FBI : PORTES DISPARUS { Without a trace }
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Renaissance (complète)

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Renaissance (complète) - Page 3 Empty Re: Renaissance (complète)

Message  milaya le Dim 9 Juil - 18:06

Toujours aussi bien bravobom respect
La suite stp Scrattou Mr. Green
milaya
milaya
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2111
Age : 44
Localisation : le mans
Date d'inscription : 21/01/2006

Revenir en haut Aller en bas

Renaissance (complète) - Page 3 Empty Re: Renaissance (complète)

Message  histerik2Spidey le Dim 9 Juil - 20:33

c'est vraiment génial : la suite stp ! bravobom
histerik2Spidey
histerik2Spidey
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 397
Localisation : NYC (enfin... j'aimerais bien !!)
Date d'inscription : 02/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Renaissance (complète) - Page 3 Empty Re: Renaissance (complète)

Message  Scrattounette le Mer 12 Juil - 0:15

Chapitre 20 :

Vivian s’écarta doucement de Martin, et lui sourit amicalement. Elle avait réussi à lui faire un peu reprendre confiance en lui, ce qui la réconforta elle aussi.
« Je voudrais aller voir Danny, dit-il timidement.
-Bien sûr. Je suis sûre que sentir ta présence près de lui l’aidera beaucoup. »
Les trois agents sortirent dans le couloir et empruntèrent le chemin vers la chambre de leur collègue quand ils furent arrêtés par une voix familière qui les appelait derrière eux. Martin se retourna le premier, ayant tout de suite deviné de qui il s’agissait. Il soupira en fermant les yeux. C’était certainement la dernière personne qu’il voulait voir à cet instant. Il dévisagea sans bouger son père qui s’approchait de lui à grandes enjambées.
Jack et Vivian s’écartèrent un peu pour leur laisser un minimum d’intimité.
« Martin ! Je viens tout juste d’apprendre que l’on t’avait retrouvé… Tu vas bien ?
-Ca va.
-Tu devrais peut être voir un médecin…
-Ca va, je viens d’être examiné. Je n’ai rien.
-Tu es sûr ? Martin, je me suis fait beaucoup de soucis pour toi… J’ai eu peur de ne jamais te revoir. »
Le jeune homme regarda son père quelques secondes un peu décontenancé. Jamais il n’avait eu ce regard là avec lui auparavant. Ils n’avaient jamais été très proches tous les deux, son père devait toujours partir quelque part pour son travail. Il y avait toujours eu quelque chose qui devait passée avant la famille.
Mais à cet instant précis, et devant le regard si inquiet et honnête du grand directeur adjoint du FBI, Martin oublia toute sa rancune envers son père. Il était tellement heureux de l’avoir à ses cotés à ce moment précis ! Victor se pencha vers son fils et au grand étonnement des agents présents, il le prit dans ses bras. Martin ne s’y attendait pas du tout. C’était sans doute la première fois que son père manifestait ouvertement son amour pour lui. Surpris, il commença par se crisper, puis il se détendit.
Jack et Vivian observaient la scène à quelques mètres de là, complètement ahuris, mais contents pour leur collègue. Victor n’aurait pas pu mieux faire dans ces circonstances où son fils avait besoin de tout son entourage pour l’aider à surmonter tout ce qu’il venait de lui arriver.
Finalement, Martin s’écarta lentement de l’étreinte paternelle.
« Je vais bien, dit-il simplement. Il faut que j’aille voir Danny.
-Je comprends. Appelle-moi si tu as besoin de quoique ce soit.
-D’accord… Et merci d’être venu.
-Je suis tellement heureux que tu n’es rien. »

La lumière baissait dans la chambre alors que la nuit allait bientôt s’installer. Trois légers coups furent frappés à la porte et Sam se tourna pour voir qui allait entrer. Elle découvrit d’abord Jack, puis Vivian. Elle se leva et les accueillis avec un sourire timide qui devint plus franc quand elle aperçut Martin. Celui-ci lui rendit son sourire de bienvenue et de retrouvaille. Il aurait voulu la prendre elle aussi dans ses bras, mais son regard s’arrêta sur le lit où reposait son ami inconscient. Il resta figé quelques secondes, cette scène avait pour lui quelque chose de déjà vu.
Danny était étendu immobile, comme il l’avait entrevue su le lit de camp avant de quitter l’entrepôt. Mais il devait se ressaisir, pour son ami. Les choses étaient différentes. Il n’était plus à l’entrepôt, et ils étaient tous les deux entourés de leurs amis. Tout irait bien maintenant. C’était ainsi que les choses devaient se passer, pensa t-il. Danny allait bientôt se réveiller et ils se remettraient vite. Ils allaient retourner au bureau et reprendre leur travail au sein de l’équipe.
Il prit place sur une chaise près du lit, et resta silencieux un bon moment. Il regardait son ami en cherchant les mots justes à prononcer. Mais que pouvait-on dire dans ce genre de cas ? Il n’en avait pas la moindre idée. Tout ce qu’il voulait, c’était que Danny sache qu’ils étaient tous les deux en sécurité maintenant, et que toute l’équipe était là pour le soutenir.
Danny avait l’air tellement faible. Lui qui en temps normal était celui qui remotivait les troupes, cela paraissait invraisemblable de le voir dans un tel état, si pâle, respirant à peine, relié à toutes ses machines.
Cette vision était à peine supportable pour l’ensemble de l’équipe. Comment avaient-ils pu en arriver là ? Pourquoi le destin s’était-il tellement acharné sur eux ? Comme si ces dernières semaines n’avaient pas été assez dure à vivre, il fallait maintenant encore attendre le moindre signe de vie de la part de leur collègue, comme si leur cauchemar refusait catégoriquement de prendre fin.
« Ca va aller, Danny, dit Martin. On est tous à coté de toi. Prend le temps qu’il te faudra, mais reviens parmi nous. Nous avons tous besoin de toi ici. Tu ne peux pas partir, tu ne peux pas les laisser gagner après tout ce que nous avons subi, tu m’entends ? Ne les laisse pas gagner ! Tu es plus fort qu’eux ! »
Scrattounette
Scrattounette
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 355
Age : 32
Date d'inscription : 30/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Renaissance (complète) - Page 3 Empty Re: Renaissance (complète)

Message  Scrattounette le Jeu 13 Juil - 14:53

Chapitre 21 :

La chambre était plongée dans un profond silence depuis que la nuit noire avait envahi New York. Jack venait tout juste de s’assoupir sur un fauteuil inconfortable près du lit de son ami. Après plusieurs heures d’attente, il avait finalement réussi à décider ses collègues de rentrer chez eux pour se reposer, pendant que lui resterait. Il avait du promettre plusieurs de leur téléphoner au moindre changement avant que ses amis ne partent.
Même s’ils étaient tous épuisés et avaient tous besoin d’un minimum de repos, la nuit s’annonçait longue pour chacun d’entre eux.

Le lendemain matin, Mac Taylor partit plus tôt de chez lui qu’à l’habitude. Il voulait faire un saut à l’hôpital avant d’aller travailler. Il ne fut guère étonné de trouver Jack en train de se commander une boisson chaude au distributeur automatique du hall d’entrée.
« Jack ?
-Mac ?! Qu’est-ce que tu fais ici ?
-Je voulais passer avant d’aller travailler. Je m’attendais bien à te trouver ici. Comment vont tes deux agents ?
-Martin va bien, il n’est même pas resté en observation. Mais Danny est mal en point. Les médecins sont très réservés, ils ne peuvent rien faire pour l’instant.
-Je suis désolé.
-C’est un battant, j’ai confiance en lui.
-Tu as raison, il ne faut pas perdre espoir, vous avez déjà traversé beaucoup d’épreuves… Je dois partir malheureusement. Le boulot m’appelle, mais donne des nouvelles quand tu en auras. Ha et je voulais te dire aussi que Dan a été arrêté très tôt ce matin alors qu’il tentait de sortir du pays avec un de ses jet privés.
-D’accord. Merci d’être passé.
-De rien. »

Tout était flou autour de lui, mais le brouillard s’était suffisamment dissipé pour qu’il puisse prendre conscience de lui-même. Il pouvait percevoir des présences à ses cotés, mais ne pouvait pas les identifier. La douleur était tout le temps là, lui interdisant tout mouvement. Il ne pouvait même pas ouvrir les yeux. Et même s’il en était capable, il ne le voulait pas. Il avait trop peur. Il ne savait ni où il était, ni ce qui l’attendait. Ses idées étaient trop confuses et désordonnées pour qu’il puisse efficacement réfléchir à sa situation. Tout ce qu’il se souvenait de ses dernières quarante huit heures résidaient dans quelques flashs qui s’imposaient violemment à lui : une bagarre, une voiture, des arbres… Mais il y avait une chose qu’il ne pouvait pas oublier malgré son état, c’était le traitement que lui faisait subir Fred à chacun de ses réveils. Il se sentait incapable de le supporter à ce moment précis.
Son esprit était encore trop embrumé et il retomba rapidement dans l’état où il se trouvait quelques secondes auparavant.

Les autres ayant été obligés de retourner au bureau pour reprendre leur travail, seuls Martin et Vivian était encore présents à l’hôpital après toute une journée d’attente. Tout deux refusaient de quitter la chambre ne serait-ce que quelques minutes par peur que leur ami ne se réveille seul. Ils attendaient assis chacun d’un coté du lit, l’un en face de l’autre, en silence. Vivian sentait que parfois Martin luttait contre le sommeil, mais à chaque fois il parvenait à rester alerte. Elle aurait voulu lui dire de rentrer chez lui et d’aller dormir un peu, mais elle savait pertinemment que tout comme elle, il n’en ferait rien. Seul Jack était capable de le décider à aller se reposer.
En attendant, ils restaient et attendaient.

La journée qu’il venait de passer derrière son bureau lui paraissait réellement vide de sens. Jack regarda à travers sa porte vitrée Sam qui était en train de rédiger un rapport en s’efforçant de se concentrer de son mieux. Malgré toute son application, la jeune femme se surprenait parfois à lancer de longs regards d’inquiétude vers les bureaux de ses collègues et amis. Elle surveillait régulièrement sa montrer dans l’attente du moment où elle pourrait enfin s’échapper de ce bureau. Elle pourrait enfin retourner à l’hôpital faire savoir à Danny et à Martin qu’elle était auprès d’eux.
Elle entendit dans son dos le bruit des pas de Jack qui venait à sa rencontre. Mais ils furent interrompus par une sonnerie de téléphone. Jack sortit son portable de sa veste et répondit, alors que Sam retenait son souffle en l’écoutant.
« Malone… Oui… que se passe t-il ?... On arrive. »
Il raccrocha nerveusement.
« C’était Vivian, expliqua t-il.
-Qu’est-ce qu’il y a ?
-Nous devrions aller à l’hôpital. Je t’expliquerai en chemin. »
Scrattounette
Scrattounette
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 355
Age : 32
Date d'inscription : 30/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Renaissance (complète) - Page 3 Empty Re: Renaissance (complète)

Message  Scrattounette le Ven 14 Juil - 17:35

Chapitre 22 :

Ils traversèrent la ville aussi rapidement que possible puis les couloirs de l’hôpital en courant. Ils trouvèrent Martin adossé au mur devant la porte close de la chambre de Danny. Devant lui, Vivian faisait nerveusement les cent pas, mais elle s’arrêta dés que ses collègues approchèrent. Leur cœur battait à tout rompre tandis qu’ils faisaient les derniers mètres qui les séparaient de leurs amis.
« Alors ?
-Le médecin l’examine.
-Que s’est-il passé exactement ?
-Nous étions à coté de lui, et à un moment Vivian a posé sa main sur la sienne.
-Je ne sais pas ce qu’il lui a pris, continua t-elle. Je pensais, enfin, nous pensions qu’il était encore inconscient, mais quand il a sentit ma main, je l’ai d’abord senti se contracter. Et puis, il a finit par ouvrir les yeux. Nous étions tellement content…
-Mais apparemment il ne nous a pas reconnut. Il a commencé à se défendre faiblement… Il croyait que nous allions l’emmener ou lui faire du mal… Il a eu peur de nous !
-Calme toi Martin, intervînt Jack en voyant que son collègue était sur le point de craquer. Il doit être désorienté, après tout il a reçut un gros choc. Je suis sûr qu’il se rendra compte de sa méprise dés qu’il aura les idées un peu plus claires.
-Jack a raison, dit Sam. Le plus important est qu’il soit réveillé.
-Je sais, mais… Il a eu peur de moi…
-Non, il a eu peur que son cauchemar ne recommence. Il ne faut pas que tu penses ce genre de choses. Il va avoir besoin de toi, Martin.
-Je sais. »
Le jeune agent détourna le regard quelques instants. Pourvu que Jack ait raison se dit-il. Mais de quoi pouvait bien t-il avoir peur ? Pourquoi Danny ne le reconnaîtrait-il pas ? Ses collègues avaient raison, il fallait être patient.
Ils restèrent ainsi dans le couloir de longues minutes, en tournant en rond. Puis, finalement, le médecin ressortit de la chambre et ferma doucement la porte derrière lui.
« Comment va-t-il ?
-Son état s’améliore petit à petit, mais il y a encore beaucoup à faire. C’est un bon signe qu’il se soit réveillé. Je l’ai mis sous sédatif pour l’instant car il est très désorienté, et nous allons attendre de voir la suite. Il faut absolument qu’il se repose. Je veux bien vous laisser aller le voir, mais à la condition expresse que vous le laissiez dormir. Il en a vraiment besoin.
« D’accord, merci docteur.
-Bien, je vous laisse alors.
-Merci docteur. »
Les quatre amis se regardèrent et se décidèrent à entrer. Jack ouvrit la porte silencieusement et pénétra à l’intérieur, tandis que ses collègues le suivaient. Danny semblait une fois de plus dormir paisiblement sous l’effet du sédatif. Il était encore affreusement pâle, de longs cernes sous ses yeux accentuaient cet état, et ses traits étaient tirés.
Les quatre agents demeurèrent un long moment debout anxieux devant le lit de leur ami, chacun perdu dans ses propres pensées. Danny allait vivre, ils en étaient maintenant tous persuadés, il avait réussi à traverser le plus dure, il ne pouvait pas tomber après tout ça. Ils le connaissaient tous suffisamment pour le savoir.

Cette fois, Jack fut incapable d’empêcher Martin de veiller sur son collègue toute la nuit. Celui-ci était obstiné, il n’irait pas se reposer tant que Danny était dans cet état. Comme son patron le lui avait dit dans la soirée, Danny allait avoir besoin de lui. Pas question de le laisser seul.
Il veilla de longues heures après le coucher du soleil avant de finalement s’endormir, mais il se réveillait toutes les heures. Finalement, il, se leva de sa chaise et marcha un peu pour dégourdir ses jambes. Il regarda sa montre rapidement : 03H47. Il regarda d’un air fatigué la ville par la fenêtre puis retourna sur sa chaise en se frottant les yeux. Il observa Danny et repensa au jour où il l’avait vu dans l’entrepôt avant qu’il ne soit envoyé en « mission », la seule fois où on lui permit de le voir. Il était alors allongé sur son lit de camps, inconscient, et le visage en sang. Pourquoi lui était en bonne santé alors que son ami se battait contre la mort ? Qu’avaient-ils fait pour mériter une telle chose ?
Martin eut le regard attiré par un léger mouvement qu’il ne put identifier immédiatement. Poussé par un espoir fou, il se redressa sur son siège et observa avec minutie Danny. Il ne vit d’abord aucun changement chez lui, mais en se concentrant un peu plus, il constata que sa respiration avait changée, elle était moins superficielle, comme s’il s’apprêtait à se réveiller ! Il s’approcha un peu plus en essayant de maîtriser son propre rythme cardiaque. Au bout de longues et interminables minutes, Martin s’aperçut que les paupières de Danny s’agitaient faiblement. Il préféra rester silencieux pour ne pas effrayer son ami. Mieux valait le laisser faire. Il ne voulait pas brusquer les choses en intervenant.
Danny finit par entrouvrir péniblement les yeux mais les referma presque aussitôt, ébloui par la lumière blanche de l’hôpital, si faible soit-elle pour la nuit. Il ne savait pas où il était mais avait compris qu’il ne se trouvait plus dans sa cellule de l’entrepôt. Des flash de ce qui lui était arrivé lui revinrent de nouveau en mémoire. Mais il était perplexe. S’était-il vraiment échapper ou avait-il rêvé ? Une seule façon de le savoir.
Il rouvrit les yeux en les plissant, encore peu habitué après l’obscurité. Une silhouette était penchée au dessus de lui, une silhouette familière. Quand ses yeux furent fait à la lumière, il comprit.
« Martin ?! » dit –il avec difficulté.
Celui-ci poussa un soupir de soulagement. Il laissa un grand sourire se dessiner sur ses lèvres.
« Oui, c’est moi. Tu es à l’hôpital, tout est fini. »
Il n’en fallut pas plus au jeune homme pour se détendre et se rendormir. Son collègue attendit qu’il soit sûr qu’il dorme pour sortir de la chambre et courir vers le premier téléphone. Malgré l’heure, il devait téléphoner aux autres.
Scrattounette
Scrattounette
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 355
Age : 32
Date d'inscription : 30/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Renaissance (complète) - Page 3 Empty Re: Renaissance (complète)

Message  clairounett le Sam 15 Juil - 14:32

Ils sont mimis ces deux là quand ils sont en galère ! Mr. Green
As-tu une suite à nous proposer?
clairounett
clairounett
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 34
Localisation : dans un trou perdu....que j'adore
Date d'inscription : 28/12/2005

http://clairounett.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Renaissance (complète) - Page 3 Empty Re: Renaissance (complète)

Message  Elise le Sam 15 Juil - 17:39

oh j'adore ta fan fic il me faut une suite!
Elise
Elise
Agent spécial

Nombre de messages : 1038
Age : 27
Date d'inscription : 11/06/2006

http://secretsdenfants.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Renaissance (complète) - Page 3 Empty Re: Renaissance (complète)

Message  Scrattounette le Sam 15 Juil - 23:42

Ravie que vous aimiez. Voici la fin, j'espère que vous apprécierez aussi.

Chapitre 23 : Epilogue.

Il n’était pas encore bien sûr de savoir ce qu’il lui était arrivé. Tous ses souvenirs se mêlaient les uns aux autres, ce qui le désorientait un peu. Mais il était sûr d’une chose, son cauchemar était terminé. Il était de retour dans la peau de Danny Taylor. Depuis qu’il s’était réveillé, il voyait souvent Martin qui passait une grande partie de son temps à ses cotés. Vivian lui rendait visite régulièrement, et Jack et Sam venaient le voir dés qu’ils le pouvaient.
Au début, la douleur était toujours présente, l’empêchant presque de bouger. Mais elle finit par s’estomper petit à petit, et il commença à récupérer l’usage de ses membres.

Les semaines passèrent, et le jour où il eut l’autorisation de quitter enfin l’hôpital arriva. Martin devait passer le prendre quelques minutes plus tard, mais il était déjà prêt. Il avait tellement hâte de quitter cette chambre et de reprendre sa vie où il l’avait laissée. Il se tenait debout devant la fenêtre de sa chambre, les bras croisés sur sa poitrine. Il esquissa un léger sourire lorsqu’il entendit quelqu’un frapper à sa porte. Il se retourna et vit Martin entrer, un large sourire sur les lèvres.
« Comment tu te sens ?
-Un peu nerveux.
-T’inquiète pas, ça va bien se passer.
-Je sais. »
Et c’était vrai. Il avait ce sentiment incroyable et rassurant que tout irait bien pour lui maintenant. Les deux hommes se mirent en route, et Danny décida de tourner cette page de sa vie de la même manière qu’il refermait la porte de sa chambre d’hôpital derrière lui.
N croisant le regard de son ami, il sut qu’il pensait la même chose. Tout deux avaient traversé une terrible épreuve, tout deux avaient survécu, tout deux se relèveraient.
Scrattounette
Scrattounette
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 355
Age : 32
Date d'inscription : 30/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Renaissance (complète) - Page 3 Empty Re: Renaissance (complète)

Message  Amandine le Dim 16 Juil - 0:47

Bravo !! cheers

Amandine
Agent spécial

Féminin Nombre de messages : 1354
Age : 21
Date d'inscription : 24/02/2005

Revenir en haut Aller en bas

Renaissance (complète) - Page 3 Empty Re: Renaissance (complète)

Message  larissa le Mar 18 Juil - 16:50

ouais, super!!!
larissa
larissa
Agent spécial

Féminin Nombre de messages : 1169
Age : 32
Localisation : FBI, service des personnes disparus
Date d'inscription : 18/03/2006

Revenir en haut Aller en bas

Renaissance (complète) - Page 3 Empty Re: Renaissance (complète)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum