FBI : PORTES DISPARUS { Without a trace }
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -29%
Jeu d’ambiance Dobble
Voir le deal
7.12 €

Un lourd passé -Complète

Aller en bas

Un lourd passé -Complète Empty Un lourd passé -Complète

Message  danny327 le Sam 17 Juin - 17:35

Elle se situe aprés les épisodes Shodown et Safe

Il avait de nouveau tout foutu par terre. Encore. Bien décidé à ne pas laisser paraître son anxiété, il avait préféré fuir tout ça. Fuir avait été la seule chose raisonnable à faire. En voyant un banc non loin de là, il décida de s’y installer afin d’attendre et de saluer le soleil qui ne devrait plus tarder. Quand deux heures plus tard, il fit son apparition, il se dit que finalement il ne devait pas y retourner. Il valait mieux qu’il disparaisse.

Après avoir ruminé ses longues pensées, il se décida enfin à rentrer chez lui car il était fatigué malgré tout. Il n’était qu’à quelques pâtés de maison de chez lui, quand son portable se mit à sonner. Il n’avait pas envie de décrocher. Il l’éteignit tandis qu’au loin il aperçut enfin les lumières de son immeuble. D’un pas qui ne présageait rien de bon, il monta les escaliers en ne croisant personne. Il tourna la clé dans la serrure de la porte de son appartement, entra et la referma derrière lui. Il enleva alors sa veste qu’il accrocha au portemanteau, et se dirigea vers la salle de bain. Il déboutonna gentiment sa chemise et se passa de l’eau sur le visage et sur son torse. Ensuite il enleva son pantalon avec l’intention de prendre une douche mais il était trop fatigué et se rétracta pour se diriger vers son lit. Il n’eut même pas la force de mettre son pyjama et une fois allongé sur son lit il s’endormit dans un sommeil qui ne fut guère paisible.

- De toute façon tu n’as rien fait pour le protéger, on aurait pu tous mourir à cause de toi. Alors écoute--moi bien maintenant tu vas arrêter ce cirque, je n’ai pas besoin d’une mauviette.

Cette voix il lui avait crié dessus alors qu’il s’était jeté par terre pour sauver sa propre vie. Mais il ne pouvait pas comprendre. Pas comprendre.

***


Il se réveilla vers midi avec un bon mal de crâne. Lentement, il se dirigea vers la salle de bain. Tout en se regardant dans le miroir il se découvrit des énormes cernes sous les yeux. Il essaya tant bien que mal de les faire partir avec de la crème mais rien n’y fit. Tant pis se dit-il ça partira avec le temps. Puis il prit une douche. Ensuite il en sortit et enfila son peignoir et regarda l’heure (il avait sa montre à son poignet) en haussant les épaules. Ils viendront me chercher s’ils ont besoin de moi pensa-t-il en se dirigeant maintenant vers la cuisine. Il alla vers le frigo et en sorti des œufs, du lait et du fromage. Il se fit alors son petit-déjeuner sans grande conviction a tel point que les œufs brûlèrent sous son nez tellement il était distrait. Il les mis quand même sur son assiette qu’il pris dans sa main et marcha en direction de son canapé. La télévision se trouvant dans la même direction il l’alluma et tomba sur une information qui lui fit très plaisir. Le jeune garçon qui avait failli le réduire en brochette la veille au soir, était tiré d’affaire. Au moins j’aurai fait quelque chose de bien songea-t-il tout en continuant à manger ses œufs qui étaient devenu froid.

Après avoir lavé le peu de vaisselle qui traînait dans le lavabo, il se décida à s’habiller. Il alla alors dans sa chambre à coucher et ouvrit son armoire qui était remplie de costume. Non, pas aujourd’hui se dit-il. Il ouvrit alors un des tiroirs de sa commode pour en sortir, un caleçon, un t-shirt et un training des mets qu’il adorait. Ça me portera chance pensa-t-il en les enfilant. Une fois habillé il prit ses clés de voiture et de son appartement, décrocha sa veste du portemanteau et la passa sur son bras gauche avant d’ouvrir la porte et de la refermer pour se diriger vers la sortie de son immeuble.


Dernière édition par le Dim 9 Juil - 16:19, édité 1 fois
danny327
danny327
Stagiaire au FBI

Féminin Nombre de messages : 807
Age : 33
Localisation : En train d'embrasser Danny
Date d'inscription : 10/03/2006

http://www.danny-327.winnerbb.com

Revenir en haut Aller en bas

Un lourd passé -Complète Empty Re: Un lourd passé -Complète

Message  loupiote le Sam 17 Juin - 19:48

Un début de fic très interessant en raison du fait qu'il s'agit de Danny.
La suite
loupiote
loupiote
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2439
Age : 31
Localisation : partage sa vie entre Lille 3 (Villeneuve d'asq) et Charleville Mézières
Date d'inscription : 30/10/2005

http://roots0812.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Un lourd passé -Complète Empty Re: Un lourd passé -Complète

Message  danny327 le Sam 17 Juin - 19:56

Une fois qu’il eut parqué sa voiture au parking du FBI, il se dirigea en sifflotant vers l’ascenseur qui allait l’amener à son bureau. Une fois que l’ascenseur s’arrêta il eut comme du mal à respirer. Vas-y Danny pensa-t-il tout se passera bien. Il sortit alors de l’ascenseur et marcha vers son bureau. Il ne croisa personne. Il retira sa veste et la posa sur le rebord de sa chaise. C’est bizarre qu’il n’y ait personne pensa-t-il. Bien décidé à comprendre il se dirigea vers le bureau de son patron qu’il trouva assis à son bureau. Il n’eut pas le courage de l’affronter et essaya de partir discrètement mais il ne put. Ce dernier l’avait juste aperçu.

- Tu fous quoi là ? demanda Jack qui venait de sortir de son bureau.
- Ben je venais travailler dit Danny d’une voix mal assurée.
- T’a pas entendu ce que je t’ai dit, ah mais j’oubliai tu ne veux pas répondre à ton portable ironisa Jack. Et depuis quand tu viens bosser en T-Shirt ?
- Jack je ….
- Bon je te le dis quand même. Le bureau nous a donné deux jours de congé alors profites-en pour te reposer.
- Ok Jack je retourne chez moi dans ce cas.
- Tu reviens jeudi à neuf heures… dit Jack en tournant les talons et se dirigea à nouveau vers son bureau.
- Ok répondit simplement Danny avant d’aller chercher sa veste qu’il mit sur son bras gauche tout en se dirigeant vers l’ascenseur.

De retour chez lui, après avoir mis sa veste sur son portemanteau, il alla se faire une tasse de café. Pendant que l’eau dans la bouilloire chauffait, il se dirigea vers la table basse et y prit le programme télé. Après l’avoir feuilleté, il se décida pour un film d’action. C’est alors que la bouilloire eut fini. Il versa l’eau dans sa tasse qu’il avait pris soin de préparer avant puis alla s’installer confortablement dans son canapé. Tout en savourant son café il prit alors la télécommande et alluma la télévision. Mais il n’eut guère le loisir de savourer ce moment car on sonna à la porte. En se demandant qui cela pouvait bien être, il posa sa tasse de café sur la table basse et s’en alla ouvrir. Il eut une bonne surprise.

- Salut dit Danny en lui faisant un grand sourire. Je pensais que tu ne viendrais plus après ce que je t’ai dit.
- Salut non en fait tu me manques Taylor et je, elle ne trouvait plus ses mots.
- Entre ne reste pas sur le palier Rosalyne dit Danny en lui faisant signe de passer.

Il prit alors sa veste qu’il accrocha au portemanteau et lui offrit alors une tasse de café qu’elle refusa. Ils s’installèrent alors sur le canapé et Danny arrêta la télévision.

- Alors quoi de neuf ? demanda-t-il en la dévorant du regard.
- Ben en fait je ne vais pas rester longtemps mais j’ai appris ce qui t’étais arrivé et je m’inquiète pour toi.
- Tout va bien je vais bien tu vois dit Danny en faisant un geste pour lui indiquer que ça allait. Et que t’a-t-on dit ?
- Que tu avais failli tuer tous tes collègues, et aussi que ton collègue Martin je crois que c’est comme ça qu’il s’appelle s’était fait vu tirer dessus comme un lapin sous tes yeux et que ça t’avait terriblement affecté et…
- Stop arrête tu ne sais rien alors laisse-moi dit soudain Danny en devenant menaçant. Si tu espère me reconquérir avec ma pitié n’espère pas que cela va arriver.
- Danny je ne ressens pas de la pitié pour toi, c’est juste que tu me manques et depuis qu’on a rompu je ne cesse de penser à toi.
- Non ne recommence pas avec ça. Tu m’a clairement dit que tu ne voulais plus de moi et aujourd’hui tu prétend le contraire, tu me fais honte Rosalyn.
- Mais c’était un accident, je t’aime Danny dit la jeune femme en se levant du canapé imité par Danny qui pointant un doigt dans sa direction.
- Non ne t’approche pas de moi, tu m’as trompé avec ton ex et tu me disais que tu n’avais plus aucun sentiment pour lui. Je te prie de sortir dit Danny en indiquant la porte à Roselyn.
- Sache que je serai toujours là pour toi dit alors la jeune femme en se dirigeant vers la porte en jetant un regard de détresse à celui qu’elle considérait comme l’homme de sa vie.

Une fois que son ex fut sortie de son appartement, Danny ralluma la télé. Elle l’avait assez fait souffrir mais dans le fond elle n’était pas si méchante que ça. Mais dans son fort intérieur il savait qu’elle était faite pour lui. Mais il ne pouvait s’empêcher de penser à ce jour qui avait tout fait basculer et qui l’avait rendu ainsi. A savourer un café devant un film d’action en pleine semaine.

Il y a de cela environ quatre ou cinq mois il ne se souvenait plus très bien, il marchait dans les rues de Manhattan en direction de son appartement. Une fois qu’il aperçut les lumières de ce dernier, il vit alors une jeune femme se diriger au même endroit que lui et qu’il n’avait jamais vu. Il vit alors qu’elle portait deux gros sacs et avant que l’un deux ne tombe il réussit à en attraper un. La jeune femme lui sourit en lui disant :

- Merci c’est gentil à vous c’est tellement lourd.
- Je vous en prie, vous habitez ici ? demanda Danny en montant avec elle les escaliers.
- Oui depuis deux jours, et vous ? demanda la jeune femme.
- Oui depuis longtemps. Danny dit-il une fois qu’ils furent arrivés devant l’appartement de la jeune femme et qu’il eut posé le carton de nourriture par terre.
- Roselyn dit la jeune femme en lui serrant la main.
- Enchanté avez-vous encore besoin d’un coup de main ?
- Ce serait avec plaisir dit la jeune femme en lui souriant.

Il entra alors dans un appartement très joli. Les murs étaient peints en blanc, des vases à fleurs trônaient dans le salon ou Danny déposa son carton.

- Ça va dans la cuisine dit Roselyn en voyant Danny dans le salon.
- Ah très bien, tout ça est pour vous ? demanda-t-il.
- Non je fais partie d’une association qui donne à manger au pauvre, et comme nous sommes en hiver..
- C’est une bonne chose il y a tellement de pauvre gens qui comptent sur vous dit Danny en mettant ses mains dans ses poches.
- Oui vous avez raison et vous vous faites quoi dans la vie ?
- Je travaille au Fbi , au service des personnes disparues dit-il en lui tendant sa carte.
- C’est un peu effrayant dit-elle en lui rendant sa carte.
- Pourquoi ?
- Quand on dit FBI, je pense a tous ces morts et tous ses criminels…
- Pas dans mon service, nous recherchons des personnes vivantes dit Danny en lui souriant tout en l’aidant à ranger ses courses.
- Je veux bien vous croire, non laisser dit-elle voyant que Danny sortait la marchandise du carton, un ami va venir chercher le carton. Je vous offre un café dit-elle en souriant.


Dire qu’il avait accepté il se sentait nul de penser ça, mais si il était parti, il n’en serai pas là aujourd’hui.
danny327
danny327
Stagiaire au FBI

Féminin Nombre de messages : 807
Age : 33
Localisation : En train d'embrasser Danny
Date d'inscription : 10/03/2006

http://www.danny-327.winnerbb.com

Revenir en haut Aller en bas

Un lourd passé -Complète Empty Re: Un lourd passé -Complète

Message  loupiote le Sam 17 Juin - 19:59

Ah c'est donc une femme... 2love2
loupiote
loupiote
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2439
Age : 31
Localisation : partage sa vie entre Lille 3 (Villeneuve d'asq) et Charleville Mézières
Date d'inscription : 30/10/2005

http://roots0812.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Un lourd passé -Complète Empty Re: Un lourd passé -Complète

Message  danny327 le Sam 17 Juin - 20:42

Comme il ne savait plus quoi faire de sa soirée, il décida alors d’aller se coucher. Il n’y avait plus rien qui l’intéressait à la télévision. Il alla laver le peu de vaisselle qui se trouvait dans le lavabo et quand ce fut fait il se dirigea vers sa salle de bain. Il se déshabilla mais il ne pouvait s’empêcher de penser à celle qui l’avait tant aimé. Une fois rentré dans la douche et quand l’eau gicla alors sur sa peau il se dit qu’il avait eu tort de la faire souffrir et de se torturer lui –même. Une fois sa douche terminée, il mit son peignoir et se dirigea vers son lit. Il s’assit sur le bord et regarda son téléphone. Finalement il composa le numéro de Roselyn et tomba sur le répondeur. Il raccrocha alors et prit ses clés d’appartement qui se trouvait sur sa table de chevet. Une fois sorti de son appartement, il était toujours en peignoir, il descendit les escaliers en direction de l’appartement de Roselyn. Une fois devant sa porte, il frappa plusieurs fois. Il entendit alors des pas et quelle ne fut pas sa surprise.

- C’est pourquoi demanda l’homme qui se tenait devant Danny.
- Je crois que je me suis trompé de porte excusez-moi dit-il confus.
- Bon alors dégage dit l’homme en lui fermant la porte au nez,

Il n’en revenait pas elle avait déménagé et elle ne le lui avait pas dis. Il sentis les larmes lui monter aux yeux tandis qu’il montait les escaliers en direction de son appartement.

***


Une jeune femme était aux aguets depuis que son ex avait débarqué de force dans son appartement. Elle avait essayé de fuir mais sans succès. Quand la porte se fut refermée sur l’homme et qu’elle avait entendu la voix du seul homme qu’elle avait aimé son sang ne fit qu’un tour. Voyant que l’homme venait dans sa direction elle s’empressa de rejoindre sa chambre pour qu’il ne la frappe pas encore une fois.

***


Le lendemain après une nuit agitée, il se leva tout en se demandant ce qu’il allait faire aujourd’hui, mercredi. Il se dirigea alors vers sa cuisine avec l’intention de se préparer un petit –déjeuner même si on était déjà midi. Cette fois il réussit à ne pas brûler ses œufs et il en était assez content. Il allait s’installer sur son canapé, quand son téléphone sonna. Il se dirigea vers ce dernier et resta figer sur place.

- Taylor.
- Danny c’est Roselyn je t’en prie viens me chercher ou il va encore me faire du mal.
- Quoi ? mais de qui tu parles…
- De mon ex celui avec qui tu m’a vu Danny mon chéri je t’en prie…
- Bon d’accord tu es ou ?
- Dans mon appartement au rez-de- chaussée, c’est le type qui t’a ouvert hier soir.
- Ok tu ne bouges pas j’arrive.

En quatrième vitesse il se changea et sorti de son appartement en trombe.

***


Après avoir raccroché le téléphone, Roselyn se prépara à partir. Elle entendit alors la sonnette de l’entrée retentir et c’est avec soulagement qu’elle l’ouvrit. Elle ouvrit à Danny en se jetant dans ses bras. Ils n’avaient pas remarque que la porte ne s’était pas complètement refermée et que quelqu’un la retenait avant d’entrer dans l’appartement laissant Roselyn pousser un cri avant qu’elle voit Danny tomber par terre .

Cela faisait maintenant une bonne heure que l’homme avait donné à Danny un bon coup, ce dernier était allongé sur le canapé, tandis que Roselyn tenait sa tête entre ses mains en sanglotant. A son grand soulagement, il ouvrit enfin les yeux et la regarda sans comprendre. En voyant que son otage se réveillait, l’homme s’approcha de Danny et l’obligea à se lever. Il lui prit alors le bras et le serra très fort. Il grimaça de douleur tandis que Roselyn essayait en vain de faire libérer Danny.

- Arrête tu lui fais mal Max disait Roselyn.
- Mais non chérie, ne t’en fais pas il n’a rien. Bon qu’est-ce que je vais faire de toi ?
- Ne me faites pas de mal supplia Danny alors que Max continuait de serrer son bras.
- Je t’en ferai si je veux dit Max en envoyant un énorme coup de poing dans le ventre de Danny qui se plia en deux et tomba à nouveau sur le sol.
- Rose ma chérie je ne veux pas te faire de mal mais si tu l’aime tu iras avec lui dit Max en regardant Roselyn bien en face.
- Danny s’écria-t-elle en se précipitant vers lui et surtout dans ses bras.
- Bon c’est décidé tu viens avec nous.
- Que vas-tu faire de nous ?
- Tu le sauras bien assez tôt dit Max en prenant à nouveau Danny par le bras alors que Roselyn s’agrippa directement à lui.

***


Une fois sorti de l’appartement Max tenait toujours Danny par le bras et les emmenèrent au parking de l’immeuble. Une fois arrivés Max demanda à Danny :

- Ou est-ta voiture ?
- Au numéro trente dit Danny en grimaçant de douleur.
- Bon tu conduis dit-il à Roselyn.
- Mais j’ai pas les clés dit Danny dans un murmure.
- Pas besoin de clés dit Max en souriant en voyant Danny souffrir sous la pression de son bras.
- C’est celle-là ? demanda Max lorsqu’ils virent un 4*4 noir à l’emplacement numéro trente.
- Oui mais c’est pas la mienne, c’est celle du bureau.
- Parfait ça ira dit Max en jetant Danny contre le mur à côté de la voiture.

Avec ses poings il cassa la vitre du côté du chauffeur tandis que Roselyn se précipitai vers Danny qui gisait contre le mur incapable de se lever pour l’instant. Une fois la vitre cassée, Max entra dans la voiture et se pencha en dessous du volant. Il coupa alors deux fils qu’il placa l’un en face de l’autre ce qui déclencha le moteur. Une fois fais il se dirigea vers Danny qu’il attrapa à nouveau par le bras avant de sortir une bouteille de sa poche. Il prit alors également un tampon qui était aussi dans sa poche il l’emplit du liquide qui se trouvait dans la bouteille et place le tampon sous le nez de Danny qui se débattit quelques secondes avant de sombrer dans l’inconscience. Quand se fut fait il prit une corde qu’il avait dans sa poche, et entreprit de ligoter les mains de Danny dés qu’il fut dans le coffre qu’il referma sous les yeux mouillés de Roselyn.

***


Ils roulaient lentement en direction de Pittsburgh, une ville qui se trouvait pas très loin de New York. Roselyn pensais à Danny, le pauvre ligoté dans son propre coffre. Mais elle devait se concentrer sur la route. Enfin ils arrivèrent à leur destination. Il lui demanda alors de tourner dans une petite ruelle. Ils s’arrêtèrent alors devant un espèce d’entrepôt et il lui demanda de descendre de la voiture. Elle s’exécuta tandis que lui allait ouvrir le coffre. Il put constater que son otage était réveillé et qu’il avait peur. Il le souleva du coffre en lui serrant toujours le bras ce qui le fit grimacer de douleur. Il les entraîna dans l’entrepôt et les fis asseoir au milieu du bâtiment sur deux chaises qui se trouvait dans le coin. Il entreprit alors de chercher une corde qui lui permettrait de les ligoter l’un à l’autre. N’en trouvant point il laissa la minuscule corde aux poignets de Danny et de le tabasser pour ne pas qu’il parte. Sous la douleur :

- Non arrêtez je vous en supplie laissez-moi criait Danny au grand plaisir de son geôlier.
- Laisse-le tu lu fait mal supplia à son tour Roselyn.
- Si quand je reviens il manque l’un de vous deux je te tue dit Max a l’adresse de Danny.

Il ne dit rien la peur qui se lisait sur son visage était suffisante. Max quitta alors l’entrepôt en prenant bien soin de fermer la porte derrière lui.

***


Une fois que Max fut sorti de l’entrepôt, Roselyn libéra Danny. Ce dernier une fois libéré regarda autour de lui. Ils se trouvaient dans un petit entrepôt mais malheureusement les fenêtres étaient hors de portée. Ils firent le tour de l’entrepôt mais ils durent constater que leur seule porte de sortie était la grande porte en bois ou Max était sorti. Fatigué, il s’asseya contre un des murs qui étaient tous gris. Mis à part quelques outils, l’entrepôt était vide. Voyant qu’il souffrait le martyre, Roselyn s’assit a côté de lui. Ce fut elle qui rompit le silence.

- Tu te sens comment ? demanda-t-elle en lui prenant les mains.
- Pas bien j’ai mal partout dit Danny. Il ne voulait pas lui montrer qu’il avait peur.
- Danny si je ne t’avais pas demandé de venir, il ne t’aurait pas fait tout ça je suis vraiment dit-elle en se mettant à pleurer.
- Ce n’est pas ta faute dit Danny en la prenant dans ses bras. Mais ce n’est pas avec Max que je t’ai surprise…
- Si c’était avec lui. Dés qu’on a rompu j’ai cru mourir, tellement je t’aime Danny tu ne peux pas t’imaginer combien tu es important pour moi.
- Je ne savais pas dit-il dans un hoquet.
- Je n’étais pas consente pour coucher avec lui dit Roselyn en baissant la tête. Quand tu nous a trouvé il était en train de me violer mais j’était tellement surprise de te voir que….
- Pourquoi tu ne me l’a pas dis dit Danny en lui relevant la tête.
- Je ne pouvais pas et je n’avais pas la force dit-elle simplement.
- Je ne me suis pas rendu compte a quel point je t’aime dit Danny avant de l’embrasser passionnément, de passer ses mains meurtries ( a cause de Max ) sur les cuisses de la jeune femme et celle-ci d’en faire autant.
danny327
danny327
Stagiaire au FBI

Féminin Nombre de messages : 807
Age : 33
Localisation : En train d'embrasser Danny
Date d'inscription : 10/03/2006

http://www.danny-327.winnerbb.com

Revenir en haut Aller en bas

Un lourd passé -Complète Empty Re: Un lourd passé -Complète

Message  Chtite Sqwé le Dim 18 Juin - 12:30

je le redis sur ce forum, Super le début !!!! cheers bravobom
Chtite Sqwé
Chtite Sqwé
Nouvelle recrue

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 01/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Un lourd passé -Complète Empty Re: Un lourd passé -Complète

Message  clairounett le Dim 18 Juin - 13:43

Très belle écriture ...
A quand une suite ?
clairounett
clairounett
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 34
Localisation : dans un trou perdu....que j'adore
Date d'inscription : 28/12/2005

http://clairounett.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Un lourd passé -Complète Empty Re: Un lourd passé -Complète

Message  danny327 le Lun 19 Juin - 16:16

Ils étaient à présent nu au milieu de l’entrepôt. La peur était présente mais le fait d’avoir fait l’amour leur avait donné des ailes. Danny se réveilla après avoir entendu du bruit autour de l’entrepôt. Il réveilla alors sa chère et tendre et il prêtèrent l’oreille. Mais rien ne se passa. Alors ils se rhabillèrent et Danny regarda l’heure. Il était 18 heures. A croire que personne ne s’intéressait plus à lui, ils allaient crever tout les deux et encore une fois par sa faute. Mais une petite voix dans sa tête lui rappela à l’ordre en lui disant de ne pas craquer et d’être fort pour Roselyn. Il regarda autour de lui. Comme Max n’était toujours pas arrivé, il en profita pour se diriger vers la fameuse porte qui les bloquait. Il ne pouvait s’empêcher de penser que c’était leur seule chance de s’en sortir. Il força, cogna, râla contre cette maudite porte mais elle ne bougeait pas d’un pouce. Il remarqua alors qu’il n’y avait pas de serrure et qu’elle ne pouvait s’ouvrir que par un côté. Il donna un coup de pied dans cette porte qu’il lui fit mal aux pieds. Déçu, il s’assit contre le mur et Roselyn vint s’asseoir prés de lui.

Après une nuit agitée, elle lui prit gentiment les mains et le regarda en souriant tandis qu’il ouvrait les yeux.

- Bien dormi ?
- Non mal. Et toi ?
- Pas très bien je redoute son arrivée à chaque instant dit Roselyn en posant sa tête sur le torse de Danny qui lui passa un bras autour des épaules.
- Moi aussi et j’ai l’impression que mes collègues m’ont laissés tomber. Je pensais avoir des amis dit-il simplement.
- Ils viendront, ils viendront dit-elle pour le réconforter.
- Non ils m’ont abandonnés murmura Danny, depuis que… Martin dit-il en se mettant à pleurnicher.
- Quoi c’est qui Martin ? dit Roselyn lentement pour essayer de comprendre.
- Ben mon ami enfin je croyais, c’est mon collègue,il regardait alors le sol, et on transférait un prisonnier quand des fous nous ont tirés dessus, et il a été grièvement blessé et je n’ai pas su le protéger. Et après on a eu une affaire et j’ai failli les tuer… dit-il en se mettant à pleurer dans les bras de Roselyn qui ne savait plus quoi lui dire.
- Ecoute Danny je suis persuadée que ce n’est pas ta faute et regarde-moi, il faut que tu sois fort, fort…

Malgré ses paroles il continua de pleurer dans ses bras tout en murmurant, pardon.

Quand Danny se fut calmé, ils durent admettre que les collègues du jeune homme les avaient bel et bien oubliés mais ils étaient loin de se douter de ce qui se passait au FBI.


***

Ils étaient tous dans la salle d’interrogatoire. Martin, Sam, Vivian et Jack étaient dans cette minuscule salle en train d’interroger Max. Ce dernier avait révélé aux agents qu’il connaissait Danny. Ce fut Jack qui rompit le silence qui pesait alors :

- Que faisiez-vous avec la carte d’un agent du FBI ?
- Ben je l’ai trouvée par terre dit Max en souriant moqueuse ment de Jack.
- Répondez-moi la vie d’un de mes agents et en jeu dit Jack en donnant un coup de poing à la table.
- Tu peux toujours courir fillette..

Cette-fois s’en fut trop et Jack se rua sur Max. ses collègues ne bougèrent pas.

- Ou est Danny ? criait Jack.
- Ecoutez on peut trouver un arrangement dit Martin en allant récupérer Jack qui était en train de tuer Max.
- Vous êtes malade je ne vous dirai rien, mais peut-être à vous jolie dame dit Max en s’adressant à Sam.
- Ou est mon collègue ? demanda Sam.
- Dans un entrepôt à Pittsburgh avec une jolie brune dit Max en souriant à Sam.
- L’adresse demanda Sam.
- Tu peux toujours courir.
- Le temps presse donnez-moi une adresse ! dit Sam en se penchant sur la table pour être à la hauteur de Max.

Il lui cracha alors au visage ce qui lui valut un coup de poing de la part de Martin qui suivit de ses collègues sorti de la salle d’interrogatoire

- On fait quoi Jack ? demanda Vivian.
- On va à Pittsburgh et on fait tous les entrepôts du coin.
- Ok on y va dit Martin en mettant son bras en direction de la sortie.

***
Arrivés à destination, ils se réunirent. Ils se trouvaient au centre de la ville. Jack donna ses ordres :

- Bon Vivian tu vas à l’est, Sam tu vas au Sud et toi Martin à l’est et moi je vais à l’ouest. Dés que vous les avez trouvez vous m’appelez je prend le nord. On se retrouve ici dans un heure trente pour faire un point. Bonne chance.

Sur ce chacun se dirigea dans la direction que leur avait indiquer Jack. Vivian se dirigea vers l’est et se trouva dans une ruelle légèrement sombre. Avec prudence elle avança et s’aperçut que c’était une impasse elle tenta de rebrousser chemin mais un sdf lui barra la route. De son côté Sam après une heure de recherche avait mal aux pieds. Elle décida alors de rebrousser chemin mais comme dans le sud tous les quartiers se ressemblaient..

- Je crois bien que je me suis perdue pensa-t-elle.

Elle essaya quand même de retrouver son chemin. N’y arrivant pas elle tenta d’appeler Jack mais il n’y avait pas de réseau. Elle continua à avancer mais comble de malchance elle trouva du réseau, et plus de batterie.
Jack quant à lui ruminait de sombre pensée. Il avait négligé son jeune collègue. Bien décidé à le retrouver pour se faire pardonner, il serait la cette fois. Au Nord se trouvait de grands immeubles et il se retrouva bientôt au fond d’une ruelle. Prudemment il s’y aventura en dégainant son arme et se retrouva nez à nez avec :

- Police baissez votre arme.
- Attendez, je suis de la maison. Il voulut sortir sa plaque mais…
- Quel idiot pensa –t-il. Il l’avait oubliée au bureau.

A l’Ouest Matin Fitzgerald avait l’oreille aux aguets. Bien décidé à chercher le plus longtemps cela faisait maintenant une bonne heure qu’il tournait en rond quand il aperçut une espèce de porte en bois. Intrigué, il s’en approcha et s’aperçut qu’elle contenait un cadenas. Avec espoir il prit son arme et tira sur le cadenas. Ce dernier éclata et Martin pu ouvrir la porte. Il entra prudemment quand il vit deux pieds, il respira alors calmement.

- Danny tu es là ?
- C’est qui ? demanda ce dernier avec une drôle de voix.
- C’est Martin je vais te ramener à la maison dit-il en avançant dans la direction de la voix. Il aperçut alors deux autres pieds.
- Je suis pas seul Martin, ça me fait plaisir de te voir dit Danny lorsque son ami fut devant lui.
- Comment ? demanda-t-il en montrant Roselyn du doigt.
- Et bien c’est son ex qui nous a enfermé ici depuis bientôt 24 heures lui répondit Danny.
- Max Trenton ? demanda Martin en s’agenouillant en face de Danny.
- Tu le connais ?
- Oui nous les collègues l’on arrêté ce matin dans une armurerie et comme il avait ta plaque sur lui ils nous ont prévenus. On avait enfin une piste.
- Tu vois je t’avais dit qu’ils ne t’avaient pas abandonnés murmura Rose à l’oreille de Danny.
- Mon vieux pour la xième fois on t’aime et on ne t’abandonnera jamais.
- Ok et tu peux m’aider à me lever car Max m’a transporté de ma voiture et j’ai super mal aux dos et je crois que j’ai des équimauses dit Danny d’une petite voix.
- Ok et vous ça va ? a l’adresse de Rose.
- Oui je vais vous aider.

Ils soulevèrent alors Danny mais Martin ne savait pas que la porte n’était accessible que depuis l’extérieur.

- La porte hurla Roselyn.

Avec horreur ils virent la porte se refermer sur eux. Martin s’y dirigea après avoir posé Danny par terre mais il ne parvint pas à l’ouvrir. Il saisit alors son portable mais il n’y avait pas de réseau.
danny327
danny327
Stagiaire au FBI

Féminin Nombre de messages : 807
Age : 33
Localisation : En train d'embrasser Danny
Date d'inscription : 10/03/2006

http://www.danny-327.winnerbb.com

Revenir en haut Aller en bas

Un lourd passé -Complète Empty Re: Un lourd passé -Complète

Message  Elise le Lun 19 Juin - 18:01

ils ont pas de chance c'est pas possible!! la suite !!
Elise
Elise
Agent spécial

Nombre de messages : 1038
Age : 26
Date d'inscription : 11/06/2006

http://secretsdenfants.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Un lourd passé -Complète Empty Re: Un lourd passé -Complète

Message  danny327 le Dim 9 Juil - 16:21

Sam n’en pouvait plus. Cela faisait un bon moment qu’elle tournait en rond. Elle remarqua alors un petit chemin de béton. Elle s’y aventura prudemment et après avoir marché pendant au moins une demi-heure elle se retrouva avec soulagement dans le centre ville. Elle marcha alors jusqu’au point de rendez-vous quand elle entendit des voix. Elle marcha dans la direction des voix et fut stupéfaite du spectacle qui s’offrit à elle. Il y avait Jack qui se trouvait menotté à l’arrière d’une voiture et deux hommes de police qui discutait très content de leur prise. Elle se dirigea alors vers eux.

- Bonjour Messieurs je suis l’agent spécial Samantha Spade du FBI dit-elle en leur montrant sa carte.
- Bonjour que pouvons-nous faire pour vous demanda l’un d’eux.
- Et bien je vous félicite vous venez d’arrêter un criminel dangereux que je recherche.
- Ah et vous voulez le prendre ? demanda l’autre agent.
- Oui ce serait bien mais ne vous inquiétez notez-moi vos noms sur mon calepin et vous aurez une récompense ne vous en faites pas dit Sam en regardant Jack en souriant. Il ne semblait pas avoir remarqué sa présence.
- Bien pas de problème ravi de vous avoir rendu service dit l’un après avoir rendu le calepin à Sam.
- Bien allons-y dit Sam sortant Jack de la voiture et de partir jusqu’à ce que les deux agents ne puissent plus les voir.
- Merci Sam dit Jack une fois qu’elle lui a enlevé les menottes.
- Je t’en prie.
- Mais comment tu as fait ?
- Et bien tu es un dangereux criminel lui dit-elle en lui souriant. Et la prochaine fois n’oublie pas ta carte ironisa-t-elle.
- Je trouve pas ça drôle. Bon tu gardes ça pour toi…
- Ok..
- Tu as eu des nouvelles de Vivian et de Martin ?
- Non rien du tout nada, c’est bizarre.
- Bon j’appelle Vivian dit Jack en prenant son téléphone.
- Je veux juste te dire que je n’ai plus de batterie sur le mien dit Sam.
- Ok Vivian ? Oui tu es ou ? D’accord on arrive…
- Alors ?
- Elle a un petit problème….. Suis –moi..

Jack se dirigea alors vers la direction que lui avait indiquer Vivian. Une fois arrivés il dégaina son arme imité de Sam. La pauvre était coincée derrière des rangées de poubelle car un sdf pas très content la menaçait.

Après quelques minutes de négociations et de persuasions, Vivian put enfin sortir de sa poubelle sous les sourires de Jack et de Sam.

- Ne vous moquez pas de moi c’est assez humiliant comme ça dit Vivian en passant les mains sur son costume pour enlever la poussière.
- On fait quoi maintenant Jack ?
- On retourne au point de départ et Vivian tu essaies d’appeler Martin.
- Ok.

A mesure qu’il marchait au point de rencontre, ils essaient en vain d’appeler Martin. Quand a un détour ils aperçurent un entrepôt en contrebas.

- Il m’a semblé entendre crier dit Sam en pretant l’oreille en s’adressant à Jack.
- Oui tu as raison Sam dit-il en se précipitant vers la porte de l’entrepôt.

Une fois que Martin, Roselyn et Danny furent sortis de l’entrepôt, Jack leur annonca que Max écoperai d’une lourde peine de prison. Danny fut enmené aux urgences accompagné de Roselyn qui ne le quittait pas d’une semelle. Arrivés à l’hôpital, elle l’attendit dans une salle d’attente et dés qu’il fut dans sa chambre :

- Hey comment vas-tu ?
- Bien mieux dit-il en l’étreignant.
- Je t’aime Danny et je ne te laisserai plus jamais partir.
- Je t’aime aussi Roselyn dit Danny en l’embrassant amoureusement.

Fin
danny327
danny327
Stagiaire au FBI

Féminin Nombre de messages : 807
Age : 33
Localisation : En train d'embrasser Danny
Date d'inscription : 10/03/2006

http://www.danny-327.winnerbb.com

Revenir en haut Aller en bas

Un lourd passé -Complète Empty Re: Un lourd passé -Complète

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum