Le Deal du moment : -41%
Carte Mémoire microSD XC SanDisk Extreme 64 Go ...
Voir le deal
15.95 €

Une soirée de janvier

Aller en bas

Une soirée de janvier Empty Une soirée de janvier

Message  pativore le Lun 24 Sep - 23:53

Je ferme les yeux. Le monde s'efface autour de moi. Et avec lui cette noirceur et cette angoisse insupportable.
J'ai compris que c'était la fin. Une question de minutes probablement. Peut être même de secondes. Pourquoi continuer à avoir peur puisque tout est joué d'avance? C'est inutile que j'essaye de me battre encore. Accepter. C'est ma dernière option.

Qui est capable de dire à quoi ressembleront ses dernières minutes en ce monde?
On peut y penser, essayer de se dire qu'on réagirait de telle ou telle manière en sachant que tout arrive à son terme, mais en fin de compte on ne sait pas. On ne sait pas qui de la panique, de la résignation ou du combat l'emportera au final. On ne peut pas savoir. Parce qu'enfin de compte la personne qu'on connaît le moins au monde c'est soit même.

Une chose est certaine. Ce n'est pas comme ça que j'avais vu les choses.
Dans mes jours de déprime ou de grande dépression, j'avais envisagé des centaines de scénarios. Un tragique accident de voiture qui m'emporterait en quelques minutes. Un cancer inévitable, n'importe lequel. Un stupide sèche cheveux qui tombe dans la baignoire par inadvertance... Mais pas vraiment ce qui était en train de m'arriver à cet instant. La réalité est souvent la plus imprévisible des histoires. Et pas toujours la meilleure non plus, malheureusement...

Mes yeux sont toujours fermés. Une brève seconde, le regard brûlant de folie de mon tortionnaire torture mon esprit. Et puis je zappe.
Je m'étonne moi même de cette capacité insoupçonnée jusque là. Mais peu importe. J'y arrive. Je m'éloigne de cette réalité. Je m'enfonce dans les méandres de mon esprit pour trouver ce qui m'apportera un peu de paix avant la fin.
Ma vie ne m'appartient plus. Mais il me reste ce tout petit îlot de possibilités. On ne m'aura pas tout prix finalement.

Je respire profondément.
Plus de pièce sombre. Plus d'arme pointé sur mon front. C'est une après-midi d'été. J'ai quatorze ans je crois. C'est une après-midi à la campagne. J'ai fuit l'espace familial le temps de quelques heures pour me retrouver seule avec moi même. Je suis allongée dans l'herbe haute et douce de l'immense jardin. Au dessus de moi, le ciel bleu est seulement perturbé par quelques traînée blanches que de petits avions ont laissé derrière eux. Tout est calme, comme au ralenti. Le temps semble infini. Une légère brise balaye mes cheveux. Une mèche retombe sur mes yeux. Le soleil chauffe doucement mon visage. Je souris. Les seuls bruits qui me parviennent sont ceux des feuilles bruissants dans les arbres. Pour la première fois depuis longtemps je me sens bien, en accord avec moi même. C'est un moment parfait. J'ai quatorze ans et la vie devant moi.

J'inspire à nouveau.
J'ai vingt ans. C'est une nuit de février. L'hiver est des plus rigoureux. Manhattan est prit dans une des plus grosses tempêtes de neige de la décennie. Un manteau blanc et épais fige la ville. Ma vie est un bordel incohérent dans lequel j'avance à tâtons. Je ne sais pas où je vais, où je veux aller. L'avenir me fait peur. Je sais que je suis à un tournant important de ma vie. Mais mon immaturité m'empêche de voir quel est le meilleur pour moi. Et pourtant dans ce chaos , quelque chose illumine cette nuit.
Allongée, lovée sous ma couette, un corps chaud est collé dans mon dos, des bras musclés et protecteurs m'encerclent avec douceur. Je souris. Je sais qu'il dort mais je refuse de m'endormir. Je veux vivre cet instant au maximum, garder cette sensation de bonheur aérien intacte dans mon esprit. Je plane sans avoir eu besoin de prendre quelques substances illicites. J'ai réalisé que tout serait différent à partir de maintenant. Je le sais, je le sens au plus profond de moi même. C'est comme ça et ça me plais. J'ai vingt ans et pour la première fois je suis vraiment amoureuse.

J'expire à fond.
J'ai vingt quatre ans. C'est une après-midi de la fin septembre. J'ai envi de mourir. Depuis quelques heures j'ai fuit la folie de Manhattan pour m'enfoncer dans les terres. J'ai besoin de solitude. Il fait encore chaud et une légère bruine tombe sur le lac dans lequel je viens de plonger. Mon compagnon depuis deux ans vient de me quitter soudainement pour une autre alors que la promotion pour laquelle je bossais comme une dingue depuis plus d'un an vient de me passer sous le nez. Rien ne tourne rond. Je ne sais plus où j'en suis. Ma vie est un désastre.
Je fais encore quelques brasses pour atteindre le milieu du lac. L'eau est sombre. La pluie y creuse de multiples cratères. Je me demande quel effet cela me ferait de m'y laisser sombrer... Je retiens mes larmes et me laisse flotter sur le dos. L'eau froide caresse ma peau, des gouttes de pluie s'écrasent doucement sur mon visage. Je ferme les yeux, me laisse porter. Je repense à cette après midi d'été, dix ans auparavant. Un poids dans ma poitrine s'évanouit. Un léger sourire trouve enfin son chemin jusqu'à mes lèvres. J'ai vingt quatre ans et je réalise. Ce n'est pas encore la fin, ce n'est qu'un nouveau départ.

Assise à même le sol de cet endroit froid et lugubre, les mains attachés dans le dos et ma tête en feu, je m'accroche à ces sensations de bien être. J'ai vingt sept ans et la vie vient de me jouer un tour inédit.
Mes vêtements sont sales et déchirés, la faim me tord le ventre. Je n'ai plus envie de mourir comme cette journée de septembre. Aujourd'hui, nous sommes le premier janvier. Le début d'une nouvelle année. Une année que je ne connaîtrais visiblement pas. Et pourtant, j'avais tant l'impression d'avoir encore des centaines de choses à vivre. Mourir entre les mains d'un maniaque c'était tellement invraisemblable. J'aimerais encore avoir quatorze ans et ce sentiment de tout avoir à découvrir. On ne se rend jamais vraiment compte à quel point on perd du temps à ne pas vivre, à tourner en rond, à avoir peur. Je ne le comprend que maintenant. Mieux vaut tard que jamais.

J'inspire encore une fois.
L'homme en face de moi, que je connaissais à peine avant cet enlèvement, lance encore quelques propos incohérents et teintés d'une haine incompréhensible. Je ne le vois pas. Je garde les yeux fermés. Et pourtant je sais qu'il arrive au bout. Ses nerfs lâchent, il tremble. Le revolver est toujours pointé sur moi. Je frissonne. Je m'accroche à cette nuit de février et à ce sentiment de bonheur. Il va tirer je le sais. Je l'entends enlever la sécurité. Ca y'est...

- FBI! Lâcher votre arme!!! hurle une voix féminine au fond de la pièce.

Je respire toujours.
La situation semble prendre un nouveau tournant et pourtant je ne réagis pas. Je ne réagis plus. Je sais que l'arme est toujours pointée sur moi. Je suis là depuis plus de deux jours et j'avais abandonné depuis plusieurs heures l'idée que quelqu'un puisse encore me chercher. New York est une ville tentaculaire. Je n'ai plus de famille. Ma disparition aurait pu passer inaperçu pendant encore des semaines...
Une lutte verbale se déroule encore dans la pièce. Je n'y prête pas attention.
Je viens d'avoir vingt sept ans, c'est une matinée de novembre. Je quittes les locaux du FBI. On m'a appelé trois heures plus tôt pour aider un témoin dans une affaire capitale à faire le portrait robot de son agresseur. Cela fait quelques années que j'ai laissé tomber mon job pour m'adonner à ma passion pour la peinture. Ce type d'appels me sert de gagne pain réguliers. Et quitte à être utile...
Il est treize heures. J'ai faim et aucun projet pour le reste de la journée. Je me dis qu'un bon café et un sandwich feraient parfaitement l'affaire pour le moment. Je suis perdue dans mes pensées comme toujours quand je relève les yeux en sortant de l'ascenseur. Cet immeuble me paraît froid et insensible à tout les drames qui s'y déroulent. Un côté inhumain qui me laisse mal à l'aise.
Il est treize heures deux et mon regard croise soudainement celui d'un homme marchant vers les ascenseurs que je quitte. Il a des yeux d'un noir profond et un air sûr de lui comme si cet endroit lui appartenait. C'est son terrain. Il est treize heure deux et mon coeur s'emballe sans que je ne sache pourquoi face à ce regard intense. Quelques secondes à peine et l'instant est terminé. Il est dans l'ascenseur et je suis dehors. Et pourtant cet instant m'a parut interminable, hors de tout... J'ai vingt sept ans, et pendant un instant, j'ai retrouvé mon coeur d'adolescente.

- FBI! Lâchez votre arme immédiatement! hurle de nouveau la voix.

Quelque chose dans l'atmosphère pèse. Une sensation de dénouement imminent.
Et voilà. Le coup de feu inévitable part. J'entends la détonation. Je revois le sourire rassurant de mes parents l'espace d'un instant. J'attends la douleur, la déchirure. Mais rien. Suis je déjà morte? Le tout a t-il était si vite que je puisse ne rien avoir sentit?

- Hey?

Une main chaude se pose délicatement sur ma joue. Je suis vivante visiblement. Je rouvre les yeux sans vraiment plus savoir où j'en suis. En face de moi une flaque de sang rouge se répand sur le sol près du cadavre de mon tortionnaire. Je le regarde sans réagir. Que s'est-il passé?

- Danny, je préviens Jack, annonça la femme près du corps sans vie à terre.
- Très bien. Je reste avec elle, Viv'.

Je me tourne vers la voix grave qui vient de répondre. Je me sens vidée. Tout dépend de cette voix à présent.

- Tout va bien se passer maintenant Liv. Il ne vous fera plus de mal...

Je lève les yeux. Ce regard. Ce regard noir et profond. Je l'aurais reconnu entre mille. J'ouvre la bouche pour dire quelque chose, mais aucun son ne sort. J'ai la bouche sèche. Je n'ai pas bu une goutte d'eau depuis quarante huit heures. Mais il comprend. Je sais à son regard qu'il comprend, qu'il se souvient aussi de cette matinée de novembre. Il me sourit avec douceur et je sais que tout va bien se passer à présent.

- Les secours vont arriver. Vous rentrerez bientôt chez vous, Liv.

Sa main vient caresser mes cheveux et il me prend doucement dans ses bras. Je ferme les yeux et me blottit contre lui, dans la chaleur de ses bras. Mon coeur s'emballe de nouveau. Il y a autre chose dans l'air à présent. Quelque chose de plus troublant...

- On vous a cherché partout, Liz... Je vous ai cherché partout...

J'inspire profondément. Je n'ai plus peur. Je suis juste terriblement fatiguée. Ses bras sont ma dernière bouée de secours. Mais je n'ai plus besoin de chercher dans ma mémoire un souvenir apaisant. On m'a cherché. Il m'a cherché. Il m'avait vu. Il s'était souvenu lui aussi...

C'est une soirée de janvier. J'ai vingt sept ans et je sais que quoi qu'il se passe à présent, je ne pourrais plus laisser partir ces yeux d'un noir si intense.
pativore
pativore
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 6876
Age : 35
Localisation : Les pieds à Paris, la tête on ne sait où...
Date d'inscription : 25/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Une soirée de janvier Empty Re: Une soirée de janvier

Message  tweetie le Mar 25 Sep - 1:11

ben là, sérieux affraid affraid affraid c moi qui ait la gorge sèche et qui ne peux plus sortir un mot silent
ralala Rolling Eyes heureusement, qu'il faut écrire Mr. Green
c t tout simplement magnifique bravobom bravobom bravobom et je pèse mes mots thumright thumleft .
Je sais pas du tout combien y a de lignes scratch mais à chaque phrase, on passe à un autre sentiment bravobom . C'est superbe bravobom !!! Z'en ai retenu pleins d'ailleurs Wink , même si g été tentée de TOUT citer Laughing tellement l'écriture est sublime respect respect respect respect respect !!!
Ce que j'ai préféré, ce sont les flashbacks de Liv dako dako dako (j'adore ce prénom Rolling Eyes ) à différents âges I love you I love you I love you I love you I love you , c t tellement beau bravobom , somptueux bravobom , éblouissant bravobom , splendide bravobom , flamboyant bravobom , brillant bravobom , grandiose bravobom , merveilleux bravobom , admirable bravobom , majestueux bravobom , remarquable bravobom , génial bravobom , mémorable bravobom ( c le cas de le dire Laughing Wink ), sensationnel bravobom , magistral bravobom , mirifique bravobom , prodigieux bravobom , mirobolant bravobom , fabuleux bravobom , fantastique bravobom , extraordinaire bravobom , sublime quoi respect respect respect respect respect respect !!!
Qui est capable de dire à quoi ressembleront ses dernières minutes en ce monde?
On peut y penser, essayer de se dire qu'on réagirait de telle ou telle manière en sachant que tout arrive à son terme, mais en fin de compte on ne sait pas. On ne sait pas qui de la panique, de la résignation ou du combat l'emportera au final. On ne peut pas savoir. Parce qu'enfin de compte la personne qu'on connaît le moins au monde c'est soit même.
'tain, c magnifique respect respect respect . Et tellement vrai Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes !!!
Ma vie ne m'appartient plus. Mais il me reste ce tout petit îlot de possibilités. On ne m'aura pas tout prix finalement
j'adore cette expression I love you I love you I love you . C vraiment joliment dit thumright thumleft .
Une mèche retombe sur mes yeux.
c un clin d'oeil à mister Petrelli, c ça ? lol! Ralala Rolling Eyes . Je le vois partout 2love2 Laughing.
Quelque chose dans l'atmosphère pèse. Une sensation de dénouement imminent. Et voilà. Le coup de feu inévitable part. J'entends la détonation. Je revois le sourire rassurant de mes parents l'espace d'un instant. J'attends la douleur, la déchirure. Mais rien. Suis je déjà morte? Le tout a t-il était si vite que je puisse ne rien avoir sentit?
franchement, le fait qu'elle voit ses parents à ce moment-là, ben ça m'a vach'ement émue Crying or Very sad très touchant ce passage I love you I love you I love you perso, c là, où moi avoir failli craquer Rolling Eyes
J'inspire profondément. Je n'ai plus peur. Je suis juste terriblement fatiguée. Ses bras sont ma dernière bouée de secours. Mais je n'ai plus besoin de chercher dans ma mémoire un souvenir apaisant. On m'a cherché. Il m'a cherché. Il m'avait vu. Il s'était souvenu lui aussi...
Roh mais quel épilogue, c sublimissime bravobom bravobom bravobom et Danny en vrai héros respect respect respect respect respect
ralala Rolling Eyes vraiment un grand BRAVO à toi, la miss bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom je sais pas si je te l'ai déjà dit, mais j'aime pas ce shot, je l'A-DO-RE !!! I love you I love you I love you
merci respect merci respect merci respect pour cette pure merveille bravobom bravobom bravobom
c t un vrai régal miammiam miammiam miammiam miammiam miammiam
c quand le prochain Mr. Green ? lol!
tweetie
tweetie
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 7789
Date d'inscription : 04/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Une soirée de janvier Empty Re: Une soirée de janvier

Message  pativore le Mar 25 Sep - 1:27

Et bien... Waow merci! Merci beaucoup même! Embarassed Je suis ravie que ça t'ai plu.
C'était un petit coup d'inspiration tardive.

mirifique
Tu as ouvert ton dico pour trouver celui là? Je n'avais pas entendu ça depuis une éternité (non pas que je sois si vieille que ça rolles ) ptdr

Merci tout plein en tout cas, ça me fait plaisir.

Le prochain quand l'inspiration reviendra frapper à ma porte...
pativore
pativore
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 6876
Age : 35
Localisation : Les pieds à Paris, la tête on ne sait où...
Date d'inscription : 25/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Une soirée de janvier Empty Re: Une soirée de janvier

Message  tweetie le Mar 25 Sep - 1:39

pativore a écrit:
mirifique
Tu as ouvert ton dico pour trouver celui là? Je n'avais pas entendu ça depuis une éternité (non pas que je sois si vieille que ça rolles ) ptdr
ptdr ptdr ptdr nan, g juste le double de ton âge, cocotte ptdr
en fait, chui allée faire un tour du côté d synonymes rolles siffle lol!
ralala Rolling Eyes vivement que mère inspiration retoque à ta porte alors cheers cheers cheers
tweetie
tweetie
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 7789
Date d'inscription : 04/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Une soirée de janvier Empty Re: Une soirée de janvier

Message  pativore le Mar 25 Sep - 1:56

tweetie a écrit:
pativore a écrit:
mirifique
Tu as ouvert ton dico pour trouver celui là? Je n'avais pas entendu ça depuis une éternité (non pas que je sois si vieille que ça rolles ) ptdr
ptdr ptdr ptdr nan, g juste le double de ton âge, cocotte ptdr

A ce point? Je vais devoir t'appeler mamie alors! ptdr ptdr ptdr
pativore
pativore
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 6876
Age : 35
Localisation : Les pieds à Paris, la tête on ne sait où...
Date d'inscription : 25/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Une soirée de janvier Empty Re: Une soirée de janvier

Message  tweetie le Mar 25 Sep - 2:09

ptdr ptdr ptdr ptdr nan, mémé, je préfère ptdr ptdr ptdr ptdr ptdr
tweetie
tweetie
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 7789
Date d'inscription : 04/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Une soirée de janvier Empty Re: Une soirée de janvier

Message  nathaloche le Mar 25 Sep - 15:51

twettie je t'imaginais pas si ... âgée ?????

alors c'est mémère !!! ptdr ptdr ptdr ptdr ptdr ptdr ptdr ptdr ptdr ptdr ptdr ptdr ptdr ptdr ptdr ptdr ptdr

bon allez je trouve ce shot époustouflant aussi, pour queluq'un qui n'avait plus d'inspiration...je reste bouche toute bée !!!!

c'était splendide, sublime, admirable, magnifique, mirifique comme dis tweetie !!!

et cette liv allez elle s'est battue et a essayé de survivre toute sa vie maintenant le plus beau va lui arriver !!!


sublime , bravo pativore et vivement la prochaine

fan de fan !!
nathaloche
nathaloche
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3996
Age : 45
Localisation : dans les bras d'enrique
Date d'inscription : 15/03/2007

http://enriquemurcianoandnath.com/cariboost1/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Une soirée de janvier Empty Re: Une soirée de janvier

Message  clara le Mar 25 Sep - 20:55

respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect

C'est vrai que les mots dans ce cas présent seraient inutiles, c'est tout simplement MER-VEI-LLEUX bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom

J'en suis toute chose là grosyeux grosyeux grosyeux grosyeux grosyeux grosyeux grosyeux grosyeux grosyeux grosyeux

Mais j'adore, c'est écrit avec tellement de talent: BRAVO bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom
clara
clara
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 8775
Age : 39
Localisation : sous la douche!
Date d'inscription : 21/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Une soirée de janvier Empty Re: Une soirée de janvier

Message  pativore le Mar 25 Sep - 23:19

Ok, pour mémé Tweetie! Je retiens ptdr ptdr ptdr Si je fais une bêtise tu ne viendras pas me gronder, hein? ptdr ptdr Bon ok, je sors.

Nataloche, Clara, merci beaucoup. Je suis ravie que ça vous ais plû.
Clara, promis, je finirais bientôt With me bientôt. J'y vais doucement.
Quant à ta fic Nataloche, j'ai tellement de retard (au moins trente pages affraid ) que je me demande si je ne ferais pas mieux d'attendre que tu la termines totalement avant de la reprendre lol!

En tout cas, merki beaucoup!
pativore
pativore
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 6876
Age : 35
Localisation : Les pieds à Paris, la tête on ne sait où...
Date d'inscription : 25/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Une soirée de janvier Empty Re: Une soirée de janvier

Message  nathaloche le Mer 26 Sep - 1:03

ptdr ptdr ptdr ptdr ptdr ptdr ptdr ne t'inquiètes pas...pativore mais en échange un autre shot aussi bien !!! ptdr ptdr ptdr ptdr
nathaloche
nathaloche
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3996
Age : 45
Localisation : dans les bras d'enrique
Date d'inscription : 15/03/2007

http://enriquemurcianoandnath.com/cariboost1/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Une soirée de janvier Empty Re: Une soirée de janvier

Message  pativore le Mer 26 Sep - 1:25

Bah je verrais ce que je peux faire... euh... un de ses quatres... afraid ptdr
pativore
pativore
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 6876
Age : 35
Localisation : Les pieds à Paris, la tête on ne sait où...
Date d'inscription : 25/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Une soirée de janvier Empty Re: Une soirée de janvier

Message  clara le Mer 26 Sep - 13:59

Idem que Nathaloche, tu prends ton temps pour lire, mais on veut un autre shot Mr.Red
clara
clara
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 8775
Age : 39
Localisation : sous la douche!
Date d'inscription : 21/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Une soirée de janvier Empty Re: Une soirée de janvier

Message  nady le Sam 29 Sep - 14:14

C'est toujours un vrai regal de pouvoir te lire miammiam miammiam

Quelle emotion!! c'est incroyable, le talent que t'as!!! bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom


On a juste envie d'en savoir plus sur elle!! enfin sur eux maintenant lol!!!

J'en reste toute emotionnée!! L'histoire est tellement bien amené!!

Bluffant!!!

respect respect respect respect respect respect respect
nady
nady
Agent spécial

Féminin Nombre de messages : 1253
Age : 40
Localisation : ailleurs
Date d'inscription : 13/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Une soirée de janvier Empty Re: Une soirée de janvier

Message  Théana le Dim 30 Sep - 21:27

oh la vache et dire que j'avais pas vu ce petit chef d'oeuvre !!!!!

j'en suis sans voix !!!! c'est tellement prenant, sublime, magnifique, émouvant !!!

une intensité qui monte crescendo et qui finit dans une note d'espoir

Pativore est de retour !!!!


respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respectrespect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect respect
Théana
Théana
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 9841
Localisation : sous la couette, de préférence ...
Date d'inscription : 08/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Une soirée de janvier Empty Re: Une soirée de janvier

Message  pativore le Lun 1 Oct - 21:31

Merci beaucoup beaucoup les filles! Wink
pativore
pativore
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 6876
Age : 35
Localisation : Les pieds à Paris, la tête on ne sait où...
Date d'inscription : 25/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Une soirée de janvier Empty Re: Une soirée de janvier

Message  milaya le Lun 1 Oct - 21:40

C'était vraiment whouaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhh !!!
Trop trop bien écrit et tout et tout bravobom bravobom
Maintenant il ne me reste que " tirer sa révérence " à lire et je crois que je serais à jour dans toutes mes lectures

bravobom bravobom
milaya
milaya
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2111
Age : 43
Localisation : le mans
Date d'inscription : 21/01/2006

Revenir en haut Aller en bas

Une soirée de janvier Empty Re: Une soirée de janvier

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser