-23%
Le deal à ne pas rater :
Montre GPS Garmin Fenix 5S Plus Silver avec bracelet noir
499 € 649.99 €
Voir le deal

Moving on ( Shot, Terminé, Spoilers )

Aller en bas

Moving on ( Shot, Terminé, Spoilers ) Empty Moving on ( Shot, Terminé, Spoilers )

Message  mimi le Jeu 29 Jan - 19:19

Bon, rappelez-vous ce que j'ai dit samedi en postant mon dernier shot : plus de S/M...Comme quoi, on ferait parfois mieux de se taire... What the fuck ?!?

Quoiqu'il en soit, j'ai eu cette idée ce matin alors que je comptais profiter de cette journée de grève pour commencer un autre chantier beaucoup plus préilleux ( je me comprends... Laughing ) Bref, ça voulait pas me laisser en paix alors...voilou...

Pairing : Sam/Martin, Kim/Martin...
Rating : tout public je pense malgré quelques petites allusions...

Bon, bonne lecture...moi je file, parait qu'il y a une traduction sur le feu... Razz

MOVING ON


Martin se retourna doucement vers la silhouette allongée à ses côtés et laissa courir son regard sur les courbes parfaites de la jeune femme. Ça faisait plus d’une heure déjà qu’elle s’était endormie mais lui ne parvenait pas à trouver le sommeil. Il était perturbé par ses sentiments pour elle. Il ne s’attendait pas en fait à ressentir quelque chose de si fort pour une autre femme et surtout si peu de temps après l’avoir rencontrée.

Ce soir, tandis qu’elle s’était cambrée de plaisir sous son corps, il avait faillit laisser échapper les trois mots magiques et les avait retenu in-extremis. Il ne se rappelait que trop bien les avoir dit trop tôt à une autre femme quelques années plus tôt et cela avait mit fin à leur histoire. Il avait alors trop souffert et ne voulait pas revivre la même déconvenue.

Ça faisait si longtemps qu’il avait attendu de laisser quelqu’un à nouveau s’approcher de son cœur qu’il ne voulait pas commettre d’impair en se dévoilant trop tôt de peur de perdre le bonheur qu’il avait enfin trouvé. Il préférait rester sur ses gardes et profiter de ces moments de pure magie.

La jeune femme bougea dans son sommeil et le drap qui la recouvrait déjà que superficiellement glissa encore un peu plus, laissant apparaître le bout d’un sein et une hanche galbée. Martin sourit et se retint de laisser glisser sa main le long de la peau soyeuse de peur de la réveiller.

Comprenant que le sommeil serait probablement long à venir, il se leva doucement et alla jusqu’à la fenêtre. La chambre était plongée dans une obscurité quasi totale, les lumières de la rue ayant disjonctées pour le énième fois depuis le début de la semaine. Aussi, il ne s’embarrassa pas à enfiler quelque chose et se posta nu devant sa fenêtre, les bras croisés, le regard perdu sur un point imaginaire. Là, ayant le sentiment d’être seul au monde, il laissa son esprit vagabonder vers le douloureux souvenir du jour où tout avait basculé…

Flash-back

Vêtu d’un jean et d’un tee-shirt et confortablement installé sur le divan de Sam, Martin la regardait avec un sourire aux lèvres. Elle était en train de lui raconter avec espièglerie les dernières facéties de Danny. Il rigola de bon cœur devant son imitation quelque peu approximative de leur ami avant de prendre une gorgée de sa bière.

Il aimait passer du temps ainsi avec elle, au chaud, chez l’un ou l’autre. Il apprenait à la connaître et, plus il en apprenait, plus il aimait. Il aurait aimé toutefois sortir plus avec elle, voir du monde, se promener. Il ne demandait pas la lune. Un simple cinéma pourrait faire l’affaire. Mais toujours Sam repoussait ses propositions, avançant le fait que quelqu’un de leur connaissance pourrait les voir. Aussi avaient-ils passé le week-end entier sans mettre le nez dehors. Au vu de la météo, il ne regrettait pas grand chose…d’autant qu’ils avaient passé le plus clair de leur temps sous la couette. Mais il voulait plus que cela. Il le savait…et Sam le savait probablement aussi. Simplement, elle n’était pas prête…et lui se demandait si elle le serait un jour.

Il se contentait donc de ce qu’elle voulait bien lui donner mais il savait qu’un jour ou l’autre, ça ne suffirait plus pour lui. Martin Fitzgerald n’était pas quelqu’un qui faisait les choses à moitié. C’était un passionné et, par conséquent, il agissait souvent pour obtenir ce qu’il voulait, même s’il se brûlait parfois les ailes.

Aujourd’hui, il ne savait pas pourquoi, mais il avait envie de le lui dire. De lui dire ces trois mots magiques. Il ne savait pas du tout qu’elle serait la réaction de Sam mais il souffrait de garder ses sentiments pour lui. Il ne pouvait déjà rien laisser paraître en public alors il espérait au moins pouvoir laisser libre cours à ses sentiments en privé.

- Et là, Danny me dit…

Sam s’arrêta au milieu de sa phrase en remarquant le regard perçant de Martin posé sur elle. A l’air qu’il arborait, elle réalisa qu’il avait probablement perdu le fil de ce qu’elle disait depuis un moment.

- Quoi ? demanda-t-elle.

Martin sursauta au son de sa voix et sortit de ses pensées. Il lui sourit tendrement et se rapprocha un peu plus d’elle.

- Rien, dit-il en laissant glisser une main dans les cheveux de Sam.

Il attira le visage de la jeune-femme vers lui et l’embrassa doucement, avant d’approfondir le baiser. Quand le besoin d’air se fit trop grand, il se recula légèrement et posa son front contre le sien.

Il allait se jeter à l’eau…il en avait viscéralement besoin.

- Je t’aime, lui murmura-t-il en plongeant ses yeux bleus acier dans les siens.

Un ange passa…

Voyant qu’il n’obtenait aucune réponse que ce soit, Martin se mordit la lèvre inférieure, laissa glisser sa main des cheveux de Sam sur ses genoux et se rassit à sa place initiale. Sans un mot, il saisit à nouveau sa bouteille de bière et en avala plusieurs gorgées en regardant droit devant lui. Il avait dit ce qu’il avait à dire. Ou du moins en partie. S’il osait, il continuerait. Il lui poserait un ultimatum, lui dirait que les choses devaient changer, qu’il voulait être plus que simplement quelqu’un qui réchauffait son lit. Mais la vérité, c’est qu’il avait peur de le faire, peur de la perdre définitivement. Même s’il savait au fond de lui que cela arriverait inéluctablement si rien ne changeait.

Martin ne disait rien mais Sam remarqua son regard blessé. Il l’avait prise au dépourvu et la vérité était qu’elle ne savait honnêtement pas quoi lui répondre. Elle n’était pas prête pour que les choses deviennent si sérieuses entre eux. Elle aimait la relation qu’ils avaient depuis plusieurs mois et elle ne voulait pas que ça change…pas encore. Mais elle avait peur de le perdre si elle ne disait rien.

- Martin, je…commença-t-elle.

Martin reposa sa bouteille sur la table basse et leva la main pour l’interrompre.

- Ne te sens pas obligée de répondre, Sam. Je suis désolé d’avoir dit ça.

- Tu ne le penses pas ?

- Est-ce que ça changerait quelque chose ? lui demanda-t-il avec un air interrogatif.

- Probablement que non, marmonna Sam en trouvant subitement intéressantes ses mains qui jouaient nerveusement.

- Écoutes, Sam…j’ai dit ce que j’avais à dire. Je ne veux pas que tu me dises quelque chose par ce que tu t’y sens obligée. Je sais que tu ne te sens pas prête.

- Mais je peux voir que ça te fais de la peine…

- Ne t’inquiète pas pour moi, ok, dit-il en se levant.

Sam le regarda d’un air inquiet.

- Tu t’en vas ? demanda-t-elle doucement. Je pensais que tu devais passer la nuit ici, ajouta-t-elle en se mordillant nerveusement les lèvres.

Martin baissa les yeux vers elle.

- Je pense que j’ai un peu cassé l’ambiance. C’est mieux que je rentre chez moi ce soir. J’ai besoin d’être seul.

A vrai dire, il ne supportait pas de voir son air hésitant et sa nervosité. Il avait pensé que ça ne lui ferait rien de lui dire ces mots sans avoir de réponse. Mais il se trompait. L’ attitude de Sam lui révélait des choses qu’il n’était pas prêt à admettre et ça le blessait plus qu’il ne s’y était attendu. Il en conclue qu’il devait faire le point sur ce qu’il attendait de leur relation et sur ce qu’il voulait vraiment…Et il savait que de passer la nuit avec elle ne lui permettrait pas de réfléchir ou de prendre des résolutions, dans un sens ou dans l’autre. Il avait osé lui révéler ses sentiments et il devait tirer les conséquences de l’absence de réaction de Sam.

Tandis que Sam restait prostrée sur son divan à se demander si Martin allait rompre avec elle, ce dernier rassembla rapidement ses affaires avant d’enfiler son blouson. Quand il fut prêt, il s’approcha du divan et se pencha vers elle pour déposer un baiser sur le haut de sa tête.

- On se voit demain au boulot, lui dit-il.

Sam opina de la tête et le suivit du regard tandis qu’il allait vers la porte. Elle pouvait sentir qu’un immense gouffre s’était creusé entre eux. A la seconde même où Martin avait prononcé ces mots, tout avait changé…quoiqu’ils puissent en penser. Elle l’aurait bien accompagné mais ses jambes flageolantes refusaient de la porter. Elle avait peur…Peur que Martin ne la quitte, peur de se retrouver seule. Elle aurait aimé être capable de lui dire en retour qu’elle l’aimait aussi mais elle ne savait pas pourquoi, elle s’en sentait incapable. Pourquoi avait-elle toujours autant de mal à exprimer ce qu’elle ressentait ? Pourquoi avait-elle toujours autant de mal à laisser quelqu’un l’aimer ?

- Martin ? appela-t-elle tandis qu’il ouvrait la porte.

- Oui ? demanda-t-il en se retournant.

- Je…je suis vraiment désolée…

Martin ne répondit rien et se contenta d’opiner de la tête avant de s’engouffrer dans le couloir. Quand la porte claqua derrière lui, Sam sursauta légèrement, le bruit du claquement résonnant en elle comme un point final.

Elle frissonna.

Pouvait-elle le laisser ainsi sortir de sa vie sans rien faire ? Elle savait qu’elle n’était pas encore prête à lui dire ce qu’elle ressentait pour lui. Mais peut-être pouvait-elle faire des efforts en acceptant de sortir avec lui, d’être plus ouverte ? Peut-être même pouvait-elle accepter son invitation au mariage de sa cousine ? Elle savait que ça serait un grand pas pour eux, que leur relation ne serait plus secrète mais elle arriverait à gérer. Elle savait qu’elle devait se battre pour le garder ou bien elle le perdrait à jamais.

Oui, elle allait accepter de rencontrer sa famille. Demain, il ferait jour…Demain, elle allait montrer à Martin Fitzgerald qu’elle tenait à lui…

Fin du flash-back


.../...
mimi
mimi
Directeur du FBI

Féminin Nombre de messages : 4074
Age : 46
Localisation : Aux MAA ( Martin's Addicted Anonyms )
Date d'inscription : 16/03/2006

Revenir en haut Aller en bas

Moving on ( Shot, Terminé, Spoilers ) Empty Re: Moving on ( Shot, Terminé, Spoilers )

Message  mimi le Jeu 29 Jan - 19:20

.../...

Martin se rappelait encore douloureusement de la nuit qui avait suivit. Il avait passé son temps à se tourner et à se retourner dans son lit, ressassant la scène qui s’était jouée dans le salon de Sam. Sans relâche, le visage de Sam et son expression venaient lui rappeler qu’elle n’avait rien dit. Elle s’était contentée de le regarder d’un air désolé. Et, malgré ce qu’il lui avait dit, il aurait aimé qu’elle dise quelque chose, n’importe quoi, même si ça n’était pas ce qu’il attendait. Mais non, elle était restée silencieuse.

Cette nuit-là, il était passé d’un sentiment à l’autre.Voulant tout arrêter avec Sam puis, la minute suivante, prêt à bondir sur son téléphone pour s’excuser d’être parti lâchement. Mais, au petit matin, la réponse s’était imposée d’elle-même dans son esprit et, même si elle faisait mal, il savait qu’il devrait s’y tenir. Il devait arrêter de perdre son temps. Ça faisait des mois qu’il attendait quelque chose qui ne se produirait probablement jamais.

Aussi, quand il l’avait vu arriver au bureau le lendemain avec ses bagels préférés, prête à faire la paix et un effort, avait-il eu toute la peine du monde à se tenir à ses résolutions. Mais il n’avait pas craqué et avait rompu avec elle, mettant fin à son histoire avec la femme qu’il avait aimé le plus de toute sa vie jusqu’à présent.

- Martin ?

La voix de Kim le ramena au présent mais il ne répondit rien. Il se contenta de sourire en entendant le bruit des draps et un léger frôlement d’étoffe se déplacer dans la pièce. Aussi, ne fut-il pas surpris quand il sentit une silhouette enroulée dans un drap se serrer contre lui et deux bras se glisser autour de sa taille nue.

- Tu vas bien ? demanda sa maîtresse en déposant un baiser sur son omoplate.

- Je vais bien, répondit Martin en attrapant se mains et en les portant à ses lèvres.

- Tu sembles soucieux, insista-t-elle. Tu veux partager ?

Martin sourit et se retourna vers elle. Il l’enlaça et l’attira à lui. D’une main douce, il écarta la longue chevelure brune sur le côté pour accéder à la peau velouté de son cou et laissa courir ses lèvres en de petits baisers. Kim pencha la tête pour lui donner un meilleur accès et soupira d’aise. Martin était un amant attentionné et elle bénissait encore aujourd’hui le jour où le destin les avait fait se rencontrer.

Martin laissa glisser ses mains dans son dos et fronça les sourcils quand il rencontra le drap enroulé autour de Kim qui lui barrait la route. Il tira légèrement dessus et Kim, comprenant le message, s’écarta légèrement pour laisser tomber le draps au sol. Martin sourit en faisant courir ses mains jusqu’à ses fesses avant de s’écarter légèrement et de plonger ses yeux dans ceux de Kim.

- Je me demandais justement si je devais partager ce que j’ai en tête, dit-il doucement en lui prenant délicatement la tête entre ses mains.

Kim lui sourit.

- Tu sais que tu peux me dire n’importe quoi.

- Je sais. C’est juste que…je ne sais pas si c’est le bon moment.

Il voulait tellement se jeter à l’eau une nouvelle fois. Mais il avait tellement peur d’essuyer un nouvel échec, tellement peur de souffrir à nouveau.

- Écoutes, dit Kim en enroulant ses bras autour de son cou. Je ne sais pas ce que c’est mais je veux que tu saches que tu peux me dire n’importe quoi, n’importe quand. Et si tu ne veux pas le faire maintenant, ce n’est pas grave. Fais-le quand tu seras prêt : demain, dans un mois, dix ans, peu importe.

Elle déposa un baiser sur ses lèvres pour conclure sa phrase.

Comme si c’était encore possible, le cœur de Martin se rempli d’une tendresse et d’un amour infini pour cette femme qu’il était si simple d’aimer. Ce qu’elle venait de lui dire lui allait droit au cœur parce que non seulement c’était stupéfiant mais, en plus, cela voulait dire qu’elle se projetait avec lui dans l’avenir.

Tandis que Kim lui mordillait le lobe de l’oreille, Martin sourit en pensant à combien cette femme était incroyable. Il l’avait attendu longtemps mais il était chanceux de l’avoir rencontré et ne souhaitait pas attendre une minute de plus.

- Je suis prêt, souffla-t-il dans le creux de son cou.

Kim arrêta ses baisers et se recula légèrement, un air ravi sur le visage. Elle le regarda dans les yeux mais, voyant qu’il ne disait toujours rien, fronça les sourcils.

- Martin ?

- J’ai peur, gloussa-t-il nerveusement.

- Tu ne dois pas avoir peur de moi, Chéri.

- Je sais…c’est juste que, la dernière fois que j’ai dit ça, ça ne s’est pas très bien passé alors…

Kim lui retourna un regard interrogateur.

- Je suis curieuse, maintenant.

- Ok…je me lance…

Martin prit une grande inspiration et, tandis qu’il attrapait les deux mains de Kim pour les serrer contre son torse, il réalisa dans quelle tenue ils étaient. Il gloussa intérieurement en pensant que ça n’était peut-être pas très romantique comme façon de faire mais peu importait. Il allait le faire…Il plongea ses yeux dans ceux de Kim qui le regardait avec un air qui oscillait entre inquiétude et excitation.

- Kim…Je sais qu’on ne se connaît pas depuis longtemps mais…je voulais te dire que tu me rends heureux. Je n’ai pas été si heureux depuis très longtemps et, peut-être que c’est trop tôt pour te dire ça et j’espère que tu ne vas pas prendre tes jambes à ton cou mais…

Il marqua une pause.

- Ok, soupira-t-il, il n’y a pas dix mille façon de le faire alors…Je t’aime.

Kim le regarda avec de grands yeux écarquillés par la surprise. Elle ouvrit la bouche pour dire quelque chose mais aucun son ne sortit. Était-ce possible ? Pouvait-elle être aussi chanceuse ? Elle réalisa alors que le silence s’était installé entre eux et elle vit Martin commencer à se décomposer en face d’elle.

Un grand sourire vint fendre son visage.

- Je t’aime aussi, répondit-elle finalement en déposant un baiser contre ses lèvres. Je n’arrive pas à croire que ça soit vrai et que tu ai dit ça. J’ai l’impression que je vais me réveiller bientôt mais, je t’aime. Et tu ne peux pas imaginer depuis combien de temps j’attendais que tu me dise ça.

Martin laissa échapper le souffle qu’il retenait, soulagé et heureux, et la serra contre lui en gloussant légèrement.

- On ne se connaît que depuis quelques semaines…

- Parfois, une seule minute suffit pour tomber amoureuse, dit-elle en plongeant ses yeux légèrement humides dans les siens.

Martin, touché, déglutit avant de lui sourire largement. Il l’attira à lui et laissa glisser ses mains sur ses fesses pour la serrer contre lui, lui laissant ainsi sentir combien il avait envie d’elle.

- Alors laisse-moi te prouver que ce n’est pas un rêve, lui souffla-t-il à l’oreille avant de la mordiller.

- Avec plaisir, répondit Kim en se frottant contre lui.

Ils titubèrent tous les deux vers le lit dans une bataille de mains et de bouches pour déterminer qui prendrait le dessus sur l’autre mais ils arboraient tous deux le même sourire qui traduisait leur bonheur parfait. Quand ils se laissèrent enfin tomber sur le lit, Martin emprisonna Kim sous lui avant d’attraper son visage.

- Je t’aime, lui répéta-t-il avant de l’embrasser avec passion.

Il avala avec un plaisir non feint le gémissement de Kim. Maintenant qu’il l’avait dit une fois, il comptait bien le lui répéter chaque jour que Dieu leur donnerait. Parce que cela le rendait heureux…Il était heureux d’avoir eu une seconde chance, heureux d’avoir eu le courage d’oser…Heureux d’enfin, s’autoriser à oublier le passé. Un jour, peut-être, trouverait-il le courage de lui parler de cette autre femme qui lui avait brisé le cœur. Mais pour l’instant, rien ne comptait plus que la femme qui gémissait sous ses caresses et le bonheur qu’il avait trouvé avec elle. Aujourd’hui, il s’agissait pour Martin Fitzgerald d’aller de l’avant.

FIN
mimi
mimi
Directeur du FBI

Féminin Nombre de messages : 4074
Age : 46
Localisation : Aux MAA ( Martin's Addicted Anonyms )
Date d'inscription : 16/03/2006

Revenir en haut Aller en bas

Moving on ( Shot, Terminé, Spoilers ) Empty Re: Moving on ( Shot, Terminé, Spoilers )

Message  Mouchette le Jeu 29 Jan - 19:51

mimi, je suis bien contente que, malgré ta "promesse", tu aies refait du M/S! Ce shot est une pure merveille, et en plus on finit sur un Martin heureux et amoureux de Kim 2love2 2love2
J'ai adoré la scène flash-back avec Sam, même si bien sûr, j'en suis ressortie le cœur lourd pour mon Marty; et j'ai adoré les scènes M/K 2love2 (rien à voir mais... je viens de remarquer que M/K sont les initiales de mon chanteur préféré! Razz )
il ne s’embarrassa pas à enfiler quelque chose et se posta nu devant sa fenêtre, les bras croisés, le regard perdu sur un point imaginaire.
Hum, une scène pareille dans WAT, et je leur pardonne tout! Razz
Merci mimi pour ce shot splendide! Et vivement le prochain!
Mouchette
Mouchette
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3584
Age : 38
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 15/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Moving on ( Shot, Terminé, Spoilers ) Empty Re: Moving on ( Shot, Terminé, Spoilers )

Message  sibileseries le Jeu 29 Jan - 20:27

Mimi, tu serais pas en pleine période (nostalgique) de M/S ? Mr.Red mais je te pardonne y'a Martin/Kim I love you (n'empêche j'ai hâte de voir ça) Ah lala , n'empêches t'as super bien décrit la situation, le pauvre Marty après la tornade Sam, il n'a jamais plus été le même ... Rolling Eyes (elle me manque cette époque, surtout quand il se goinfrait) ...
Et le moment où il dit les trois mots à Kim, tu m'étonne qu'il y ait mieux comme situation ptdr mis faut bien profiter de la vue ptdr
Bravo pour ce shot thumright
sibileseries
sibileseries
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3489
Age : 26
Localisation : In Mobby's world ...
Date d'inscription : 27/08/2007

http://s0-m0bby.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Moving on ( Shot, Terminé, Spoilers ) Empty Re: Moving on ( Shot, Terminé, Spoilers )

Message  clairounett le Ven 30 Jan - 0:11

Ah mais c'était pas du S/M, c'était du Martim !!! ptdr ptdr

Dans ce cas, je ne trouve rien à redire... Mr. Green Mr. Green

Sérieux Mouchette, tu as de magnifiques idées pour améliorer la série.. 2love2 rolles
clairounett
clairounett
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 33
Localisation : dans un trou perdu....que j'adore
Date d'inscription : 28/12/2005

http://clairounett.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Moving on ( Shot, Terminé, Spoilers ) Empty Re: Moving on ( Shot, Terminé, Spoilers )

Message  mimi le Ven 30 Jan - 21:44

clairounett a écrit:Ah mais c'était pas du S/M, c'était du Martim !!! ptdr ptdr

Dans ce cas, je ne trouve rien à redire... Mr. Green Mr. Green

OUF, elle a pas vu le passage Smarty... Laughing
mimi
mimi
Directeur du FBI

Féminin Nombre de messages : 4074
Age : 46
Localisation : Aux MAA ( Martin's Addicted Anonyms )
Date d'inscription : 16/03/2006

Revenir en haut Aller en bas

Moving on ( Shot, Terminé, Spoilers ) Empty Re: Moving on ( Shot, Terminé, Spoilers )

Message  Yeliria le Jeu 20 Aoû - 14:17

Je dois dire que cette fic est la premiere que j'ai lu sur WAT et j'ai adoré... voir un Martin tout hesitant et craintif a l'idée de devoiler ses sentiments c'est tellement grrrrrrrr... moi je craque en plus c'est si joliment écrit... Bravo!

Yeliria
Nouvelle recrue

Nombre de messages : 17
Age : 36
Date d'inscription : 19/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Moving on ( Shot, Terminé, Spoilers ) Empty Re: Moving on ( Shot, Terminé, Spoilers )

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum