Paris, la tête on ne sait où...
Date d'inscription : 25/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Brothers in arms (complète) (PG13) Empty Re: Brothers in arms (complète) (PG13)

Message  clairounett le Lun 18 Juin - 22:06

Je t'aime Mouchette !!!!!!!!!!!!! 2love2 2love2
ptdr ptdr ptdr ptdr ptdr
Raaa je suis trop contente.... Wink

Et comme l'a dit Pativore, c'est cool aussi que ce ne soit pas une romance... (même si certaines sont 2love2 Crying or Very sad ) ...

En tout cas, j'espère qu'une chose, c'est d'avoir la suite ......
clairounett
clairounett
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 33
Localisation : dans un trou perdu....que j'adore
Date d'inscription : 28/12/2005

http://clairounett.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Brothers in arms (complète) (PG13) Empty Re: Brothers in arms (complète) (PG13)

Message  Mouchette le Lun 18 Juin - 22:26

Bon, la première prise de température étant rassurante, voici encore un bout! Merci pour vos commentaires!

Je t'aime Mouchette !!!!!!!!!!!!!
Je vais finir par croire que c'est vrai! Razz

++++++++++++++++++++++++++++++


Cela faisait plus de 7 heures que Tom Wright, un enfant de 5 ans, avait disparu. Sa mère l’avait perdu de vue dans un centre commercial, peut-être quatre ou cinq minutes, et ne l’avait plus retrouvé, malgré l’aide des vendeuses et des surveillants du magasin. Leur seul indice était la caméra de surveillance à la sortie, qui montrait l’enfant sortir du magasin, donnant la main à un inconnu. Le visage de l’homme n’était pas visible, ils n’avaient donc aucune piste, aucune idée de la direction qu’ils avaient prises. Ils étaient à nouveau tous réunis autour de la table centrale, faisant le point sur l’enquête. Tous les agents avaient les nerfs à fleur de peau : ils n’avaient rien, ils n’avançaient pas, et tous avaient le sentiment que cette affaire finirait mal.

-Danny et Martin, vous retournez au centre commercial, vous interrogez les voisins, les vendeurs en extérieur, tout le monde et n’importe qui ! Trouvez-moi quelqu’un qui a vu quelque chose, bon dieu !

Jack perdait son calme, augmentant d’autant plus la tension de ses agents. Danny lança un regard noir à son patron, il n’avait aucune envie de traîner derrière lui le nouveau, ce n’était pas la journée !

-T’as quelque chose à dire Taylor ?

Jack avait très bien remarqué et comprit le regard de Danny. Mais il n’était pas d’humeur à supporter un caprice.

-Non, chef !

-Alors décollez vos fesses en vitesse de ces sièges !

Danny se leva brusquement et se dirigea aux ascenseurs, sans un regard pour Martin. Vivian lança un petit sourire compatissant à Martin, lui souhaitant intérieurement bon courage. Elle espérait sincèrement que ces deux-là ne s’étriperaient pas. Martin suivit Danny, se forçant à rester calme. Il savait que son collègue était perturbé par ce qu’il s’était passé au tribunal le matin ; et cette affaire de disparition d’enfant n’était pas faite pour l’aider à surmonter ses idées sombres. Martin rattrapa Danny aux ascenseurs. Ils n’échangèrent pas un mot. Arrivés au parking, Danny se dirigea automatiquement vers la voiture de Martin ; il n’avait pas la tête à conduire. Le trajet se fit dans un silence pesant. Martin n’avait pas encore arrêté le moteur de la voiture dans le parking du magasin que Danny s’éjectait littéralement de son siège.

-Je questionne les vendeurs en extérieur, dit-il d’une voix sèche, sans un regard à Martin.

Celui-ci s’appuya un instant contre l’appui-tête, essayant de se dire que la mauvaise humeur de Danny n’était pas dirigée contre lui, mais contre l’injustice de ce monde. Mais Martin se doutait bien que Danny n’aurait pas agi ainsi avec un autre membre de l’équipe. Faisant contre mauvaise fortune bon cœur, Martin sortit de la voiture et commença à interroger les clients de la terrasse du magasin.

Danny avait espéré de tout son cœur que l’un ou l’autre des vendeurs se rappellerait de quelque chose, mais il avait fait chou blanc. Personne n’avait rien remarqué ; il faut dire que Tom était sorti du magasin comme n’importe quel petit garçon donnant la main à son papa. Cela n’attire généralement pas les regards, et cela frappe encore moins la mémoire. Danny jeta un coup d’œil dans la direction de Martin. Sa mauvaise humeur augmenta d’un cran : son collègue était au même endroit qu’il y avait 10 minutes, discutant et souriant à la même blonde décolorée, qui minaudait face au jeune agent. Danny réagit sans plus réfléchir. Il se dirigea à grands pas vers son collègue et sa blondasse, sa rage augmentant à chaque enjambée. Si Martin ne se souciait pas du sort de ce gosse, libre à lui, mais alors qu’il se retire de l’enquête ! Qu’il se tire carrément de l’équipe, ça ferait du bien à tout le monde ! Danny sentait au fond de lui qu’il était en train de mal juger son collègue, mais la rage qu’il retenait en lui depuis le matin avait enfin trouvé une brèche, et elle s’écoulait à présent librement dans ses veines. Danny saisit rudement son collègue par l’épaule, et le tourna violemment, afin qu’ils se fassent face. Martin ouvrit la bouche pour protester, mais ce qu’il vit dans les yeux noirs de Danny le laissa sans voix. Danny en profita pour lui asséner ses quatre vérités :

-Espèce de… de… On a un gosse disparu, je te signale ! Ca ne te touche pas ? Tu préfères roucouler avec ta blonde décolérée ? Tu crois que ce job est une partie de plaisir, des vacances ? Il y a des agents qui mériteraient bien plus que toi ton poste, alors tu ferais bien de te casser, ça ferait du bien à tout le monde ! Personne ne te regrettera !

Danny enserrait durement l’épaule de Martin, il avait parlé d’une traite, sans reprendre son souffle. La femme blonde le regardait d’un air totalement incrédule, et Martin… Martin n’avait pas bougé, pas réagi, son visage était fermé, sans expression. Mais ses yeux bleus étaient devenus deux billes d’acier qui le transperçaient. Danny lâcha l’épaule de son collègue, se rendant enfin compte de l’éclat qu’il venait de provoquer. Toutes les personnes présentes les regardaient.

-S’il vous plaît, circulez ! ordonna Martin d’une voix étonnamment calme. Agents fédéraux. Tout va bien !

Les gens se dispersèrent lentement, jetant un dernier regard aux deux hommes.

-Danny, je te présente Madame Standish. Elle a vu Tom quelques minutes après qu’il soit sorti du magasin. Elle a bien vu l’homme qui l’accompagnait, et elle est d’accord de nous accompagner au bureau pour réaliser un portrait.

-Ah, euh, bien. Je…

Mais Martin se dirigeait déjà vers la voiture, accompagné par Madame Standish. Cette dernière était mal à l’aise suite à l’éclat de Danny, mais Martin la mit rapidement à l’aise, lui faisant comprendre que la journée avait été rude pour tout le monde.

-Je comprends. Même si je n’aime pas être traitée de décolorée.

Madame Standish se tourna vers Danny, et lui lança en souriant :

-Surtout que c’est ma couleur naturelle.

Danny serait bien allé se cacher six pieds sous terre. Le comportement professionnel du nouvel agent et la gentillesse de la dame lui faisait bien comprendre le ridicule de son éclat. Il n’avait plus pu se maîtriser, il avait eu besoin de sortir sa rage, et Martin avait paru une cible si facile. Danny secoua la tête, regrettant de s’en être pris ainsi à son collègue.

++++++++++++++++++++++++++++++

++++++++++++++++++++++++++++++


Martin remerciait chaleureusement Madame Standish, qui avait si bien pu décrire le kidnappeur de Tom que l’enquête avait fait un bond incroyable dans la bonne direction. Jack et Danny étaient en train de se diriger vers l’appartement de l’homme. Ils espéraient tous qu’il ne serait pas trop tard pour le jeune garçon.

Jack, tout en conduisant, jetait de temps en temps des regards vers son agent. Il voyait bien que Danny était rongé par quelque chose. Jack sentait bien qu’il s’était passé quelque chose entre lui et Martin, durant l’enquête. Quand ils étaient revenus avec Madame Standish, Jack avait senti que quelque chose clochait. Il avait questionné Martin dans les yeux, se disant qu’il avait plus d’influence sur lui que sur Danny. Mais le nouveau venu avait nié, souriant gentiment. Jack avait bien vu que Danny s’était tendu en entendant la question, puis relâché suite à la réponse de Martin. Jack s’était tourné vers lui, mais Danny avait marmonné que tout allait bien, et s’était éloigné.

-Tu as quelque chose à me dire, Danny ?

Danny se tourna vers son patron, tentant de faire bonne figure :

-Non… Qu’est-ce que je devrais dire ?

-Je ne sais pas. Tu n’as pas l’air d’aller très bien, depuis ce matin, et je me disais que tu aurais peut-être besoin d’en parler ?

-Ca va, même si c’est vrai que ce qui s’est passé ce matin au tribunal me turlupine. Mais ça va aller.

-Et avec Martin ?

-Quoi, avec Martin ?!

Danny avait réussi à maîtriser sa voix, mais Jack sentit la nervosité de son agent augmenter.

-Je sais bien que vous ne vous entendez pas encore très bien, et ce serait une bonne idée de faire sortir tout ça calmement.

-Y’a pas de problème. Martin est un bon agent.

-Mmmm. Je crois quand même qu’il faudra qu’on en reparle en temps voulu.

Ils étaient arrivés devant l’immeuble où habitait le kidnappeur de Tom.

++++++++++++++++++++++++++++++

++++++++++++++++++++++++++++++


Danny était debout, immobile, ne pouvant détacher ses yeux du petit corps devant lui. Ils étaient arrivés trop tard pour le petit Tom Wright, 5 ans. Cet enfant avait quitté ce monde de la pire des manières qui soit. Danny espérait qu’il n’avait pas compris ce qu’il se passait. Comment était-il possible de faire cela à un enfant ? Pourquoi…

Danny fut tiré de ses sombres pensées par la main de Jack, gentiment pressée sur son épaule. Le jeune agent détourna lentement son regard de l’enfant, et se laissa conduire par Jack jusqu’à la voiture.

-Je te ramène au bureau. J’irai voir seul les parents.

-Non, Jack. Je viens avec toi. Il faut que… Il faut que je le fasse, sinon, je… je ne sais pas si je pourrai continuer. Il faut que j’aille jusqu’au bout.

Jack le regarda dans les yeux, comprenant très bien ce qu’il ressentait. Il hocha finalement la tête :

-Très bien, nous allons leur annoncer la nouvelle ensemble.

Ils ne dirent pas un mot de tout le trajet, chacun essayant de contrôler la douleur et l’horreur qu’ils ressentaient.

++++++++++++++++++++++++++++++

++++++++++++++++++++++++++++++


Martin était profondément touché par la nouvelle de la mort de Tom. C’était la première fois pour lui qu’une enquête finissait par la découverte du corps de la personne disparue. Il savait que cela devait arriver tôt ou tard, il savait que cela lui ferait un choc, mais la réalité était tellement plus dure que ce que l’on peut imaginer. Sam et Vivian, émues elles aussi, gardaient un œil sur Martin, pour voir s’il réagissait bien. Elles savaient qu’il ne fallait pas laisser de côté un agent qui affronte cela pour la première fois. Elles seraient là pour lui s’il avait besoin de parler, s’il craquait.

Jack et Danny revinrent au bureau après avoir annoncé la terrible nouvelle aux parents. Jack semblait épuisé par la tension, Danny paraissait presque détruit. Il s’assit lourdement sur sa chaise, évitant tout contact visuel avec ses collègues. Jack resta debout devant eux, cherchant ses mots :

-Cette enquête a été très difficile pour tout le monde. Je vous suggère donc de rentrer chez vous vous reposer, nous finirons les rapports demain. Si quelqu’un ressent le besoin de parler, qu’il n’hésite pas. Je serai dans mon bureau pendant un moment.

Sam et Vivian comprirent que la dernière phrase concernait principalement Martin. Jack protégeait toujours les nouveaux venus, leur faisait bien comprendre que sa porte était toujours ouverte ; que quand on ressentait le besoin de parler, il fallait sortir les mots, ne pas tout garder pour soi. Vivian jeta un coup d’œil à Danny, et se dit que, cette fois, cette phrase le concernait aussi. Mais Danny se leva sans plus attendre, murmura un bonsoir et partit. Martin hésita un instant : il sentait le besoin de parler, mais il ne pensait pas que Jack soit la personne appropriée pour l’instant. Il avait un peu peur de lâcher devant son patron une remarque sur l’éclat de Danny au centre commercial, et il voulait à tout prix éviter de plonger Danny dans plus ennuis. Martin se leva, salua ses trois collègues et se dirigea vers les ascenseurs.

Sam et Vivian restèrent un moment dans l’open space, discutant entre elle pendant que Jack retournait à son bureau.

Martin avait fermé les yeux durant le trajet de l’ascenseur jusqu’au parking. Il ne se sentait pas très bien. Ses sentiments étaient si mélangés qu’il avait du mal à se retrouver. Il pensait à Tom, à ses parents et à leur douleur ; il pensait à sa propre horreur quand il avait appris ce qu’il s’était passé ; il pensait à l’éclat de Danny au centre commércial, et ce que cela pouvait signifier : Danny le détestait-il vraiment ? Martin était-il un poids pour ces collègues ? Il y avait cette phrase qui tournait sans arrêt dans sa tête : « Il y a des agents qui mériteraient bien plus que toi ton poste, alors tu ferais bien de te casser, ça ferait du bien à tout le monde ! Personne ne te regrettera ! ». Cela lui avait fait tellement mal ! C’était pire qu’un coup de poing. Il aurait pu en parler à Jack, il aurait été dans son droit, mais c’était la solution de facilité, qui risquait de compromettre l’unité de l’équipe. Martin sourit tristement : il ne savait même plus s’il faisait vraiment partie de cette équipe. Non, il devait parler à Danny. Dès que ce dernier serait dans de meilleures conditions au niveau du moral. Ses pensées revinrent au petit Tom, à sa figure souriante sur la photo maintenant ôtée du tableau. Un goût amer se répandit dans sa bouche.

Martin rouvrit les yeux quand l’ascenseur s’arrêta. Les portes s’ouvrirent et il se retrouva nez à nez avec un sombre Danny.

-Danny. Tu…

Mais ce dernier le bouscula pour entrer dans l’ascenseur.

-Bon, tu sors de là ou quoi ? Je remonte.

Danny fixait intensément les boutons de l’ascenseur, évitant ainsi de regarder Martin. Ce dernier sortit en reculant de l’ascenseur, sans un mot, totalement stupéfait par l’attitude de son collègue. Les portes se refermèrent.

++++++++++++++++++++++++++++++

Je vais lire vos suites, et ensuite dodoth
Mouchette
Mouchette
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3584
Age : 38
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 15/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Brothers in arms (complète) (PG13) Empty Re: Brothers in arms (complète) (PG13)

Message  clairounett le Lun 18 Juin - 22:44

Mouchette a écrit:Bon, la première prise de température étant rassurante, voici encore un bout! Merci pour vos commentaires!

Je t'aime Mouchette !!!!!!!!!!!!!
Je vais finir par croire que c'est vrai! Razz

T'inquiètes, je ne pense pas virer de bord....

Mr. Green Mr. Green

Et bien c'est chaud entre nos deux agents.... Shit Shit
Vivement qu'ils s'entendent bien ces deux là.... 2love2

Pressée d'avoir une nouvelle suite.... demain... parce que moi aussi coolco
clairounett
clairounett
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 33
Localisation : dans un trou perdu....que j'adore
Date d'inscription : 28/12/2005

http://clairounett.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Brothers in arms (complète) (PG13) Empty Re: Brothers in arms (complète) (PG13)

Message  Théana le Lun 18 Juin - 22:52

je viens de découvrir ta fic, et c'est tout simplement géant !!!


la suite !!!!
Théana
Théana
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 9841
Localisation : sous la couette, de préférence ...
Date d'inscription : 08/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Brothers in arms (complète) (PG13) Empty Re: Brothers in arms (complète) (PG13)

Message  emimartin le Mar 19 Juin - 13:40

Je suis vraiment contente que tu aies fait une nouvelle fic Very Happy c'est vraiment très bien et j'aime beaucoup la façon dont tu décris les relations entre les agents bravobom bravobom bravobom vite la suite!
emimartin
emimartin
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 493
Age : 37
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 20/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Brothers in arms (complète) (PG13) Empty Re: Brothers in arms (complète) (PG13)

Message  nathaloche le Mar 19 Juin - 19:52

oh ben moi qui croyais voir une suite !!!! Sad Sad Sad Sad Sad

j'adore ce couple danny-Martin et là c'est du terrible
pauvre AMrtin il est mal barré avec un danny aussi...aimable !!!
je sais pas ce que tu leur réserves à tous les deux mais pour le moment y 'en a un qui ne se sent pas trop aimé !!! Sad Sad Sad Sad Sad Sad
nathaloche
nathaloche
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3996
Age : 45
Localisation : dans les bras d'enrique
Date d'inscription : 15/03/2007

http://enriquemurcianoandnath.com/cariboost1/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Brothers in arms (complète) (PG13) Empty Re: Brothers in arms (complète) (PG13)

Message  nathaloche le Mer 20 Juin - 9:20

ben non toujours pas la suite bon je lance mes boulets ici aussi
Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet Boulet nuagenoir nuagenoir nuagenoir nuagenoir nuagenoir nuagenoir

lol! lol!
nathaloche
nathaloche
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3996
Age : 45
Localisation : dans les bras d'enrique
Date d'inscription : 15/03/2007

http://enriquemurcianoandnath.com/cariboost1/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Brothers in arms (complète) (PG13) Empty Re: Brothers in arms (complète) (PG13)

Message  Mouchette le Mer 20 Juin - 22:13

Oups, nathaloche fait son boulet, faut que je fasse gaffe! lol!
Merci pour vos commentaires. sunny
Je songe sérieusement à changer le titre de ma fic, donc ne soyez pas surprises si ça arrive.
Voilà un petit bout de suite.


++++++++++++++++++++++++++++++


-Danny ? qu’est-ce que…

-J’ai oublié mon téléphone.

Vivian regarda son collègue : sa fureur sortait par tous les pores de sa peau. Elle décida qu’elle ne pouvait pas le laisser partir comme ça. Au moment où il s’éloignait à nouveau, elle le saisit gentiment par le bras et le força à la regarder.

-Danny, je crois qu’il faut que l’on ait une petite conversation, tous les deux.

Danny voulut répliquer que ce n’était pas le moment, mais face à Vivian, il craquait toujours. Il la regarda, les larmes aux yeux, et hocha simplement la tête.

-Ça te dit d’aller boire un café ?

-D’accord, répondit-il, et, se tournant vers Sam : Tu viens avec nous ?

Sam sourit, et accepta l’invitation. Ils avaient tous besoin de parler, de se retrouver. Vivian leur proposa d’aller à leur restaurant préféré, à 10 minutes en voiture du bureau.

++++++++++++++++++++++++++++++

++++++++++++++++++++++++++++++


Martin était rentré chez lui plus furieux qu’il ne l’avait jamais été. Même si Danny avait des problèmes, il n’avait pas le droit de le traiter ainsi ! Martin décida qu’il fallait qu’il se calme les nerfs, et la seule façon qu’il connaissait, c’était d’aller courir. Cela lui permettrait de vider sa tête de toutes les pensées négatives, du moins pour un temps. Il se changea rapidement, enferma son arme dans son tiroir et partit à bonnes enjambées. L’air était frais, et cela lui faisait du bien. Peu à peu, la fatigue remplaça la colère, effaçant les pensées négatives qui trottaient dans sa tête. Martin se sentait mieux, et décida qu’il était temps de rentrer. Au moment où il allait faire demi-tour, il aperçut trois silhouettes familières sur une terrasse d’un café, de l’autre côté de la route. Il s’arrêta, légèrement étonné. C’était Sam, Vivian et Danny. Il hésitait à les rejoindre, car ils ne l’avaient pas invité quand il était parti du boulot. Il les vit sourire et rire. Même Danny. C’est ce qui le décida à s’éloigner rapidement. Danny lui avait mené la vie dure toute la journée, il avait été particulièrement odieux avec lui, il l’avait carrément et visiblement ignoré il n’y avait pas une demi-heure de cela. Martin avait laissé passer l’orage, pensant que c’était dû à ce qu’il s’était passé au tribunal, ainsi qu’à l’affaire sur Tom. Mais maintenant, Danny semblait pratiquement respirer la joie de vivre avec ses deux collègues ! Comment ne pas croire que son comportement de la journée était dû au simple fait de côtoyer Martin ? Ce dernier secoua la tête, accélérant ses foulées, tentant d’étouffer ses sentiments, mais sachant d’avance que cette fois, il n’y arriverait pas.

Martin arriva chez lui, en sueur, et encore plus en colère qu’avant. Il inséra sa clé dans la porte et se figea. Elle était ouverte, et pourtant, il était sûr et certain d’avoir fermé à clé. Il n’oubliait jamais de le faire. Il poussa la porte prudemment. Ses yeux balayèrent son salon, totalement dévasté : fauteuils déchiquetés au couteau, livres et bibelots étalés, fracassés par terre, télévision explosée. Il entra lentement, inspecta chaque pièce : tout était détruit. Un goût amer lui emplit la bouche. Il n’avait vraiment pas besoin de ça maintenant. La même chose qu’à Seattle ! Soit il était vraiment malchanceux, soit quelqu’un cherchait à lui faire peur. Martin hésitait à avertir la police de ce saccage, il n’avait pas besoin d’une enquête maintenant, il avait assez à faire avec le boulot. Ses yeux se fixèrent soudain sur le meuble à l’entrée. Le tiroir du haut, qu’il fermait à clé, avait été forcé ; son arme de service avait disparu. Là, il était mal. Impossible de passer sous silence l’effraction et la destruction de son appartement. Martin saisit son téléphone et s’assit lourdement au sol, dos au mur. Il composa rapidement le numéro, essayant de trouver quoi dire à son patron.

-Malone !

Martin sentit immédiatement qu’il tombait mal. Il avait complètement oublié que son patron était actuellement en pleine réunion extrêmement importante. Et que son humeur, déjà mauvaise au départ de cette journée, n’allait pas être arrangée par cette réunion.

-Heu, Jack, c’est Martin. Il y a eu un… vol dans mon appartement, et… mon arme de service a disparue.

Martin entendit littéralement son patron se tendre : perdre son arme, même si c’est un vol, c’est une belle connerie, qui attire des problèmes au propriétaire de l’arme et à son supérieur hiérarchique.

-Je ne peux pas partir de cette réunion. J’appelle Danny, il viendra avec une patrouille.

-Non, je…

Mais Jack avait déjà raccroché. Martin jura : la dernière personne qu’il avait envie de voir actuellement, c’était bien Danny. Il imaginait très bien son petit sourire suffisant quand il apprendrait le vol de son arme, ses remarques acerbes, son assurance de voir Martin bientôt écarté de l’équipe. Ça, c’est ce que Danny attendait : l’éjection pure et simple du fils de Victor Fitzgerald hors de l’équipe de Jack Malone. Martin savait très bien que la seule chose qui gênait Danny, c’était son nom. Et, par la force des choses, sa soi-disant nomination par pistonnage. S’il savait comme son père était contre cette nomination ! Mais Martin ne s’abaisserait pas à le lui dire, qu’il croit ce qu’il veut, finalement il s’en fichait. Va au diable, Danny Taylor !

++++++++++++++++++++++++++++++
Mouchette
Mouchette
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3584
Age : 38
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 15/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Brothers in arms (complète) (PG13) Empty Re: Brothers in arms (complète) (PG13)

Message  Théana le Mer 20 Juin - 22:15

ouch intense cette suite !!!

et c'est sympa de voir l'histoire dans la tête de martin !!!


une suite ???
Théana
Théana
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 9841
Localisation : sous la couette, de préférence ...
Date d'inscription : 08/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Brothers in arms (complète) (PG13) Empty Re: Brothers in arms (complète) (PG13)

Message  nathaloche le Jeu 21 Juin - 0:10

j'adore de plus en plus

tu écris vachement bien et frnchement je sais pas si je vais pas de voir te bouleter àfond pour voir pleins de suite aussi géniales !!! ptdr ptdr ptdr ptdr ptdr

je kiffe !!!

merci bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom
nathaloche
nathaloche
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3996
Age : 45
Localisation : dans les bras d'enrique
Date d'inscription : 15/03/2007

http://enriquemurcianoandnath.com/cariboost1/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Brothers in arms (complète) (PG13) Empty Re: Brothers in arms (complète) (PG13)

Message  clairounett le Jeu 21 Juin - 20:00

Les ennuis commencent !!!! ptdr ptdr
Mais Danny va aider Martin.... hein Mouchette ?? 2love2 2love2

Une suite dès que tu peux !!!!! Wink
clairounett
clairounett
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 33
Localisation : dans un trou perdu....que j'adore
Date d'inscription : 28/12/2005

http://clairounett.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Brothers in arms (complète) (PG13) Empty Re: Brothers in arms (complète) (PG13)

Message  emimartin le Jeu 21 Juin - 21:29

C'est vraiment bien bravobom bravobom bravobom et j'espère que Danny ne va pas être trop dur avec Martin, enfin un peu quand même Twisted Evil la suite stp!
emimartin
emimartin
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 493
Age : 37
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 20/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Brothers in arms (complète) (PG13) Empty Re: Brothers in arms (complète) (PG13)

Message  nathaloche le Jeu 21 Juin - 22:02

super ton nouveau titre

il va superbement bien avec a fic j'ai l'impression

enfin tout cela pour te quémander une suite !!! Mr. Green
nathaloche
nathaloche
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3996
Age : 45
Localisation : dans les bras d'enrique
Date d'inscription : 15/03/2007

http://enriquemurcianoandnath.com/cariboost1/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Brothers in arms (complète) (PG13) Empty Re: Brothers in arms (complète) (PG13)

Message  Mouchette le Jeu 21 Juin - 22:03

Merci les filles! sunny
Voilà, j'ai finalement décidé de changer le titre.
Et une suite pour ce soir.


++++++++++++++++++++++++++++++


Danny et la patrouille de police arrivèrent 10 minutes plus tard. Martin n’avait pas bougé de sa position, assis dos au mur. Indifférent, il les regarda entrer chez lui. Il fixa son regard sur Danny, qui sembla choqué par l’état de son appartement. Tiens, pas de petit sourire? Danny s’approcha de lui, et s’agenouilla à sa hauteur :

-Ça va ?

Martin hocha la tête, un peu surpris par la sollicitude de Danny, qui ne semblait pas feinte. L’un des agents de police s’approcha, un carnet à la main. Martin fronça les sourcils, il lui semblait le connaître, mais pas ici, pas à New York.

-Agent Fitzgerald, encore des problèmes ?

Martin dut se rendre à l’évidence, c’était bien la personne qu’il pensait. Apparemment, l’officier Clearwater avait lui aussi émigré de Seattle à New York. Pas de chance pour Martin, il sentait qu’il aurait ainsi beaucoup de mal à cacher à Danny que presque tout cela s’était déjà passé à Seattle.

-Vous vous connaissez ? intervint Danny.

-Oui, j’ai enquêté sur la mise à sac de l’appartement de l’agent Fitzgerald, à Seattle.

-Tu… tu as déjà subi ça à Seattle ?!

Martin n’eut pas le temps d’ouvrir la bouche que Clearwater reprenait ses explications :

-Exactement, et malheureusement, on n’a pas trouvé un seul indice pouvant nous conduire à un coupable. J’espère que cela n’est pas lié à ce qu’il s’est passé ici.

-Bien sûr que non ! je ne vois pas pourquoi ce serait lié !

Martin avait laissé exploser sa colère. Il n’avait pas envie que ce qui s’était passé à Seattle ressorte, soit divulgué à Danny ou au reste de l’équipe. Cela aurait dû rester dans un dossier au fond d’un tiroir. Mais pour son malheur, l’officier qui avait enquêté sur cette affaire travaillait maintenant à New York, et se retrouvait par hasard dans son appartement pour la même histoire.

-A Seattle, est-ce que ton arme avait aussi été volée ? intervint Danny. Ou c’est la première fois qu’elle disparaît ?

-Il n’y a pas eu de vol, ni de mon arme, ni d’autre chose.

-Et ici, à part ton arme, est-ce qu’il manque quelque chose ?

-Apparemment non.

Danny regarda pensivement Martin, puis se retourna vers l’officier Clearwater, qui n’avait pas bougé :

-Officier Clearwater, vous allez prendre la déposition de l’agent Fitzgerald pour le vol de l’arme, et vous me transmettrez ça au bureau. Ensuite vous ferez ce qu’il faut pour l’effraction et la mise à sac de l’appartement.

-Danny, j’aimerais que tu ne dises rien à Jack pour le cas précédent, à Seattle.

-Je ne pense pas que ce soit une bonne idée.

-Je me fiche de ce que tu penses !

Danny regarda Martin, prêt à lui répliquer vertement qu’il n’était là que parce que Jack le lui avait demandé, qu’il aurait mille fois préféré rester sur la terrasse avec Sam et Vivian, mais quelque chose dans la posture de son collègue lui intima le silence. Martin semblait aller plutôt mal, et Danny sentait que son propre comportement de la journée y était pour quelque chose. Danny se releva et attendit que l’officier ait pris la déposition de Martin en jetant un œil dans l’appartement.

La ou les personnes qui avaient fait ça n’avaient rien épargné. Danny se demanda ce qu’il ressentirait en voyant son propre appartement dans cet état. Et pour la deuxième fois de suite ! Il jeta un coup d’œil à son collègue, ce demandant pourquoi il ne voulait pas que Jack soit au courant pour Seattle. Mais c’était son choix, sa vie privée, il en avait le droit. Lui-même n’aurait sûrement pas envie que son patron sache tout sur son passé, même proche.

Quand il vit que Clearwater avait fini, il se rapprocha de Martin :

-Tu vas dormir ici, cette nuit ?

-Oui, c’est bon.

La voix de Martin était rauque. Danny n’insista pas, et s’en alla avec la patrouille. Martin mit plusieurs minutes avant de se décider à se relever. La rage au ventre, il tenta de mettre un peu d’ordre chez lui.

++++++++++++++++++++++++++++++

++++++++++++++++++++++++++++++


Une semaine après le vol de son arme, Martin n’avait toujours pas parlé sérieusement à Danny. Il fallait dire qu’il n’en avait plus vraiment envie. En tout cas, il ne ferait pas le premier pas. Jack l’avait questionné sur le saccage de son appartement, et Martin avait bien senti qu’il n’était pas content de savoir qu’une arme d’un agent fédéral se baladait dans la nature.

Durant cette semaine, Danny et Martin avaient travaillé sporadiquement ensemble sur le terrain. Jack savait que cela n’allait pas très bien entre eux, il ne voulait donc pas forcer les choses en les mettant toujours ensemble, même s’il en avait bien envie. Il avait décidé d’appliquer une stratégie un peu moins rude : les obliger à travailler ensemble le plus possible, c’est-à-dire le maximum qu’ils pouvaient supporter sans se bouffer l’un l’autre. Cela n’avait pas trop mal marché. En tout cas, cela n’avait pas entravé les enquêtes, c’était le plus important. Mais Jack commençait à désespérer que ces deux agents finissent par s’entendre. C’était une perte de ressource de les voir se faire si peu confiances. Cela n’entravait peut-être en rien les enquêtes, mais Jack était sûr que ces deux hommes étaient faits pour travailler ensemble, et leur entente aurait permis de faire des étincelles. Il relut le mémo que Van Doran lui avait envoyé : tout le monde était au courant que Danny et Martin n’étaient pas les meilleurs amis du monde, et la chef du service s’en inquiétait. Elle l’informait qu’il devait régler au plus vite ce problème, ou il devrait se séparer de l’un des deux agents. Jack se pinça l’aile du nez. Il n’avait pas besoin que la hiérarchie mette son nez là-dedans. Il ne voulait transférer aucun des deux : ils étaient parfaits pour ce travail, d’une compétence égale, même si ce n’était pas tout à fait dans le même registre. D’où le fait que leur entente serait un plus pour tout le monde. Et puis, qui transférer ? Danny, ce n’était pas possible, il était le plus ancien dans l’équipe, il avait fait ses preuves, il était fait pour ce job, c’était hors de question de l’envoyer dans un autre service. Martin n’était dans l’équipe que depuis quelques jours, mais lui aussi avait montré ses compétences, son professionnalisme, son envie et son entêtement. Et Jack savait que le transférer ailleurs serait très difficile pour le jeune agent : Martin voulait travailler dans l’équipe de Jack depuis très longtemps, et lorsque l’opportunité s’était présentée, il avait tout donné pour pouvoir y entrer. Jack avait été impressionné par son entretien avec le jeune Fitzgerald. Non, décidément, il fallait que les choses s’arrangent.

Jack fut interrompu dans ses pensées par le téléphone :

-Malone.

-(…)

-Vous êtes sûrs ?

-(…)

-Non, je m’en occupe.

-(…)

-Oui, je le lui dirai. Merci.

Jack raccrocha, posa les coudes sur son bureau et se frotta les tempes. Décidément, c’était la journée des mauvaises nouvelles. Il reprit son téléphone, et composa le numéro du bureau de Martin :

-Martin, c’est Jack. Passe dans mon bureau.

Martin entra dans le bureau de Jack, un peu surpris. Il ne savait pas à quoi s’attendre, et la tête que poussait son patron ne lui disait rien qui vaille.

-Assieds-toi.

Jack regarda le jeune agent dans les yeux :

-Je n’ai pas de bonnes nouvelles pour toi. Il y a eu un meurtre hier soir. La balistique est formelle, la balle retrouvée dans le corps provient sans nul doute possible de ton arme volée.

Martin garda ses yeux fixés sur ceux de Jack. Il n’eut qu’un battement de paupières, faisant comprendre à son patron qu’il essayait de digérer l’information.

-Les affaires internes veulent t’interroger. En milieu de journée. Ne t’en fait pas, c’est la procédure. C’est embêtant, mais puisque tu as alerté immédiatement que ton arme avait été volée, tu ne risques rien, à part une remarque dans ton dossier.

Martin hocha la tête. Il n’arrivait pas à prendre cela à la légère. Il ne pensait pas aux conséquences internes, mais au fait qu’une personne était morte parce que son arme avait été volée.

-Je…

Jack regarda sa jeune recrue faire des efforts pour sortir un son, il vit de la douleur dans ses yeux. Il reprit doucement la parole :

-Martin, tu n’y es pour rien dans ce meurtre. Il aurait eu lieu de toute façon, avec ton arme ou une autre.

Martin hocha une nouvelle fois la tête. Ce serait pour lui une situation, encore une, à accepter telle quelle, il devrait vivre avec. On leur apprenait dès le début à faire la part des choses, à ne pas tout prendre sur soi, tout en gardant le sens des responsabilités et de la morale. La théorie était facile, mais la réalité était toujours plus difficile à accepter.

-Et… qui est-ce ? Je veux dire… la personne assassinée, on sait qui s’est ?

-Elle a été identifiée, mais tu n’as pas à savoir qui s’est. Et je te préviens que c’est inutile de tenter de te renseigner de ton côté, personne ne te donnera la moindre indication. Et c’est bien mieux ainsi, crois-moi.

Martin se leva, faisant un signe de tête à son patron, et rejoignit lentement son bureau. Il tenta de se plonger dans ses dossiers, essayant d’éviter de penser à ce meurtre. Il réussit à se concentrer, et ne vit pas passer le tour d’horloge, jusqu’à ce que Jack arrive avec un nouveau dossier.

-Nouvelle affaire ! Line Fletcher, 12 ans, a disparu depuis deux heures.

Jack présenta l’affaire à ses agents. Au moment de former les équipes, il hésita un instant : devait-il mettre Danny et Martin ensemble? C’était ce qu’il avait prévu au début de la journée, mais c’était avant qu’il apprenne le meurtre d’une personne par l’arme volée de son agent. Martin arriverait-il à supporter une épreuve de plus dans cette journée ? Jack penchait plutôt pour le oui, il savait Martin assez obstiné pour ne pas craquer. Et puis, Jack n’avait pas vraiment le choix, il devait les obliger à travailler ensemble, ou Van Doran allait s’occuper de remettre l’église au milieu du village.

-Danny et Martin, vous allez questionner les amis de Line. Et tâchez de ne pas vous donner en spectacle.

Jack fit semblant de ne pas voir les regards de ces deux agents, et finit de distribuer les rôles.

Danny avait sursauté à la phrase de Jack : « Et tâchez de ne pas vous donner en spectacle. » Il lança un regard peu amène à Martin, furieux contre lui. Ainsi donc, le petit nouveau n’avait pas su tenir sa langue, et avait parlé de l’incident durant l’enquête sur Tom Wright. Danny n’aurait pas cru cela de son collègue. Mais finalement, que peut-on attendre d’un Fitzgerald ?

Martin, lui, fronça les sourcils à la phrase de Jack. Etait-il au courant de l’éclat de Danny ? Et comment ? Ou bien parlait-il de ces petites disputes incessantes entre ses deux agents ? Il est vrai que tout le monde était au courant de leur mésentente, et peut-être leurs altercations étaient-elles parfois trop visibles.

++++++++++++++++++++++++++++++
Mouchette
Mouchette
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3584
Age : 38
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 15/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Brothers in arms (complète) (PG13) Empty Re: Brothers in arms (complète) (PG13)

Message  Mouchette le Jeu 21 Juin - 22:05

Merci nathaloche, je suis contente de savoir que le titre te plaît. Je trouve qu'il en dit plus à propos de l'histoire.
Précisons tout de même que c'est le titre de ma chanson préférée...
Mouchette
Mouchette
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3584
Age : 38
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 15/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Brothers in arms (complète) (PG13) Empty Re: Brothers in arms (complète) (PG13)

Message  nathaloche le Jeu 21 Juin - 22:10

oh génial
j'adooore !! je ne sais qui en veut ainsi à Marty mais ça risque d'être terrible !!

sinon ben je pourrais citer tout ton texte mais tout était trop bien !!

il devait les obliger à travailler ensemble, ou Van Doran allait s’occuper de remettre l’église au milieu du village
j'adooore ton expression !!!

sinon le jack est très mal barré si ils ne s'entendent pas meiux dis-moi!!
nathaloche
nathaloche
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3996
Age : 45
Localisation : dans les bras d'enrique
Date d'inscription : 15/03/2007

http://enriquemurcianoandnath.com/cariboost1/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Brothers in arms (complète) (PG13) Empty Re: Brothers in arms (complète) (PG13)

Message  Mouchette le Jeu 21 Juin - 22:16

nathaloche a écrit:
il devait les obliger à travailler ensemble, ou Van Doran allait s’occuper de remettre l’église au milieu du village
j'adooore ton expression !!!
Oups, c'est une expression suisse? scratch
Merci pour tes comm', je suis toute gênée Embarassed
Mouchette
Mouchette
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3584
Age : 38
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 15/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Brothers in arms (complète) (PG13) Empty Re: Brothers in arms (complète) (PG13)

Message  clara le Ven 22 Juin - 12:28

je viens de rattrapper mon retard et là je dis: Yesssss bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom

J'adore, y'a plein d'action et puis lire une fic centrée sur Martin, ça change Mr.Red , bon je suis Taylorienne c'est vrai mais Martin est trop géniale aussi.

Bon je parle, je parle mais je n'oublie pas de te réclamer une suite Mr.Red

Dans quoi as tu fourré le p'tt Marty Mr.Red
clara
clara
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 8775
Age : 39
Localisation : sous la douche!
Date d'inscription : 21/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Brothers in arms (complète) (PG13) Empty Re: Brothers in arms (complète) (PG13)

Message  emimartin le Ven 22 Juin - 17:35

Super suite respect respect respect franchement j'adore ta fic bravobom vite une suite!

Je te rassure, remettre l'église au milieu du village, on dit ça aussi en Belgique Very Happy
emimartin
emimartin
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 493
Age : 37
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 20/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Brothers in arms (complète) (PG13) Empty Re: Brothers in arms (complète) (PG13)

Message  clairounett le Ven 22 Juin - 20:08

Bon Mouchette, deux choses à dire :
c'est trop bien comme d'hab....
et une suite s'il te plait quand tu peux... Mr. Green Mr. Green
clairounett
clairounett
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 33
Localisation : dans un trou perdu....que j'adore
Date d'inscription : 28/12/2005

http://clairounett.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Brothers in arms (complète) (PG13) Empty Re: Brothers in arms (complète) (PG13)

Message  Théana le Ven 22 Juin - 20:23

j'étais à fond dans ce que tu as écrit

c'est vraiment top !!!


encore !!!!!!!!
Théana
Théana
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 9841
Localisation : sous la couette, de préférence ...
Date d'inscription : 08/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Brothers in arms (complète) (PG13) Empty Re: Brothers in arms (complète) (PG13)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum