Conduite Dangereuse (Shot, terminé PG13)

Aller en bas

Conduite Dangereuse (Shot, terminé PG13) Empty Conduite Dangereuse (Shot, terminé PG13)

Message  mimi le Mer 22 Avr - 23:11

Voili voilou...une petite chose que j'ai commencé à écrire samedi il y a 15 jours, juste avant mes vacances, bien avant que je retombe dans la marmite Smarty Laughing ( Ahlàlà...les dommages que peuvent faire une simple scène de qq secondes... Razz )

Anyway, ce shot m'a été inspiré par une scène d'un épisode de LIFE même si, en soit, les perso n'ont rien à voir... Laughing

Par avance, Clairounett...désolée... Embarassed

Ah et j'oubliais le principal. Je n'ai pas de titre donc...à vous de bosser un peu ! J,attends vos propositions. Wink

SMARTY ONE ( en attendant mieux ! )


Ça avait été une longue et dure journée…

Sam et Martin sortaient de l’orphelinat en silence, chacun perdu dans ses pensées. Il était tard, ils étaient fatigués et leurs cœurs étaient serrés pour la petite fille qu’ils venaient de quitter.

Marissa Black n’avait rien demandé à personne. Elle s’était levée ce matin-là comme tous les autres matins et pourtant, du haut de ses six ans, sa vie ne serait plus jamais la même. Car, à peine ses corn-flakes avalés, ses parents avaient été assassinés devant ses yeux et sa grande sœur enlevée. Et l’équipe de Jack Malone était arrivée trop tard…

La petite fille s’était accrochée tant bien que mal à l’espoir toute la journée avec l’aide de Martin et Sam qui ne l’avaient pas quittée. Dès le départ, elle avait semblé à l’aise avec eux aussi Jack leur avait-il demandé de rester avec elle.

Et maintenant qu’elle n’avait plus de famille, ils avaient eu la lourde tâche de l’accompagner dans cet orphelinat qui serait sa maison pour quelques temps, jusqu’à ce qu’une famille d’accueil veuille bien la recevoir. Ils étaient restés avec elle aussi longtemps que possible mais, depuis qu’ils lui avaient annoncé que sa grande sœur ne reviendrait pas, la petite fille s’était renfermée, refusant de croiser leurs regards ou de leur parler. Elle s’était cloîtré dans un silence que les deux agents savaient qu’il serait long à prendre fin. Ils étaient alors simplement restés assis avec elle autour d’une table, Sam sa main glissée dans celle de Martin à la recherche de réconfort.

Le cœur lourd, ils étaient donc partis et se dirigeaient maintenant côte à côte et d’un pas las vers la voiture stationnée en face du bâtiment austère. Sam sortit les clés de sa poche et actionna l’ouverture automatique à distance. L’alarme bipa en se désactivant, brisant le silence qui s’était emparé de la rue à une heure si tardive.

Quand ils arrivèrent près de la voiture, Sam s’arrêta devant la porte conducteur et soupira lourdement, ses épaules se voûtant en signe d’abattement. Martin s’arrêta derrière elle et posa une main apaisante sur son épaule.

- Tu veux en parler ? demanda-t-il doucement.

- Qu’y a-t-il à dire ? répondit-elle aussi doucement en haussant les épaules. Une fille de son âge ne devrait pas avoir à vivre ça.

- Personne ne devrait avoir à le faire, la corrigea Martin en tirant sur son épaule pour qu’elle se tourne vers lui.

Sam obtempéra sans résister et le cœur de Martin se serra un peu plus en voyant une larme solitaire couler le long de sa joue. Il tendit la main vers son visage et essuya la larme du revers de son pouce.

- Ça a été une dure journée. Laisse-moi te ramener, dit-il doucement en tendant sa main vers la sienne.

Sa seule intention était de lui prendre les clés des mains mais il fut surpris de sentir la main de Sam se refermer sur la sienne. Il leva doucement vers elle un regard interrogateur mais il ne rencontra pas ses yeux. Sam avait son regard fixé sur leurs mains jointes. Doucement, elle tendit son autre main pour attraper la seconde de Martin et ce dernier déglutit.

Que se passait-il ?

Les clés tombèrent des mains de Sam et le bruit qu’elles firent sur l’asphalte leur fit lever les yeux l’un vers l’autre. Sam lui sourit doucement avant de reporter son attention vers leurs mains qui s’effleuraient en de douces caresses sans qu’ils ne se soient aperçus de rien, comme si elles réapprenaient à se connaître de leur propre chef. Martin, tout comme Sam, avait l’impression d’avoir des millions de papillons qui voletaient dans son ventre, milles raisons lui disant que rien de bon ne ressortirait de ça traversant son esprit. Mais son corps ne les écoutait déjà plus.

Imperceptiblement, il se rapprocha de Sam qui tirait légèrement sur ses mains.

Lentement…sûrement, leurs deux corps se tendirent l’un vers l’autre jusqu’à ce qu’il n’y ait presque plus d’espace entre eux. Sam sentit le souffle chaud de Martin sur son visage et elle frissonna. Une multitude de sensations connues mais qu’elle pensait oubliées refaisait surface. Elle savait qu’elle ne devrait pas…Un autre homme l’attendait chez elle. Mais c’était plus fort qu’elle. Après cette journée, elle avait besoin de tendresse, de retrouver quelque chose de familier. Jack était de plus en plus distant avec elle et Finn ces derniers temps et elle n’était pas sûre de pouvoir trouver le réconfort qu’elle attendait une fois rentrée chez elle. Mais là, dans cette rue sombre, il y avait un homme qu’elle avait aimé et qui avait autant besoin d’elle qu’elle de lui.

Et il semblait qu’ils étaient dans leur propre monde, isolés des autres, comme hors du temps, liés par les évènements de la journée. C’était juste lui, et elle, et leur besoin l’un de l’autre…même seulement pour un instant.

Elle ne savait pas qui de lui ou elle avait couvert le dernier millimètre mais quand leurs lèvres s’effleurèrent, elle ferma les yeux de bonheur. C’était ce dont elle avait besoin, de tendresse…

Après ce premier contact, Sam se recula avec un petit sourire timide, n’osant pas regarder Martin dans les yeux. Celui-ci ne bougea pas, se contentant de l’observer. Il ne savait pas ce qu’il voulait vraiment. Sam était avec Jack maintenant…Tout pouvait s’arrêter maintenant. Ils pouvaient monter dans la voiture, rentrer et oublier ce qui venait de se passer. Les choses seraient sans doute bizarres pendant quelques temps entre eux mais ils arriveraient à passer à autre chose. Par contre, si ce petit jeu continuait, Martin n’était pas sûr de pouvoir s’arrêter…

Sam mit fin à ses pensées en s’emparant de ses lèvres de façon plus possessive. Et Martin répondit.

Le baiser était fougueux et demandeur et Sam enroula ses bras autour de Martin, l’attirant à elle. Quand leurs deux corps entrèrent dans ce contact plus violent, ils gémirent dans la bouche l’un de l’autre et Martin du prendre appui sur la voiture devant lui pour éviter de chanceler.

Les choses commencèrent à s’enflammer et à partir dans une spirale infernale et Martin, avec le peu d’esprit encore rationnel qui lui restait, réalisa qu’ils feraient mieux de ne pas se donner en spectacle contre une voiture au milieu d’une rue New-Yorkaise. Deux agents fédéraux surpris en plein ébats charnels en public n’était pas une publicité dont le FBI avait besoin. Eux non plus d’ailleurs…

- Ouvres la portière, chuchota Martin à l’oreille de Sam.

Il ne savait pas vraiment pourquoi il avait dit ça à part pour le fait évident qu’il convenait de ne pas s’exposer aux yeux de tous. Il ne savait même pas ce que signifiait ce baiser. Sam attendait-elle plus ? Il aurait du lui dire d’arrêter…c’était ce qu’il avait voulu en fait dire mais son corps avait prit le dessus. Après toutes ces années, il avait envie d’elle et elle de lui…c’était évident et ça ne s’expliquait pas vraiment. Les raisons du comportement de Sam ? Il ne préférait pas y penser. Pas encore. Pas avant d’avoir assouvi le feu qui brûlait maintenant dans son bas-ventre. Et tant pis pour les conséquences ! Avoir Sam contre lui, répondant aussi fougueusement à ses caresses suffisait à son bonheur. Il ne s’était pas senti si vivant depuis bien longtemps…

- D’accord, murmura Sam contre ses lèvres en tâtonnant derrière elle à la recherche de la poignée.

Sa main glissa sur la carrosserie durant quelques secondes tandis que les mains impatientes de Martin s’attaquaient déjà aux boutons de son chemisier alors que sa bouche laissait une traînée brûlante dans son cou. Quand ses doigts effleurèrent la peau satinée de son ventre, elle gémit et agrippa d’une main son cou pour l’attirer plus près et, de l’autre, la poignée. Elle ouvrit la porte arrière d’un geste brusque et impatient, le désir de l’avoir en elle subitement trop pressant.

Elle commença à se baisser pour se laisser glisser à l’intérieur mais Martin la retint par la taille et inversa brusquement leur position en les faisant tourner. Sans perdre un instant, Martin se glissa sur la banquette arrière, attirant Sam à sa suite. Leurs deux corps trouvèrent immédiatement une position allongée confortable ce qui amena un sourire sur le visage de Sam.

- Oh, ça me rappelle des choses, lui souffla-t-elle à l’oreille avant de reprendre ses lèvres dans un baiser fougueux.

Martin sourit contre sa bouche en faisant courir une de ses mains dans son dos. Arrivé au cou de la jeune femme, il effleura sa nuque du bout des doigts mais ne s’attarda pas. D’un geste impatient il se saisit du col du chemisier et tira pour dégager une des épaules de Sam. Aussitôt que la peau satinée apparue à sa vue, ses lèvres quittèrent la bouche de Sam pour glisser le long de son cou.

Sam émit un grognement de protestation, remplacé par un gémissement quand la bouche de Martin glissa sur sa clavicule et que sa langue caressa son épaule dénudée. La position qu’ils avaient avait beau être assez confortable, elle ne leur laissait pas beaucoup d’espace pour manœuvrer comme ils le souhaitaient. Mais ils s’en accommodaient tant bien que mal. Ça n’était pas comme s’ils avaient planifié tout ça ! En voulant beaucoup plus, Martin laissa courir une main sous la chemise et caressa le dos de Sam tandis qu’il s’attaquait de l’autre à la bretelle du soutien-gorge qui le gênait. Quand la main de Martin se posa dans le creux de ses reins, Sam ferma les yeux et rejeta la tête en arrière.

- Oh, je me souviens définitivement de ça, souffla-t-elle avec un sourire sur les lèvres.

Sam se pencha vers lui pour déposer un baiser sur ses lèvres sans réaliser que Martin était parvenu à libérer un de ses seins, lui donnant ainsi l’occasion parfaite. Sans crier gare, sa bouche se referma sur le tendre globe et Sam se mordit les lèvres. Tous ces souvenirs qui refaisaient surface lui rappelaient combien Martin était un amant exceptionnel…

Elle sentit la main de Martin qui était dans son dos glisser vers son ventre et elle s’attaquait maintenant à la ceinture de son pantalon. Une voiture klaxonna dans la rue et, le bruit strident ajouté au geste de Martin sembla la faire revenir à la réalité. Elle prit soudain conscience que ça se passait vraiment. Elle était allongée sur la banquette arrière d’une voiture du Bureau avec son ancien amant, son chemisier avait disparu, sa poitrine était partiellement dénudée…

La sentant subitement hésiter, Martin prit sa tête entre ses mains et plongea son regard dans le sien. Elle ne pouvait pas tout arrêter maintenant, il n’y survivrait pas. Il se souleva légèrement pour l’embrasser mais Sam esquiva son baiser.

- Martin, arrête…non…Je ne peux pas…

N’acceptant pas cette réponse, Martin la regarda à nouveau, la suppliant presque du regard.

- Sam, souffla-t-il en faisant glisser ses mains dans ses cheveux.

- Non, je ne peux pas…Jack, murmura-t-elle en tentant de se dégager de l’étreinte de Martin.

Elle était beaucoup de choses mais pas une femme qui trompait l’homme avec qui elle vivait. Elle en avait envie. Elle ne savait pas pourquoi tous ces sentiments refaisaient surface mais elle ne pouvait pas faire ça à Jack, à Martin ou à elle-même. Ils méritaient mieux qu’un moment d’égarement partagé sur la banquette arrière d’une voiture…

Voyant que Martin avait relâché son étreinte lorsqu’elle avait prononcé le nom de Jack, elle se redressa complètement et attrapa son chemisier. Elle le renfila à la hâte sans oser regarder Martin qui se contentait de la contempler, totalement abattu.

- Je…je suis désolée, marmonna-t-elle, en reboutonnant fébrilement son chemisier.

Sans un mot, il la regarda glisser hors de la voiture, prendre place sur le siège conducteur et insérer la clé dans le contact. Avec un regard vide, il contempla la portière arrière qu’elle avait laissé ouverte, comme une invitation pour lui à faire comme elle. Le bruit du moteur lui fit reporter son attention vers l’avant du véhicule et son regard croisa celui de Sam dans le rétroviseur.

- Je suis désolée, l’entendit-il répéter tandis qu’il se hissait hors de la voiture.

Il se retourna pour fermer la portière et, à peine le claquement eut-il retentit que la voiture démarra, le laissant seul dans la rue sombre et désertée.

Sam l’avait abandonné…une nouvelle fois.

Il resta là quelques minutes, les bras ballants et semblant perdu, comme assommé par ce qui venait de se passer entre eux. Puis, comme mu par une résolution soudaine, il se mit à remonter la rue tout en réajustant ses vêtements afin d’effacer toute trace des quelques minutes de passion qui avaient précédé. Il ne savait pas vraiment où il allait mais, pour l’instant, il savait juste qu’il devait avancer pour s’empêcher de hurler. Il avait envie de crier toute sa frustration qui était sans bornes. Il était frustré de ne pas être capable de l’oublier mais, plus que tout, il était frustré de ne pas savoir lui dire non. La tête basse, les mains dans les poches, il décida que ça ne pouvait plus durer. Toute cette histoire n’avait déjà que trop durée. Autant lui que Sam ne pouvaient se permettre que quelque chose comme ça se reproduise. Il savait qu’il ne se le pardonnerait pas.

Et ça finirait forcément par se reproduire avec le boulot qu’ils faisaient. Un jour, dans un mois, dans un ans, peu importe…il était certain qu’il y aurait une autre Marissa Black. Sam serait bouleversée et lui ne pourrait pas dire non. Sam avait dit stop cette fois-ci mais…et si ça n’était pas le cas la prochaine fois ? Lui savait déjà qu’il ne pouvait lui résister.

Alors, tandis qu’il remontait sans but la rue sombre, le cœur en miettes et le corps en feu, Martin en vint à une seule conclusion : il était temps qu’il aille voir ailleurs…

FIN


Dernière édition par mimi le Sam 25 Avr - 17:25, édité 1 fois
mimi
mimi
Directeur du FBI

Féminin Nombre de messages : 4074
Age : 46
Localisation : Aux MAA ( Martin's Addicted Anonyms )
Date d'inscription : 16/03/2006

Revenir en haut Aller en bas

Conduite Dangereuse (Shot, terminé PG13) Empty Re: Conduite Dangereuse (Shot, terminé PG13)

Message  Mouchette le Jeu 23 Avr - 19:26

D'abord, je me suis dit: ils sont choux tous les deux, ils craquent à nouveau l'un pour l'autre, pourquoi pas?... Peut-être que cette fois est la bonne? Puis on apprend que Sam est avec Jack, et ça, ça ne me plaît plus du tout, parce qu'automatiquement, on sait que Martin va souffrir nuagenoir
Et sa façon de le planter là... Moi aussi j'ai le cœur en miette, pour mon Martin Shit Alala, il ne sait pas lui résister...

Merci pour ce shot, mimi!

Pour le titre, je dois dire que je n'ai pas d'idées... Par contre, j'en ai une pour le suivant: Smarty two Mr. Green
Mouchette
Mouchette
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3584
Age : 38
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 15/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Conduite Dangereuse (Shot, terminé PG13) Empty Re: Conduite Dangereuse (Shot, terminé PG13)

Message  clairounett le Jeu 23 Avr - 19:31

Déjà je suis déçue, je suis pas la première à mettre un com', Mouchette a la gâchette rapide.... ptdr ptdr

Ben sinon, j'ai lu ton shot, comme d'hab' malgré mon coinçage concernant Smarty... ptdr ptdr

mais bon, finalement, y'a pas beaucoup de scènes de dialogue et autre entre les deux donc ça me va, on a surtout le sentiment de Martin et c'est le plus important... Maintenant il finit tout seul, ça change pas de l'habitude vous me direz, mais je l'aime bien comme ça aussi mon ptit Marty...

Un autre shot quand tu veux Mimi, m'enfin si tu pouvais mettre Smarty au fond du grenier, ce serait parfait pour moi... Mr. Green Mr. Green
clairounett
clairounett
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 33
Localisation : dans un trou perdu....que j'adore
Date d'inscription : 28/12/2005

http://clairounett.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Conduite Dangereuse (Shot, terminé PG13) Empty Re: Conduite Dangereuse (Shot, terminé PG13)

Message  mimi le Jeu 23 Avr - 20:42

Mouchette a écrit:Pour le titre, je dois dire que je n'ai pas d'idées... Par contre, j'en ai une pour le suivant: Smarty two Mr. Green

ptdr Je ne m'y attendais pas à celle-là ! Razz

Bon sinon, j'ai pensé à "Conduite dangereuse"... Rolling Eyes C'est naze non ?

Clairounett a écrit:Un autre shot quand tu veux Mimi, m'enfin si tu pouvais mettre Smarty au fond du grenier, ce serait parfait pour moi...

Je vais y penser...mais alors faut qu'il arrête de me repousser dans la marmite... rolles
mimi
mimi
Directeur du FBI

Féminin Nombre de messages : 4074
Age : 46
Localisation : Aux MAA ( Martin's Addicted Anonyms )
Date d'inscription : 16/03/2006

Revenir en haut Aller en bas

Conduite Dangereuse (Shot, terminé PG13) Empty Re: Conduite Dangereuse (Shot, terminé PG13)

Message  Mouchette le Sam 25 Avr - 15:51

mimi a écrit:Bon sinon, j'ai pensé à "Conduite dangereuse"... Rolling Eyes C'est naze non ?
euh, non, ce n'est pas naze. J'aime bien ce titre Laughing
Mouchette
Mouchette
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3584
Age : 38
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 15/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Conduite Dangereuse (Shot, terminé PG13) Empty Re: Conduite Dangereuse (Shot, terminé PG13)

Message  mimi le Sam 25 Avr - 17:24

Bon ben c'est reparti pour un rebaptisage alors ( je ne sais pas si ça se dit mais...) Laughing
mimi
mimi
Directeur du FBI

Féminin Nombre de messages : 4074
Age : 46
Localisation : Aux MAA ( Martin's Addicted Anonyms )
Date d'inscription : 16/03/2006

Revenir en haut Aller en bas

Conduite Dangereuse (Shot, terminé PG13) Empty Re: Conduite Dangereuse (Shot, terminé PG13)

Message  Heidi le Dim 26 Avr - 22:12

Conduite dangereuse ça me va très bien pour ce superbe petit shot !
Je ne suis pas fan non plus de Smarty à vrai dire mais bon, tu écris tellement bien au sujet de Martin et de ses sentiments qu'on ne peut rien dire !
Heidi
Heidi
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 359
Age : 30
Localisation : Probablement là où je me trouve...
Date d'inscription : 01/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Conduite Dangereuse (Shot, terminé PG13) Empty Re: Conduite Dangereuse (Shot, terminé PG13)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum