-42%
Le deal à ne pas rater :
MINERVA Vélo de ville – 3 vitesses Nexus
79.99 € 139 €
Voir le deal

Misfits

Aller en bas

Misfits Empty Misfits

Message  Heather le Jeu 17 Déc - 16:03

E4 vient de commander une seconde saison pour Misfits ! (source : http://www.critictoo.com/news/e4-commande-une-seconde-saison-de-misfits/) Very Happy

Petite série fantastique british, c'est une des sympathiques surprises de cette fin d'année télévisée.

Misfits Misfits-510

Pour rappel, ma critique du pilote :
Diffusée sur : E4 (UK)
Depuis le : 12 novembre 2009.

Ca parle de quoi ?
La série suit les aventures d’un groupe de jeunes délinquants qui se retrouvent avec des pouvoirs suite à un incident lors d’un orage électrique.

Et alors, c'est comment ?
A priori, j'avoue que je me méfiais un peu de la compréhension du concept de super-héros version british, le souvenir de No Heroics, encore vif d'incompréhension, flottant dans un coin de ma tête.

Mais, sans attendre a priori grand chose de cette petite série, je me suis finalement retrouvée devant un pilote assez sympathique, à l'écriture plutôt accrocheuse et au rythme dynamique, réussissant en fin de compte à me donner envie de revenir la semaine suivante, juste histoire d'observer vers quelle direction la série va s'orienter.

Le pilote joue sur plusieurs tableaux. D'une part, il y a sa bonne utilisation des codes bruts du teen-drama britannique moderne, retrouvant l'authenticité de séries comme Skins ou Shameless, puis il y a une exploitation des codes de films d'horreur de série B. Et enfin, on soupoudre avec un soupçon de fantastique pour assaisonner le tout. Finalement, Misfits se révèle être un habile mélange des genres, dans l'ensemble accrocheuse. La thématique fantastique des super-pouvoirs est exploitée avec une sobriété toute britannique, avare en effets spéciaux, refusant de tomber dans la moindre surenchère, mais n'ayant pas son pareil pour jouer sur son ambiance et ses limitations afin de s'offrir quelques scènes cheap qui s'insèrent parfaitement. Le traitement minimaliste du fantastique permet au show de conserver une désarmante normalité, à peine troublée par le bouleversement que connaissent nos jeunes héros. Il se dégage de cet ensemble une impression d'authenticité, sans la moindre prétention, qui permet de s'immerger rapidement dans la série. L'autre aspect attrayant de ce pilote réside dans ses dialogues. En effet, on retrouve dans ces vifs échanges, bruts et décomplexés, toute la spontanéité rafraîchissante des débuts de Skins. Cela sonne juste et fait mouche auprès du téléspectateur, agréablement par surpris par cette franchise non calibrée, inhabituelle dans le petit écran.

Les différents protagonistes, encore étrangers au début du pilote, sont rapidement introduits, même si on prend le temps de s'intéresser plus précisément au background de deux d'entre eux. Kelly, pour nous présenter l'éclosion de sa télépathie, premier pouvoir utile au groupe ; et Nathan, afin de nous le présenter sous un jour plus humain et friable, pour un personnage qui pourrait rapidement devenir un brin agaçant en raison de son incessant débit de paroles. Il sera toujours temps de découvrir chacun un peu plus ultérieurement. Ce qui importe pour le moment, c'est qu'ils ont tous des caractères assez trempés et des personnalités très différentes. Cela donne ainsi un étrange assemblage hétéroclyte d'anti-héros dont l'association forcée par les circonstances devrait logiquement être pimentée et mouvementée.

Bilan : Teen-drama fantastique, maniant parfaitement les codes britanniques de ce double genre, entre dialogues incisifs et sobriété du surnaturel, Misfits est une petite série sans prétention à la spontanéité rafraîchissante. Sans autre ambition, elle remplit assez efficacement une fonction de pur divertissement. Ne recherchant pas l'originalité, elle exploite avec un réel savoir-faire son concept.
Il s'agit d'une curiosité pouvant se découvrir sans arrière-pensée. A voir ensuite quel type de storylines la série va mettre en scène.

_________________
"All right, we don’t understand the R2-D2 crap. We’re gonna use the Star Trek system. One blink for yes, two blinks for no."
"This is John Crichton paging the head Cylon. Pick up the phone, Imperious Leader !"
(John Crichton, Farscape)
Heather
Heather
Rang: Administrateur

Féminin Nombre de messages : 5797
Age : 35
Date d'inscription : 08/09/2004

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser