Le deal à ne pas rater :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits – ...
2.97 €
Voir le deal

Merlin

Aller en bas

Merlin Empty Merlin

Message  Heather le Mar 23 Sep - 11:54

Youpi. Vive le cache de google. Ouf. Laughing Razz

Merlin 204-150-cinema-merlin

Ca passe où ? BBC1 (Grande-Bretagne) (et ça va même traverser l'Atlantique en cours de saison)

Ca parle de quoi ?
Avant que Merlin (Colin Morgan, Doctor Who) et Arthur (Bradley James) ne deviennent des légendes, ils étaient deux jeunes hommes ambitieux, qui ne voulaient pas decevoir leurs familles respectives, qui cherchaient l'amour et qui souhaitaient découvrir quelle est leur destinée.
Une libre adaptation de la légende arthurienne qui mélange action, aventures et comédie. On y retrouve notamment Anthony Head (Buffy), Richard Wilson (A Passage to India), Angel Coulby (Magicians) and Katie McGrath (Les Tudors). (source : www.serieslive.com)

Et alors, ce pilote ?

En fait, si on change les noms des personnages, je serais tentée de dire que nous sommes face à de la pure Heroïc Fantasy, jusqu'au moindre petit cliché, avec tous les thèmes classiques de ce genre : cadre moyen-âgeux, quête initiatique, thème de la destinée, opposition ordre/chaos qui recoupe (ce qui n'est pas toujours systématique) l'opposition à la magie (donc persécution, parce que lourd passé de dérives magiques)...
Le tout présenté avec les ficelles scénaristiques tellement connues -généralement efficaces- dans ce genre d'histoire. Pas original pour un sous, mais des dynamiques de fantasy comme on en trouve dans 90% des romans de ce genre littéraire.
De la légende arthurienne (qui n'est pas une histoire de Fantasy à l'origine en dépit des interprétations qu'ont pu en donner Marion Zimmer Bradley, Jean-Louis Fetjaine et autres... Mr. Green ) ne reste que les noms des personnages, le cadre global de la situation et le fait que le téléspectateur identifie immédiatement les personnages clés et leur rôle dans l'histoire à venir : Uther, Morgane, etc...

Un peu déçue par le choix scénaristique beaucoup trop simpliste pour l'univers qu'il prétend retranscrire, ce que laissait déjà pressentir le visionnage du trailer. Les légendes arthuriennes contiennent potentiellement tellement de thématiques possibles, de réflexion, que les réduire finalement au plus basique, au plus simpliste, des scénarios de fantasy, aux dynamiques que l'on connaît quasiment par coeur, cela est quelque peu frustrant.
La légende arthurienne apparaît au fond comme un simple prétexte. Mais l'avantage est d'abord marketing, et évidemment cela trouvera un plus grand écho auprès du public que s'il fallait introduire tout un nouvel univers. Au moins dispose-t-il par avance des clés pour comprendre ce qu'il va se passer. Alors bon, si c'est le moyen efficace pour faire de la fantasy dans le petit écran, je suis partante (cf. audiences de ce pilote).

Une fois passée la déception initiale, et revoyant donc l'ambition de la série à la baisse, le côté divertissement fonctionne quand même parfaitement. C'est efficace, bien maîtrisé. L'acteur qui incarne Merlin se révèle finalement beaucoup plus convaincant que ce que je pensais, et donne un certain charme à son personnage. Il y a encore du boulot du côté de l'acteur jouant Arthur, mais l'épisode ne se prêtait à explorer ce personnage, encore moins à le mettre en valeur. A noter dans ce pilote, une guest star venue de Torchwood, Eve Myles.

Il faut quand même avouer que la série a priori partait en terrain conquis avec moi. La fantasy, ça reste quand même un de mes thèmes de prédilection à la base (les 15 rayonnages surchargés de mes bibliothèques témoignent de ce ruineux penchant). Alors même si les ficelles sont grosses, que c'est pas original pour un sous, qu'on a déjà lu 20 histoires qui sont un quasi copier-coller de celle que la série nous présente, ben... Voir retranscrit à l'écran cet univers, avec une chaîne qui a quand même fait l'effort de recréer un Camelot crédible, avec les effets spéciaux qui vont avec, forcément, on finit par se laisser emporter par tout ça. rolles

Au final, on ressort de cet épisode à moitié frustré, tout en étant définitivement immergée dans l'univers posé, décidée à voir la suite, notamment la construction d'une amitié (??) entre Arthur et Merlin, la découverte de leur destinée respective, etc... C'est au moins une bonne idée que de les placer initialement en opposition, deux jeunes gens un peu trop impulsif et voulant marquer leur territoire...
On a envie de suivre cette découverte, ces initiations, les aventures qu'on pressent, et les épreuves qu'il faudra affronter pour que chacun accomplisse sa destinée.


Bilan : Une fois que l'on ne admet que cette série est avant tout un simple divertissement familial, rien de plus, rien de moins, on se laisse entraîner dans cet univers de fantasy. A suivre. Wink

M'enfin, j'aurais quand même aimé que ce soit un peu plus ambitieux scénaristiquement parlant. Une adaptation des "légendes arthuriennes", mouais... Rolling Eyes


La bande-annonce : https://www.youtube.com/watch?v=iPxq3myiQF0

_________________
"All right, we don’t understand the R2-D2 crap. We’re gonna use the Star Trek system. One blink for yes, two blinks for no."
"This is John Crichton paging the head Cylon. Pick up the phone, Imperious Leader !"
(John Crichton, Farscape)
Heather
Heather
Rang: Administrateur

Féminin Nombre de messages : 5797
Age : 35
Date d'inscription : 08/09/2004

Revenir en haut Aller en bas

Merlin Empty Re: Merlin

Message  Maxx le Mar 23 Sep - 12:00

mouais, sceptique, ça manque de quelques choses, ou alors c'est parce que c'est fait pour un public plus jeune.
Mais l'épisode parait long alors qu'il se passe quand même pleins de choses.
Et la voix de john hurt ne colle pas trop avec le dragon.
Maxx
Maxx
Nouvelle recrue

Masculin Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 13/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser