Apparences trompeuses...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Apparences trompeuses... Empty Apparences trompeuses...

Message  inanoa le Dim 24 Sep - 0:22

Kikoo
Voici ma nouvelle fic !
Je vous préviens d'avance qu'avec la fac je risque de ne pas la terminer tout de suite mais vous aruez la suite tous les week-ends
J'espère qu'elle vous plaira...

En perspective, scènes d'humour et d'amour mêlées dans un tout parsemé de quiproquo...
inanoa
inanoa
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 33
Date d'inscription : 21/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Apparences trompeuses... Empty Re: Apparences trompeuses...

Message  inanoa le Dim 24 Sep - 0:22

_ Celui-là, il doit pas être vieux !
Martin lança un regard dubitatif à son collègue. Célibataire invétéré, était-il vraiment capable de juger de l’âge d’un bébé en l’entendant pleurer ?
_ Lui non plus, reprit Danny lorsqu’un deuxième nourrisson se mit à crier, ajoutant aux doutes de son ami.
_ Agent Taylor ? Agent Fitzgerald ? C’est pour vous. Madame vient signaler une disparition.
Les deux hommes découvrirent une jeune femme en évidente détresse, portant un enfant dans ses bras et jetant des regards désemparés vers la poussette que tenait l’agent qui les avait interpellés. Elle était blonde, grande, les yeux bleus-verts paniqués et perdus, et même si elle ne portait qu’un simple jean délavé et un tee-shirt gris, même si elle n’étais ni coiffée ni maquillée, Danny la trouva belle en cet instant. Peut-être parce qu’elle était mère. Il admirait tellement ces femmes…
_ Chut, murmurait-elle en berçant l’enfant. Calmes-toi… Calmes-toi… Non ! Pas toi aussi Bethe ! S’il vous plaît…
Les deux agents se levèrent d’un même mouvement.
_ On va s’en occuper, déclara Martin et l’homme lui laissa la poussette.
_ Venez par ici madame. Vous permettez ? demanda-t-il en désignant le nourrisson encore allongé qui s’époumonait.
Elle acquiesça en soupirant, tenant toujours de calmer le premier. Ils s’installèrent dans une salle à l’écart, aussitôt rejoints par Sam et Viviane. Tout le service les regardait. Il faut dire, on voit rarement des enfants aux F.B.I. et encore moins de cet âge. Danny ne leur donnait pas quatre mois…
_ Installez-vous, invita l’agent avec un sourire engageant qui avait rassuré le bébé en quelques instants. Madame, et si on amenait les enfants à la garderie pendant que vous nous expliquez la situation ? Vous voulez bien ?
Martin se demanda comment Danny savait qu’il y avait une garderie dans ce bâtiment tout autant qu’il s’étonna de la nouvelle. A dire vrai, il ne s’était surtout jamais posé la question ! La jeune femme sembla hésiter un moment, mais Danny la rassura du regard et du sourire.
_ Ca va aller, assura Viviane en prenant l’enfant qu’elle portait. Donnez-le moi… Voilà.
_ Ewan, murmura la jeune femme. Et elle s’est Bethe.
_ D’accord, dit Viviane alors que l’enfant cessait déjà de pleurer.
_ Il… s’inquiéta brusquement la jeune femme. Il y a des biberons dans le sac et… Tout le reste est sous la poussette… Je…
_ On va trouver. Ne vous inquiétez pas. Allez les enfants, on va faire un tour, d’accord ? Vous êtes des amours…
Danny vit la jeune femme se détendre légèrement en comprenant que Viviane était une mère. Quand ils furent sortis, le calme revint dans la pièce et la tension se relâcha d’un coup.
_ Asseyez-vous, invita Martin, qui avait toujours eut du mal à être à l’aise en présence d’enfants. Est-ce que vous voulez boire quelque chose ?
Vous avez une mine affreuse, se retint-il d’ajouter, même s’il le pensait sincèrement. Il se demanda même comment elle pouvait tenir debout… Elle fit non de la tête et se prit le visage entre les mains. Epuisée, les traits tirés d’angoisse, mal à l’aise, elle semblait en un sens soulagée qu’on prenne le relais avec ses enfants.
_ C’est parce que je suis nerveuse, murmura-t-elle comme pour elle-même. Ils le sentent et… Lucas arrive toujours à les calmer…
_ Tout va bien, murmura Danny en posant une main réconfortante sur la sienne. Expliquez-nous maintenant.
Elle releva les yeux vers lui et se sentit apaisée par son aura de calme. Comme Lucas, pensa-t-elle avant de se reprendre.
_ C’est… Lucas. Lucas Somfield, il… Il a disparu… Il devait rentrer pour garder les petits il y a quatre heures mais il n’est pas venu… Je sais que ça peut vous paraître peu de temps mais Lucas n’oublie jamais les enfants, il n’est jamais en retard et il savait que j’avais rendez-vous chez le kiné… J’ai appelé son travail et il est partit à l’heure. J’ai appelé les hôpitaux, mais il n’y est pas… Il n’est jamais en retard et.. Je…
_ Madame, Madame, intervint Danny. Calmez-vous s’il vous plaît. Ce Lucas, c’est le père des enfants ?
_ Oui, répondit-elle en se sentant idiote de ne l’avoir pas précisé, il le vit. Nous… Nous sommes très proches et… Il a emménagé chez moi il y a quelques mois…
_ D’accord, reprit Martin. Est-ce que vous savez s’il a des ennemis ? Des dettes ? Des problèmes avec l’alcool ? La drogue ? Ce genre de choses ?
Elle ne prit pas le temps de réfléchir.
_ Non, assura-t-elle en le regardant de travers comme s’il l’avait insulté. Lucas est un homme droit, le plus droit que je connaisse ! Non… Tout le monde vous le dira…
_ D’accord, continua Martin, un peu décontenancé par son regard. Et est-ce que son comportement a changé ces derniers temps ? Stress…
Elle eut un rire étrange. Amer, cynique.
_ Nous avons des jumeaux de trois mois, je crois qu’on peut dire que son comportement a changé…
_ Evidemment… Euh… Bien. J’aurais besoin de l’adresse de votre domicile, celui de son travail et des numéros auxquels on peut le joindre, ainsi qu’une liste de ses plus proches amis.
_ Bien sûr, concéda-t-elle en perdant son agressivité.
Il lui tendit son calepin et un stylo qu’elle prit d’une main tremblante. Il n’eut pas besoin de mot pour que les agents décident de la marche à suivre. La complicité est une chose étonnante, surtout quand elle vous conduit à deviner les pensées de quelqu’un d’autre, à anticiper ses mots ou à le comprendre d’un regard. Et c’est toujours un plus au boulot, spécialement quand on est agent du F.B.I.
_ Merci, conclut Martin quand elle eut fini. Excusez-moi.
Il partit d’un pas ferme.
_ Madame, murmura Danny en parlant le plus posément possible pour la calmer au maximum. Vous ne voudriez pas me dire votre nom ?
Elle le transperça du regard sans parvenir à lui rendre son sourire.
_ Cailean, répondit-elle. Cailean Mac Greor.
_ Ecossaise ?
_ Oui. Mes parents ont trouvés intelligent de me donner un nom de garçon parce qu’il en voulaient un et je ne supportais plus les remarques qu’on me faisait chez moi. Au moins, ici, tout le monde devine plus ou moins d’où je viens, mais personne ne me charrie sur mon prénom.
_ Ca fait longtemps que vous êtes à New York ?
_ Cinq ans. Je suis arrivée le 10 septembre 2001 alors imaginez si je m’en souviens… J’avais rendez-vous le lendemain au World Trade Center mais je me suis perdue dans le métro, c’est ce qui m’a sauvé la vie.
Elle soupira profondément. Pour Danny aussi c’était douloureux d’y penser. Lui aussi connaissais des gens qui y travaillaient…
_ C’est comme ça que j’ai rencontré Lucas, reprit-elle en secouant la tête pour chasser les mauvais souvenirs. Il est pompier, je ne sais pas si je vous l’ai dit ? Enfin bref, ce jour-là il était de repos mais il est venu dès qu’il a su, c’est tout lui ça ! Mais comme il n’avait pas d’équipement, ils ne l’ont pas laissé monter… On a essayé de faire ce qu’on pouvait en bas et on s’en est sortis ensembles. Après ça, nous sommes devenus amis.
Danny fronça les sourcils. Elle avait dit « amis » et non pas « amoureux »… Il le mit sur le compte de l’inquiétude, mais cela le travailla. Finalement, son instinct ne le tromperait pas…
_ C’est un homme bien, murmura-t-elle avec un voile de tristesse dans les yeux et la voix. C’est un père formidable… Sans lui, je…
Elle se retint autant qu’elle put mais une larme s’échappa. Elle était à bout, physiquement et mentalement.
_ Ca va aller, reprit Danny en se levant. Vous voulez bien rester ici ? On pourrait avoir besoin de vous. Je viendrais vous chercher si on a du nouveau, je vous le promets, d’accord ?
_ Et mes enfants ? lança-t-elle brusquement inquiète.
C’est une bonne mère, songea Danny. Un peu dépassée, mais qui aime ses enfants. Seulement là, elle a besoin de souffler.
_ On va s’occuper d’eux, assura-t-il avec un autre de ses sourires réconfortant. Essayez de vous reposer un peu. Ca va aller…
Elle acquiesça sans rien dire puis il partit. Dans l’Open Space, Jack venait de réunir l’équipe.
_ Qu’est-ce qu’on a ? demanda-t-il alors qu’il arrivait.
_ Lucas Somfield, 25 ans, pompier. Il a disparu depuis quatre heures. Il a quitté son travail à 16h et devait rejoindre sa petite amie pour garder leurs enfants chez eux, mais il n’est jamais arrivé.
_ Bien, déclara Jack. Alors, Martin, Sam, vous allez à sa caserne. Viviane, tu viens avec moi. Danny, tu as un bon feeling avec elle alors tu restes ici. Relevés téléphoniques et bancaires. Et vois si tu peux m’en trouver plus sur lui. Allez, au boulot !
Danny accrocha la photo au tableau. Une nouvelle enquête commençait…
inanoa
inanoa
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 33
Date d'inscription : 21/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Apparences trompeuses... Empty Re: Apparences trompeuses...

Message  inanoa le Dim 24 Sep - 0:23

Disparu depuis 5h.
_ Tu devrais fermer la bouche et essuyer ta bave, ça ne fait pas très pro… lança Martin à l’oreille de sa collègue. Si j’avais su, j’aurais dit à Jack de t’envoyer chez lui plutôt qu’à son boulot…
Sam se mit une claque mentale et reporta son attention sur Martin qui souriait. Elle décida de jouer la carte de l’innocence…
_ Ce que tu peux être stupide des fois, marmonna-t-elle en haussant les épaules. Je cherche un responsable, c’est tout.
_ Et tu penses le trouver en matant des mecs de dos ?
Ils échangèrent un regard amusé. En fait, ce n’était pas les dos qu’elle observait… Nouvelle claque mentale. Il faut se reprendre Sam !
_ Tu es jaloux ou quoi ? Tu sais, tu n’es pas mal dans ton genre, tu ne dois pas te sentir menacé par ces gars… Et puis, on est là pour le boulot alors…
_ Moi aussi, coupa une voix sèche derrière eux. Alors quand vous aurez fini votre scène de ménage vous pourrez me dire pourquoi vous cherchez un responsable…
Ils se retournèrent d’un bloc. L’homme qui se tenait devant eux avait l’air pressé de se débarrasser d’eux. En fait, il les prenait pour des journalistes…
_ Agent Fitzgerald, agent Spade, annonça Martin en sortant sa plaque. F.B.I. On nous a signalé la disparition de Lucas Somfield.
_ Lucas ? s’écria l’homme. Mais qu’est-ce qu’il lui est arrivé ?
_ C’est ce que nous essayons de savoir, reprit Sam en préférant ce ton. On nous a dit qu’il avait quitté sa garde à 16h.
_ C’est exact, répondit l’homme en se grattant nerveusement la tête. Il est passé me demander un nouveau congé juste avant.
_ Avait-il un comportement étrange ? continua Martin. Est-ce qu’il était seul ?
_ Je… J’en sais rien…
_ Est-ce qu’il a eu des problèmes récemment ? Un changement d’attitude ? Quelque chose d’inhabituel ?
_ Non. Avec ses gamins, il était crevé mais j’ai jamais eu à le reprendre. Toujours à l’heure, toujours souriant et dispo. Non, je ne vois pas. En même temps, c’est pas moi qui le vois le plus… Attendez. Todd ! Ramènes-toi !
Le dénommé Todd s’exécuta aussitôt.
_ Oui, sergent ?
Sam ne put s’empêcher de rougir en réalisant qu’il faisait partie des hommes qu’elle avait « observé » en entrant. Martin lui lança un clin d’œil entendu puis se força au sérieux.
_ Lucas a disparu, explique le sergent. Ils sont du F.B.I. et je pense que tu pourras les aider. Ils traînent toujours ensembles, alors il vous répondra mieux que moi.
_ Merde ! s’écria l’homme visiblement surpris. Bien sûr. Demandez-moi ce que vous voulez.
Martin éclata mentalement de rire mais ne laissa rien transparaître. Sam mit un moment à se reprendre.
_ Oui. Hum hum… Euh… bafouilla-t-elle. Alors, aujourd’hui quand il est partit, Lucas était-il seul ?
_ Oui, répondit l’homme qui n’avait visiblement rien remarqué. Il est partit à 16h tapante, sa copine devait aller chez le kiné, je crois.
_ Et il comptait s’y rendre comment ? demanda Sam avant de se dire combien cette question était stupide.
Il fallait qu’elle se calme !
_ A pied, répondit l’homme comme si c’était tout ce qu’il y avait de plus naturel.
Pas si stupide que ça, finalement…
_ A pied ? ! s’écria Martin incrédule. Mais elle habite de l’autre côté de la ville !
_ Lucas adore courir, dit Todd avec assurance. Et puis, ça l’entretient. Avec les mioches, il a plus beaucoup de temps pour s’entraîner et dans notre boulot…
Cette fois ce fut Sam qui pouffa mentalement avant de se mordre la lèvre. Elle imaginait assez mal Martin faire du jogging…
_ Bien reprit-il en se demandant ce qui faisait autant sourire sa collègue. Et est-ce que Lucas a eu des problèmes récemment ?
Le pompier réfléchit un long moment et Martin leva les yeux au ciel. C’était pourtant pas compliqué comme question ! Jaloux ? se demanda Sam.
_ La semaine dernière, répondit-il finalement toujours sans remarquer le petit jeu entre les agents. Un type est venu à la caserne et ils ce sont battus. C’était mardi soir, je crois

Flash-back.
_ Eh ! Lucas, tu veux une bière avant de rentrer ? Je te ramènes si tu veux…
Todd avançait tranquillement dans la petite ruelle jouxtant la caserne où ils avaient installé un panier de basket trois ans auparavant, quand soudain il entendit des cris.
_ Tu fait honte à ta race ! Sale dégénéré !
Lorsqu’il arriva, Lucas avait été plaqué contre le mur par un homme au visage dissimulé sous une capuche. Son poing était levé et il allait s’abattre avec fureur.
_ Lâchez-le ! c’était écrié Todd.
Fin du flash-back.

_ Et il est partit en promettant qu’ils se reverraient.
Martin soupira profondément. Dix minutes de réflexion pour se souvenir de ça ? Ca aurait légèrement dû le marquer, non ? Décidément, ce mec avait peut-être des muscles mais il n’avait pas grand chose d’autres ! Mais comment une femme aussi brillante que Sam pouvait-elle craquer pour un homme pareil ? Non, ça vraiment, il ne comprenait pas…
_ J’ai bien essayé d’en parler à Lucas mais il n’a rien voulu lâcher. C’est un mec plutôt réservé, vous savez. Toujours à l’écoute des autres mais quand il s’agit de parler de lui… Je crois qu’il n’y a qu’avec sa copine qu’il se confie, et encore…
Qui voudrait ce confier à un idiot pareil de toute façon ? Juste bon à tenir un tuyau et jouer les gros bras !
_ D’accord, répondit Sam qui avait complètement repris son sérieux. Vous avez une idée de ce qu’il voulait dire par « dégénéré » ?
_ Aucune, répondit l’homme. Lucas est le type le plus droit que je connaisse. Non, franchement, là, je ne vois pas…
_ Est-ce que vous pourriez nous décrire cet homme ? continua-t-elle en se demandant vaguement ce qui détournait l’attention de son collègue comme cela.
_ Blanc. Grand, à peu prêt ma taille. Blouson en cuir marron. Rangers aux pieds.
On se doute bien qu’il les avait pas aux mains…
_ Et vous avez-vu son visage ? demanda la jeune femme en lançant des regards de biais à Martin.
_ Non, il faisait noir et il avait une capuche.
Comme par hasard !
_ Mais… Attendez…
Trois plombes avant qu’ils se souvienne de la couleur de son slip…
_ Il avait un tatouage dans le cou. Une croix… Oh, vous savez ! La même que l’allemand, là… Hitler…
On attend des sommets là…
_ Une croix gammée, conclut-il en le notant dans son calepin.
_ Si vous le dites, enfin bref il avait ça. Mais c’est tout ce que je peux vous dire…
C’est déjà étonnant qu’on en sois arrivé là…
_ Merci pour votre aide, termina Martin pressé de passer à autre chose. Si jamais quoi que ce soit vous revient…
On peut toujours rêver… Eh ! Elle veut ce crétin ? Elle va l’avoir !
_ Sam, tu peux lui passer ta carte, j’ai oublié les miennes ?
Sam fut bien obligée de le faire même si elle savait pertinemment qu’il en avait sur lui. Qu’est-ce qu’il mijotait, donc ?
_ Surtout, n’hésitez pas à appeler, invita Martin dans un faux sourire amical. Même pour un petit détail…
Et tandis qu’ils se dirigeaient vers la voiture, Sam demanda :
_ Tu cherches à me caser ou je rêve ?
_ Bah, je veux juste te donner un coup de main, taquina l’homme avec un large sourire. Je sais à quel point c’est difficile de passer à autre chose quand on m’a connu, mais tu ne peux décemment pas rester seule toute ta vie, alors…
_ Trop aimable, Martin. Trop aimable…
inanoa
inanoa
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 33
Date d'inscription : 21/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Apparences trompeuses... Empty Re: Apparences trompeuses...

Message  danny327 le Dim 24 Sep - 0:57

La suite stp !!!! thumright
danny327
danny327
Stagiaire au FBI

Féminin Nombre de messages : 807
Age : 32
Localisation : En train d'embrasser Danny
Date d'inscription : 10/03/2006

http://www.danny-327.winnerbb.com

Revenir en haut Aller en bas

Apparences trompeuses... Empty Re: Apparences trompeuses...

Message  Ptit Dem Taylor le Dim 24 Sep - 1:01

Trop bien !! moi je veux la suite !!! ptdr
Ptit Dem Taylor
Ptit Dem Taylor
Agent spécial

Féminin Nombre de messages : 1474
Age : 32
Localisation : sur les genoux d'Eric Szmanda
Date d'inscription : 01/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Apparences trompeuses... Empty Re: Apparences trompeuses...

Message  nady le Dim 24 Sep - 11:58

plutot sympa le debut et avec de l'humour!!

il nous faut une suite!! bravobom
nady
nady
Agent spécial

Féminin Nombre de messages : 1253
Age : 40
Localisation : ailleurs
Date d'inscription : 13/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Apparences trompeuses... Empty Re: Apparences trompeuses...

Message  manon le Dim 24 Sep - 12:29

alors là moi je dis bravo le melange sentiments humour est absolument excellent
bravobom bravobom bravobom bravobom
et la suite stp
manon
manon
Stagiaire au FBI

Féminin Nombre de messages : 799
Age : 30
Localisation : st etienne
Date d'inscription : 30/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Apparences trompeuses... Empty Re: Apparences trompeuses...

Message  inanoa le Dim 24 Sep - 12:38

Mini suite mais faut disputer ma soeur...
A cause d'elle j'ai dû me taper 4h de route pour aller la rechercher en sortie scolaire hier donc j'ai pas beaucoup bossé...
La suite arrive quand même !

_ Taylor ?
_ …
_ Ok Sam. Je vais voir ça.
_ …
_ Ok. Mais dis moi, pourquoi tu te marres comme ça ?
_ …
_ Peut-être pas mais je sens ton sourire dans le téléphone.
_ …
_ Très bien ! Grade tes secrets ! A plus.
Danny raccrocha en fronçant les sourcils. Sam et Martin auraient-ils remis le couvert ? Le camion de pompier c’est toujours sympa… Mais l’homme chassa aussitôt le souvenir pour se remettre au travail. Non, pas d’appels suspects d’un homme sur son portable, chez lui non plus. Danny soupira. Les relevés bancaires ou les groupes néo-nazis ? Il prit la deuxième option. Mauvais choix…
inanoa
inanoa
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 33
Date d'inscription : 21/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Apparences trompeuses... Empty Re: Apparences trompeuses...

Message  inanoa le Dim 24 Sep - 12:49

Disparu depuis 5h30.
_ Bon sang, j’ai jamais vu des bouchons pareils ! A croire que tout New York a décidé de venir dans le quartier !
_ On y est Viv. C’est là.
Jack tourna la clef dans la serrure et entra. Aussitôt, les odeurs de bébé lui montèrent au nez. Le souvenir de l’époque déjà lointaine où ses filles étaient nées lui traversa la mémoire et lui serra le cœur. Ce qu’elles pouvaient lui manquer à présent…
_ Je prends le salon, décida Viviane en passant des gants pour ne pas laisser d’empreintes ou en effacer.
_ Je prend la chambre, répondit Jack en avançant dans l’appartement.
Et en fait, il inspecta « les » chambres, parce qu’il sembla évident que Lucas et Cailean ne dormaient pas toujours ensemble. Il ne voudra pas la réveiller en rentrant du boulot, se dit Jack en se souvenant à quel point le sommeil des parents dans les premiers mois est précieux.
Ils ne trouvèrent rien d’intéressant, malgré deux heures de fouilles intensives. Tout semblait parfaitement normal. Trop normal…
inanoa
inanoa
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 33
Date d'inscription : 21/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Apparences trompeuses... Empty Re: Apparences trompeuses...

Message  inanoa le Dim 24 Sep - 13:49

Disparu depuis 7h30.
Danny relut encore une fois ce qu’affichait son écran et se décida enfin. Il devait en avoir le cœur net même si c’était plus que délicat… Nazi ou… ? Lorsqu’il entra dans la salle, Cailean dormait profondément sur le canapé. Elle avait l’air épuisée et devait bien l’être pour dormir dans ces conditions. Avoir des enfants est un marathon… Danny se demanda comment il s’en sortirait, lui, plus tard. Enfin, le moins tard possible !
_ Cailean ? murmura-t-il en la secouant tout doucement. Cailean, réveillez-vous…
Elle mit un moment avant d’ouvrir des yeux perdus et ensommeillés.
_ Vous l’avez retrouvé ? demanda-t-elle en baillant à s’en décrochant la mâchoire. Pardon…
_ Ce n’est rien, assura Danny avec un sourire réconfortant. Non, on ne l’a pas encore retrouvé. Mais j’aurais quelques questions à vous poser. Vous voulez un café ?
_ D’ordinaire j’évite, murmura-t-elle en se frottant les yeux gonflés. Mais là je ne peux pas dire non.
Danny sortit donc quelques instant puis revint avec deux tasses.
_ Vous avez même les mugs F.B.I. ? remarqua la jeune femme en regardant pensivement le contenu de sa tasse.
Danny sourit en s’asseyant en face d’elle. Il se passa quelques minutes. Comment lui demander cela ?
_ Combien… s’inquiéta-t-elle brusquement comme si la simple fumée du café suffisait à la réveiller. Combien de temps ais-je dormi ? Mes enfants ? Où sont mes enfants ?
_ Ils vont bien, rassura-t-il. J’ai appelé la garderie et tout va bien. Ils s’en occuperont aussi longtemps que nécessaire, ne vous inquiétez pas pour ça…
Elle acquiesça et but une longue gorgée en grimaçant.
_ Dans les films, on dit toujours que le café est horrible mais c’est encore pire que ce que je croyais possible ! Comment faites-vous pour avaler ça tous les jours ?
_ J’ai eu un long entraînement à Quantico, confia Danny comme s’il s’agissait d’un secret.
_ Ah d’accord…
Et elle sourit. C’était la première fois depuis qu’elle était ici. Danny la trouva encore plus belle… Un nouveau silence passa.
_ Ecoutez, commença-t-il, mal à l’aise. Je… Je sais que c’est personnel, mais je dois vous poser des questions sur votre couple. Comment cela se passe-t-il avec Lucas ? J’imagine qu’avec des jumeaux vous avez dû vous éloigner un peu…
_ Non, répondit-elle pensivement. Au contraire. Lucas est un homme formidable. Il a été présent tout au long de ma grossesse et je ne sais pas comment je ferais sans lui maintenant. C’est lui qui gère tout et par moment j’ai l’impression qu’à côté, je suis une mauvaise mère…
_ Vous êtes plus fatiguée, rassura Danny avec un sourire compréhensif. C’est normal que vous soyez un peu débordée, surtout avec des jumeaux !
Elle lui rendit à nouveau son sourire.
_ C’est ce qu’il me dit aussi, murmura-t-elle en se réchauffant les mains sur la tasse. Mais je crois tout simplement qu’il est plus fait pour ça que moi, ce qui est assez frustrant, je dois l’avouer. On dirait qu’il devine toujours tout avec les enfants et moi… Moi je rame complètement !
Il y eut un nouveau silence.
_ Allez-y agent Taylor, reprit-elle finalement sans le regarder cependant. Je sens que vous avez quelque chose à me dire. Allez-y franchement, j’ai horreur de tourner autour du pot.
Sa franchise le surprit en cet instant. Elle avait plus de ressources qu’elle le pensait…
_ D’accord, concéda-t-il. Je dois en savoir une peu plus sur votre couple parce que d’après les relevés bancaires de Lucas, il fréquente assidûment un établissement nommé le « french kiss ».
Elle ne réagit pas mais ses épaules se tendirent. Ce n’était pas le moment de faire marche arrière.
_ C’est une boîte de nuit, précisa Danny, de nouveau très mal à l’aise. Mais c’est… Euh… Comment dire… ?
Elle soupira profondément.
_ Avec des mots c’est mieux, murmura-t-elle.
Il y eut un long silence pendant lequel Danny sentit qu’elle savait au plus profond d’elle-même. Mais comment pouvait-on savoir ça et l’accepter ? La thèse du nazisme s’envola…
_ On y est, soupira-t-elle en détournant les yeux. J’aurais dû vous le dire plus tôt mais… C’était plus simple de s’en tenir à la version officielle…
Elle se prit le visage entre les mains et resta un moment silencieuse.
_ Cailean, interrogea finalement Danny. Quelle est la version non-officielle ?
_ Personne ne doit savoir ! s’écria-t-elle aussitôt. Personne ! Ses amis, à la caserne, vous… Personne ! Je..
_ Je vous le promet, Cailean, apaisa Danny en posant sa main sur la sienne. Vous avez ma parole.
Ils se fixèrent dans les yeux le temps pour elle de se rassurer. Alors elle se lança dans une tirade que Danny n’attendait pas.
_ Lucas est gay, annonça-t-elle de but en blanc en hésitant à le regarder dans les yeux ou à fixer le sol. Il l’a toujours été mais personne ne le sait. L’année dernière, nous… C’était une erreur. Nous étions seuls tous les deux depuis un moment, nous avons bu et… Ce n’est arrivé qu’une fois, mais… Quand je suis tombée enceinte, il était tellement heureux… Bien sûr, ça n’était pas comme ça que je pensais avoir des enfants mais… Après tout, c’est peut-être mieux ainsi. Nous nous aimons énormément et je suis plus proche de lui que je ne le serais jamais d’aucun homme. Nous ne couchons pas ensemble, mais nous partageons tout et… Je sais qu’on ne se déchirera pas dans quelques années pour la garde des enfants ou l’argent… On aura jamais les problèmes d’un couple puisqu’on en est pas un justement et… Lucas est un père formidable alors je me fous complètement qu’il aime les hommes. Je m’en suis toujours foutue… Il y a tellement de parents dits « normaux » qui font du mal à leurs enfants, alors quitte à choisir…
Elle eut un rire amer et le regarda presque méchamment. Sur la défensive en tous cas.
_ Vous me trouvez pitoyable, n’est-ce pas ? lança-t-elle avec un visage fermé.
Danny lui rendit son regard.
_ Pas du tout, assura-t-il. Je crois que je vous comprend plus que vous ne le pensez.
Ils se fixèrent un long moment et elle sut qu’il disait vrai. Il ne la jugeait pas, elle peinait à y croire. C’était tellement inattendu… Il avait repris sa main dans la sienne et prit un long moment pour la rassurer du regard. Ce que cela devait être difficile de vivre avec ce secret… Il comprenait un peu plus son épuisement. Mentir au quotidien, il savait ce que c’était. Finalement, ils avaient beaucoup plus de points communs que ne le laissaient penser les apparences…
_ Je dois retourner travailler, dit-il en se levant. Ca va aller ?
_ Ca va aller, répondit-elle en secouant la tête.
_ Je suis juste là si vous avez besoin… N’hésitez pas surtout.
Elle lui sourit.
_ Merci.
inanoa
inanoa
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 33
Date d'inscription : 21/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Apparences trompeuses... Empty Re: Apparences trompeuses...

Message  emimartin le Dim 24 Sep - 13:51

C'est super et j'adore l'humour qu'il y a dans cette fic bravobom . J'attends vite une suite!
emimartin
emimartin
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 493
Age : 37
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 20/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Apparences trompeuses... Empty Re: Apparences trompeuses...

Message  Ptit Dem Taylor le Dim 24 Sep - 17:28

Vivement la suite !!! bravobom
Ptit Dem Taylor
Ptit Dem Taylor
Agent spécial

Féminin Nombre de messages : 1474
Age : 32
Localisation : sur les genoux d'Eric Szmanda
Date d'inscription : 01/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Apparences trompeuses... Empty Re: Apparences trompeuses...

Message  inanoa le Dim 24 Sep - 23:16

désolée mais vous devrez attendre pour la suite
comme je retourne à la fac je n'aurais pas accès à internet pendant la semaine qui s'annonce chargée.
Je ferais de mon mieux

dsl encore

mais dites-vous que c'est meilleur quand on attend !
inanoa
inanoa
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 33
Date d'inscription : 21/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Apparences trompeuses... Empty Re: Apparences trompeuses...

Message  tweetie le Lun 25 Sep - 22:52

D'accord, j'attends mais c'est bien parce que ta fic vaut le coup, hein ? dako
tweetie
tweetie
Président des USA

Féminin Nombre de messages : 7789
Date d'inscription : 04/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Apparences trompeuses... Empty Re: Apparences trompeuses...

Message  inanoa le Mar 26 Sep - 20:50

justye à l'intercours de théâtre pour dire que j'espère bien qu'elle en vaut la peine !

à samedi
inanoa
inanoa
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 33
Date d'inscription : 21/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Apparences trompeuses... Empty Re: Apparences trompeuses...

Message  inanoa le Ven 29 Sep - 20:03

voici enfin la suité dsl pour l'attente
remerciez ma prof de civilisation latine qui m'a fait me lever pour rien à 8h puisqu'elle était absente !

Disparu depuis 5h30.
_ Tu es certain de l’adresse que t’as donné Danny ?
_ C’est ici, assura Martin d’un ton dubitatif. J’espère qu’il ne s’est pas foutu de nous…
_ Pas au boulot… Attend.
Sam venait d’apercevoir un jeune homme au coin de la rue se dirigeant vers eux.
_ Monsieur ? appela-t-elle. Bonsoir. Nous cherchons le French Kiss, est-ce que vous pourriez nous aider ?
L’homme la regarda de haut en bas sans se cacher. L’examen n’eut pas l’air de le satisfaire. Quand il se tourna vers Martin, par contre…
_ Désolé la demoiselle, répondit-il. Aucune femme n’est acceptée au French Kiss. Par contre, si votre ami le désire, je me ferais un véritable plaisir de l’y accompagner. Et qui sait ? Peut-être que je lui ferais visiter certains recoins secrets…
Sam se retint à grand peine d’éclater de rire, plus encore lorsqu’elle vit le malaise de son collègue. Elle aurait jurer qu’il avait rougi…
_ Première fois, constata le jeune homme sous s’émouvoir. Je vois…
Il s’approcha lentement de Martin presque jusqu’à le toucher, en le regardant droit dans les yeux. L’agent demeura sans réaction, incapable de bouger, le souffle et le cœur affolés malgré lui. Il émanait une telle sensualité de lui...
_ Je serais doux, susurrant-t-il. Et tu verras que lorsqu’on commence, on ne s’arrête plus.
Martin déglutit étrangement sous le regard plus qu’amusé de sa collègue qui décida de le laisser se débrouiller par lui-même. Elle crut un instant que l’homme allait l’embrasser et qu’il le laisserait faire, mais Martin se reprit et sortit sa plaque.
_ F… F.B.I., bafouilla-t-il sans le quitter du regard. Il s’agit d’une enquête fédérale.
Le jeune homme ne broncha pas.
_ Suivez-moi, murmura-t-il d’une voix sensuelle qui fit aussi frémir Sam. Je vous y emmène…
Martin respira à nouveau lorsque l’homme s’éloigna nonchalamment en direction d’un immeuble à la façade sobre.
_ Ma proposition tient toujours, ajouta l’homme en frappant à la porte. Si jamais tu repasses par ici, c’est moi qui te passerais les menottes, agent spécial Fitzgerald…
Et il entra en demandant au vigile d’appeler le patron qui arriva quelques instant plus tard.
_ Oui ? demanda-t-il en les regardant d’un air surpris.
_ Agent spécial Spade et Fitzgerald, présenta Sam parce que Martin n’en avait plus l’air capable.
Elle lui prit sa plaque des mains en soupirant et la remit à l’endroit avant d’ajouter :
_ Nous sommes à la recherche d’un de vos clients réguliers, Lucas Somfield.
_ Lucas ? s’écria l’homme. Mais… Pourquoi est-ce que vous le recherchez ? Quoi que ce soit, je suis sûr qu’il n’a rien fait et…
_ Il a disparu, précisa Sam avec l’intuition que l’homme le connaissait plus que bien.
_ Oh mon dieu… Oh non… Ma caille… Entrez, nous allons passer dans mon bureau. Mais euh… Essayez d’être discrète parce que normalement les femmes ne sont pas tolérées…
_ Passez devant, répondit Sam en plaisantant ultérieurement sur l’honneur qui lui était fait.
Martin se contenta de suivre. Il aurait voulu garder le regard fixé sur le dos de Sam mais ces yeux se détournèrent malgré lui vers la salle à l’ambiance tamisée et torride où des couples d’hommes s’affichaient sans tabou ni pudeur. Un étrange frisson le parcourut…
_ Asseyez-vous, invita le directeur. Avec tout ça, je ne me suis pas présenté. Je suis Angelo Torez, le patron du French Kiss et autant vous le dire tout de suite, j’ai été l’amant de Lucas l’année dernière. Nous nous sommes séparés il y a quatre mois, mais il continue à venir ici.
Sam se félicita mentalement, fascinée malgré elle par l’idée de deux hommes faisant l’amour. Martin était encore plus déconcentré qu’elle…
_ Et pourquoi avez-vous rompu ? interrogea-t-elle en bloquant mentalement l’image du directeur et de Lucas.
_ A cause de Cailean, répondit l’homme avec amertume. Je veux dire, je l’adore cette fille, elle est vraiment craquante et si j’étais hétéro… Enfin bref, sans elle et les enfants, Lucas serait encore avec moi, mais je n’en pouvais plus de le partager, alors j’ai préféré rompre.
_ Et est-ce que Lucas a accepté votre rupture ? reprit-elle en sortant son calepin.
_ Au début, non, répondit l’homme. Et puis, il s’est fait une raison. Très franchement, je dois avouer que depuis, il ne vient plus ici que pour des aventures sans lendemain pour s’apaiser le corps et jouer le rôle du parfait petit hétéro. Ca me fait de la peine pour lui, parce qu’il n’est pas vraiment satisfait, mais que voulez-vous que j’y fasse ? J’ai déjà suffisamment donné et si ça lui plaît d’être papa…
_ Pas de petit ami attitré alors ? demanda Sam.
_ Une douzaine d’amants, mais rien de sérieux.
_ D’accord, murmura-t-elle en le notant. Autre chose, avez-vous eu des problèmes récemment avec des groupes extrémistes qui s’en prendraient aux… Enfin, aux gens comme vous.
_ Aux gays, rectifia sèchement l’homme. Vous pouvez le dire, vous savez ? Ce n’est pas une maladie contagieuse.
_ Excusez-moi, reprit-elle. Ce n’est pas ce que je…
_ C’est rien, apaisa l’homme. C’est moi qui suis nerveux. Pour répondre à votre question, oui, le mois dernier, des petits nazillons s’en sont pris à deux personnes qui sortaient de la boîte. J’ai appelé la police, mais les problèmes des homo ne sont pas les leurs alors j’ai fait renforcé la sécurité et j’ai passé le mot aux clients pour qu’ils se méfient. Aucun problème depuis.
_ Et est-ce que Lucas a eut affaire à eux ? demanda Martin qui parvint enfin à se vider l’esprit.
_ Non, répondit-il. Il n’était pas là le soir là. Après, il en a entendu parlé comme tout le monde, mais il ne les a jamais vu. Pourquoi ? Vous pensez à un crime homophobe ?
_ Aucune piste n’est à négliger… A présent, est-ce que vous pourriez nous fournir les noms des personnes agressées ? Je crois que ça pourrait nous aider.
_ Bien sûr, je vais même faire mieux que ça ! Il s’agissait de mon serveur et son ami, alors je vais vous donner leur adresse. Attendez une minute.
Martin c’était déjà relevé lorsque le directeur revint et lui tendit un morceau de papier. L’homme lui prit la main.
_ Vous allez me le retrouver, n’est-ce pas ? demanda-t-il avec une telle détresse qu’elle toucha profondément Martin.
_ Je vous promets qu’on va faire de notre mieux, assura-t-il. Et si c’est un crime homophobe, il sera puni comme tel.
Ils partagèrent un sourire puis se séparèrent.
_ Martin ? commença Sam alors qu’ils montaient en voiture.
_ Ca va, coupa-t-il en démarrant. Je pense juste que personne ne devrait avoir de problèmes à cause de son orientation sexuelle, c’est tout. Appelle Danny et dis-lui qu’on va chez le serveur.
La jeune femme n’ajouta rien et s’exécuta avec une étrange sensation qu’elle ne parvint à définir.
inanoa
inanoa
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 33
Date d'inscription : 21/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Apparences trompeuses... Empty Re: Apparences trompeuses...

Message  Ptit Dem Taylor le Ven 29 Sep - 20:08

Alors merci a ta prof !! Mr. Green

La suite dès que possible même si je sais que ton WE est bien rempli !!! Mr.Red
Ptit Dem Taylor
Ptit Dem Taylor
Agent spécial

Féminin Nombre de messages : 1474
Age : 32
Localisation : sur les genoux d'Eric Szmanda
Date d'inscription : 01/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Apparences trompeuses... Empty Re: Apparences trompeuses...

Message  inanoa le Sam 30 Sep - 1:17

une ch'tit suite avant d'aller dormir, j'espère que ça vous plait malgré les délais d'attente...
Vive la fac...


Disparu depuis 10h30.
_ Taylor ?
_…
_ Ok, je vais voir de mon côté. Vous le voyez quand ce flic ?
_…
_ Non, rien pour le moment mais…
_…
_ C’est bon, Jack. Je peux encore tenir deux bonnes heures et…
_ …
_ Je t’assure que…
_…
_ Oui j’ai compris. Bonne nuit.
Danny raccrocha en se frottant les yeux dans un long bâillement. Il était déjà tard. Tôt, rectifia-t-il en lançant un regard à l’horloge au dessus de la porte de l’Open Space.
_ Je vois que j’arrive au bon moment. Tenez.
Danny n’avait pas vu Cailean approcher avec un café.
_ Merci, murmura-t-il en se forçant à reprendre contenance, malgré la fatigue. Je vous croyais chez vous…
_ Je suis passée voir les jumeaux mais ils dormaient à point fermés, alors je n’ai pas voulu les réveiller. Je n’aurais pas pu me reposer de toute façon. Vous par contre, vous en auriez besoin…
Il lui sourit en avalant une gorgée. Avait-il vraiment une sale tête ? Il n’osait pas imaginer l’état de ces cheveux…
_ Apparemment, lança-t-elle en s’appuyant nonchalamment contre le bureau. Ils ont été adorables. Il suffit que je ne sois pas dans la même pièce et tout va bien. Je crois que n’importe qui s’en sort mieux que moi avec eux…
_ Cailean, contra doucement l’homme avec un léger ton de reproche.
Il prit ses mains dans les siennes.
_ Vous ne devez pas dire cela. Toutes les femmes ne sont pas des mères parfaites, et en fait que je crois qu’aucune ne l’est. Je pense que c’est plus que normal que vous vous sentiez un peu perdue, mais je suis certain que vous êtes une bonne mère, et vous savez pourquoi ? Parce que vous faites de votre mieux et vous aimez vos enfants. Rien qu pour cela, ils ont beaucoup de chance.
_ Mouais, murmura-t-elle en détournant des yeux peu convaincus.
Danny cherchait des mots réconfortants mais elle le devança quand ses yeux se posèrent sur son écran d’ordinateur encore allumé.
_ Pourquoi regardez-vous ce tels sites web ? demanda-t-elle surprise et un tantinet inquiète.
Danny décida de tout lui dire. Ca ne pouvait de toute faon pas être pire que ce qu’elle était en train de vivre. Et ça commencerait à la préparer si jamais…
_ Asseyez-vous, invita-t-il en désignant une chaise plutôt que son rebord de bureau.
Et il lui parla de l’incartade à la caserne et de l’agression au French Kiss. Elle resta médusée.
_ Alors, murmura-t-elle sans y croire. Alors ça serait à cause de…
Il y eut un long silence suivi d’un discours désespéré.
_ Mais pourquoi les gens ne peuvent-ils pas accepter la différence ? Pourquoi faut-il qu’ils aient toujours peur ? L’homosexualité existe depuis la nuit des temps et a pendant longtemps été acceptée, mais à cause du christianisme… On a fait des gays des espèces de monstres sans aucune moralité mais… Ce n’est pas le fait d’être gay qui vous empêche d’être quelqu’un de bien ! Lucas est un honnête citoyen, il paye ses impôts, il vote, et il risque sa vie tous les jours pour sauver des gens dont il ne sait rien ! Il… Pourquoi…
Danny la serra dans ses bras sans réfléchir et elle s’abandonna un long moment contre lui. Puis elle s’arracha à son étreinte et le fixa dans les yeux.
_ Agent Taylor, reprit-elle. Je dois savoir. Vous devez me le dire. Est-ce que vous pensez que… Est-ce que vous pensez qu’ils…
Elle ne put finir mais il comprit. Il aurait voulu l’apaiser, oh oui, il l’aurait voulu, mais il ne voulait pas lui donner de faux espoirs…
_ On en est pas encore là, éluda-t-il. Vous devez garder espoir. Je vous assure qu’on fait tout notre possible pour le retrouver sain et sauf.
Elle acquiesça et son regard vagabonda un moment dans la salle vide à cette heure.
_ Laissez moi prendre le relais, murmura-t-elle en fixant son ordinateur. Allez dormir un peu et moi je vais continuer vos recherches. Dites-moi seulement ce que je dois faire.
_ Je suis navré, commença-t-il mais elle le coupa.
_ Il ne s’agit que de recherches sur le net ! Et… Vous n’aurez pas à dire que c’est moi qui les ais faites ! Je… Je pourrais même aller bosser ailleurs si vous ne pouvez pas me laisser votre poste, ce que je comprends parfaitement, soit dit en passant. Dites-moi juste quoi chercher.
_ Ecoutez, Cailean, je…
_ Je le ferais de toute façon, répliqua-t-elle en croisant les bras en signe de défi. Alors ne me laissez pas perdre mon temps, je vous en pris. Je vais passer ce qu’il reste de ma nuit sur ces sites alors dites-moi quoi chercher…
Danny hésita un long moment mais la détermination de la jeune femme le décida, la flamme revenue dans ses yeux vides depuis des heures aussi. Il lui donnait un but, un sens, un espoir…
_ Je vais faire mieux, dit-il en se levant et en prenant sa veste. Je vais vous montrer. Mais on ne peut pas le faire ici, alors si la proposition de travailler chez vous est toujours d’actualité, je suis d’avis qu’on s’y rendre, tout de suite.
Cette fois ce fut elle sui hésita et Danny sentit ben qu’il la surprenait par sa réaction.
_ Non, agent Taylor, je…
_ Danny, coupa-t-il en s’étirant.
_ Danny, répéta-t-elle. Je ne peux pas vous demander ça…
_ Vous ne le faites pas, je vous le propose. Et puis, j’ai déjà connu bien pire, croyez-moi…
_ Mais…
Il posa une main rassurante sur son épaule.
_ Arrêtez de tergiverser et allons-y, d’accord ? Il n’y a pas de temps à perdre.
Elle céda donc, mais pas totalement.
_ D’accord, mais vous me promettez de dormir un peu, répondit-elle avec un accent maternel qui le fit sourire.
_ Marché conclut.
inanoa
inanoa
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 33
Date d'inscription : 21/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Apparences trompeuses... Empty Re: Apparences trompeuses...

Message  Ptit Dem Taylor le Sam 30 Sep - 10:44

Trop bien vivement la suite !!! bravobom
Ptit Dem Taylor
Ptit Dem Taylor
Agent spécial

Féminin Nombre de messages : 1474
Age : 32
Localisation : sur les genoux d'Eric Szmanda
Date d'inscription : 01/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Apparences trompeuses... Empty Re: Apparences trompeuses...

Message  nady le Sam 30 Sep - 13:39

comme Ptit Dem Taylor , je veux la suite, stp!!

bravobom bravobom
nady
nady
Agent spécial

Féminin Nombre de messages : 1253
Age : 40
Localisation : ailleurs
Date d'inscription : 13/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Apparences trompeuses... Empty Re: Apparences trompeuses...

Message  inanoa le Sam 30 Sep - 13:57

Disparu depuis 16h.
Cailean soupira en se frottant les yeux. Rien, elle ne trouvait rien, mais ce qu’elle voyait lui donnait la nausée. Comment de pareils hommes pouvaient-ils exister ? Elle aurait voulu les tuer tous, un à un, de ses mains. L’homme en face d’elle, sur l’écran, était accusé de meurtre après avoir torturé sa victime des heures durant… Et depuis qu’elle lisait de quoi ils étaient capables, elle tremblait de plus en plus pour Lucas. Ce n’était pas dans leur style de laisser un « monstre » comme ils les appelaient, s’en sortir. Mais si Lucas mourait…
Cailean écrasa d’une main rageuse la larme qui lui échappait. Elle avait décidé de ne pas pleurer. Nouveau soupir. Elle était épuisée. Physiquement et nerveusement. Heureusement que les jumeaux n’étaient pas là, parce que sinon elle aurait craquer. Cailean se maudit pour ce qu’elle venait de penser. Comment une mère digne de ce nom pouvait-elle se réjouir de l’absence de ses enfants ? Quel genre de femme était-elle donc ?
On toqua à la porte, ce fut ce qui empêcha le torrent de se déchaîner. Lentement, elle se leva et alla ouvrir. Le visage familier de Todd apparut brièvement avant qu’il ne la serre dans ses bras en lui demandant comment elle allait et si on avait des nouvelles.
_ Pas grand chose de nouveau, répondit-elle en s’effaçant pour le laisser entrer.
Ne pas parler de la piste nazi, ou alors il faudrait dire crime homophobe, et alors tout serait dévoilé. Même à bout, elle voulait respecter la promesse qu’elle avait faite à Lucas de ne jamais le divulguer sans son accord. Tout cela semblait tellement dérisoire pourtant à cet instant.
_ Le F.B.I. le recherche, répondit l’homme en se voulant rassurant. Ils le trouveront, tu verras. Et quand il reviendra, il se foutra de nous pour nous être inquiétés. Il a survécut à des incendies, des accidents de la route et même au 11 septembre !
La jeune femme se força à lui sourire, mais murmura :
_ Personne n’est indestructible…
Todd la prit à nouveau dans ses bras. Ils ne se connaissaient pas vraiment bien en fait, il le réalisa brusquement. Mais il sera toujours là pour elle, quoi qu’il arrive à son ami. Lucas aurait fait la même chose.
_ Il a de bonnes raisons de se battre, reprit-il avec ferveur. Il se battra pour les jumeaux et pour toi. Il vous aime trop pour vous quitter, crois-moi.
Cailean se colla plus encore contre le corps tendu. Mais au plus profond d’elle-même, une voix lui susurrait que la volonté ne peut pas tout faire. Si on avait décidé de tuer Lucas, il…
_ Cailean, je…
Todd se tendit d’un seul coup et la repoussa sans vrai ménagement. La jeune femme suivit son regard et découvrit Danny qui sortait de la douche, vêtu d’une simple serviette. Elle avait oublié de lui sortir de quoi se changer ! Se retournant vers Todd avec un petit sourire, elle découvrit avec surprise sa fureur. Son sang ne fit qu’un tour quand elle comprit ce qu’il pensait et sa main partit dans un réflexe.
_ Comment peux-tu seulement oser penser une seule seconde que… s’indigna-t-elle alors que des larmes franchissaient ses yeux. Jamais, tu m’entends ? Jamais je ne ferais ça ! Non, mais comment tu peux croire que j’aurais la tête à ça alors que Lucas est peut-être en train de se vider de son sang quelque part ou déjà mort ? ! On est peut-être en train de le torturer et moi je penserais à m’envoyer en l’air avec un inconnu ?
Todd tourna vers elle un regard qui reflétait le sien. On aurait presque vu des éclairs en sortir.
_ C’est un agent du F.B.I. ! expliqua-t-elle avec rage. On a travaillé toute la nuit sur des recherches pour essayer de retrouver Lucas et il s’est accordé de prendre une douche, tu vas lui reprocher ça ?
L’homme allait répondre quelques chose lorsque son regard se posa sur l’écran encore allumé de l’ordinateur.
_ Mais… bafouilla-t-il. Mais c’est lui ! C’est l’homme qui s’en est pris à Lucas l’autre jour !
_ Quoi ? demanda Danny en s’approchant, aussitôt à l’affût.
_ C’est lui, j’en suis sûr ! répondit-il seulement en continuant de fixer l’écran.
Danny fut le premier à réagir. Retrouvant son portable, il partagea l’information avec Jack qui ne posa pas de questions, assurant qu’ils s’en occupaient. Après avoir raccroché, Danny se tourna vers Cailean avec un sourire parce que les choses avançaient enfin, mais le visage de la jeune femme s’était décomposé.
_ Mais… Mais alors ça veut dire que… C’est un meurtrier… Il… Lucas…
L’agent ne fut pas assez rapide pour la rattraper quand elle perdit connaissance.
inanoa
inanoa
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 33
Date d'inscription : 21/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Apparences trompeuses... Empty Re: Apparences trompeuses...

Message  Ptit Dem Taylor le Sam 30 Sep - 14:45

La suite la suite la suite la suite !!!! Mr. Green
Ptit Dem Taylor
Ptit Dem Taylor
Agent spécial

Féminin Nombre de messages : 1474
Age : 32
Localisation : sur les genoux d'Eric Szmanda
Date d'inscription : 01/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Apparences trompeuses... Empty Re: Apparences trompeuses...

Message  inanoa le Sam 30 Sep - 17:51

Disparu depuis 17h.
_ Je vous assure que ça va Danny.
L’agent la regarda d’un air dubitatif mais se résolut à la croire. Elle avait bien le droit de refuser d’aller à l’hôpital. Les secouristes venaient de partir et le calme était revenu dans l’appartement. Elle soupira et se prit le visage entre les mains.
_ Quelles sont les nouvelles ? demanda-t-elle en se souvenant d’avoir vu l’homme répondre à un coup de téléphone tandis qu’on l’examinait pour lui diagnostiquer un gros coup de fatigue et une hypoglycémie.
Pas besoin d’être médecin pour le dire…
_ Ils l’ont arrêté, répondit simplement Danny qui avait renoncé à lui mentir. Ils l’interrogent en ce moment au bureau. Je n’en sais pas plus.
_ Alors nous devrions aller au bureau, déclara-t-elle en se relevant.
_ Cailean, commença Todd. Je ne pense pas que…
_ Et moi je dis que nous devrions y aller Danny et moi. Toi, tu vas me faire le plaisir de rentrer te reposer, je te tiendrais au courant dès que j’aurais des nouvelles. Tu ne serviras à rien si tu n’es pas en état d’assurer ta prochaine garde et j’imagine qu’avec un homme en moins, tu dois reprendre cet après-midi, je me trompe ?
L’homme ne répondit plus rien, marmonnant qu’elle avait raison puis finit par partir.
_ On y va ? lança-t-elle.
Danny soupira en souriant.
_ On y va mais on passe chercher un solide petit déjeuner quelque part, conclut-t-il en prenant sa veste (parce qu’il avait quand même finit par se rhabiller). Et vous me ferez le plaisir de tout avaler.
_ Marché conclut !
inanoa
inanoa
Elève à Quantico

Féminin Nombre de messages : 315
Age : 33
Date d'inscription : 21/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Apparences trompeuses... Empty Re: Apparences trompeuses...

Message  Ptit Dem Taylor le Sam 30 Sep - 19:25

la suite please !!!! bounce
Ptit Dem Taylor
Ptit Dem Taylor
Agent spécial

Féminin Nombre de messages : 1474
Age : 32
Localisation : sur les genoux d'Eric Szmanda
Date d'inscription : 01/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Apparences trompeuses... Empty Re: Apparences trompeuses...

Message  nady le Dim 1 Oct - 11:28

encoreeeeeeeeeeee!!!! une suite stp!! bravobom
nady
nady
Agent spécial

Féminin Nombre de messages : 1253
Age : 40
Localisation : ailleurs
Date d'inscription : 13/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Apparences trompeuses... Empty Re: Apparences trompeuses...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum