Pour la dernière fois [Tout public]

Aller en bas

Pour la dernière fois [Tout public] Empty Pour la dernière fois [Tout public]

Message  ERBMA le Mar 24 Fév - 21:10

Et voilà, pour fêter mon retour, une toute petite fic bien sombre et triste écrite en dix minutes au rythme de Stan, de Dido et Eminem (je vous met la musique dessous, pour accompagner, si vous voulez).
C'est un texte qui m'est venu comme ça, instinctivement. Il n'a pas de saison particulière, pas d'histoire autour. Il existe, et c'est tout.
Il est tout public, sans violence autre que mentale.
Je vous souhaite donc une bonne lecture.

La musique


POUR LA DERNIERE FOIS.

Ma vie est un désastre. Je passe mes journées à traquer des criminels. Je côtoie tout ce que la société a de plus pervers, malsain et mauvais. A mon âge, je n’ai toujours pas de relation stable. Je ne compte pour personne, à part pour des parents qui ne se sont jamais occupé de moi et des amis qui ne valent guère mieux que ma personne. Je suis là, devant mon ordinateur, à écrire ces mots et je me demande. Je me demande pourquoi j’existe. Je suis fatigué. Fatigué de passer mon temps à faire semblant. Faire semblant que tout va bien, que je suis heureux de ma vie. Mentir au monde entier. Je ne sais pas. Je ne sais plus. Je ne peux pas continuer comme ça. C’est trop dur. Mon existence est un échec. Elle n’aura servie à personne. Je veux me libérer. Mais je n’en ai pas le courage. Ce maudit instinct de survie. Ca ne doit pas être si dur, pourtant. Prendre mon arme, appuyer sur la détente. Je peux le faire. Je dois le faire. Ils ne comprendront pas, mais je m’en fous. Ces quelques phrases sont bien dérisoires par rapport à ce que je ressens, mais que dire de plus. Juste dire adieu à ceux qui pensent encore à moi.
Alors voilà, adieu.

Martin FITZGERALD, agent spécial.



Jack relu la lettre. Il n’avait rien vu venir. Personne n’avait vu quoi que ce soit. Et maintenant, il avait devant lui le corps de son agent, de son ami, avec un trou dans la tête. Il ne comprenait pas pourquoi Martin n’était jamais venu lui parler. Il aurait pu l’aider. Mais l’heure n’était plus au questionnement. Il allait devoir annoncer aux parents de Martin que leur fils chéri s’était suicidé. Et le dire à l’équipe. Non, il ne comprenait vraiment pas.
Il se retourna vers le corps et sortit de la pièce.
Pour la dernière fois.
ERBMA
ERBMA
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2548
Age : 24
Localisation : Bien trop profond dans mon esprit.
Date d'inscription : 19/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum