SANS TITRE ACTUELLEMENT

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Aller en bas

SANS TITRE ACTUELLEMENT - Page 4 Empty Re: SANS TITRE ACTUELLEMENT

Message  nathaloche le Ven 12 Oct - 16:07

tu me laisses dans le doute là

allez une suite aprce que je ne suis pas rassassiée !!! bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom
nathaloche
nathaloche
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3996
Age : 45
Localisation : dans les bras d'enrique
Date d'inscription : 15/03/2007

http://enriquemurcianoandnath.com/cariboost1/index.html

Revenir en haut Aller en bas

SANS TITRE ACTUELLEMENT - Page 4 Empty fic

Message  theo le Ven 12 Oct - 19:01

Je te laisse dans le doute?????????????????????? affraid affraid

dans le doute de quoi????

la suite samedi matin, promis cette fois


nathaloche a écrit:tu me laisses dans le doute là

allez une suite aprce que je ne suis pas rassassiée !!! bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom
theo
theo
Nouvelle recrue

Nombre de messages : 167
Date d'inscription : 19/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

SANS TITRE ACTUELLEMENT - Page 4 Empty fic

Message  theo le Sam 13 Oct - 12:26

- Mac ?
- Quoi ?
- Est-ce que vous m’en voulez ?
- Non, pourquoi ?
- Pour rien, je voulais savoir, c’est tout.

Mais Lucas ne crut pas Taylor. Bien sur qu’il lui en veut, des années d’attente à espérer, que peut-être, un jour, le mystère serait dévoilé, des années pour rien, perdues, envolées. Alors forcément, pour la première fois en 7 ans, Mac a menti.

Il ne croit plus personne, même plus Mac qu’il considère pourtant comme un ami. S’il lui ment pour ça, lui a-t-il déjà menti pour autre chose ? Que sait-il, lui, de cette histoire ? Que savent-ils que lui ne sait peut-être pas ? Et si depuis tout ce temps, ils avaient menti, juste pour voir ses réactions ?

- Mac ?
- Quoi ? lui dit Taylor
- Vraiment pour votre femme je suis navré, je l’avais jamais dit avant.
- N’en parlons plus.
- Elle avait tort cependant, la tranquillité, ça n’existe pas. Moi je le sais et peut-être que vous aussi.
- Je vais demander à Stella de t’accompagner, tu vas avoir droit à une chambre d’hôtel un peut particulière pour ce soir.
- D’accord.

Il sentit Mac Taylor non pas en colère mais déçu. Il comprend, mais il veut stopper ce carnage incessant qui ne fait que constamment recommencer dans sa tête. « Pourquoi ne lui dis-tu pas ?

« Je ne veux pas qu’il sache, je ne veux pas qu’il s’inquiète pour moi, je veux que l’enfer s’arrête »
« S’arrêtera t’il ? »
« Je ne sais pas. »

Demain, peut-être que son esprit sera plus clair. Sans pression sur ses épaules, ça ne pourra qu’aller mieux. Il pourra traverser la rue sans se demander s’il est suivi, si l’ombre le guète quelque part.

- Tu viens avec moi Lucas ? demanda Stella
- J’arrive. A demain.

Lucas quitta le bureau de Mac Taylor mais s’arrêter au niveau du seuil de la porte et se retourna.

- Mac ? dit-il en direction de Taylor
- Qu’y a-t-il.
- Il faut que cette histoire s’arrête enfin. C’est trop tard, vous comprenez, plus les années s’égrènent, plus mes souvenirs s’éloignent. Je prends les devants avant que ça ne tourne au ridicule. Tout doit s’arrêter, tout.
- Nous verrons cela demain, va dormir un peu.
- Bien.

« Mais pourquoi personne ne te comprends ? Pourquoi n’écoutent-ils donc pas ce qu’il y a au fond de ton cœur ?
« Peu importe, tout doit s’arrêter un jour ou l’autre ».

Stella, une collègue de Mac, l’emmena chez elle.

- Je sais que ce n’est pas prévu pour un ado, mais pour cette nuit ça devrait suffire.
- Il était déçu n’est-ce pas ?
- Qui donc ?
- Mac, il est déçu que je veuille respirer sans penser à cette affaire. Depuis 7 ans, ma vie est calquée sur cette histoire, j’ai envie de vivre autre chose, de penser et respirer autre chose.
- Il n’était pas déçu, il comprend tu sais. Crois-tu que tu sois le premier ? D’autres ont renoncé avant toi.
- Mais il m’en veut, je le sais bien, je l’ai lu dans ses yeux.
- Il ne t’en veut pas, crois-moi.
- Tout le monde va m’en vouloir maintenant. Dans un sens, comme dans l’autre, la paix, je ne l’aurais jamais !
- Bon, est-ce que mon canapé ira ?
- Oui, je suis crevé de toute façon.
- Alors bonne nuit Luc.

APPARTEMENT DE DANNY TAYLOR

Ca y est, la nuit est tombée, une de plus à devoir surmonter. Il a enfermé à clé le flacon de somnifères dans sa boite à pharmacie. Elle n’aura pas raison de son insomnie ce soir. Il a pris un bain bien chaud, il s’est détendu, il n’a regardé aucune émission à la télévision, il a mangé léger. Pourtant, il a commis une faute. En rentrant, il s’est arrêté chez un épicier et a acheté une bouteille d’alcool. Des années qu’il n’avait plus fait ce geste. Des années à boire de l’eau minérale ou des jus de fruits à en oublier le goût du whisky et de tous les autres alcools. Boire, est-ce que ça le fera dormir au moins ? Est-ce qu’il empêchera la voix de revenir le hanter ? Elle n’arrêtait pas de l’appeler « Danny, Danny, allez viens, viens Danny ». Qu’est-ce que ça signifie au juste ? Rien. Ce n’est sûrement que le fruit de son imagination parce qu’il manque de sommeil. « Non mais tu ne vas tout de même pas tout coller sur le dos de tes insomnies ? Elles ne sont pas responsable de tes conneries mon petit vieux. » lui dit sa voix intérieure
« Mais quelle connerie ai-je faite ? » se demanda t’il
« Ah parce que la liste est si longue que tu n’arrives même pas à t’en souvenir ? »
« Non, dis-moi, juste une seule. »
« Tu es le seul capable de refaire le chemin à l’envers »
« Non, je refuse de retourner dans mon passé »
Il s’allongea sur son lit et ce n’est que vers une heure du matin qu’il trouvé enfin le s
theo
theo
Nouvelle recrue

Nombre de messages : 167
Date d'inscription : 19/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

SANS TITRE ACTUELLEMENT - Page 4 Empty fic

Message  theo le Mer 17 Oct - 13:01

j'ai pas eu trop le temps de poster, ce sera fait en fin de semaine je suis surbooké

theo
theo
theo
Nouvelle recrue

Nombre de messages : 167
Date d'inscription : 19/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

SANS TITRE ACTUELLEMENT - Page 4 Empty Re: SANS TITRE ACTUELLEMENT

Message  theo le Dim 21 Oct - 18:19

promis une suite

APPARTEMENT DE STELLA

Lucas attendit que Stella soit endormie pour se lever et faire les 100 pas. Comment peut-on dormir durant des années alors qu’on attend de vous que vous soyez au top continuellement ? Ont-ils eu l’idée de se poser la question de savoir si tout allait réellement bien, surtout la nuit ? La nuit, l’ennemie, non pas qu’il ne trouve pas le sommeil, c’est surtout qu’il voudrait que ses démons le laisse en paix. Lui, celui qui sait mais qui ne dit rien, pourquoi aurait-il droit à une nuit paisible ?

Ils ignorent tous que ses nuits sont une succession interminable de reproches, d’appels aussi divers les uns que les autres, des plaintes, des visages, toujours les mêmes, des voix, toujours les mêmes aussi. Un rêve ? C’est quoi au juste rêver ? Parce que lui n’a pas droit à ce privilège, non, pas tant que sa mémoire restera endormie. C’est une punition supplémentaire qui s’ajoute à toutes les autres. S’ils savaient ce que lui disent certaines voix ! C’est en partie pour cette raison que ça doit s’arrêter. « Pardon, pardon, pardon, je n’en peux plus », « tu n’es qu’un lâcheur et un menteur »

- Taisez-vous, taisez-vous, foutez-moi donc la paix !
- Lucas, que se passe t’il, je t’ai entendu crier ? lui demanda Stella accourue dans la seconde
- Ca va, pas de panique.
- Que fais-tu dans la cuisine, tu cherches quelque chose ?
- Je regardais par la fenêtre parce que j’ai entendu du bruit. Je suis rassuré, je retourne me cocher.
- C’est plutôt calme ici. S’il y a du bruit, ce n’est que passager. Si tu as faim ou soif, tu peux te servir, il y a tout ce qu’il faut.
- Oui, merci mais je vais dormir. Bonne nuit.
- Toi aussi.

CABINET DU DOCTEUR COOPER Lendemain matin :

- Monsieur Taylor, j’étais persuadé que vous ne viendriez pas.
- Ah ? Moi j’étais plutôt convaincu que je remettrai plus les pieds ici.
- Nous avions tous les deux torts.
- Alors, que voulez-vous savoir ?
- Nous nous sommes quittés au moment où je vous demandais de me parler de vous.
- Oui, d’où ma question, que voulez-vous savoir ?
- Et bien, ça dépend de ce que voulez bien me dire.
- Et bien ça dépend de ce que vous voulez bien entendre ! répliqua Danny, plutôt mal à l’aise
- D’accord, parlez moi de vos parents.
- Morts ! réponse directe pour une question qui l’était également
- Tous les deux ?
- Oui, un accident de voiture quand j’avais 11 ans.
- Avez-vous des frères et sœurs ?
- Un frère aîné, Rafael, c’est un drogué, il est en prison, il a deux enfants, une charmante compagne, mais sa maison, c’est la prison.
- Vous vous entendez bien avec lui ?
- Pas trop bien. J’étais plutôt proche de lui quand j’étais petit, mais il avait déjà quitté le droit chemin quand nos parents sont morts, et puis il a 10 ans de plus que moi.
- Et vos parents s’entendaient bien ?
- Il y avait des hauts et des bas. Quand mon père était bourré, il frappait ma mère, il mettait tout sans dessus dessous à la maison, il gueulait pour un oui ou pour un non. Dans les bons jours, c’était un père comme un autre. Ma mère était une femme courageuse, elle encaissait sans rien dire, elle acceptait la situation telle qu’elle était.
- Est-ce que votre père était violent envers vous ou votre frère ?

Le visage de Danny se crispa soudainement, le replongeant vers une scène du passé. Un jour normal, pas d’école, une averse de pluie qui l’obligeait à rester cloîtré chez lui. Sa mère était partie chez une voisine qui venait d’accoucher, son père qui rentra du travail plutôt éméché, une scène ordinaire en somme !

- Danny ?
- Quoi ?
- A quoi pensiez-vous ?
- Rien de bien précis, et pour répondre à votre question, mon père passait sa colère sur quiconque se trouvait dans les parages sans se préoccuper de savoir de qui il s’agissait, mais j’ai survécu puisque je suis là !
- Mais vous aviez mal ?
- N’importe qui mal quand il reçoit un coup, vous aussi je suppose. Ce qui faisait le plus mal, c’était de le voir boire et se détruire à petit feu tout en nous emmenant avec lui.
- Etiez-vous avec vos parents le jour de l’accident ?
- Il engueulait ma mère et je détestais quand il parlait de cette façon, alors je lui ai demandé d’arrêter. Ca ne lui a pas plus, il s’est retourné et l’accident a eut lieu.
- Vous vous sentez coupable ?
- J’aurais dû me taire, mon père ne se serait pas retourné vers moi et rien de tout ça ne serait arrivé.
- Etait-il ivre ?
- Oui.
- Est-ce que vous vous êtes déjà demandé ce qu’il se serait passé si votre père n’avait pas été ivre ce jour là ?
- Pourquoi ? Ca ne changera strictement rien, ni pour eux, ni pour moi.
- Si votre père avait été sobre, il aurait été un peu plus apte à maîtriser son véhicule, d’où a possibilité que même en se retournant pour vous réprimander, cet accident n’aurait peut-être pas eut lieu. Vous ne vous êtes donc jamais posé cette question ?
- Non, je me suis toujours demandé pourquoi je n’avais pas fermé ma gueule !
- Alors posez-vous cette question. Qu’aurait-il pu se passer si votre père n’avait pas bu ? Vous croyez vraiment que vous êtes la cause de cet accident ? Arrêtez de culpabiliser, laissez-vous respirer !
- Mais….
- Mais quoi ? La perspective de se dire que vous n’y étiez peut-être pour rien vous fait peur ?
- Mais, tout ceci ne m’était jamais venu à l’esprit.
- Je veux que vous y pensiez et nous en reparlerons plus tard.
- D’accord.
theo
theo
Nouvelle recrue

Nombre de messages : 167
Date d'inscription : 19/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

SANS TITRE ACTUELLEMENT - Page 4 Empty Re: SANS TITRE ACTUELLEMENT

Message  theo le Lun 22 Oct - 19:24

APPARTEMENT DE STELLA

Mac Taylor vint sonner à la porte de sa coéquipière. Il n’a pas beaucoup dormi, repensant à ce que Lucas a dit, à cette façon si étrange de le dire.

- Bonjour Mac, entrez. Il dort encore.
- Comment va-t-il ?
- Je l’ai trouvé devant ma fenêtre de cuisine vers une heure du matin, il avait soi-disant entendu un bruit étrange mais il a sûrement fait un cauchemar, je l’avais entendu crier quelques secondes auparavant. Mais c’est difficile de savoir, il ne dit rien.
- Hier il a été très clair, il en a assez, il veut qu’on lui foute la paix.
- Vous avez contacté Miami ?
- J’attends des nouvelles.
- Il m’a dit qu’il savait très bien que vous étiez déçu et que tout le monde allait lui en vouloir.
- Laissons le dormir encore un peu, la journée risque d’être longue.


Lucas se réveilla environ un quart d’heure plus tard après l’arrivée de Mac.

- Bonjour Lucas.
- C’est pas croyable ça ! Vous avez peur que je me sauve ou quoi ?
- Tu as faim ? lui demanda Stella
- Non !
- Non, tu n’as rien avalé depuis hier ?
- J’ai pas faim, c’est tout.
- Bon, je n’insiste pas. Et vous Mac, une tasse de café ?
- Volontiers Stella.
- Alors ? demanda Lucas
- Alors quoi ?
- Est-ce que je peux rentrer chez moi et inventer une connerie à raconter à mon oncle ?
- Pas encore, c’est trop tôt. Essaie de te détendre un peu.
- Je n’y arrive pas, j’ai beau essayé, je ne peux pas !
- Oui, je vois ça. Et c’est pour ça que tu veux tout abandonner ?
- Non, bien sur que non, c’est autre chose.
- Quoi donc ?
- La fatigue et la réalité, je vous l’ai dit hier.
- Stella m’a dit que tu as fais un cauchemar cette nuit ?
- J’ai entendu du bruit dehors, je me suis levé pour jeter un coup d’œil.
- OK, j’ai prévenu Miami, il n’y a plus qu’à attendre.
- Alors pourquoi vous ne voulez pas que je rentre chez moi ?
- Parce que j’ai beaucoup réfléchi cette nuit, parce que je me suis rendu compte que je ne t’avais jamais posé certaines questions pourtant essentielles.
- Du genre ?
- Du genre est-ce que tu arrives à trouver facilement le sommeil ? Est-ce que tu penses à tes amis ? Est-ce que….
- Tout va bien, merci !
- Tout va bien, merci ? Tu crois que je peux avaler ces salades ? Je sais pourquoi tu veux tout abandonner.
- Ah oui, ça m’étonnerait bien ça. Vous ne vous êtes toujours préoccupés que de ces foutus indices et ces souvenirs de merde qui n’ont jamais mené nulle part. Je ne crois pas que vous sachiez quoi que ce soit sur ce que je ressens.
- Et que ressens tu ?
- De la fatigue, vous n’écoutez donc pas ? Je vous l’ai dit hier !
theo
theo
Nouvelle recrue

Nombre de messages : 167
Date d'inscription : 19/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

SANS TITRE ACTUELLEMENT - Page 4 Empty Re: SANS TITRE ACTUELLEMENT

Message  theo le Lun 22 Oct - 19:33

- Peut-être que si tu étais plus détendu, ton sommeil serait réparateur et tu serais moins fatigué.
- Plus détendu ? C’est vrai, je suis si stupide, j’aurais dû venir vous voir plus tôt, je n’y avais pas pensé moi-même à ça, que crétin je suis alors ! Et puis c’est certain, être détendu, c’est la solution à tous les problèmes sur Terre. Vous ne savez rien, vous ne savez rien du tout.

Mac ne répondit pas. Lucas n’avait jamais eu un tel comportement auparavant. Il y a en lui de la colère et de la violence, dans son regard, dans ses mots, dans ces gestes. Comment a-t-il vécu tout au long de ces sept années ? Il l’avoue, ce n’est qu’aujourd’hui qu’il se rend compte que Lucas a souffert intérieurement, en silence, sans jamais rien dire à personne. Car il était là ce jour là, il a tout vu et il a tout perdu.

- La discussion a l’air animé dis donc. Dit Stella
- Nous ne faisions que hausser le ton.
- Bon, je termine de me préparer et nous pourrons partir au bureau.

Lucas préféra ne plus rien dire. Il s’était juré de rester calme avec Mac parce qu’il a toujours été là pour lui. S’excuser ne servirait à rien, parler ne résoudrait rien non plus.
« Pourquoi considère t’on que je n’ai rien perdu dans cette histoire ? »
« Parce qu’il n’y avait rien à toi, ni ta chair, ni ton sang, aucune attache, aucun lien »
« Que fait-on du lien de l’amitié ? »
« L’amitié ne fait pas partie de la famille, ça ne compte pas »
« J’ai pourtant perdu une partie de moi-même là-bas »
« Non, tous les autres considèrent que tu as de la chance, parce que tu es en vie »
theo
theo
Nouvelle recrue

Nombre de messages : 167
Date d'inscription : 19/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

SANS TITRE ACTUELLEMENT - Page 4 Empty Re: SANS TITRE ACTUELLEMENT

Message  theo le Lun 29 Oct - 19:24

- Voilà, on peut y aller.

Mac confia Lucas aux bons soins du médecin légiste, afin de ne pas l’avoir avec lui le restant de la matinée. Pour une fois, c’est lui qui sent le regard accusateur du gamin qui lui dit « tu es coupable de tout ». Mais celui-ci n’a pas tout à fait tort, durant toutes ces années, ils attendaient de lui qu’il se souvienne. Se sont-ils préoccupés du reste ? Pas assez et aujourd’hui, tout le monde risque de payer.

- Mac, vous avez l’air inquiet.
- Oui, pour Lucas, il a l’air d’avoir maigri.
- Je l’ai remarqué aussi, vous savez Mac, perte de l’appétit, perte de poids, changement de caractère.
- Je sais, il ne faudrait pas que ça empire.
- Ca doit faire un moment qu’il est comme ça. Des nouvelles de Miami ?
- Oui, nous allons avoir de la visite.
- Il faudrait peut-être le lui dire.
- Pas maintenant, je suis certain qu’il n’appréciera pas du tout.

BUREAUX DU FBI

En se dépêchant, Danny arriva au boulot bon dernier et à la dernière minute, mais dans les temps. Encore heureux pour lui car il aurait dû se justifier auprès de Jack. Et que lui aurait-il dit ? Une connerie du genre ‘je me suis réveillé en retard » Ca ne fonctionnerait pas. A voir sa tête, personne ne pourrait le croire. « Et si tu lui disais juste la vérité, tout simplement, sans passer par quatre chemins ? ». Curieusement, il ne sentit pas les regards de ses collègues posés sur lui. Ils sont tous préoccupés avec cette affaire de disparition, Martin rumine parce qu’il n’obtient pas les informations qu’il souhaite, Jack est seul dans son bureau. Seul, c’est probablement le bon moment. Danny se leva et alla frapper à la porte.

- Entre Danny.
- Est-ce que je peux te parler deux minutes ?
- Euh, oui, assis toi donc.
- Je voulais m’excuser pour mon retard hier matin, mais j’avais un rendez-vous et ce n’est pas tout prêt d’ici.
- Un rendez-vous ? fit Jack interloqué
- Non Jack, pas un rendez-vous juste en passant, un rendez-vous très important, tu sais quoi, ce genre de rendez-vous que tout individu « qui se dit normal » veut éviter à tout prix. Tu comprends, c’est à l’autre bout de la ville et…….
- D’accord Danny, si tu penses que ça peut t’aider, vas-y, même si c’est à l’autre bout de la ville.
- M’aider, je dois bien avouer que j’en ai pas la moindre idée. Je me suis retrouvé là-bas sans même m’en rendre compte et une fois que j’y étais, je n’avais qu’une seule envie : partir. Mais j’en étais incapable.
- Alors va à tes rendez-vous, même si ça doit déborder un peu sur le boulot.
- Ne dis rien aux autres, veux-tu ?
- Je crois que ça ne regarde que toi.
- Ok, je peux te poser une question ?
- Oui.
- Bon, tout le monde sait ici que mes parents sont morts dans un accident de voiture, c’est pas un secret. A ton avis, si ce jour là, un seul élément avait été différent, est-ce que tu crois que ça aurait pu changer quelque chose ?
- Ce n’est pas à moi que tu dois poser cette question Danny, mais à toi-même. Je n’étais pas là, je ne sais pas exactement ce qui s’est passé, mais toi si.
- D’accord, merci Jack.
- De rien.
- Surtout ne dis rien aux autres.
- Ca ne regarde que toi, je te l’ai déjà dis.
- Oui, encore merci.
theo
theo
Nouvelle recrue

Nombre de messages : 167
Date d'inscription : 19/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

SANS TITRE ACTUELLEMENT - Page 4 Empty Re: SANS TITRE ACTUELLEMENT

Message  nathaloche le Mar 30 Oct - 14:18

super théo j'ai rattrapé mon etard et ta fic est toujours aussi prenante...on va finir par avoir quelques réponses !!!! merci merci !! bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom
nathaloche
nathaloche
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3996
Age : 45
Localisation : dans les bras d'enrique
Date d'inscription : 15/03/2007

http://enriquemurcianoandnath.com/cariboost1/index.html

Revenir en haut Aller en bas

SANS TITRE ACTUELLEMENT - Page 4 Empty Re: SANS TITRE ACTUELLEMENT

Message  theo le Mer 31 Oct - 13:38

oui oui ça avance surtout sur le papier pour le reste j'avais pas trop eu le temps de poster, mais je vais me rattraper vu que demain c'est férié, je vais avoir quelques heures devant moi

merci en tout cas de continuer à me lire

theo


nathaloche a écrit:super théo j'ai rattrapé mon etard et ta fic est toujours aussi prenante...on va finir par avoir quelques réponses !!!! merci merci !! bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom
theo
theo
Nouvelle recrue

Nombre de messages : 167
Date d'inscription : 19/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

SANS TITRE ACTUELLEMENT - Page 4 Empty fic

Message  theo le Sam 3 Nov - 13:36

j'ai bien avancé, j'en mettrais une partie demain par manque de temps et oui priorité à mon chien malade qui a 15 ans !

théo
theo
theo
Nouvelle recrue

Nombre de messages : 167
Date d'inscription : 19/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

SANS TITRE ACTUELLEMENT - Page 4 Empty Re: SANS TITRE ACTUELLEMENT

Message  theo le Sam 8 Déc - 20:29

désolé de cette longue absence

Mon chien étant décédé, je n'ai plus goût à rien pour le moment, même pas à la suite de ma fic
J'ai le moral à zéro

mais je vais lire toutes les fics pour me rattraper, peut-être que le virus de l'écriture me reviendra

théo
theo
theo
Nouvelle recrue

Nombre de messages : 167
Date d'inscription : 19/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

SANS TITRE ACTUELLEMENT - Page 4 Empty Re: SANS TITRE ACTUELLEMENT

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum