Une vie brisée. (complète)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Une vie brisée. (complète) Empty Une vie brisée. (complète)

Message  Scrattounette le Lun 17 Juil - 22:39

Voici ma nouvelle fic. Dites moi ce que vous en pensez et si vous voulez une suite.

Prologue :

« Jack ! »
Danny traversa affolé le long couloir blanc qui le séparait de son patron. Il accourut à ses cotés et aperçut son regard perdu, désorienté, presque absent.
« Jack ! Que s’est-il passé ? demanda t-il en essayant de garder son calme.
-Je suis désolé, Danny, je les ai tous envoyé dans un piège. »
Ce n’est qu’alors que le jeune agent aperçut tout le sang répandu sur les mains de son patron. Inconsciemment, Danny retint son souffle en attendant la suite qui ne pouvait être que mauvaise. Jamais il n’avait vu Jack dans un tel état, ce qui lui fi penser que ce qu’il allait entendre allait être terrible…

Chapitre 1 :
Deux jours plus tôt :

Après avoir résolu positivement leur dernière enquête, les quatre agents se séparèrent au milieu de la nuit pour rentrer chez eux. Danny se retrouva chez lui, satisfait de sa journée. Ce sentiment d’avoir été utile en retrouvant quelques heures plus tôt ce jeune père de famille lui faisait presque oublié tout son passé. Il se coucha satisfait de sa journée. Il était fait pour ça, il le savait, il le sentait, tout comme ses collègues, il se savait incapable de faire autre chose. Il adorait ce boulot et ses co-équipiers. C’était sa nouvelle, sa façon de construire une nouvelle vie, loin de son lourd passé. Dans de telles circonstances, il était enfin heureux. Sa vie ressemblait enfin à quelque chose. Danny s’endormit sur cette idée.
Le lendemain, il fut réveillé de bonne heure par la sonnerie de son portable. Il fronça les sourcils avant même d’ouvrir les yeux. Qui pouvait bien l’appeler alors qu’il faisait encor nuit ? Jack avait bien précisé la veille qu’il laissait la matinée à ses agents. Il se saisit de l’appareil et décrocha.
« Taylor… Allô ?... Allô ? »
N’obtenant aucune réponse, il raccrocha. Il s’agissait peut être d’un erreur ou d’une quelconque menace. Ce ne serait ni la première ni la dernière fois. Cela faisait parti de son travail. Et cela ne l’inquiéta pas outre mesure. Il reposa son portable et se rendormit.

Après avoir avalé un rapide déjeuné, Danny prit sa voiture et se rendit à son bureau. Il y trouva ses collègues qui venaient tout juste d’arriver et qu s’apprêtaient à taper leur rapport sur les évènements de la veille.
« Bien dormi ?
-A part un coup de téléphone plutôt matinale, oui. Merci. »
Le jeune agent s’installa à son tour à son bureau et alluma son ordinateur. A première vue, rien ne pouvait entamer sa bonne humeur, ce qui n’échappa pas aux trois autres agents.
« Où est Jack ?
-Dans son bureau, je crois. Il vient aussi d’arriver.
-Quoi, le grand Jack Malone n’était pas au bureau ce matin ?
-Et non, il faut croire qu’il y a un début à tout. »
Les quatre amis sourirent chacun de leur coté et se mirent au travail.

Au milieu de l’après midi, alors que les agents savouraient un café entre eux, le portable de Danny sonna.
« Taylor… Allô ?... Allô ?...
-Un problème ? demanda Jack.
-On dirait qu’il n’y a pas personne à l’autre bout du téléphone… Encore une erreur, sans doute, dit-il en raccrochant.
-Encore ?
-Oui, ce matin j’ai reçu un coup de fil identique.
-Pourquoi tu ne l’as pas dit ?
-Voyons, Jack ! C’est sûrement une erreur, ou un type qui s’amuse, on reçoit tous des coups de fil de ce genre.
-Tu as peut être raison, mais j’aimerais que tu me préviennes si cela se reproduit. D’accord ?
-D’accord, mais je suis sûr que ce n’est rien. »


Dernière édition par le Sam 22 Juil - 15:19, édité 1 fois
Scrattounette
Scrattounette
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 355
Age : 32
Date d'inscription : 30/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Une vie brisée. (complète) Empty Re: Une vie brisée. (complète)

Message  loupiote le Lun 17 Juil - 22:48

Moi je suis sure que c'est quelque chose d'abbord, pis d'abors on répond quand on appelle Danny taylor lol
loupiote
loupiote
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2439
Age : 30
Localisation : partage sa vie entre Lille 3 (Villeneuve d'asq) et Charleville Mézières
Date d'inscription : 30/10/2005

http://roots0812.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Une vie brisée. (complète) Empty Re: Une vie brisée. (complète)

Message  Elise le Lun 17 Juil - 22:51

une suite faut pas nous laisser comme ca ...surtout après ce prologue! affraid
Elise
Elise
Agent spécial

Nombre de messages : 1038
Age : 26
Date d'inscription : 11/06/2006

http://secretsdenfants.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Une vie brisée. (complète) Empty Re: Une vie brisée. (complète)

Message  Scrattounette le Lun 17 Juil - 23:01

Je vous l'envoie dés que possible, mais va falloir attendre un peu.. Embarassed
Scrattounette
Scrattounette
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 355
Age : 32
Date d'inscription : 30/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Une vie brisée. (complète) Empty Re: Une vie brisée. (complète)

Message  K-Roll le Lun 17 Juil - 23:02

No problem, mais dépèche-toi quand même! Wink Cool
K-Roll
K-Roll
Nouvelle recrue

Féminin Nombre de messages : 122
Age : 47
Localisation : RP 75/91
Date d'inscription : 11/06/2006

Revenir en haut Aller en bas

Une vie brisée. (complète) Empty Re: Une vie brisée. (complète)

Message  Jenny le Mar 18 Juil - 1:51

Tu sais ce que j'en pense ma Scrattou !
Jenny
Jenny
Attorney General

Féminin Nombre de messages : 5957
Age : 38
Localisation : En prison...
Date d'inscription : 19/05/2006

http://jenny2802.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Une vie brisée. (complète) Empty Re: Une vie brisée. (complète)

Message  Scrattounette le Mar 18 Juil - 18:18

Merci tout le monde Very Happy

Chapitre 2 :

Le lendemain matin, l’équipe de Jack Malone reprit son rythme de travail habituel et se retrouva au bureau de bonne heure, même si elle ne traitait aucune affaire. Comme la veille, la bonne humeur régnait ainsi qu’après chaque mission réussie.
Il se séparèrent pour le déjeuné et quand ils revinrent Jack les attendait de pied ferme avec un nouveau dossier sous le bras.
« Notre disparu s’appelle Daniel Green.
-Mais je le connais, s’écria Danny. C’est un petit escroc, je le croyais en prison.
-Sa sœur que j’ai eue au téléphone affirme qu’il a payé sa dette à la société et qu’il est devenu un honnête homme.
-…
-Tu as le droit d’être septique Danny, nous vérifierons si cet homme s’est vraiment repenti. Quoiqu’il en soit, je veux que tu me sortes son casier judiciaire. Martin et Sam vous allez voir son patron, monsieur Green travaille dans une petite station service à la sortie de la ville. Vivian et moi, nous allons interroger sa sœur.

« Madame Green, nous avons besoin de savoir exactement quel genre de vie menait votre frère.
-Je vous l’ai déjà dit, répondit la jeune femme. Daniel a changé. Il a fait des erreurs dans le passé, mais il a payé pour ça, c’est quelqu’un de bien vous savez.
-Redite nous en détails comment vous vous êtes aperçu de sa disparition.
-Il devait m’emmener dîner dans un petit restaurant hier soir pour fêter ma promotion. Il était impatient que nous passions un moment ensemble. Mais il n’est pas venu me chercher. Je me suis dit qu’il avait peut être un empêchement. J’ai essayé de l’appeler toute la matinée, mais il ne répond ni sur son portable ni sur son fixe. J’ai téléphoné à son travail, mais personne ne l’a vu depuis hier, je suis très inquiète.
-Est-ce que votre frère a eu des problèmes ces derniers temps ? Il doit s’être fait des ennemis avec son passé.
-Non, pas que je sache, il était discret et ne cherchait pas les ennuis.
-D’accord, est-ce qu’il a des amis avec lesquels il aime passer du temps ?
-Il y a ses collègues de travail, mais c’est tout. A part moi, il ne voit personne par peur de rencontrer des mauvaises fréquentations.
-Merci, madame Green, cela suffira pour l’instant. Nous vous appellerons dés que nous aurons du nouveau.
-Je vous remercie. »
Jack et Vivian sortirent de l’appartement et attendirent d’être assis dans la voiture pour faire leurs remarques.
« Tu y crois toi ?
-Elle a l’air sincère.
-Oui mais ce type est un escroc.
-Je sais, il a très bien pu mentir à sa sœur.
-En tout cas, s’il y a anguille sous roche, elle ne nous sera d’aucun secours.
-J’en ai bien peur. Mais pourquoi faire croire à sa sœur qu’il a changé, qu’il est devenu un citoyen modèle si c’est pour ensuite disparaître brutalement. Il ne lui a rien volé qu’on sache… »
Les deux agents se regardèrent, l’air septique, puis, Jack qui s’était installé au volant démarra la voiture et ils se mirent en route.

Danny prit dans sa main la feuille que venait de cracher son imprimante et la lut alors que Jack et Vivian faisaient leur apparition.
« Alors ? Demanda t-il.
-Pas grand chose, la sœur a l’air persuadée que son frère n’a plus rien d’un escroc.
-Au fait, intervînt Vivian, tu ne nous as pas dit comment tu l’avais rencontré.
-Heu… Nous fréquentions les mêmes personnes à une certaine époque, répondit-il mal à l’aise. Mais c’était il y a longtemps.
-D’accord. Qu’as-tu à nous apprendre sur son casier judiciaire ?
-Et bien, il a été arrêté il y a huit ans pour une grosse escroquerie dont je vous passe les détails. Il en est sorti il y a six mois. Avant ça, il été plusieurs fois accusés d’autres escroqueries en tout genre mais ça n’a jamais été prouvé. J’ai réussi à obtenir les noms de ses anciens camarades de chambre pendant ses huit années.
-Il va falloir interroger ceux qui sont restés le plus longtemps avec lui… Martin et Sam ne sont pas encore revenus ?
-Non, pas encore. »
Scrattounette
Scrattounette
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 355
Age : 32
Date d'inscription : 30/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Une vie brisée. (complète) Empty Re: Une vie brisée. (complète)

Message  Elise le Mar 18 Juil - 19:56

il me faut une suite! Very Happy elle est trop bien bravobom
Elise
Elise
Agent spécial

Nombre de messages : 1038
Age : 26
Date d'inscription : 11/06/2006

http://secretsdenfants.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Une vie brisée. (complète) Empty Re: Une vie brisée. (complète)

Message  loupiote le Mar 18 Juil - 20:53

Je suis d'acoord avec Elise une tite uite même courte s'impose
loupiote
loupiote
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2439
Age : 30
Localisation : partage sa vie entre Lille 3 (Villeneuve d'asq) et Charleville Mézières
Date d'inscription : 30/10/2005

http://roots0812.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Une vie brisée. (complète) Empty Re: Une vie brisée. (complète)

Message  Scrattounette le Jeu 20 Juil - 14:55

Chapitre 3 :

Après toute une journée d’enquête bien remplie, Jack permit à ses hommes de rentrer chez eux afin de se reposer quelques heures. Ils en avaient tous besoin.
Comme ses collègues, Danny prit sa voiture et emprunta le chemin de son appartement. Il était absorbé par cette nouvelle affaire qui faisait remonter en lui de mauvais souvenirs après ce court moment de répit de la veille.
Il arrêta sa voiture devant un feu rouge en se massant la nuque. Il repensait sans cesse à cette enquête et ne faisait pas attention aux voitures qui passaient devant la sienne.
Mais son regard fut attiré par l’une d’entres elles. Elle circulait beaucoup plus lentement que les autres, et une fois qu’elle eut fini de passer devant la voiture du jeune agent, elle reprit une allure normale.
Danny n’en croyait pas ses yeux ! L’homme qui conduisait cette voiture l’avait regardé droit dans les yeux au moment de son passage. Pour le jeune homme, c’était un fantôme du passé de plus qui débarquait dans sa vie. Il n’avait pas vu cet homme depuis… Il ne savait même plus depuis combien de temps. Comme tout son passé, il l’avait mis de coté et avait employé tout son énergie à l’oublier.
Que faisait-il ici ? Ne devait-il pas être en prison ? Et s’il était sorti légalement, pourquoi se montrait-il à lui ? Il en avait une petite idée, mais il était trop stupéfait pour y réfléchir rationnellement.
Il ne s’aperçut pas immédiatement que le feu venait de repasser au vert, et il fallut qu’il entende un bruit de klaxonne derrière lui pour qu’il se réveille.
Avait-il eu une hallucination, ou avait-il bien vu Stanley Tensfield passer devant lui ? Peut être était-il tout simplement trop fatigué et que cette affaire avec Daniel Green avait fait remonter de vieux souvenirs… Après tout, Daniel Green et Stanley Tensfield fréquentaient tous deux la même bande à une certaine époque, bande que Danny voyait alors également.
Il en avait la migraine à force d’essayer de se persuader que tout cela n’était qu’un cauchemar.
Il rentra chez lui, posa son manteau et sa veste, retira sa cravate et s’aspergea le visage d’eau. Il s’observa quelques secondes dans la glace puis sortit de sa salle de bain.
Tout d’un coup, il se souvint des deux appels anonymes qu’il avait reçut. Y avait-il un rapport entre eux, Daniel Green et l’apparition de Stanley ? Cela faisait beaucoup trop de coïncidences !

« T’en fais une tête ! Remarqua Martin en voyant Danny arriver au bureau le lendemain matin. On dirait que n’as pas dormi de la nuit.
-C’est un peu le cas.
-Pourquoi ? C’est parce que tu connais ce gars ?
-Je n’en sais rien, peut être… Mais, s’il te plait, n’en parle pas à Jack, il serait capable de m’écarter de l’affaire, alors que je suis tout à fait capable de faire mon travail.
-Je te propose un marché. Si tu as un problème, tu m’en parles et en échange je ne dis rien à Jack.
-Ne pas me dire quoi ?
-Rien, répondit Danny en se retournant vers son patron. C’est juste que j’ai renversé du café sur…
-S’il te plait Danny ! Martin, tu veux bien nous laisser quelques minutes !
-Bien sûr.
-Bon, maintenant, tu vas me dire de quoi vous parliez tous les deux, et pas de mensonges !
-C’est rien…
-C’est à cause de l’enquête ? De ce Green ?
-Jack ! Je n’ai pas vu ce type depuis des années !
-Justement ! Je commence à te connaître Danny Taylor, et je sais que tout ce qui a un rapport avec ton passé peut être un lourd fardeau pour toi !
-Je te remercie, Jack, mais ça va. Ce gars ne me fait pas peur, j’ai tourné la page !
-Si tu le dis, mais si tu changes d’avis, je suis là, nous sommes là. »
Les deux agents mirent fin à la discussion, mais Jack n’était pas pour autant rassuré, il tiendrait Danny à l’œil. Il connaissait assez son collègue pour savoir qu’il avait trop honte de certaines choses de son passé, ce qui l’empêchait de demander de l’aide quand il en avait besoin. Il avait mis des années à s’en apercevoir, tellement Danny cachait bien son jeu, comme s’il s’agissait d’une question de survie. Il ne faisait que rarement confiance aux autres et encore moins à lui-même. Mais quoiqu’il fasse, Jack avait appris à le cerner petit à petit sans jamais savoir exactement ce qu’il cachait au fond de lui.
Scrattounette
Scrattounette
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 355
Age : 32
Date d'inscription : 30/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Une vie brisée. (complète) Empty Re: Une vie brisée. (complète)

Message  loupiote le Jeu 20 Juil - 16:05

Je demande une tite suite
loupiote
loupiote
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2439
Age : 30
Localisation : partage sa vie entre Lille 3 (Villeneuve d'asq) et Charleville Mézières
Date d'inscription : 30/10/2005

http://roots0812.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Une vie brisée. (complète) Empty Re: Une vie brisée. (complète)

Message  milaya le Jeu 20 Juil - 17:46

Me too thumright
milaya
milaya
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2111
Age : 43
Localisation : le mans
Date d'inscription : 21/01/2006

Revenir en haut Aller en bas

Une vie brisée. (complète) Empty Re: Une vie brisée. (complète)

Message  Scrattounette le Jeu 20 Juil - 23:28

Chapitre 4 :

Il quitta ses collègues prétextant une quelconque raison et descendit aux archives. Quand Danny y arriva, une jeune femme l’accueillit avec un sourire poli.
« Est-ce que je peux vous aider ?
-J’ai juste besoin d’un petit renseignement. Je sais où chercher, je vous remercie.
-Très bien, je serais à coté si vous avez besoin d’aide. Venez me voir quand vous aurez fini.
-Bien sûr, je n’en ai pas pour longtemps. »
Il traversa un long couloir rempli d’étagères pleines de dossiers puis entra dans une grande salle où étaient entreposés d’autres dossiers. Il s’arrêta quelques secondes et balaya la pièce du regard. Cela faisait tellement longtemps qu’il n’était pas venu ici ! Finalement, il se mit en route vers une étagère et commença à chercher un carton en particulier. Quand il l’eut trouvé, il s’arrêta, soupira et prit le carton poussiéreux entre ses mains. Il le posa sur une petite table non loin de là, et l’observa quelques secondes en se frottant les mains nerveusement. Puis, il se décida finalement à ouvrir la boite. Il souleva le couvercle et sortit un vieux dossier dont la date remontait à six ans. Il l’ouvrit et découvrit d’abord une photo de suspect. Au dessous de celle-ci était inscrit un numéro et un nom : Stanley Tensfield. Derrière la photo, un rapport de plusieurs pages rendait compte d’une fusillade ayant éclaté entre deux agents fédéraux et la bande de Stanley Tensfield. Ses deux complices avaient été tués et lui arrêté par l’agent Taylor et son collègue. Il regarda quelques clichés de la scène de fusillade, mais il n’en avait vraiment pas besoin pour se souvenir de ce qu’il s’était passé. C’était sa première grosse fusillade en tant que tout jeune agent fédéral, et elle avait en plus impliqué l’un de ses anciens « amis » !
Même s’il s’était à chaque instant dit que ceci était de l’histoire ancienne, il avait toujours su au fond de lui que tout referait certainement surface un jour ou l’autre. Maintenant qu’il y était, il était terrifié. Cette même angoisse qu’il avait ressentie durant cette fusillade le tenaillait devant ce dossier.
Il ne savait pas quoi faire, partagé entre la solution de la fuite, la même solution qu’il avait adopté des années plus tôt, et celle d’affronter ses démons.
Ayant peur que son absence ne se fasse remarquer parmi ses collègues, il referma le dossier et retourna à son bureau quelques étages au dessus.

Il trouva Jack affairé à relire la liste des escroqueries commises par Green.
« Où étais-tu passé ?
-Je vérifiais quelque chose. Où sont les autres.
-Ils travaillent. Danny, je voudrais que tu retournes voir la sœur de Green, seul.
-Quoi ? Mais pourquoi ?
-Je veux avoir ton opinion puisque tu le connaissais, est-ce que l’histoire de la sœur te paraît plausible…
-Pourquoi retourner la voir ?
-Pour que tu puisses l’interroger. Ca ne te pose pas de problème ?
-Non, aucun. Je dois vérifier quelque chose rapidement et j’y vais.
-Bien, dépêche toi. »
Jack prit la feuille qu’il avait commencé à lire et se dirigea vers son bureau, mais il s’arrêta dans le couloir en jetant un coup d’œil vers Danny qui s’asseyait à son bureau et pianotait à son ordinateur. Que refusait-il encore de lui dire ? Il lui cachait quelque chose d’important, c’était certain. Mais il savait que s’il le pressait, Danny se renfermerait davantage et toute chance de connaître ce secret qui semblait tellement le peser disparaîtrait.
Il ignorait s’il avait fait le bon choix en lui permettant de rester sur cette enquête, mais il craignait sa réaction dans le cas contraire. Danny se serait senti mis à l’écart, et c’était ce que Jack voulait à tout prix éviter.
Lui qui semblait si détendu ces derniers temps retrouvait d’anciens réflexes et était prêt à se braquer contre son entourage par défense au moindre choc, c’était palpable.
Scrattounette
Scrattounette
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 355
Age : 32
Date d'inscription : 30/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Une vie brisée. (complète) Empty Re: Une vie brisée. (complète)

Message  Scrattounette le Ven 21 Juil - 13:25

Chapitre 5 :

Le jeune agent était vraiment sur les nerfs, mais il devait rester concentré, pour son travail. Il n’avait aucune envie de voir cette femme, pas plus qu’il ne voulait approcher de son frère, mais il ne voulait pas décevoir Jack. Il gara sa voiture de fonction près de l’appartement de la sœur du disparu et allait en sortir quand son portable l’interrompit : Appelant inconnu affichait l’écran. Mais le jeune homme savait pertinemment qui l’appelait. Il savait que ce moment finirait par arriver. Il prit une profonde inspiration et décrocha.
«Allô ?
-Alvarez ! Comment vas-tu ?
-Que veux-tu Stanley ?
-A ton avis ?
-Ne t’amuse pas avec moi ! C’est un conseil. Je suis différent de l’homme que tu as connu autrefois.
-Tu en es vraiment sûr ? Je t’ai observé, tu sais et je ne pense pas que tu es changé à ce point. Je dois reconnaître que j’ai eu du mal à te retrouver, mais, je ne te laisserai pas t’en sortir cette fois. J’ai perdu six ans de ma vie à cause de toi, il est temps que tu paies.
-Quel est le rapport entre toi et Daniel Green ?
-Qui te dis que sa disparition a un rapport avec moi?
-Comment sais-tu qu’il a disparu ?
-Nous somme à New York, Danny, tout se sait. Tu devrais le savoir.
-Et qu’est-ce que tu veux faire? Me tuer ?
-Non, tu mérites plus que ça. Je veux que tu vives un peu de mon enfer.
-Quoi ?
-Tu as tué mes amis, rappelle toi !
-C’était de la légitime défense. Ils allaient me tuer !
-Tu ne me feras pas changer d’avis. Il faut que tu saches aussi ce que c’est.
-Qu’est-ce que tu vas faire ?
-Dis au revoir à tes amis.
-Si tu les touches, je te jure que tu vas le regretter.
-C’est ça, on verra. »
Danny raccrocha son téléphone et composa sans perdre une seconde le numéros de Jack.
« Malone.
-C’est Danny, ne me pose pas de question, je t’expliquerai plus tard. Où sont les autres ?
-Je les ai envoyés interroger un témoin important. Ils devraient être bientôt de retour.
-Appelle-les et dis leur de revenir au bureau le plus vite possible.
-Pourquoi ? Danny dit-moi ce qu’il se passe !
-Ils se pourraient qu’ils soient en danger par ma faute ?
-Comment ça par ta faute ?
-Appelle-les ! Pendant ce temps, je reviens au bureau et je vous expliquerai tout.
-Très bien. »

L’ascenseur montait beaucoup trop lentement à son goût. Il ne savait pas si Jack avait réussi à contacter leurs collègues et il était très inquiet. Le coup de fil de Stanley lui avait bien fait comprendre que s’il retrouvait ses collègues avant lui, il ne les laisserait pas s’échapper. Il avait immédiatement fait demi tour, laissant tomber l’entrevue avec la sœur de Green.
Dés que les portes furent entrouvertes, il se jeta dehors et traversa l’étage d’un pas pressé, mais il ne trouva personne. Les bureaux étaient tous vides, et ses collègues introuvables.
L’angoisse montait, il était au bord de la panique. Où étaient-ils tous passés ?
Il allait téléphoner à Jack quand un agent extérieur à l’équipe vînt le voir.
« Vous n’êtes pas parti à l’hôpital ?
-A l’hôpital ?! Pourquoi ? Que se passe t-il ?
-J’ai entendu dire que trois agents de votre équipe y avaient été admis il y a peu de temps. Je pensais que vous étiez au courant. Ca s’est passé il y a une heure environs.
-Quoi ?! Quel hôpital ? »
Scrattounette
Scrattounette
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 355
Age : 32
Date d'inscription : 30/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Une vie brisée. (complète) Empty Re: Une vie brisée. (complète)

Message  danny327 le Ven 21 Juil - 14:48

Tu sais ce que je veux......

coucou
danny327
danny327
Stagiaire au FBI

Féminin Nombre de messages : 807
Age : 32
Localisation : En train d'embrasser Danny
Date d'inscription : 10/03/2006

http://www.danny-327.winnerbb.com

Revenir en haut Aller en bas

Une vie brisée. (complète) Empty Re: Une vie brisée. (complète)

Message  Scrattounette le Ven 21 Juil - 15:16

Chapitre 6 :

« Jack ! »
Danny traversa affolé le long couloir blanc qui le séparait de son patron. Il accourut à ses cotés et aperçut son regard perdu, désorienté, presque absent.
« Jack ! Que s’est-il passé ? demanda t-il en essayant de garder son calme.
-Je suis désolé, Danny, je les ai tous envoyés dans un piège. »
Ce n’est qu’alors que le jeune agent aperçut tout le sang répandu sur les mains de son patron. Inconsciemment, Danny retint son souffle en attendant la suite qui ne pouvait être que mauvaise. Jamais il n’avait vu Jack dans un tel état, ce qui lui fi penser que ce qu’il allait entendre allait être terrible…
« Après ton appel, j’ai essayé de les joindre, mais impossible de les avoir, aucun de leurs portables ne répondaient. Comme je savais où je les avais envoyés, j’ai préféré m’y rendre moi-même, et… et…
-Et quoi ?!
-Je… Je ne sais pas ce qu’il s’est passé… Je les ai tous trouvé inconscients dans la maison. Il… Il y avait beaucoup de sang, je crois que Martin a reçu une balle, mais je ne sais pas pour les filles, tout s’est passé très vite… J’ai essayé de t’appeler, mais ton portable sonnait tout le temps occupé.
-Oui, j’essayais de vous joindre aussi. Est-ce qu’ils vont s’en sortir ?
-Les ambulanciers avaient l’air de dire qu’ils étaient optimistes.
-Est-ce que tu sais qui a fait ça ?
-Il n’y avait personne dans la maison quand je suis arrivé. Mais, tu dois sûrement le savoir toi, puisque c’est toi qui m’as alerté.
-Je suis désolé, j’aurai dû le prévoir…
-De quoi tu parles ? Et fini avec tes secrets ! Il s’agit de toute l’équipe, alors je veux tout savoir.
-Tu te rappelles des coups de téléphones anonymes que j’ai reçu ? Et bien, c’était un type que j’ai connu, pratiquement à la même époque où je fréquentais Green… Il s’appelait Stanley Tensfield. Mais il y a six ans, alors que j’avais coupé les ponts avec eux, j’ai retrouvé ce Stanley pendant une enquête. Une fusillade a éclaté entre sa bande et mon collègue et moi. Les complices de Stanley ont été tué, et lui arrêté…
-Et je suppose qu’il est sorti de prison et qu’il veut se venger.
-Je suis désolé, Jack. J’aurai du savoir qu’il s’en prendrait à mes proches.
-Ce n’est pas ta faute.
-Si, Jack, ça l’est. Tu vois, on finit toujours par payer ses erreurs du passé ! Je croyais que tout cela n’était que de l’histoire ancienne, mais je m’étais trompé ! Et aujourd’hui, ce sont les gens que j’aime qui paient à ma place !
-Ne dit pas ça, Danny !
-Arrête, tu ne me fera pas changer d’avis ! Au fond, personne ne peut vraiment changer ! Il m’aura fallut du temps pour m’en rendre compte ! »
Le jeune homme se détourna et emprunta le chemin de la sortie.
« Danny ! »
Jack avait voulu lui courir après et le ramener à la raison, mais un médecin venait d’arriver près de lui pour lui donner des nouvelles de ses collègues.
« Comment vont-ils ? Demanda t-il en regardant Danny sortir.
-Et bien, ils ont eu beaucoup de chance, il y a eu plus de peur que de mal. L’agent Fitzgerald a reçu une balle dans le bras, mais nous avons pu la retirer sans complications. Il s’en remettra vite. Vos deux autres collègues ont été assommées violemment. Elles ont passé un scanner avec succès, elles vont avoir mal à la têt quelques temps, mais rien de bien méchant. Comme elles ont tout de même eu une perte de connaissance je leur ai demandé de rester ici cette nuit, en observation, juste pour être sûr que tout va bien.
-D’accord. Le mari de l’agent Johnson va bientôt arriver pour voir sa femme. Je pense qu’il voudra entendre ces informations de votre bouche.
-Très bien. »
Soulagé, Jack prit une grande bouffée d’oxygène quand le médecin l’eut quitté. Il fallait maintenant qu’il s’occupe de Danny. Il avait un mauvais pressentiment en repensant aux dernières paroles qu’il avait eues. Si Danny ne se raccrochait plus à ses proches ou à son travail, il était capable de tout, surtout après s’être persuader que tout était de sa faute. Il allait sûrement essayer de régler ça lui-même, peut être la pire chose à faire maintenant. C‘était sans doute ce que Stanley Tensfield attendait.
Scrattounette
Scrattounette
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 355
Age : 32
Date d'inscription : 30/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Une vie brisée. (complète) Empty Re: Une vie brisée. (complète)

Message  danny327 le Ven 21 Juil - 16:04

Tu sais ce que je veux......

Une suite........

coucou
danny327
danny327
Stagiaire au FBI

Féminin Nombre de messages : 807
Age : 32
Localisation : En train d'embrasser Danny
Date d'inscription : 10/03/2006

http://www.danny-327.winnerbb.com

Revenir en haut Aller en bas

Une vie brisée. (complète) Empty Re: Une vie brisée. (complète)

Message  Scrattounette le Sam 22 Juil - 14:25

Chapitre 7 :

Tout était de sa faute, c’était à lui de régler cette histoire, une bonne fois pour toute avant que tous ses amis et ses proches ne se fassent tuer. Il était décidé, tout devait s’arrêter ce soir, quoiqu’il lui en coûte. Il savait où trouver Stanley, quelques années auparavant il venait régulièrement dans cet endroit pour retrouver ses « connaissances » de l’époque.
Il gara sa voiture le long d’un trottoir défoncé et vérifia son arme de service. Il fallait que cette histoire cesse. Il sortit de la voiture en cachant son pistolet, bien que son instinct lui disait qu’il le sortirait tout de suite.
Il marcha jusqu’à un vieil immeuble désaffecté et ne prit même pas la peine de se cacher. Il savait que Stanley l’attendait et il était déjà probablement au courant de sa venue. Il pénétra à l’intérieur sans regarder les premiers hommes qu’il rencontra, il savait où il allait. Ceux-ci le suivirent, étonnés, jusque dans une petite pièce où Stanley ne parut pas surpris du tout de le voir.
« Salut Alvarez ! dit-il sans lever les yeux vers lui.
-Il faut qu’on règle ça. Qu’est-ce que tu veux à la fin ?
-Tu sais aussi bien que moi qu’il n’y a que par la mort de l’un de nous deux que ça finira.
-C’est toi qui dit ça. On n’est pas obligé d’en arriver là.
-Je ne retournerai pas là-bas Alvarez. Et reconnais que tu penses à la même chose que moi, sinon, tu ne serais pas là, avec ton arme chargée dans ta veste. »
Danny regarda autour de lui. Il y avait cinq hommes en plus de Stanley. Ils étaient tous armés et prêt à tirer sur lui sans retenu. Mais il ne pouvait plus reculer, s’il était venu jusqu’ici, c’était pour en finir. Dés que les autres se mettraient à le canarder, parce que c’était ce qui allait se passer, il devrait courir se mettre à l’abri, mais où ?
Stanley se leva et un sourire malsain se dessina sur ses lèvres tandis que ses hommes se plaçaient à coté de lui. Six hommes se tenaient droit devant lui, prêt à l’arroser de balles au moindre signal. Comment allait-il pouvoir se sortir de là ? Ils prirent tous leurs armes à la mains, et Danny fit de même en essayant d’analyser la situation au mieux.
Puis tout s’enchaîna très vite. Stanley tira le premier vers Danny mais le manqua de peu, et recula pour laisser ses hommes le couvrir. Danny bondit sur le coté en ripostant sans toutefois avoir le temps de viser. Il n’avait aucun endroit où se mettre à couvert. Sa seule chance était de bouger rapidement pour ne pas laisser ses ennemis le viser.
Tout en continuant à tirer, il s’aperçut que par miracle trois hommes étaient déjà à terre. Mais ce fut le moment d’inattention suffisant pour qu’il reçoive une balle dans le bras. Il ne ressentit d’abord qu’une atroce brûlure mais en sentant le liquide chaud et rouge sur sa peau, il comprit qu’il avait été touché. Cependant le bras dont il se servait pour tirer était heureusement encore valide.
Ils continuèrent ainsi leur manège infernal durant quelques minutes jusqu’à ce que le dernier des hommes de Stanley ne tombe à terre, mort. Danny n’en revenait pas, il avait réussi à tous s’en débarrassés, mais le plus dure restait à faire : Stanley. Celui-ci ne lui laissa aucun répit, et maintenant armé de deux armes, il tira sur le jeune agent avec toute sa rage accumulé pendant des années au fond de sa cellule de prison.
Danny sentit à nouveau cette sensation de brûlure ce qui eut pour effet de le ralentir, il riposta aux tires de Stanley mais il savait que son chargeur se vidait, il n’aurait plus de munition d’ici peu. Il savait qu’il venait d’être touché, mais ne prit pas le temps de vérifier. Sa vue commençait à se troubler, et se déplacer rapidement devenait de plus en plus difficile. Il fallait que ça finisse, car il ne tiendrait plus longtemps.
Avec son bras meurtri et en grimaçant il ramassa dans sa poche son téléphone portable et le lança sur Stanley. Celui-ci surpris en fut décontenancé à peine une seconde, mais une seconde de trop et il ne vit pas arriver la balle qui alla se figer entre ses yeux.
Le jeune agent resta interdit quelques secondes, puis la douleur se fit trop forte et il tomba d’abord à genoux en lâchant son arme qui alla se fracasser sur le sol. Sa tête bourdonnait et la pièce tournait tout autour de lui. Il porta sa main vers sa deuxième blessure, en pleine poitrine. Le sang coulait à flot, noyant sa chemise et ses doigts. Il était seul au milieu de tous ses cadavres, sachant pertinemment qui allait bientôt en devenir un. Mais il ne voulait pas être seul.
Il se laissa complètement tomber à terre, sa vue se troubla encore davantage et son esprit se posa sur le souvenir de ses collègues… Jack… qui avait été comme un père pour lui, et contre lequel il s’était énervé en quittant l’hôpital… L’hôpital… Ses autres collègues y étaient-ils toujours ? Ou étaient-ils morts par sa faute ? Il ne le saurait probablement jamais.
Il était complètement paralysé par la douleur et la peur, la peur de ne plus jamais revoir ceux qu’il aimait, et celle de ce qui l’attendrait quand il fermerait les yeux…
Scrattounette
Scrattounette
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 355
Age : 32
Date d'inscription : 30/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Une vie brisée. (complète) Empty Re: Une vie brisée. (complète)

Message  clairounett le Sam 22 Juil - 14:52

La suite s'il te plait, je veux savoir pour Danny !!!
clairounett
clairounett
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 33
Localisation : dans un trou perdu....que j'adore
Date d'inscription : 28/12/2005

http://clairounett.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Une vie brisée. (complète) Empty Re: Une vie brisée. (complète)

Message  Scrattounette le Sam 22 Juil - 15:19

Chapitre 8 :

Jack sortit en trombe de l’hôpital, son portable à l’oreille. Il savait que Danny ne décrocherait pas alors le plus sûr moyen de l’empêcher de faire quelque chose d’irrémédiable était encore de le localiser.
« Oui, ici Jack Malone, je veux que vous me localisiez en urgence la voiture de fonction utilisée par l’agent Taylor, vite !.... D’accord, merci. »
Il monta dans sa voiture et partit sans perdre une secondes… Il fallait qu’il se dépêche. L’endroit où la voiture avait été localisée n’était pas tout à coté… Il lui faudrait quelques minutes pour s’y rendre, sûrement quelques minutes de trop.
Quand enfin, il reconnu la voiture garée près d’un vieil immeuble, il s’arrêta derrière, et jeta un rapide coup d’œil à l’intérieur : personne.
Il dégaina son arme et s’approcha de l’immeuble.

A l’intérieur tout était silencieux, un vrai silence de mort, ce qui accentua son appréhension de ce qu’il allait découvrir… Son cœur battait tellement vite qu’il pouvait se rompre à tout instant, il s’en faisait de peu…Il aurait tout donné pour entendre des voix, ou au moins celle de Danny à la place de ce silence si pesant.
Il pénétra dans une salle et fut pétrifié sur place. C’était un vrai carnage… Des corps partout… Du sang répandus sur le sol… Jack baissa sa garde devant un tel spectacle, ses yeux parcourant chacun des corps à la recherche d’une silhouette familière. Ils paraissaient tous morts… C’était abominable.
Son regard fut attiré par un très léger mouvement. Un des corps ? Un des hommes respirait encore ! Danny !
Une fois assuré qu’ils ne courraient aucun risque, Jack s’avança au milieu de l’entrepôt et s’agenouilla à coté de son collègue. Il était couvert de sang et respirait laborieusement.
« Danny ? Tu m’entends ? »
Il le souleva légèrement et posa la tête de son collègue délicatement sur ses genoux. Il prit son portable et appela une ambulance tout en vérifiant le faible pouls de Danny.
« Danny ? Allez, réveille toi, je t’en prie !
-J…Jack !
-Oui, ça va aller !
-J…Je suis désolé… Je… Tout est d… de ma faute… Mais… c…c’est fini…
-Calme toi, chut ! Ce n ‘est pas ta faute, tu m’entends. »
Jack sentit le corps du jeune homme tressaillir dans ses bras. Il était parcouru de frissons de plus en plus violents.
« Tiens bon Danny, l’ambulance va arriver, ça va aller. »
Mais il s’aperçut avec horreur qu’un léger filet de sang s’échappait au coin de ses lèvres. Il ne savait que trop bien ce que cela signifiait.
« Accroche toi ! N’abandonne pas ! »
Il était trop tard, Danny le savait. Son heure avait sonné. La douleur devenait de plus en plus insupportable, il ne tiendrait plus longtemps. Et il avait tellement froid !
« Jack…
-Non, ne parle pas, il faut que tu gardes des forces. Ca va aller.
-J…Je suis désolé… gémit-il.
-Non, Danny, ne fais pas ça. Tu as encore beaucoup de choses à vivre. »
C’était tellement dur de faire ses adieux à celui qui avait accompli bien plus que son propre père n’avait jamais fait pour lui. Il ferma les yeux alors que des larmes coulaient le long de ses joues. Il n’avait même plus la force de parler.
« Danny, s’il te plait ! »
Finalement son corps fut secoué d’un dernier sanglot.
« Non, non ! Dannyyyyy ! Pourquoi ? Tu ne peux pas nous faire ça ! Reviens, je t’en prie ! »
Les yeux du jeune agent étaient clos, sa poitrine avait cessé de se soulever fébrilement. Tout était fini. Sa main recouverte de sang qui était jusque là posée sur sa blessure glissa le long de son corps et tomba sur le sol froid.
Jack le tenait toujours serré contre lui. Il ne pouvait se résoudre à le laisser partir. C’est ainsi que les ambulancier le découvrir : prostré sur le corps de Danny et pleurant silencieusement. L’un d’eux s’approcha doucement de lui et vérifia l’état du jeune agent, bien qu’il sût déjà ce qu’il allait trouver. Puis, il posa une main sur l’épaule de Jack.
« C’est fini, monsieur, vous ne pouvez plus rien faire…
-Pourquoi ? Hoqueta t-il. Pourquoi lui ? Il était si jeune.
-Venez avec moi, nous allons nous occuper de vous. »
Jack se laissa guider comme un enfant perdu. Il lâcha à contrecoeur le corps inerte de son ami après l’avoir allongé sur le sol. L’ambulancier le remit debout et l’emmena dehors.
« Est-ce que vous voulez que j’appelle quelqu’un ?
-Hein ?...
-Est-ce que vous voulez que je prévienne quelqu’un ?
-Non, non, je vais la faire. C’est à moi de le faire.
-Vous êtes sûr ?
-Oui, il faut que je le fasse.
-C’est comme vous voulez. »
Comment allait-il annoncer à ses collègues encore à l’hôpital quelque chose qu’il refusait de croire. Pourtant, Danny était mort, il l’avait vu et senti mourir. Les larmes commencèrent à couler le long de ses joues. Jamais il n’aurait du le laisser partir de l’hôpital dans cet état ! Il l’avait laissé aller au devant de sa mort, il ne se le pardonnerait jamais !




Si j'ai choisi un tel dénoument Sad , c'est pour montrer que nos héros ne sont pas éternels ! Et aussi qu'il faut savoir profiter de chaque instant, parce que tout notre monde peut s'écrouler plus vite qu'il ne faut de temps pour le dire! alors, s'il vous plait, ne me tapez pas !
Scrattounette
Scrattounette
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 355
Age : 32
Date d'inscription : 30/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Une vie brisée. (complète) Empty Re: Une vie brisée. (complète)

Message  K-Roll le Sam 22 Juil - 16:54

Whaoooh, Quelle fin! Crying or Very sad
C'est bôôô mais c'est triste!
Ceci dit tu as bien raison, profitons-en tous! Wink
K-Roll
K-Roll
Nouvelle recrue

Féminin Nombre de messages : 122
Age : 47
Localisation : RP 75/91
Date d'inscription : 11/06/2006

Revenir en haut Aller en bas

Une vie brisée. (complète) Empty Re: Une vie brisée. (complète)

Message  Nanouille le Sam 22 Juil - 20:40

Sad
J'espère pas qu'ils ont la meme vision des héros que toi chez nos chers scénaristes... Rolling Eyes
Nanouille
Nanouille
Agent spécial

Féminin Nombre de messages : 1162
Date d'inscription : 05/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Une vie brisée. (complète) Empty Re: Une vie brisée. (complète)

Message  clairounett le Sam 22 Juil - 20:54

Nanouille a écrit:Sad
J'espère pas qu'ils ont la meme vision des héros que toi chez nos chers scénaristes... Rolling Eyes

Tout à fait... Et puis ils ne peuvent pas s'en sortir à chaque fois... Mais c'était très bien... (note : j'aurai bien aimé que tu continues et que tu écrives le moment où Jack allait l'annoncer à ses collègues... mais bon c'était une belle fic faut pas non plus pousser !)
clairounett
clairounett
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 33
Localisation : dans un trou perdu....que j'adore
Date d'inscription : 28/12/2005

http://clairounett.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Une vie brisée. (complète) Empty Re: Une vie brisée. (complète)

Message  Scrattounette le Sam 22 Juil - 21:31

clairounett a écrit:(note : j'aurai bien aimé que tu continues et que tu écrives le moment où Jack allait l'annoncer à ses collègues... mais bon c'était une belle fic faut pas non plus pousser !)
Je peux rajouter ce petit passage si tu veux, j'aime tellement écrire que ça ne me pose aucun problème...

Et sinon, merci à tous! Je suis contente que vous ayiez aimé malgré la fin !!!!
Scrattounette
Scrattounette
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 355
Age : 32
Date d'inscription : 30/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Une vie brisée. (complète) Empty Re: Une vie brisée. (complète)

Message  Scrattounette le Ven 28 Juil - 13:28

Epilogue :

Il marchait comme un zombi, ignorant l’attitude qu’il devrait prendre en face de ses collègues en leur annonçant cette terrible nouvelle. Il ne s’en sentait pas la force, mais il fallait pourtant leur dire. Aussi épouvantable que ce fut, il avait le devoir de les informer. C’était à lui que revenait cette dure tâche puisqu’il était en grande partie responsable.
Il approchait lentement des chambres d’hôpital de ses collègues sans savoir ce qu’il pourrait leur dire. Le plus dur sera certainement de répéter trois fois la même chose à ses trois agents installés dans trois chambres différentes. La première qui se présenta à lui était celle de Vivian. Il se tint devant la porte quelques secondes pour tenter en vain de rationaliser la situation. Mais il abandonna rapidement et frappa à la porte. La faible voix de sa collègue se fit entendre et il entra.
Vivian était encore allongée dans son lit, mais elle n’y tenait plus. Elle détestait cet endroit et être obligée d’y rester toute une nuit était insupportable. Elle regarda inquiète son patron, choquée par son allure et son air si abattu. Ses yeux étaient rouges et sa chemise couverte de sang !
« Jack ? Qu’est-ce qu’il s’est passé ?
-…
-Jack ! Dis moi quelque chose, je t’en prie ! A qui appartient ce sang ?
-Je suis tellement désolé, murmura t-il.
-Je t’en prie, dis moi ce qu’il s’est passé !
-Je n’ai pas réussi à l’empêcher d’y aller… Je ne voulais pas, mais…
-Je ne comprends rien, expliques-toi !
-C’est Danny… Il… Il…
-Quoi Danny ? Que lui est-il arrivé ? Demanda t-elle désespérée, refusant d’imaginer le pire.
-Il savait qui s’en est pris à vous… Il a voulu régler ça… Je n’ai pas réussi à l’empêcher d’y aller…
-Où est-il maintenant ?
-Je suis tellement désolée… Je l’ai cherché, mais je n’ai pas été assez rapide…
-Quoi ?! Pourquoi ? Qu’est-ce que cela signifie ?
-Quand je suis arrivé, ils étaient tous morts… Danny agonisait…
-Jack ! Je t’en prie, dis-moi que les médecins s’occupent de lui !
-Je suis désolé, l’ambulance est arrivée trop tard…
-Non ! Je ne te crois pas ! C’est impossible !
-Il est mort, je suis désolé. »
Vivian voulut répliquer, elle ne pouvait pas y croire, mais aucun son ne sortit de sa bouche. Danny ne pouvait pas les avoir quittés ! Les larmes commencèrent à couler le long de ses joues, alors que la porte de sa chambre s’ouvrit à nouveau, c’était Marcus qui venait prendre des nouvelles de sa femme. Jack préféra s’éclipser pendant qu’il s’approchait du lit de Vivian, inquiet de la voir pleurer silencieusement. Sans prononcer une parole, elle se jeta dans les bras de son mari et pleura en pensant à son collègue ! Comment une chose aussi terrible avait-elle pu leur arriver ? Comment pourraient-ils surmonter ça ?
Scrattounette
Scrattounette
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 355
Age : 32
Date d'inscription : 30/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Une vie brisée. (complète) Empty Re: Une vie brisée. (complète)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum