FBI : PORTES DISPARUS { Without a trace }
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -55%
Baskets Nike React Element 55 (pointures 40, 42, 43, ...
Voir le deal
58.98 €

Renaissance (complète)

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Renaissance (complète) Empty Renaissance (complète)

Message  Scrattounette le Mar 20 Juin - 14:00

Une nouvelle fic. L'histoire débute juste après le dernier épisode de la saison 3. Il n'y a aucun spoiler! Rien de ce qui va suivre ne fait parti de la saison 4!
J'espère néanmoins que cela va vous plaire!

Chapitre 1 :

« Hé ! C’est moi.
-Jack ?!
-Je suis à l’hôpital. Viv est sortie du bloc. Elle va bien. Son mari dit que ça a été un peu délicat pendant un moment, mais maintenant, ça va.
-Super, merci d’avoir appelé.
-De rien. »
Danny coupa son portable, le sourire aux lèvres. Finalement, tout s’arrangeait. Il avait tellement eu peur depuis le moment où Jack et lui avaient découvert Vivian allongée sur le bitume sous la pluie alors quelle faisait son malaise.
« Des nouvelles de Vivian ? demanda Martin.
-Oui, elle est sortie du bloc et elle va bien. L’opération a réussi.
-Bien, finalement la journée se termine bien, ajouta t-il après un court moment de réflexion. »
Le regard que lui lança Danny lui appris que celui-ci approuvait parfaitement. Tout avait mal commencé avec les assassinats du général africain et de l’amie de Paige, mais ils avaient finalement retrouvé Paige et arrêté un terroriste qu’ils conduisaient maintenant jusqu’à la prison fédérale. Mais la meilleure nouvelle était bien sûr l’état de Vivian qui allait s’améliorer après le succès de son opération. Oui, cette journée se terminait vraiment bien.
Martin reporta son attention sur la route devant eux. Le feu rouge auquel ils s’étaient arrêtés plusieurs secondes auparavant passa au vert. Mais la fourgonnette positionnée devant eux ne démarra pas pour autant. Impatient d’en finir et de rentrer chez lui, Martin klaxonna sous le regard amusé de son collègue.
« Allez ! Avance ! »
Mais le véhicule resta immobile. Au lieu de se mettre en route, ses portes arrière s’ouvrirent avec fracas et trois hommes lourdement armés bondirent. Immédiatement, ils commencèrent à arroser de balles la voiture des deux agents, ne leur laissant pas le temps de se préparer à une telle attaque.
Martin voulut faire marche arrière pour les sortir de ce pétrin, mais leur voiture alla percuter de plein fouet une autre fourgonnette qui leur coupait la retraite volontairement. Une balle traversa un des pneu de leur voiture qui dérapa sur le coté jusqu’à ce qu’un poteau n’arrête sa course folle.
Un peu sonnés, Martin et Danny mirent quelques secondes à réaliser ce qu’il se passait, mais dés qu’ils eurent retrouvé leurs esprits, ils dégainèrent leurs armes. Par chance aucun d’eux n’étaient gravement blessé. Ils se cachèrent derrière leur voiture et commencèrent à répondre aux tires de leurs agresseurs.
Toujours à l’intérieur de la voiture, Adissa Teno s’était replié sur la plancher du véhicule en priant pour que les deux agents fédéraux parviennent à les sortir de là. Car il savait que celui qui était derrière cette embuscade ne pouvait être que Dornvald. Très vite, Danny et Martin comprirent qu’ils ne faisaient pas le poids face à leurs agresseurs. Ceux n’étaient que trois au début, mais rapidement des complices étaient venus leur prêter main forte.
Martin jeta un coup d’œil désespéré à son collègue.
« Ils sont trop nombreux pour nous.
-Je sais. »
Tous deux savaient parfaitement qu’ils étaient en train de vider leurs chargeurs pour rien. Bientôt, ils n’auraient plus aucune balle pour se défendre et tenir à distance leurs agresseurs. Il leur fallait trouver une parade pour s’échapper, et très vite. Leur voiture ne leur servait plus, elle refuserait sûrement de démarrer s’ils en avaient besoin. Donc, la seule solution envisageable pour eux était de courir. Mais dés qu’ils auraient le dos tourné, ils se feraient certainement canarder sans état d’âme. S’ils ne recevaient pas vite du renfort, ils n’auraient aucun moyen de s’en sortir.
« Posez vos armes ! »
Cette voix venait de derrière eux ! Les deux agents firent volte face, complètement ahuris, tout est restant à couvert. Trois hommes se tenaient là à peine à quelques mètres d’eux, et les menaçaient de leurs mitraillettes. Ils avaient réussi à contourner la voiture sans se faire remarquer. Et maintenant, Martin et Danny se retrouvaient encerclés. Les tires avaient cessés, et tout sembla en suspens le temps que les deux agents agissent.
« Posez vos armes, répéta un des hommes. Nous ne vous tueront pas. »
Martin et Danny se regardèrent. Ils n’avaient pas le choix, ils le savaient. Ils serraient toujours leurs armes, mais celles-ci deviendraient bientôt inutilisables. Ils avaient usé de pratiquement toutes leurs balles. Lentement, ils posèrent leurs pistolet sur le bitume et se levèrent quand on le leur e donna le signal.
Martin sentait que son cœur était sur le point de la lâcher, sa gorge était serrée et ses mains tremblaient. Il se rappela brusquement qu’Adissa était toujours dans la voiture. Leurs agresseurs le savaient-ils ? Etait-ce pour lui qu’on leur avait tendu cette embuscade ?
On fit avancer les deux agents pour les écarter de la voiture.
« Qu’est-ce que vous voulez ? Se risque à demander Danny.
-La ferme ! »
Un homme placé derrière lui, lui assena un violent coup de crosse à la base de la nuque et le jeune homme s’écroula à terre inconscient. Martin qui avait voulu intervenir perdit lui aussi connaissance de la même façon.
« On se grouille, les flics vont pas tarder à rappliquer ! »


Dernière édition par le Sam 15 Juil - 23:43, édité 1 fois
Scrattounette
Scrattounette
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 355
Age : 32
Date d'inscription : 30/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Renaissance (complète) Empty Re: Renaissance (complète)

Message  Friend le Mar 20 Juin - 14:11

Trop bien ton début j'attends une suite
Friend
Friend
Nouvelle recrue

Féminin Nombre de messages : 39
Age : 34
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 29/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Renaissance (complète) Empty Re: Renaissance (complète)

Message  loupiote le Mar 20 Juin - 14:14

la suite, excellent début.
loupiote
loupiote
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2439
Age : 31
Localisation : partage sa vie entre Lille 3 (Villeneuve d'asq) et Charleville Mézières
Date d'inscription : 30/10/2005

http://roots0812.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Renaissance (complète) Empty Re: Renaissance (complète)

Message  larissa le Mar 20 Juin - 15:25

ah oui bon debut!!
larissa
larissa
Agent spécial

Féminin Nombre de messages : 1169
Age : 32
Localisation : FBI, service des personnes disparus
Date d'inscription : 18/03/2006

Revenir en haut Aller en bas

Renaissance (complète) Empty Re: Renaissance (complète)

Message  Scrattounette le Mar 20 Juin - 20:54

Chapitre 2 :

Pour une fois, il avait espéré passer une soirée tranquille chez lui devant un bon film. Mais cette nouvelle enquête avait réduit ses espoirs à néant !
Voyant que ses collègues de la police scientifique arrivaient sur les lieux, le lieutenant Flack partit à leur rencontre. Il salua amicalement Mac Taylor et Danny Messer et commença directement à leur présenter la situation sans perdre de temps, comme à son habitude.
« Il y a environ une heure, la police a reçu plusieurs coups de téléphones anonymes, provenant tous de ce quartier. A chaque fois, il était question de coups de feu et de fusillade. On a envoyé une patrouille de police, et voilà ce que les agents ont découvert en arrivant. Ils disent qu’ils n’ont touché à rien. »
Les deux scientifiques observèrent silencieusement la rue sans bouger d’où ils étaient. Une voiture blanche, criblée de balle était en travers de la rue, et son capot avant avait été défoncé par un poteau électrique.
« Je n’ai jamais vu autant de douilles au même endroit ! Ceux qui ont fait ça n’y sont pas allés de main morte ! »
En effet, à quelques mètres de la voiture, la route était recouverte de douilles, des dizaines de douilles, et même peut être davantage.
« Il y a un corps qui vous attend dans la voiture. Nous n’y avons pas touché, et nous ignorons son identité.
-D’accord, voyons ça ! Est-ce que vous pouvez appelé Hawkes, je pense que nous allons avoir besoin d’un petit coup de main.
-Bien sûr. »
Mac et Danny s’avancèrent vers la voiture en mettant des gants. Il ouvrirent une des portes arrière et découvrirent le corps dont Flack leur avait parlé. Le cadavre était replié sur lui-même, sur le plancher de la voiture.
« Il devait se cacher, déduisit Danny.
-Mais ça n’a visiblement pas suffit… »
Mac s’agenouilla et se tortilla pour mieux voir le visage de la victime sans y toucher pendant que son jeune collègue s’appliquait à prendre des photos.
« Une balle au milieu du front, et à bout touchant…
-Une exécution ?
-Ca y ressemble… Qu’est-ce que c’est que ça ? On dirait qu’il a quelque chose autour des poignets… »
Mac dirigea le faisceau lumineux de sa petite lampe torche vers les mains de la victime et aperçut deux bracelets métalliques.
« Des menottes !
-Des menottes ?
-Mais alors, où est celui qui les lui a mises ?
-Et qui est-il ? »
Danny continua de faire des photos pendant que son patron inspectait le devant de la voiture. Il trouva par terre un téléphone portable qu’il rangea dans un sachet en plastique, puis quelques gouttes de sang aussi bien coté conducteur que coté passager. Le choc contre le poteau avait dû être particulièrement violent… En faisant le tour extérieur de la voiture, il en trouva la cause. Un des pneus avant avait éclaté. Il fit part de sa découverte à Danny puis partit observer les nombreuses douilles et commença à les ramasser.

Quelques heures plus tard : Jack dormait profondément quand son téléphone sonna, leur forçant à émerger. Il alluma la lumière sur la table de chevet à coté de lui en se frottant les yeux. Un rapide coup d’œil sur son réveil lui appris qu’il était trois heures du matin. Qui pouvait bien lui téléphoner à une heure pareille !? Sûrement le boulot ! Il saisit le combiné de son téléphone en laissant sa tête retomber sur son oreiller.
« Malone.
-Jack ? C’est Paula, je suis désolée de t’appeler à cette heure, mais c’est important.
-Que se passe t-il ?
-Je viens de recevoir un coup de téléphone de l’inspecteur Taylor de la police scientifique.
-Mac ?!
-Vous le connaissez ?
-Oui, que voulait-il ?
-Il y a eu un problème avec le transfert de votre prisonnier ce soir.
-Quoi ?! Quel problème ?
-Calme toi Jack ! Il m’a juste que la police avait retrouvé la voiture de tes agents en mauvais état. Je lui ai dit que je t’enverrai le voir. Il t’expliquera tout.
-D’accord, j’y vais tout de suite. »
Il laissa le téléphone retomber sur son lit après l’avoir éteint et se précipita dans la salle de bain. Il s’aspergea le visage d’eau pour se débarrassé d’une quelconque trace de sommeil et diminuer ses cernes rapidement. Il enfila une chemise, son pantalon, ses chaussures et sa veste, laissant de coté sa cravate. Il prit ses clés, son portable, son arme de service et sortit en trombe de son appartement. Il avait un bon bout de chemin à faire avant d’arriver au laboratoire de Mac Taylor, mais il s’évertua à gagner le plus de temps possible. Il grilla plusieurs feux rouges et ce fut un véritable miracle s’il ne créât pas d’accident ou s’il ne fût pas arrêté par une patrouille de police. Heureusement pour lui, il n’y avait pas beaucoup de monde à cette heure là de la nuit dans les rues.
Scrattounette
Scrattounette
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 355
Age : 32
Date d'inscription : 30/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Renaissance (complète) Empty Re: Renaissance (complète)

Message  loupiote le Mar 20 Juin - 21:12

Scratounette la suite, vite elle est trop bien et trop halettante cett fic, puis ils sont passés où nos deux zigotos, faut pas qui leur soit arriver quelque chose même si ça c'est déja fait. La suite
loupiote
loupiote
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2439
Age : 31
Localisation : partage sa vie entre Lille 3 (Villeneuve d'asq) et Charleville Mézières
Date d'inscription : 30/10/2005

http://roots0812.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Renaissance (complète) Empty Re: Renaissance (complète)

Message  histerik2Spidey le Mar 20 Juin - 21:27

C'est trop bien ! dako
J'ai trop hate de lire la suite !
histerik2Spidey
histerik2Spidey
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 397
Localisation : NYC (enfin... j'aimerais bien !!)
Date d'inscription : 02/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Renaissance (complète) Empty Re: Renaissance (complète)

Message  Chtite Sqwé le Mar 20 Juin - 23:48

Ah oui moi aussi, la suite m'interresse!!! Mais, grave!!!! lol Very Happy bounce
Chtite Sqwé
Chtite Sqwé
Nouvelle recrue

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 01/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Renaissance (complète) Empty Re: Renaissance (complète)

Message  Scrattounette le Mer 21 Juin - 14:01

Chapitre 3 :

Flack entra dans le garage du laboratoire à la recherche de Mac. Celui-ci était en train d’examiner minutieusement la carcasse de la voiture qui venait tout juste d’être remorquée.
« Un vrai gruyère, constat le jeune policier en observant les nombreux impacts de balles sur la carrosserie.
-Ceux qui ont fait ça se sont vraiment acharnés. Et c’est d’ailleurs très étrange, parce que le seul cadavre que l’ont ait retrouvé a été tué à bout touchant !
-Alors quoi ? Ils ont fait une petite démonstration de force avant de finir leur boulot ?
-Peut être, mais il est encore trop tôt pour faire ce genre d’interprétation…
- En tout cas, j’ai l’identité de la victime : Adissa Teno, il venait d’être arrêté par les fédéraux pour actes terroristes.
-Un terroriste ?
-Oui… Mais je me demandais une chose… Si ce sont vraiment les fédéraux qui l’avaient arrêté, ils vont sûrement nous décharger de l’enquête…
-Peut être, mais temps que ce n’est pas le cas…
-J’ai compris ! »
Mac se détourna et regarda la voiture d’un air pensif. Mais il fut vite sorti e ses pensées. Quelqu’un venait de l’appeler, et ce n’était pas la voix de Flack.
« Jack ?! Qu’est-ce que tu fais ici ? »
L’intéressé allait répondre lorsqu’il aperçut la voiture derrière Mac, la voiture dans laquelle il avait vu Danny et Martin emmener Adissa Teno. Il resta stupéfait, les yeux figés sur la multitude d’impacts de balles parcourant la carcasse métallique.
« Jack ? »
Mac retira ses gants, les posa et s’approcha de son ami. Le voyant venir vers lui, celui-ci sortit de son mutisme.
« Que s’est-il passé ? Deux de mes hommes étaient dans cette voiture hier soir !
-Nous devrions aller dans mon bureau, nous serons plus tranquilles.
-Avant, dis moi si tu as retrouvé leurs corps.
-Il n’y avait qu’un seul corps, celui d’Adissa Teno. Il n’y a aucune trace de tes agents. »
Mac entraîna Jack dans son bureau en faisant comprendre à Flack qu’il lui expliquerait la situation plus tard. Il fit asseoir son ami et lui servit une tasse de café.
« Il va me falloir les noms de tes deux agents, commença le scientifique.
-Danny Taylor et Martin Fitzgerald.
-Fitzgerald? Comme le directeur adjoint du FBI?
-Oui, c’est son fils… S’il te plait, Mac, tu sais dans quelle position je me trouve, il faut que je sache ce qui est arrivé !
-D’accord. Nous savons que des riverains ont appelé la police vers 22 heures parce qu’ils entendaient des coups de feu. En arrivant sur place, les agents de police ont découvert la voiture de tes agents telle que tu l’as vue dans la garage avec le cadavre de monsieur Teno dans une position qui laisse penser qu’il se cachait. D’après les premiers constats, on a tiré sur tes agents avec des mitraillettes automatiques.
« Est-ce que … vous… est-ce que vous avez retrouvé du sang ?
-Oui. Il y a en avait beaucoup à la place d’Adissa Teno, ce qui me laisse penser que c’est le sien. Par contre, à l’avant de la voiture, nous n’avons retrouvé que quelques gouttes de sang, en tout cas pas suffisamment pour en déduire qu’un de tes agents a été touché par une balle. Nous ne somme même pas encore sûrs qu’il s’agisse bien de leur sang. Les tests ADN sont en cours. »
Donc Danny et Martin sont encore vivants, pensa Jack. Cette conviction lui redonna de la force et il se redressa sur son siège.
« Est-ce que vous avez des suspects ?
-Il est encore beaucoup trop tôt pour ça… Nous examinons les douilles et des empruntes de pneus retrouvés sur place. Et de ton coté, est-ce que tu panses à quelqu’un en particulier qui aurait pu faire ça ? »
Jack réfléchit quelques secondes. S’il ne connaissait pas Mac Taylor personnellement, il serait déjà parti et aurait tout fait pour mener l’enquête par lui même.
« Oui, Emil Dornvald. Il avait juré de tuer Adissa Teno mais nous l’avons devancé. Les choses se sont gâtées pour lui et il ne supporte pas de laisser un travail inachevé. C’est un ancien militaire, capable de tuer sans scrupule ! Nous l’avons vu à l’œuvre et il est recherché pour meurtre.
-Je vois.
-Mac, je veux que mon équipe et moi fassions partis de cette enquête. Tu ferais la même chose à ma place. Deux de mes meilleurs éléments et amis sont en danger. Je veux les retrouver. Et si tu ne m’aides pas, jamais le bureau ne me donnera l’autorisation de m’occuper de cette affaire.
-Pourquoi ça ?!
-Parce qu’en temps normal, mon équipe compte cinq agents. Un de mas hommes est dans l’incapacité de travailler pour des raisons médicales. Et avec Danny et Martin en moins…
-Vous n’êtes plus que deux. D’accord. Mais il faut que je prévienne mon équipe. »
Au moment même où Mac finissait sa phrase, Hawkes venait d’apparaître derrière la porte en verre du bureau de son patron. Celui-ci lui fit un petit signe de la main pour l’engager à entrer.
« Monsieur Hawkes, pourriez vous demander à Danny et à Flack de venir nous rejoindre s’il vous plait ?
-Bien sûr. »
Scrattounette
Scrattounette
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 355
Age : 32
Date d'inscription : 30/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Renaissance (complète) Empty Re: Renaissance (complète)

Message  loupiote le Mer 21 Juin - 15:55

Mac Taylor, je l'adore ce mec, bon vous allez les retrouver en bonne santé hein surprised2 hein hein
loupiote
loupiote
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2439
Age : 31
Localisation : partage sa vie entre Lille 3 (Villeneuve d'asq) et Charleville Mézières
Date d'inscription : 30/10/2005

http://roots0812.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Renaissance (complète) Empty Re: Renaissance (complète)

Message  danny327 le Mer 21 Juin - 16:44

Tu me donnes envie de regarder les experts Miami....

Vivement la suite....

bravobom bravobom cheers
danny327
danny327
Stagiaire au FBI

Féminin Nombre de messages : 807
Age : 33
Localisation : En train d'embrasser Danny
Date d'inscription : 10/03/2006

http://www.danny-327.winnerbb.com

Revenir en haut Aller en bas

Renaissance (complète) Empty Re: Renaissance (complète)

Message  milaya le Mer 21 Juin - 18:25

deborah a écrit:Tu me donnes envie de regarder les experts Miami....

Vivement la suite....

bravobom bravobom cheers
Euh les Experts Manhattan tu veux dire ?
En tout cas idem , la suite thumright
milaya
milaya
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2111
Age : 44
Localisation : le mans
Date d'inscription : 21/01/2006

Revenir en haut Aller en bas

Renaissance (complète) Empty Re: Renaissance (complète)

Message  danny327 le Mer 21 Juin - 18:44

Ah j'ai du confondre comme je ne regarde pas beaucoup cette série...

Mais par contre je souhaite une suite s'il te plait...

Je crois que sinon je vais faire une crise cardiaque....

bravobom bravobom bravobom bravobom
danny327
danny327
Stagiaire au FBI

Féminin Nombre de messages : 807
Age : 33
Localisation : En train d'embrasser Danny
Date d'inscription : 10/03/2006

http://www.danny-327.winnerbb.com

Revenir en haut Aller en bas

Renaissance (complète) Empty Re: Renaissance (complète)

Message  Scrattounette le Mer 21 Juin - 18:52

Je suis contente que ça vous plaise. Bonne lecture alors study

Chapitre 4 :

En entrant dans le bureau de son patron et en voyant cet homme en costume sombre près de lui, Danny Messer était pratiquement sûr de ce qu’il allait entendre. Depuis, qu’ils savaient que cette voiture était la propriété du bureau fédéral, ils s’attendaient tous à chaque minute d’être déchargé de l’affaire. Et avec cette convocation exceptionnelle dans le bureau de Mac, il pensait bien que ce moment était arrivé. C’était une des choses qu’il détestait le plus, être mis à l’écart de cette façon sans pouvoir intervenir.
« Messieurs, commença Mac à l’adresse de ses collègues, je vous présente l’agent spécial Jack Malone du service des personnes disparues au FBI. Jack, voici, Danny Messer, Sheldon Hawkes et le lieutenant Don Flack. L’agent Malone va travailler avec nous sur cette affaire. Les deux agents qui étaient dans la voiture avec monsieur Adissa Teno sont deux de ses hommes : Danny Taylor et Martin Fitzgerald. »
Le ton qu’avait pris Mac faisait comprendre à ses hommes qu’ils ne pouvaient pas discuter cette décision, et ceux-ci restèrent silencieux, jusqu’à ce que Mac reprenne.
« Nous n’avons pas de temps à perdre. Est-ce que les tests ADN sont terminés ?
-Oui, répondit Hawks. Alors, pour le sang retrouvé dans la voiture, nous avons trois donneurs tous identifié : Adissa Teno, l’agent Danny Taylor et l’agent Martin Fitzgerald.
-Ce n’est qu’une confirmation de ce que nous supposions déjà. Et je te répète Jack qu’il ne s’agit que de quelques gouttes de sang. »

Martin revînt doucement à lui après plusieurs heures d’inconscience. Un frisson parcourut la totalité de son corps quand il réalisa qu’il avait été ligoté et bâillonné. On avait aussi recouvert ses yeux avec un épais bandeau qui ne laissé rien apparaître à ses yeux. Il était dans le noir et le silence total. Ses liens étaient beaucoup trop serrés pour qu’il puisse essayer de s’en débarrasser.
Il tenta de se calmer et d’analyser la situation. Ce n’était pas en paniquant qu’il se sortirait de là. Il s’immobilisa et retînt quelques secondes sa respiration en prêtant sa l’oreille. Avec un peu de chance, il entendrait celle de Danny. Mais son maigre espoir s’envola et se heurta au lourd silence qui l’entourait. Il serra les dents avec rage, il ne fallait pourtant pas craquer, cette situation n’allait pas durer, elle ne pouvait pas durer.
A plusieurs mettre de là, mais derrière des murs bien isolant, deux hommes discutaient en se félicitant du succès de leur dernière mission.
« Je crois que Dornvald est satisfait du boulot. Le FBI va avoir des ennuis avec l’assassinat d’un homme qui était sous la responsabilité de ses agents.
-Ca ne nous dit pas quand nous serons payés.
-Patience. Dornvald a dit que tout serait réglé dans la journée. Tu as fait ce que je t’avais demandé avec les fourgons ?
-Oui, c’est fait.
-Bien. Comment vont nos deux agents ?
-Ils sont tous les deux réveillés et pour l’instant, ils se tiennent tranquilles.
-D’accord, personne ne les approche, c’est un ordre de Dornvald.
-Qu’est-ce qu’il va faire d’eux ?
-Je n'en sais rien et ça ne nous regarde pas. »

L’étage est étrangement calme, remarqua Jack. Il était déjà huit heures du matin, et d’habitude il y avait déjà beaucoup plus d’activité à cette heure là, en grande partie grâce à la présence de Martin et Danny. Il avait beau venir à cet endroit tous les jours pour travailler, aujourd’hui il ne le reconnaissait pas.
Flack qui l’accompagnait se rendit facilement compte de son malaise, mais Jack refusa brusquement de se laisser déborder par ses émotions. Ses collègues avaient besoin de lui pour les retrouver.
Les deux hommes traversèrent le couloir et Jack aperçut Sam qui était assise à son bureau. La jeune avait le regard perdu en direction des bureaux de ses collègues. Mais dés qu’elle réalisa la présence de Jack, elle se leva d’un seul bond et alla à sa rencontre.
« Jack ? Est-ce qu’on a des nouvelles ?
-Non, toujours rien… Sam je te présente le lieutenant Flack, il travaille avec nous sur cette affaire. Lieutenant, voici l’agent Samantha Spade.
-Jack, Van Doran vient d’appeler. Victor Fitzgerald et elle t’attendent dans son bureau, ils veulent absolument te parler.
-D’accord… Vous n’avez qu’à prendre les dossiers sur Emil Dornvald, Adisa Teno et Paige Hobson que nous étions venu chercher. Il faut les prêter à Mac Taylor, pour qu’il puisse se familiariser avec. Je vous rejoindrai après. »
Scrattounette
Scrattounette
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 355
Age : 32
Date d'inscription : 30/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Renaissance (complète) Empty Re: Renaissance (complète)

Message  Chtite Sqwé le Mer 21 Juin - 23:49

la suite stp Sad bounce cheers bravobom
Chtite Sqwé
Chtite Sqwé
Nouvelle recrue

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 01/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Renaissance (complète) Empty Re: Renaissance (complète)

Message  Scrattounette le Jeu 22 Juin - 16:39

Chapitre 5 :

Il était allongé sur le coté depuis des heures. Il ne savait rien de l’endroit où il était et personne n’était venu. Il ne voyait ni n’entendait rien et commençait doucement à croire qu’on l’avait oublié là. Même Martin qui devait être prisonnier comme lui avait disparu. Peut être avait-il été tué ? Non, s’il ne l’avait pas tué lui, il n’avait probablement pas tué Martin ! Surtout que son ami avait beaucoup plus d’importance que lui en tant qu’otage, grâce à la situation de son père.
Leurs ravisseurs étaient en train de jouer avec leurs nerfs. Au fond de sa cellule, allongé sur ce sol humide, Danny essayait de s’en persuader pour ne pas paniquer.

Flack jetait quelques coups d’œil à la jeune femme assise à coté de lui alors qu’il les conduisait dans sa voiture de fonction jusqu’au bureau de l’inspecteur Taylor. Elle serrait trois dossiers dans ses mains tellement fort que ses doigts en devenaient blancs.
Sam regardait obstinément la route devant elle, espérant à tout instant un miracle. Elle aurait tout donné pour retrouver Danny et Martin. Deux des hommes qui comptaient le plus dans sa vie étaient peut être morts et elle se sentait totalement impuissante. Cette histoire était un vrai cauchemar duquel elle ne se réveillait pas.
Pourquoi Dornvald avait-il enlevé les deux agents ? Ce qu’il voulait, c’était la mort d’Adissa Teno ! Pourquoi ne s’était-il pas arrêté après qu’il l’eût abattu ? Qu’allait-il exiger en échange de leur libération ? L’immunité ? C’était de la folie, jamais le bureau fédéral ne le laisserait s’échapper ! Alors qu’espérait-il ? La vengeance serait la pire des réponses à cette question !
Flack aussi était perdu dans ses pensées, mais la sonnerie de son portable le rappela vite à la réalité.
« Flack… Oui… Où ça… Non, l’agent Malone avait un rendez-vous important, il nous rejoindra plus tard… Oui, on est en route… A tout de suite. »
Le jeune homme rangea son portable dans la poche intérieure de sa veste sans lâcher la route des yeux.
« On a retrouvé les deux fourgons qui ont servi à l’embuscade, expliqua t-il.
-Une trace de mes collègues ?
-Non, je suis désolé. Les scientifiques sont en train de les passer au peigne fin. »

Dix liasses de billets, toutes de même importances étaient posées sur une petite table en bois au milieu d’un entrepôt. Dornvald les prit une par une et compta soigneusement les billets sans se presser. Puis il en tendit une à chacun des dix hommes qui attendaient à quelques pas de lui.
« Messieurs, ce fut un plaisir de faire affaire avec vous. Mais maintenant, j’attends un rendez-vous important donc je vous demanderais de quitter les lieux au plus vite. Et surtout, on ne sait jamais vu et vous ne me connaissez pas. »
Quelques uns des hommes présents gloussèrent mais tous s’en allèrent satisfaits d’avoir touché leur due. Dornvald s’appuya contre la petite table et attendit patiemment qu’ils disparaissent tous. Depuis l’embuscade, tout se passait comme il l’avait prévu. Et si tout allait bien, le lendemain, il serait à Bangkok, à l’abris et avec suffisamment d’argent pour y vivre un bon moment sans être inquiété.
Dés qu’il se retrouva seul au milieu de l’entrepôt, il se dirigea vers le coffre de sa voiture qui était garée dans un coin. Il l’ouvrit et en sortit un petit pistolet qu’il cacha sous son pantalon au niveau de la cheville droite. Puis, il en prit un autre qu’il mit à sa ceinture. Mieux valait prendre ses précautions. Il n’aimait pas traiter avec des types comme ceux qu’il était en train d’attendre, mais sans eux et sans le magot qu’ils lui avaient promis en échange des deux agents, il n’avait aucune chance de quitter le pays.
Il tournait es rond depuis une heure lorsqu’il reconnut enfin le bruit d’une voiture qui venait de s’arrêter devant l’entrepôt. Des portes calquèrent, son rendez-vous était arrivé.
Six hommes entrèrent. Ils étaient tous armés et le mettaient bien en évidence. Un individu se détacha du groupe. Il avait à la main un petit sac de sport.
« Nous avons ce que nous avions convenu. Où sont ceux que vous nous aviez promis ?
-Ils sont enfermés de ce coté », répondit Dornvald en désignant une porte sur sa gauche.
Sans ajouter un mot de plus, l’homme posa le sac de sport par terre et se recula en faisant un petit signe discret à deux de ses hommes. Ceux-ci commencèrent à marcher vers la porte que leur avait indiqué Dornvald, mais au lieu de l’ouvrir, il continuèrent à avancer pour se placer derrière Dornvald qui, trop occupé à compter l’argent dans le sac ne s’était pas aperçut de leur manège. Il ne réalisa son erreur que trop tard. Déjà il sentait le froid d’une lame de couteau contre sa gorge. Il se releva doucement et dévisagea ses interlocuteurs un à un.
« Je croyais que nous avions un accord ! Où est le problème ?
-Nous en avions un, en effet. Mais nous ne pouvons nous permettre de laisser un témoin derrière nous.
-Quoi ?! Mais je ne suis pas une balance ! Qu’est-ce que vous croyez ?
-Peut être bien, mais le FBI est sûrement déjà après vous. Vous avez très peu de chance de pouvoir quitter le pays sans vous faire prendre. Et si on vous arrête, vous essaierez certainement de faire un marché avec Malone qui voudra récupérer à tout prix ses agents. C’est tout à fait naturel, mais trop dangereux pour nous. J’espère que vous comprenez… Ceci n’a rien de personnel. »
Scrattounette
Scrattounette
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 355
Age : 32
Date d'inscription : 30/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Renaissance (complète) Empty Re: Renaissance (complète)

Message  milaya le Jeu 22 Juin - 19:20

Dornvald qui meurt bravobom Arrow c'est bien fait pour lui Exclamation Mr. Green
milaya
milaya
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2111
Age : 44
Localisation : le mans
Date d'inscription : 21/01/2006

Revenir en haut Aller en bas

Renaissance (complète) Empty Re: Renaissance (complète)

Message  loupiote le Jeu 22 Juin - 21:22

Même si je ne souhaite la mort à personne c'est vrai que Dornvald c'est pas une grosse perte.
la suite
loupiote
loupiote
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2439
Age : 31
Localisation : partage sa vie entre Lille 3 (Villeneuve d'asq) et Charleville Mézières
Date d'inscription : 30/10/2005

http://roots0812.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Renaissance (complète) Empty Re: Renaissance (complète)

Message  Scrattounette le Ven 23 Juin - 14:28

Chapitre 6 :

Danny Messer retira ses gants de frustration. Il avait eu beau examiner ce fourgon pendant des heures, il n’avait trouvé aucune trace qui pouvait l’aider dans son enquête. En interrogeant son collègue du regard, il sut que Sheldon n’avait pas eu plus de chance que lui avec l’autre fourgon.
Ils étaient pourtant certains que ces deux fourgonnettes avaient bien servi à l’embuscade. D’abord, leur pneus correspondaient parfaitement aux traces retrouvées sur le lieux. Ensuite, les impacts de balles dans leurs carrosseries provenaient d’armes identiques à celles qu’utilisaient les agents disparus.
« Rien, constata amèrement Sheldon. Ces types n’ont laissé aucune trace !
-Ils ont tout nettoyé, ce sont des professionnels !
-Mac nous attend, il va falloir aller lui annoncer la mauvaise nouvelle. »
Les deux scientifiques se débarrassèrent de leurs combinaisons et partirent vers le bureau de leur patron. Ils y trouvèrent l’agent Malone, Flack, une jeune femme blonde qu’ils ne connaissaient pas encore et Mac.
« Nous n’avons rien trouvé en examinant les fourgons. Tout a été nettoyé.
-Donc, notre seule piste est ce Dornvald, constata Mac.
-Je n’arrive pas à le comprendre, commença Sam. Il a assassiné Adissa, c’est ce qu’il voulait, pourquoi s’en prendre à Danny et Martin ? Il est intelligent. Il sait que sa seule chance de s’en sortir est de quitter le pays. S’il voulait traiter avec nous, il aurait déjà pris contact avec nous…
-Ou alors, il veut de l’argent.
-Le problème reste le même. Nous aurions déjà reçu une demande de rançon ! L’agent Spade a raison, il est en train de perdre du temps.
-Sauf s’il ne cherche pas à conclure un marché avec nous… Il y a pas mal de personnes qui paieraient cher pour pouvoir s’en prendre au FBI.
-Ca se tient.
-Je suis d’accord, ça se tient, intervînt Flack, mais chercher un ennemi au FBI c’est comme chercher une aiguille dans une botte de foin !
-Dans la mesure où notre théorie se tient, dit Mac, et j’insiste bien sur le mot théorie, nous ne savons pas si ceux qui ont commandité l’enlèvement des agents Taylor et Fitzgerald voulaient s’en prendre au FBI, à eux, à leurs proches comme le père de l’agent Fitzgerald, ou même…
-A moi ! Le coupa Jack !
-En tout cas, il faut retrouver Dornvald. »

Quelqu’un ouvrit une porte, peut être celle de sa cellule. Ce grincement métallique était le premier bruit hormis celui de sa propre respiration qu’il entendait depuis des heures. Danny sursauta lorsqu’il sentit des mains puissantes l’empoigner et le mettre debout. Un peu étourdi et désorienté, quelqu’un le retenait pour l’empêcher de tomber. Puis on le fit avancer, mais on ne lui avait toujours pas retiré le bandeau qui lui recouvrait les yeux. On aurait pu l’envoyer vers un mur qu’il ne l’aurait pas vu arriver. Après quelques heures de marche, on le fit arrêter.
Aucune parole n’avait été échangée. Mais tout d’un coup, une vois rauque retentit.
« Enlevez-lui son bandeau. Il ne sert plus à rien. »
De quoi parle t-il se demanda Danny. Du bandeau ou de moi ? Quelqu’un arracha violemment le bout de tissu. Le jeune agent, trop ébloui après avoir passé toutes ces heures dans l’obscurité, fut obligé de fermer les yeux. Ceux-ci mirent de longues secondes à s’habituer à l lumière. Enfin, il distingua l’homme qui avait parlé et qui maintenant le regardait en souriant étrangement. Il sentit la nausée monter en lui quand il vit le cadavre de Dornvald à quelques pas d’eux. Il avait la gorge tranchée.
« Bonjour, agent Taylor. Pour vous je serai Dan. Nous allons faire un petit bout de chemin ensemble, enfin, j’espère… Allez, emmenez-le ! »
Danny se sentit bousculer par une main dans son dos. D’autres mains le saisirent et l’entraînèrent hors de l’entrepôt. Il essaya d’identifier où l était, mais le paysage autour de lui n’avait rien d’extraordinaire. Les lieux comme celui-ci étaient très nombreux à New York. On le força à entrer à l’arrière d’une voiture et on lui remit un bandeau sur les yeux. Un homme s’installa à coté de lui, une arme sur les genoux. Ils attendirent ainsi plusieurs minutes, le temps nécessaire à Dan pour renouveler cette petite opération avec Martin qui fut assis dans une autre voiture. Il tenait absolument à ce les deux agents voient le cadavre de Dornvald, pour qu’ils sachent ce dont il était capable avant d débuter le travail. Il fallait que ses deux nouvelles victimes sachent qu’ils étaient tous les deux vivats et à sa merci sans avoir aucun contact entre eux.
Scrattounette
Scrattounette
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 355
Age : 32
Date d'inscription : 30/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Renaissance (complète) Empty Re: Renaissance (complète)

Message  larissa le Ven 23 Juin - 16:16

j'attends la suite!!
larissa
larissa
Agent spécial

Féminin Nombre de messages : 1169
Age : 32
Localisation : FBI, service des personnes disparus
Date d'inscription : 18/03/2006

Revenir en haut Aller en bas

Renaissance (complète) Empty Re: Renaissance (complète)

Message  Chtite Sqwé le Ven 23 Juin - 17:31

ah bah moi aussi !!^^
Chtite Sqwé
Chtite Sqwé
Nouvelle recrue

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 01/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Renaissance (complète) Empty Re: Renaissance (complète)

Message  Scrattounette le Ven 23 Juin - 18:24

Chapitre 7 :

Plusieurs fois, Jack passa devant la porte de la chambre d’hôpital où reposait Vivian. Il ne savait pas comment il allait pouvoir lui annoncer la nouvelle. Elle était peut être encore trop fragile pour apprendre une telle chose.
Il faisait les cent pas dans le couloir en se torturant les méninges quand il aperçut le mari de Vivian qui venait la voir.
« Jack ?
-Comment va t-elle ?
-Bien, elle s’est réveillée ce matin un peu fatiguée mais en pleine forme… Vous allez bien ? Vous n’avez vraiment pas l’air dans votre assiette !
-Il s’est passé quelque chose hier soir…
-Rien de trop grave j’espère.
-Danny et Martin ont disparu.
-Mince… Que s’est-il passé ?
-C’est un peu long et compliqué… J’étais venu le dire à Vivian, mais avec son état je ne sais pas si c’est vraiment une bonne idée.
-Je sais qu’elle voudrait être au courant. Cela lui fera plus de mal qu’autre chose si vous la mettez à l’écart. D’autant plus qu’elle est plutôt proche de Danny.
-Vous avez raison.
-Allez-y en douceur quand même. Je vais attendre dans le couloir que vous ayez fini. »
Jack le remercia et entra silencieusement dans la chambre de sa collègue qui était endormie. Il la regarda quelques minutes et décida enfin de s’installer sur un siège. Mais Vivian ne tarda pas à se réveiller alors qu’il se demandait toujours comment lui annoncer la disparition de leurs collègues.
« Salut, comment te sens-tu ?
-Comme si on venait de m’opérer… Mais je me demande si je n’ai pas meilleure mine que toi finalement. »
Jack esquissa un sourire timide.
« Vivian, il faut que je te dise quelque chose… Mmm je ne sais pas trop comment te l’annoncer.
-M’annoncer quoi ? Jack, que se passe t-il ?
-Hier soir, Martin et Danny devaient convoyer un homme que nous avions arrêté jusqu’à la prison fédérale. Ils sont tombés dans une embuscade. Notre prisonnier a été tué et Martin et Danny ont disparu.
-Quoi ?! Et c’est maintenant que tu me préviens ! Il doit être quatre heures de l’après midi !
-Je suis désolé de te le dire si tard, mais je n’ai pas pu faire autrement. Et dois-je te rappeler que tu sors tout juste d’une grosse opération ?
-Tu as raison, excuse-moi. Est-ce que vous avez une piste ?
-Oui, on y travaille… On va les retrouver…
-J’espère.
-Je dois partir, je te téléphone s’il y a du nouveau.
-D’accord… Et Jack ! Merci de m’avoir mise au courant ! »

La pluie battait les carreaux de la fenêtre de son bureau depuis plus d’une heure. L’inspecteur Taylor qui réfléchissait en scrutant la ville se détourna de la fenêtre en soupirant. Il posa le plat de ses mains sur son bureau et observa longuement les photos qu’il y avait étalées : la scène de crime, le cadavre d’Adissa Teno, des traces de pneus, les douilles, les deux fourgons. Il y avait ajouté aussi une photo des deux agents disparus et de Dornvald.
En relevant la tête Mac aperçut que Flack venait à sa rencontre.
« Nous avons pu retrouvé ceux qui ont passé les appels anonymes à la police au sujet de la fusillade. Je les ai interrogé ainsi que tous les riverains. Personne n’a rien vu. Ils disent qu’il faisait trop noir.
-Ou ils ont peur, ce qui est normal. J’ai examiné le téléphone que j’ai retrouvé dans la voiture en arrivant sur les lieux cette nuit. Il appartient à l’agent Taylor. Le dernier appel entrant venait de l’agent Malone, à peine quelques minutes avant qu’ils se fassent attaquer. Bref, tout comme les deux fourgons, le téléphone ne nous aide pas.
-Donc, on n’a presque rien.
-Attendez ! Voilà l’agent Spade, elle a peut être trouvé quelque chose. »
Don se retourna et vit affectivement la jeune femme approcher. Elle entra dans le bureau et son regard se posa immédiatement sur les photos de ses deux collègues. Elle préféra relever les yeux pour rester concentrée.
« J’ai rappelé tous les hôpitaux et toutes les morgues de la ville : pas d’admission qui pourrait correspondre à mes collègues ou à ceux qui ont tendus l’embuscade et qui auraient pu être blessés.
-Ils n’iraient pas à l’hôpital dans ce cas là ! Intervînt Flack. Ce serait trop dangereux pour eux. Je vais voir avec quelques-uns uns de mes indic où on peut être soigné en toute discrétion. »
Mac approuva d’un léger mouvement de tête, et le jeune lieutenant quitta le bureau sans perdre une minute.
« Je me suis aussi renseignée sur l’origine des fourgons. D’après leurs plaques minéralogiques, ils ont été volés hier après midi à une entreprise de location.
-Je vais y envoyer Sheldon et Danny. Vous devriez aller vous reposer.
-Non, Jack m’attend. Nous allons faire un tour à l’hôtel où était descendu Dornvald avant qu’il ne disparaisse de la circulation.
-Je vous accompagne. »
Mac prit sa veste sur le dossier de son fauteuil et sa mallette et suivit la jeune femme.
Scrattounette
Scrattounette
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 355
Age : 32
Date d'inscription : 30/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Renaissance (complète) Empty Re: Renaissance (complète)

Message  clairounett le Ven 23 Juin - 20:55

Yeah !!!! C'est de la pure fanfic ! Avec Martin et Danny disparus en prime... Que demander de mieux ? Une suite bien sur ! bravobom bravobom
clairounett
clairounett
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 34
Localisation : dans un trou perdu....que j'adore
Date d'inscription : 28/12/2005

http://clairounett.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Renaissance (complète) Empty Re: Renaissance (complète)

Message  Scrattounette le Sam 24 Juin - 13:49

Chapitre 8 :

Martin se sentit violemment projeté à terre sans pouvoir se défendre. Avec ce bandeau sur les yeux, il ne pouvait parer aucun coup. Il tenta de rouler sur le coté mais un coup de pied dans les côtes le remit sur le dos.
Enfin, deux mains puissantes l’attrapèrent et le redressèrent de telle façon qu’il se retrouva sur les genoux. On lui retira son bandeau et il reconnut immédiatement devant lui celui qui s’était présenté un peu plus tôt sous le nom de Dan.
« Vous voilà arrivé chez vous monsieur Chad Barkley ! »
Martin fronça les sourcils. Pourquoi l’avait-il appelé ainsi ? Dans l’entrepôt il avait pourtant bien dit « Martin Fitzgerald » ! Deux hommes le forcèrent à se lever. Ils le firent reculer de quelques pas et installer sur une chaise. L’un d’eux lui retira enfin le bout de tissu qui le bâillonnait depuis la veille au soir.
« Ce n’est pas la peine de crier, personne ne t’entendra ici, Chad !
-Mon nom est Martin Fitzgerald. »
Dan s’avança et le gifla violemment.
« Je ne t’ai pas donné l’autorisation de parler. Tu vas devoir apprendre à obéir. N’oublie pas que nous détenons aussi ton ami. Donc, je te conseille de ne pas jouer au héro et tout se passera bien.
-Que voulez vous ?
-Chaque chose en son temps. D’abord, je veux que tu comprennes une chose fondamentale : ici, c’est moi le patron. Et pour m’assurer de ton obéissance, je vais garder ton ami avec moi ! Et si tu tentes quoique ce soit, c’est lui qui en pâtira ! »

Les scientifiques arrêtèrent leur voiture sur un petit parking. Sheldon en sortit le premier et observa d’un œil critique la petite baraque qui tenait à peine debout au milieu de véhicules en tout genre.
« On se croirait à la fourrière, remarqua Sheldon. Tu es sûr que c’est une entreprise de location ?
-Certain », lui répondit Danny en rigolant.
Les deux policiers slalomèrent entre les voitures et frappèrent à la porte de la baraque. Un petit homme rond leur ouvrit, et apercevant leurs plaques, les invita à entrer. Une odeur nauséabonde de tabac froid leur sauta aux narines, ce qui les fit grimacer.
« Nous sommes venus vous poser quelques questions au sujet des deux fourgons qui vous ont été volés.
-Il paraît que vous les avez retrouvé ! Quand est-ce que je pourrais les récupérer ?
-Pas tout de suite, j’en ai bien peur. Ce sont des pièces à convictions.
-Pour quoi ?
-Ils ont servi pour un meurtre et pour l’enlèvement de deux agents fédéraux.
-J’vous jure que j’y suis pour rien, moi !
-Nous savons ça ! Qui vous a loué les fourgons ?
-C’était le même homme pour les deux.
-Que pouvez-vous nous dire sur lui ?
-Pas grand-chose… Il avait besoin de deux véhicules très rapidement. Il devait les rendre trois heures plus tard, mais il n’est jamais revenu !
-Vous devez avoir son nom quelque part dans vos registres.
-Heu… J’ai dû oublier de l’inscrire… Et je ne m’en rappelle plus.
-Comment a-t-il payé ?
-Cash.
-Avez-vous encore les billets ?
-Ha non, je les ai déposés hier soir à la banque avec le reste de la recette.
-Est-ce que vous le reconnaissez sur l’une de ces photos ?
Danny sortit de sa poche intérieure quatre photos et les tendit à l’homme qui les prit. Il les regarda toutes une à une et s’arrêta sur celle représentant Dornvald.
« C’est lui, j’en suis sûr !
-D’accord, merci. »
Les deux scientifiques récupérèrent les photos et retournèrent à leur voiture.
« On n’est pas plus avancé, remarqua Sheldon.
-Non, j’espère que Mac aura eu plus de chance que nous.
-C’est quand même très étrange ! Toutes nos pistes nous ramènent à un seul homme, ce Dornvald.
-Qui est introuvable ! On dirait qu’il s’est volatilisé !
-Mac te dirait que c’est impossible. Il est pourtant bien quelque part ! »

Vivian n’arrêtait pas de se retourner dans son lit depuis la dernière visite de Jack. Son mari tentait de la rassurer de son mieux, mais elle était de plus en plus anxieuse. Jack ne lui donnait aucune nouvelle, ce qui signifiait que leur enquête piétinait. Elle savait qu’au moindre petit pas en avant, son collègue l’aurait averti.
Elle n’arrivait pas à concevoir que ses deux collègues puissent être morts. Non, c’était décidemment impossible ! Ils ne pouvaient pas mourir.
Ses yeux s’embrumèrent lorsqu’elle se souvînt de la visite de Danny à son appartement peu de temps auparavant. Il se sentait perdu à cause de la disparition de son frère qui faisait remonter tant de vieux démons à la surface. Et il s’était tourné vers elle. Elle l’avait longuement écouté, car elle avait tout de suite sentit qu’il avait besoin de vider son sac. Après il allait un peu mieux.
Pourquoi le destin semblait il autant s’acharner sur lui ? N’avait-il pas assez souffert ?
Danny et Martin étaient vraiment deux bons amis, même plus. Elle les considérait parfois comme sa propre famille ! Que ferait-elle s’il leur arrivait quelque chose ? Elle ne supportait plus cette situation. Ils étaient peut être en train de souffrir affreusement et elle, elle était dans ce lit confortable à se reposer, totalement impuissante !
Scrattounette
Scrattounette
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 355
Age : 32
Date d'inscription : 30/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Renaissance (complète) Empty Re: Renaissance (complète)

Message  loupiote le Sam 24 Juin - 14:30

Pauvre Vivi, et pauvre tous...
C'est trop triste mais vivement la suite
loupiote
loupiote
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2439
Age : 31
Localisation : partage sa vie entre Lille 3 (Villeneuve d'asq) et Charleville Mézières
Date d'inscription : 30/10/2005

http://roots0812.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Renaissance (complète) Empty Re: Renaissance (complète)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum