Déboires (centrée sur Martin) [complète]

Page 10 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant

Aller en bas

Re: Déboires (centrée sur Martin) [complète]

Message  Mouchette le Mar 25 Sep - 23:24

La suite, désolée Mouchette mais le cadeau d'anniv' vient un jour plus tard, en plus il n'y a qu'une suite et peu de Martin....Alors je comprends si tu rales...
Mais Martin ça va arriver t'inquiètes...
Au fait je me suis gourrée ce ne sont pas des euros mais des dollars (pauvre idiote t'es aux Etats Unis...) donc j'ai changé...
Bonne lecture.

C'est bien aussi les cadeaux qui arrivent plus tard Mr. Green
rgrrr Puisque tu es d'accord, je râle! Maaaaartin, où es-tu? Bon, en étant honnête, il y en avait qu'en même pas mal, du Martin...
Pour les euros, j'avais remarqué, mais j'ai pas osé dire, c'est pour ça que j'ai mis .- siffle
Ce fut une très bonne lecture, merci! Very Happy Et en plus de savoir qu'il y aura bientôt (?quand?) plein de Martin Mr.Red
oh clairounette je viens de voir que tu avais mis plein de suite...
Où ça? Où ça? (j'ai pas de smiley qui tourne la tête dans tous les sens, alors il faut imaginer...).
lol!
avatar
Mouchette
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3584
Age : 37
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 15/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Déboires (centrée sur Martin) [complète]

Message  clairounett le Mer 26 Sep - 19:06

Merci les filles pour vos comm' ...

Une petite suite, parce que pas eu le temps de plus et là je pars au basket... Basketball Basketball
Bonne lecture ...

Ah oui et euh désolée mais Martin c'est pas encore pour cette suite là ..... (z'avez pas peur d'un kidnappeur en série vous ?? mdr)


17h13.


Emily, dans le couloir : Martin, sais-tu où est Jack ?
Martin : oui il interroge un témoin, tu avais besoin de lui ?
Emily : oui, j’ai fait les recherches qu’il m’a demandé de faire. Je te dis ce que j’ai trouvé alors.
Martin : oui, je veux bien. On va avec les autres, comme ça tout le monde sera au courant.
Emily, faisant demi-tour avec Martin : ok.

Martin, arrivant près de ses collègues : Emily a du nouveau concernant Mark Grey.
Emily, s’asseyant : en fait Mark Grey n’existe pas. Il s’agit en fait de Paul Amber, qui n’est absolument pas serrurier, par contre il est recherché par les services de police.
Vivian : pour quelle raison est-il recherché ?
Emily : il est soupçonné d’avoir gravement blessé une personne au cours d’un cambriolage qui a mal tourné. Ses complices ont été arrêtés mais lui court toujours.
Danny : tu sais quand a eu lieu ce cambriolage ?
Emily : il y a deux mois.
Martin : ça fait de lui un suspect, mais ça voudrait dire que son mode opératoire a changé.
Sam : c’est vrai que rien n’a disparu dans la maison, pourquoi aurait-il kidnappé le bébé ?
Martin : on va comparer les empreintes du berceau avec celles de ce Paul Amber, si on les a dans le fichier, mais s’il n’a pas commis de délits avant celui d’il y a deux mois, il ne sera pas dedans.


Dans le même temps. Salle d’interrogatoire.


Jack : désolé Mme Loren de vous avoir fait attendre, vous n’êtes pas pressée ?
Mme Loren, souriant poliment : j’ai mon après-midi.
Jack : mon collègue vous a un peu parlé du sujet que l’on voulait aborder avec vous ?
Mme Loren : le jeune homme que j’ai eu au téléphone ?
Jack : oui. L’Agent Fitzgerald.
Mme Loren : oui c’est ça. Et bien il m’a demandé pourquoi je recevais de l’argent régulièrement de la part de Mr et Mme Brown.
Jack : en fait leur bébé a disparu et nous explorons toutes les pistes possibles.
Mme Loren : je suis soupçonnée ?
Jack : non pas pour le moment en tout cas, pourquoi vous avez quelque chose à vous reprocher ?
Mme Loren : non. Bien sûr que non.
Jack : Pourquoi recevez vous de l’argent de leur part ?
Mme Loren : j’ai été victime d’un accident provoqué par Mme Loren. Il n’y a eu que des dégâts matériels mais elle était complètement en tort, et était effondrée. Elle m’a raconté qu’elle était enceinte, et je n’ai pas voulu lui causer de soucis. Alors on s’est arrangés pour que le couple rembourse tous mes frais pour réparer ma voiture. C’est ce qu’ils font régulièrement.
Jack : quand a eu lieu cet accident ?
Mme Loren : il y a un peu plus de six mois.
Jack : vous auriez pu vous faire arnaquer.
Mme Loren : je sais, mais elle m’a paru tellement sincère. Je sais que j’aurai pu tomber sur quelqu’un qui ne m’aurait pas remboursé.
Jack : savez-vous combien vous a coûté les réparations ?
Mme Loren : exactement je ne saurai vous le dire, mais un peu plus de 2000 dollars, je peux vous faxer le devis en rentrant chez moi si vous voulez.
Jack : ah oui je veux bien, je vais vous donner le numéro. A tout hasard, savez-vous pourquoi ils nous ont caché cette information ?
Mme Loren, étonnée : je ne sais pas, mais c’est étrange qu’ils ne vous l’aient pas dit. C’est dans leur intérêt de tout vous dire pour retrouver leur fille, non ?
Jack : normalement, sauf s’ils ont des choses à se reprocher, mais comme vous le dites, c’est dans leur intérêt de nous le dire, aucune piste n’est à négliger. En tout cas je vous remercie d’être venue.
Mme Loren : si ça a pu vous aider.
Jack, la raccompagnant en souriant : disons qu’on écarte une piste.
Mme Loren, serrant la main de Jack : au revoir Mr Malone.


18h20.

Jack : alors vous en êtes où ?
Vivian : et bien on a un serrurier qui passe suspect numéro 1. Mais qui est introuvable.
Jack : expliquez-moi ?
Emily : et bien il a donné un faux nom quand il s’est présenté au couple, son adresse est fausse et il est recherché par la police pour un cambriolage au cours duquel il a grièvement blessé une personne.
Jack : et vous pensez que c’est peut-être lui.
Vivian : ça pourrait être lui.
Martin : mais si ce n’est pas lui on perd un temps fou.
Jack : c’est sûr, vous avez quoi sur lui ?
Emily : un numéro de portable.
Jack : c’est tout ?
Martin : oui, c’est tout. Et il semble éteint… On a vérifié, l’abonnement correspond au numéro. Et on a une adresse grâce à l’abonnement, Danny et Sam sont allés vérifier. Et on piste le portable s’il l’allume.
Jack : en tout cas si c’est lui le kidnappeur il n’est pas très futé d’avoir laissé son numéro de téléphone.
Martin : oui, enfin s’il est éteint ça ne va pas nous mener loin. Et toi de ton côté ?
Jack : une histoire de remboursement, ça m’a l’air crédible.


18h45.

Martin, au téléphone : Carol, c’est Martin, je suis bloqué au bureau, je ne vais pas rentrer…en tout cas pas tant qu’on n’aura pas résolu l’affaire. J’espère que vous allez bien toutes les deux, je vous embrasse…Tu peux me rappeler ?
avatar
clairounett
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 32
Localisation : dans un trou perdu....que j'adore
Date d'inscription : 28/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://clairounett.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Déboires (centrée sur Martin) [complète]

Message  Mouchette le Mer 26 Sep - 21:51

C'est trop bien, encore une suite! Je profite, ça risque de ne pas durer... Mr. Green lol!

Ah oui et euh désolée mais Martin c'est pas encore pour cette suite là .....

nuagenoir
(z'avez pas peur d'un kidnappeur en série vous ?? mdr)
affraid Je sais, tu rigoles, mais... What the fuck ?!?

Très bonne suite (comme d'hab!) bravobom bravobom bravobom Et la fin, ça m'a fait repenser au moment où Carol lui a fait la gueule. J'espère qu'elle ne va pas recommencer, il bosse dur notre Marty chéri pascontent
(J'arrête pas de penser à un truc... qui me fait peur: bébé disparu; Martin qui a aussi un bébé... afraid )

Vite vite vite! Une suite!!
avatar
Mouchette
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3584
Age : 37
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 15/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Déboires (centrée sur Martin) [complète]

Message  clairounett le Jeu 27 Sep - 12:40

Mouchette a écrit:C'est trop bien, encore une suite! Je profite, ça risque de ne pas durer... Mr. Green lol!


Roooo la mauvaise langue !!!!! Vais voir ce que je peux faire pour te faire mentir .... Mr. Green

Mouchette a écrit:
Ah oui et euh désolée mais Martin c'est pas encore pour cette suite là .....

nuagenoir

Je t'ai dit, patience Martin arrive..


Mouchette a écrit:
(z'avez pas peur d'un kidnappeur en série vous ?? mdr)
affraid Je sais, tu rigoles, mais... What the fuck ?!?

Très bonne suite (comme d'hab!) bravobom bravobom bravobom Et la fin, ça m'a fait repenser au moment où Carol lui a fait la gueule. J'espère qu'elle ne va pas recommencer, il bosse dur notre Marty chéri pascontent
(J'arrête pas de penser à un truc... qui me fait peur: bébé disparu; Martin qui a aussi un bébé... afraid )

C'est bien Mouchette, je vois que tu as un cerveau qui marche et que tu fais le lien entre le bébé de Martin et l'enquête....
ptdr je lol bien sûr c'est juste une boutade histoire de réagir...

La suite, je sais pas .. peut-être ce soir... enfin je dis ça mais tu me connais.... ptdr ptdr
avatar
clairounett
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 32
Localisation : dans un trou perdu....que j'adore
Date d'inscription : 28/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://clairounett.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Déboires (centrée sur Martin) [complète]

Message  nathaloche le Jeu 27 Sep - 15:42

ahhhh j'ai tout rattrapé ...c'est géant ... j'adooore même si je ne suis pas une fana folle comme vous de Marty, je suis à fond avec lui ... j'adooore

vite la suite ...

fais court parce que je passe en coup de vent !!!
avatar
nathaloche
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3996
Age : 44
Localisation : dans les bras d'enrique
Date d'inscription : 15/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://enriquemurcianoandnath.com/cariboost1/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Déboires (centrée sur Martin) [complète]

Message  clairounett le Jeu 27 Sep - 22:14

nathaloche a écrit:ahhhh j'ai tout rattrapé ...c'est géant ... j'adooore même si je ne suis pas une fana folle comme vous de Marty, je suis à fond avec lui ... j'adooore

vite la suite ...

fais court parce que je passe en coup de vent !!!

ça vient, ça vient... d'ailleurs je suis en train de me marrer toute seule à taper ma suite... ptdr ptdr
avatar
clairounett
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 32
Localisation : dans un trou perdu....que j'adore
Date d'inscription : 28/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://clairounett.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Déboires (centrée sur Martin) [complète]

Message  nathaloche le Jeu 27 Sep - 22:16

je me marre déjà ptdr ptdr ptdr
avatar
nathaloche
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3996
Age : 44
Localisation : dans les bras d'enrique
Date d'inscription : 15/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://enriquemurcianoandnath.com/cariboost1/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Déboires (centrée sur Martin) [complète]

Message  clairounett le Jeu 27 Sep - 22:25

ça se trouve c'est même pas drôle.... ptdr ptdr ptdr mais moi quand je pars en cacahuète ... on sait jamais trop ce que ça va donner...

ok ok je file et je poste la suite...
avatar
clairounett
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 32
Localisation : dans un trou perdu....que j'adore
Date d'inscription : 28/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://clairounett.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Déboires (centrée sur Martin) [complète]

Message  clairounett le Jeu 27 Sep - 23:38

Allez voilà la suite à vous qui êtes si patientes ... 2love2 Bonne lecture...



19h32.


Danny, s’asseyant : la petite amie de Paul Amber est en garde à vue depuis 18h30, on l’a mise au chaud pour qu’elle ne le prévienne pas. On l’a déjà interrogée sur place mais elle n’est pas très coopérante ou alors elle ne sait rien de son mec. Elle dit l’avoir vu pour la dernière fois hier matin avant de partir travailler. Sinon on n’a rien trouvé sur place. Il y a une équipe qui planque au cas où il rentrerait.
Vivian, baillant : oh là.. excusez-moi.
Jack : je sais que vous êtes fatigués car ça fait longtemps que vous êtes debout, je vais retourner avec Sam chez les Brown, si tu te sens d’attaque Sam.
Sam : moi ça va.
Jack : Emily, Vivian, Danny et Martin, vous restez là à surveiller le moindre mouvement de la part de Paul Amber, si vous voulez vous reposer, vous pouvez en vous relayant. Vous pouvez aussi réinterroger la petite amie d’Amber, je pense qu’elle peut savoir où il se trouve. Et bien sûr si vous trouvez autre chose, tout le monde s’y remet. Au fait, il me semble qu’on avait des empreintes sur le lit de la petite Nevaeh, ça a donné quoi ?
Martin : les recherches étaient en cours tout à l’heure. On va retourner voir.


21h59.

Danny, revenant de la salle d’interrogatoire : la petite amie d’Amber ne sait absolument rien de ce que son compagnon trame, ou alors elle nous ment depuis le début…
Martin : tu veux une bonne nouvelle en échange ?
Danny : laisse tomber Marty je te connais.. c’est quoi la mauvaise nouvelle ? Les empreintes n’ont rien donné ?
Martin : dans le mille.
Emily : c’est souvent comme ça ?
Vivian, se frottant les yeux : ça arrive, parfois on va beaucoup plus vite, mais il nous est arrivé de patauger encore plus.
Danny : les filles allez vous reposer, on viendra vous réveiller..
Vivian : c’est gentil les garçons, je ne tiens plus debout.
Martin, posant sa main sur l’épaule de Vivian : on voit ça. Vas y aussi Emily.
Emily : merci. Bon courage les gars.

Danny : café ?
Martin : café, avec plaisir.


2h24.

Martin, se levant du canapé : il est peut-être l’heure qu’on se couche, tu ne crois pas ?
Carol, prenant la main de Martin : si, ce serait bien.
Martin, lâchant sa main : deux minutes, je reviens.
Carol, soucieuse : tu vas où ?
Martin : voir si Liv dort bien.
Carol : tu me rejoins dans le lit ?
Martin, l’embrassant : oui.

Martin, entrant discrètement dans la chambre de Liv : qu’est-ce que ? Pourquoi la fenêtre est ouverte ?
Martin, n’apercevant pas son bébé dans le lit : Liv ?
Martin, réalisant l’horreur : Mon bébé…
Martin, criant de désespoir : Liv !!!!

Martin, hurlant : Liv !!

Danny, réveillé en sursaut : qu’est-ce qui se passe Marty ?
Martin, se relevant du lit de camp en sueur : oh mon Dieu !
Danny : ça va ?
Martin : ce cauchemar était tellement réel…
Danny : tout va bien Martin. Raconte moi.
Martin, se levant : c’est idiot, j’ai cru que Liv avait disparu….
Danny, se rallongeant : tu vas où ?
Martin : prendre l’air, tu peux te rendormir, désolé de t’avoir réveillé.
Danny, se rendormant : pas grave.


Martin, voyant un appel en absence sur son portable : pourvu que ce soit Carol.
Martin, écoutant sa messagerie : allez cause..
Messagerie : Martin, c’est moi, je suis désolée de ne pas t’avoir donné de nouvelles, je viens juste de rentrer à la maison avec Liv, et j’avais oublié mon téléphone. On était chez mon amie Sara. J’espère que tu ne t’es pas trop inquiété, on t’embrasse.
Martin, soufflant : bon un souci de moins.


3h45. Salle de repos.

Martin, entrant : Dan, réveille toi on a du boulot.
Martin, s’approchant de Danny : Dan, debout.
Danny, endormi : pas envie, reste un peu avec moi.
Martin, prenant une voix féminine : je sais que tu as envie d’un petit câlin mais il faut te lever.
Danny, se tournant en prenant la main de Martin : hummm.
Martin, se penchant : debout mon chéri.
Danny, les yeux fermés, embrassant Martin : ok.
Martin, surpris et reprenant sa voix normale : j’hallucine, Danny !!
Danny, se reculant brusquement : Martin mais quel con !
Martin : mais t’embrasses tout ce qui bouge toi !
Danny, réalisant ce qui vient de se passer : je t’ai embrassé ?
Martin, rougissant : j’ai bien l’impression oui.
Danny : c’était pas si mal…
Martin, éclatant de rire : ma parole mais t’es complètement jeté !
Danny, : bah écoute, ça fait 24 heures que j’ai pas vu Mamen, alors je suis en manque.
Martin : je ne pensais pas tromper Carol un jour.
Danny : surtout avec un mec.
Martin : surtout avec mon meilleur ami.
Danny : j’imagine la tête des filles si on leur dit.
Martin, imitant Danny se passant la main dans les cheveux : euh Mamen j’ai quelque chose à te dire… Voilà je .. je t’ai trompée … J’ai embrassé Martin..
Danny, pris d’un fou rire : c’est trop bon.
Martin, riant de plus belle : mais qu’est-ce qui m’a pris d’imiter la voix de Mamen aussi.
Danny : en tout cas t’as réussi ta connerie, tu peux être fier maintenant que je t’ai embrassé.
Martin : je sais pas, je t’ai vu dormir et puis c’est toi qui a commencé, tu croyais que c’était elle qui te parlait alors je suis rentré dans le jeu.
Danny : en tout cas tu t’es bien fait prendre à ton jeu.

Martin, essayant de se calmer : bon plus sérieusement, en fait si je suis venu c’est qu’on a réussi à trouver la trace de Paul Amber.
Danny, se levant : on y va alors.
Martin, repensant à ce qu’il vient de se passer : quel gag quand même..
Danny : t’as raison, ça va personne ne nous a vu, la honte sinon.


Jack, voyant les deux jeunes hommes arriver : t’en as mis du temps Martin pour réveiller Danny…
Martin, embarrassé : c'est-à-dire que… ‘fin oui j’ai mis du temps à le réveiller et …
Danny, enchaînant le mensonge : on est aussi passé par les toilettes, j’avais besoin de me passer un coup d’eau sur le visage.
Jack : c’est pas grave, maintenant que vous êtes là, on va pouvoir y aller. Paul Amber a été localisé grâce à son téléphone portable. Il se trouve à priori dans une maisonnette en pleine campagne. J’ai renvoyé Emily chez elle, elle nous a bien aidé mais je ne veux pas qu’elle aille trop vite, elle n’a pas suivi le même chemin que vous et je ne sais pas si elle est prête à faire du terrain. On prend deux voitures et on se retrouve là-bas. Vivian tu viens avec moi, les gars et Sam vous prenez la deuxième voiture.
Danny, regardant les mines fatiguées de Martin et Sam : je crois que je vais conduire… Je te suis Jack.


5h10. Maison de campagne. Sous une pluie battante.


Jack : FBI ouvrez !
Paul, ouvrant tout sourire : entrez, je vous attendais.
Danny, passant les menottes à Paul : où est la petite ?
Paul : quelle petite ?
Danny : le bébé que tu as enlevé, il est où ?
Paul : ah la petite Nevaeh, celle qu’on voit à la télé.
Jack : c’est cela, elle est où ?
Paul, rigolant : cachée…
Danny, s’énervant : dépêche toi, je dois la rendre à ses parents et là j’ai plus vraiment patience…
Paul, souriant : ils étaient prévenus, pas d’argent, plus d’enfant….
Jack : comment ça ? Vous avez fait une demande de rançon ?
Paul : ça s’appelle comme ça, oui.
Danny, étonné : mais pourquoi ils ne nous ont rien dit ?
Paul : ils ont voulu se débrouiller comme des grands…Ils se sont crus plus forts que vous…Ils n’auraient pas dû.
Jack : qu’avez-vous fait ?
Paul, toujours le sourire aux lèvres : elle est très belle cette petite… c’est vraiment mignon à cet âge là…
Danny : ma parole mais vous êtes malade, où est la petite ?
Paul : bon allez, comme je suis gentil, je vais vous aider… il y a un bois et des champs pas loin d’ici… alors cherchez… avant qu’il ne soit trop tard…
avatar
clairounett
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 32
Localisation : dans un trou perdu....que j'adore
Date d'inscription : 28/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://clairounett.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Déboires (centrée sur Martin) [complète]

Message  Mouchette le Ven 28 Sep - 22:48

Mais il est vraiment taré, ce mec!! rgrrr Un p'tit bout d'chou comme ça! Vite vite vite, il faut la retrouver VIVANTE!!

Martin, entrant discrètement dans la chambre de Liv : qu’est-ce que ? Pourquoi la fenêtre est ouverte ?
Martin, n’apercevant pas son bébé dans le lit : Liv ?
Martin, réalisant l’horreur : Mon bébé…
Martin, criant de désespoir : Liv !!!!
Martin, hurlant : Liv !!
Danny, réveillé en sursaut : qu’est-ce qui se passe Marty ?
Martin, se relevant du lit de camp en sueur : oh mon Dieu !
Danny : ça va ?
Martin : ce cauchemar était tellement réel…

Si tu t'es marrée en écrivant ça, parce que tu imaginais ma tête terrifiée, c'est vilain pas beau de ta part pascontent

Si tu t'es marrée en écrivant ça:
Danny, endormi : pas envie, reste un peu avec moi.
Martin, prenant une voix féminine : je sais que tu as envie d’un petit câlin mais il faut te lever.
Danny, se tournant en prenant la main de Martin : hummm.
Martin, se penchant : debout mon chéri.
Danny, les yeux fermés, embrassant Martin : ok.
Martin, surpris et reprenant sa voix normale : j’hallucine, Danny !!
Danny, se reculant brusquement : Martin mais quel con !
Martin : mais t’embrasses tout ce qui bouge toi !
Danny, réalisant ce qui vient de se passer : je t’ai embrassé ?
Martin, rougissant : j’ai bien l’impression oui.
Danny : c’était pas si mal…
Martin, éclatant de rire : ma parole mais t’es complètement jeté !
Ben là, je te comprends ptdr ptdr ptdr

C'est incroyable, pour une fois tu écris presque plus vite que je n'ai le temps de te lire! J'ai presque eu une suite de retard! Continue sur cette lancée!!!! Laughing Mr. Green
avatar
Mouchette
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3584
Age : 37
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 15/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Déboires (centrée sur Martin) [complète]

Message  clairounett le Sam 29 Sep - 20:18

Rooo ton comm Mouchette... 2love2
Il me fait retrouver le sourire...
Pour la suite, une partie est écrite mais j'ai pas fini et j'ai pas la frite alors je sais pas si je la mettrai ce soir....

Confused Confused désoulée...

En tout cas, j'ai repris du goût à écrire cette fic.. tu as dû le remarquer.. mais je vais t'annoncer que je suis proche du dénouement... rolles
avatar
clairounett
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 32
Localisation : dans un trou perdu....que j'adore
Date d'inscription : 28/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://clairounett.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Déboires (centrée sur Martin) [complète]

Message  Mouchette le Sam 29 Sep - 22:37

Very Happy Sympa que tu retrouves le sourire et que tu aies déjà un bout de suite! Mais... t'as pas la frite?! Tu REtrouve le sourire?! J'espère que tout va bien pour toi Confused

j'ai repris du goût à écrire cette fic..
cheers cheers cheers cheers cheers
tu as dû le remarquer..
Vi! Mr. Green Et j'en suis extrêmement contente! sunny king
mais je vais t'annoncer que je suis proche du dénouement...
Shit Shit Non non non!!!!!!!!!!! Je te crois pas!!!!!!!!! shaking Qu'est-ce que je vais devenir sans ta fic?! Sad Sad Sad
avatar
Mouchette
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3584
Age : 37
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 15/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Déboires (centrée sur Martin) [complète]

Message  clairounett le Sam 29 Sep - 22:54

Juste parce que c'est toi Mouchette, et pour te remercier de ton com... voilà la suite, elle est vraiment pas longue mais c'est tout ce que j'ai pu écrire....

Bonne lecture.


5h21.

Jack, sortant : Sam, Martin, Vivian. Il y a un bois et des champs autour, vous faites venir des renforts et on fouille tout. Il n’y a pas de temps à perdre, la petite est peut-être là-bas vivante.


Pleine campagne. 6h37.

Martin, balayant le sol de sa torche se parlant à lui même : elle ne peut pas être vivante, pas avec ce temps pourri.
Martin : mais qu’est-ce qui te prends mon vieux ? Il y a toujours un espoir de la retrouver vivante..

Vivian, pensive : si on la retrouve vivante, dans quel état elle va être ?

Danny, réfléchissant : soit il l’a tuée vu que l’ultimatum qu’il leur a laissé est passé, soit il a eu un moment de lucidité et il l’a cachée en sécurité… Mouais, faut pas trop rêver non plus.

Sam, grelottant : il fait trop froid, il fait nuit, il pleut, il faudrait qu’elle pleure pour qu’on la retrouve..



7h03.

Martin, se rapprochant d’un fossé : que fait cette bâche ici ?
Martin, soulevant la bâche : pourvu que ce ne soit … oh non …
Martin, hypnotisé par la vue : il n’a pas pu faire ça…pas à un bébé…mais pourquoi elle portait cette robe ?
Martin, replaçant la bâche : c’est pas possible de faire ça à un bébé…
Martin, se tenant le visage : c’est un cauchemar, ce n’est pas possible.
Martin, relevant la bâche : quel gâchis…
Martin, replaçant la bâche, pris de nausées : c’est abominable ce que ce fou a fait.


7h09.

Martin, au téléphone les larmes aux yeux : Jack c’est Martin.
Jack : tu as quelque chose ?
Martin, d’une voix mal assurée : je crois que je … enfin j’ai trouvé.. je .. il y a..
Jack, le coupant : Martin, calme toi si tu veux que je te comprenne
Martin, éclatant en sanglots : s’il te plait Jack, quand tu viens, ne regarde pas et éloigne tout le monde, ça ne sert à rien de …
Jack, patient : écoute Martin, dis-moi où tu es ce sera plus simple,
Martin, d’une voix saccadée : dans le fossé …. En bas du bois..
Jack, inquiet : tu as trouvé le bébé ?
Martin : je me sens pas bien Jack, je vais..
Jack, se dirigeant vers la direction indiquée par Martin : tiens le coup Martin j’arrive.
Jack : Martin ?


Jack, trouvant Martin trempé, le regard hagard : tu as trouvé son cadavre, c’est ça.
Martin, les yeux remplis de larmes : je t’en prie ne soulève pas cette bâche.
Jack, comprenant où Martin veut en venir : ok, je dis au légiste de venir.
Martin, tremblant, le teint blême : et éloigne les autres s’il te plait.
Jack : t’es allé vomir ?
Martin, fuyant le regard de Jack : oui.
Jack, le prenant par les épaules : tu n’as pas à t’en cacher, par contre t’es épuisé, tu ne tiens presque plus debout. Viens avec moi, il y a une ambulance de présente.


8h02.

Jack : le médecin qui t’a examiné aimerait que tu passes la nuit en observation.
Martin, secouant la tête : non.
Jack : c’est juste pour s’assurer que tout va bien.
Martin, ferme : non, je rentre chez moi, je veux voir ma femme et mon bébé.
Jack : elles peuvent venir te voir, ce n’est pas un problème.
Martin, regardant Jack dans les yeux : ne me force pas à aller à l’hôpital Jack…
Jack, prenant les mains tremblantes de Martin : je te ramène chez toi, je te le promets.




Juste pour info, la suite était prévue et écrite comme ça... ce n'est pas mon humeur triste qui a fait des ravages...
avatar
clairounett
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 32
Localisation : dans un trou perdu....que j'adore
Date d'inscription : 28/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://clairounett.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Déboires (centrée sur Martin) [complète]

Message  Mouchette le Sam 29 Sep - 23:16

Juste parce que c'est toi Mouchette
2love2 2love2
et pour te remercier de ton com...
De rien sunny
J'ai adoré respect respect respect respect Cette suite était magnifique, même si terrible! Crying or Very sad Crying or Very sad Tu as décrit incroyablement bien la réaction de Martin, ses sentiments! respect respect respect
ce n'est pas mon humeur triste qui a fait des ravages...
Je t'envoie plein de sunny sunny sunny sunny I love you I love you I love you sunny sunny pour te donner un petit sourire, j'espère. Quoi qu'il se passe, bon courage!
avatar
Mouchette
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3584
Age : 37
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 15/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Déboires (centrée sur Martin) [complète]

Message  nathaloche le Lun 1 Oct - 18:58

clairunette autant je me suis tordue avec le couple charmant danny et martin essayant de le réveiller autant cette suite était affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid

j'en suis retournée !!! pauvre bébé t quel gros sal.... rgrrr rgrrr rgrrr rgrrr c'est horrible mais ta suite m'a is dans une colère folle !!!

vite la suite et un peu plus gaie please !!!

c'est géant !! j'adooore
avatar
nathaloche
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3996
Age : 44
Localisation : dans les bras d'enrique
Date d'inscription : 15/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://enriquemurcianoandnath.com/cariboost1/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Déboires (centrée sur Martin) [complète]

Message  clairounett le Mar 2 Oct - 23:42

Merci les filles pour vos comm' ...

La suite : bonne lecture... study


12h13. Bureaux du FBI.

Douches femmes.

Sam, se rhabillant : au fait, je ne t’ai pas demandé, comment ça s’est passé avec le couple ?
Vivian, soupirant : comme avec un couple qui a perdu son enfant. Ils étaient effondrés.
Sam : et vous leur avez parlé de la rançon ?
Vivian : oui, mais là je leur aurai mis des claques.
Sam : pourquoi ?
Vivian, se coiffant : ils ont réagi comme si ce n’était pas important qu’ils ne nous l’aient pas dit.
Sam : tu es sérieuse ? Ils ont réagi comme ça ?
Vivian : oui. Avec Danny on s’est regardés, on ne croyait pas ce que l’on entendait. Ils ont vraiment un comportement suspect.
Sam : et ils vous ont dit finalement l’heure de l’ultimatum ?
Vivian : c’était minuit.
Sam : le médecin légiste évaluait la mort à quelques heures, ça peut correspondre avec l’horaire si Paul Amber s’est débarrassé de la petite sitôt l’ultimatum dépassé.
Vivian : cet homme est un malade, j’ai bien l’impression que même si nous avions fait beaucoup plus vite nous n’aurions trouvé que le cadavre de ce bébé. Tu l’as vu ?
Sam : quoi ?
Vivian : tu sais de quoi je parle.
Sam : non je ne l’ai pas vu, parce que Jack a empêché tout le monde de le voir, et d’après le légiste c’était difficile rien que pour lui de voir ces images…
Vivian : pourtant Martin l’a vu le cadavre.
Sam : parce que c’est lui qui l’a découvert.
Vivian : ah je ne savais pas. Je croyais qu’il était dans l’ambulance parce qu’il avait chuté.
Sam : il aurait mieux fallu.
Vivian : c’est idiot, comme Danny n’a pas décroché un mot du trajet, j’ai cru que c’était lui qui avait découvert la petite, tu sais comment il est dans ce cas là.
Sam : oui. Mais je crois qu’il était inquiet pour Martin, d’ailleurs j’aurai dû lui dire de ramener Martin avec Jack et je serai venue avec toi.
Vivian : et Martin ?
Sam : je ne sais pas ce qu’il a vu, mais il est vraiment choqué. Dans la voiture, quand il somnolait, il appelait Liv… et quand il se réveillait il pleurait. Il était pris de tremblements, Jack a essayé de le raisonner pour l’emmener à l’hôpital mais Martin n’a rien voulu écouter. Finalement on l’a déposé chez lui, mais je ne suis pas tranquille.



Douches hommes.


Jack, rajustant sa cravate : dis donc l’exhibitionniste, tu viens manger avec nous ?
Danny, enroulant sa serviette autour de sa taille : avec plaisir.
Jack : Sam et Vivian viennent.
Danny, embarrassé : par contre, Carol m’a appelé. Elle aimerait que je vienne les voir. Tu crois que je peux partir plus tôt aujourd’hui ?
Jack : j’avais prévu de vous laisser juste après manger et que vous ne reveniez que demain.
Danny : merci Jack.
Jack, soucieux : vous en avez bien besoin. Mais Carol t’a appelé pour quelle raison ? Il y a un problème avec Martin ?
Danny : en fait elle le trouve bizarre, il répond à peine quand elle lui parle, elle est assez inquiète.
Jack : il faut que tu saches que ça ne s’est pas très bien passé quand je l’ai ramené, entre les sortes de cauchemar et les larmes, j’ai dû m’arrêter plusieurs fois pour qu’il prenne l’air et il s’est mis dans un état pas possible quand j’ai retenté de l’emmener à l’hôpital. Alors je comprends que Carol s’inquiète, je lui ai décrit un peu la situation mais elle ne peut pas aborder ce sujet qu’elle ne connaît pas avec lui.
Danny : je vais y aller plus tôt alors et venir avec Mamen, ça lui fera de la compagnie… Mais je ne garantis rien avec Martin, s’il ne veut pas parler, c’est mission impossible, tu le connais.
Jack : je ne le connais que trop bien, il est comme toi. On ne peut rien tirer de vous quand vous avez décidé de n’en faire qu’à votre tête.


15h47. Chambre de Martin.

Danny, passant la tête par la porte : hey, Martin.
Martin : pourquoi tu es là ?
Danny, entrant : Carol était très inquiète à ton sujet alors elle m’a appelé… et je suis là..
Martin : mais je vais bien. Je suis juste fatigué, tu dois l’être aussi. Retourne chez toi, t’en as besoin, et puis Mamen t’attend.
Danny, s’asseyant au bord du lit : Mamen est là, avec Carol.
Martin : je t’assure Danny ça va.
Danny : alors qu’est-ce que tu fais avec le classeur qui contient tous les dessins de ton agression ?
Martin : je .. j’avais juste besoin de dessiner.
Danny, se penchant pour regarder : et tu dessines quoi ?
Martin, refermant vivement le classeur : rien.
Danny : Martin, ça ne marche pas avec moi. Qu’est-ce que tu dessinais ?
Martin : tu me soules avec tes questions, rien je te dis.
Danny : Martin, on ne va pas se battre, donnes-moi ce classeur.
Martin : non !
Danny, poussant Martin et prenant le classeur : c’est plus simple comme ça, et tapes moi dessus si t’en as envie.
Martin, râlant : t’es chiant Taylor, comme si j’allais te taper…
Danny : tu crois pas que c’est le moment, maintenant que j’ai ton classeur entre les mains, de me dire ce que tu faisais il y a cinq minutes… et de me raconter tout ce que tu tentes de refouler ?
Martin, soupirant : t’as cas l’ouvrir ce classeur si tu y tiens tant… comme ça t’auras t’as réponse.
Danny, s’asseyant près de Martin : je l’ouvre alors…
Martin, haussant les épaules : si tu veux.
Danny : Martin, t’es brûlant et t’as les yeux brillants.
Martin : je sais j’ai dû prendre froid ce matin.
Danny : enlève ton tee-shirt si tu veux faire baisser la fièvre, t’as pris un cachet au moins ?
Martin : je n’ai rien pris et je ne prendrai rien… et puis ça va passer tout seul.
Danny : alors enlève ton tee-shirt. T’inquiètes c’est pas pour te mater, je m’en fiche moi de tes pectoraux et tes tablettes, c’est juste que tu te sentiras mieux…
Martin : enlevant avec difficulté son vêtement : qu’est-ce qu’il faut pas entendre.
Danny, ouvrant le classeur : je pense qu’il est temps de regarder…t’es prêt ?
Martin, hochant la tête : oui.
Danny : ouvrant le classeur : c’est.. oh mon dieu ! C’est qui ?
Martin, baissant la tête : c’est la petite Nevaeh.
Danny, se tournant vers Martin : le bébé qu’on a retrouvé ce matin ?
Martin, regardant Danny dans les yeux : oui, telle que je l’ai retrouvée.
Danny, refermant de dégoût le classeur : mais pourquoi tu as dessiné ces horreurs ?
Martin : je sais pas, d’habitude j’en ai pas besoin après les enquêtes.
Danny : mais …
Martin : mais là il y avait trop de ressemblances avec ma Liv…
Danny, se relevant : deux secondes, je reviens.

Danny, revenant avec sa filleule dans les bras : c’est elle le meilleur moyen d’oublier cette histoire.
Martin : Liv ?
Danny, allongeant Liv contre le torse musclé mais brûlant de Martin : elle est là et bien vivante ta fille, maintenant voir ces dessins ne doit plus rien te faire.
Martin, posant délicatement ses mains sur se fille : jamais je n’oublierai ces images.
Danny : c’est normal, mais elles ne doivent plus te faire penser à ta petite Liv.
Martin : tu veux toujours regarder ?
Danny, rouvrant le classeur : bien sûr.
Martin : ça va ?
Danny, regardant les dessins : c’est vraiment horrible, c’est atroce ce qu’il a fait à ce bébé.
Martin : c’est un fou.
Danny : comment peux-tu te rappeler des détails comme ceux de la robe ?
Martin : vas voir dans les vêtements de Liv, il y a la même.
Danny : comment ?
Martin : t’as très bien compris, la même robe que Liv. Maintenant tu me crois quand je te dis que c’était trop ressemblant ?
Danny, chamboulé : euh.. oui, mais pourquoi tu nous l’as pas dit ?
Martin : à quoi ça aurait servi ? Puisque qu’on a retrouvé ce bébé mort…
Danny, regardant les quelques dessins : ouais. M’enfin ça t’aurai libéré de nous en causer, déjà que c’est toi qui a retrouvé le cadavre… enfin ce qu’il en restait. Il a atrocement mutilé ce bébé, on dirait un animal qui s’est acharné dessus…Il n’y a que le visage qui est indemne.
Martin : tu crois qu’il l’a tuée avant de lui faire ça ?
Danny : sincèrement je n’en sais rien. Tu ne crois pas qu’il vaut mieux ne pas savoir ?
Martin : t’as raison. Tiens c’est la fin des dessins.
Danny : après c’est ton agresseur ?
Martin : on dira ça comme ça. On peut arrêter là si tu veux.
Danny : non, je vais jusqu’au bout, je veux te sortir de cette spirale et que tu commences à oublier.
Martin : ok Danny, mais avant de continuer, j’ai un service à te demander.
Danny : oui, tout ce que tu voudras.
Martin : est-ce que tu peux brûler les dessins que je viens de faire ?
Danny : ok.
Martin : et promets-moi de ne jamais parler de cette affaire à Carol.
Danny : foi de Danny.
Martin : merci Dan.
Danny, prenant les dessins : je les brûle tout de suite ?
Martin : si tu veux, y’a un briquet dans le tiroir du meuble en face du lit. Tu peux ouvrir la baie vitrée.
Danny, s’exécutant : et que ce ne soit plus qu’un lointain souvenir….
avatar
clairounett
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 32
Localisation : dans un trou perdu....que j'adore
Date d'inscription : 28/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://clairounett.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Déboires (centrée sur Martin) [complète]

Message  Mouchette le Mer 3 Oct - 22:13

J'adore j'adore j'adore!!!! respect respect respect
Danny, enroulant sa serviette autour de sa taille
Mr.Red
Danny, passant la tête par la porte : hey, Martin.
Martin : pourquoi tu es là ?
Il aurait dit "dégage", c'était du pareil au même! Laughing
Danny, poussant Martin et prenant le classeur : c’est plus simple comme ça, et tapes moi dessus si t’en as envie.
Martin, râlant : t’es chiant Taylor, comme si j’allais te taper…
Razz Ca m'a fait trop rire!
Danny : alors enlève ton tee-shirt. T’inquiètes c’est pas pour te mater, je m’en fiche moi de tes pectoraux et tes tablettes, c’est juste que tu te sentiras mieux…
Ouais ouais, pas pour mater, c'est ce qu'on dit! Il sait quand même qu'il a des pectoraux et des tablettes, donc il a déjà regardé! Laughing Et de toutes façons, une telle vision, il faut en profiter!
Danny, allongeant Liv contre le torse musclé mais brûlant de Martin
2love2 2love2 2love2 2love2 Alors là, je craque de partout! 2love2 2love2 2love2 2love2
Il a atrocement mutilé ce bébé, on dirait un animal qui s’est acharné dessus…
Horrible! pale C'est un malade! Et les parents, qui réagissent quand même bizaremment...
Danny, s’exécutant : et que ce ne soit plus qu’un lointain souvenir….
Très joli passage, Danny en super brother pour son Martin I love you
Bref, en résumé, c'était un passage magnifique, très prenant, mêlant humour, tendresse, horreur, angoisse, etc... Du grand art, clairounette! respect respect Je pense que tu devrais continuer sur cette lancée pendant un très loooooooong moment! king
avatar
Mouchette
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3584
Age : 37
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 15/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Déboires (centrée sur Martin) [complète]

Message  nathaloche le Mer 3 Oct - 22:46

clairounette, cette suite était sublime !!!
les deux potes en vrai brother c'est super..mais c'est horrible ce que e malade a du faire à la eptite et le pauvre marty qui ne s'en remet pas !!!

allez sa petite liv va bien alors il doit reprendre du poil de la bête ...

ce passsage entre les deux homems étaient poignants !!! bravo encore tout plein de suite de cet accabie !!! bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom bravobom

j'adore marty et dan ...super !!
avatar
nathaloche
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3996
Age : 44
Localisation : dans les bras d'enrique
Date d'inscription : 15/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://enriquemurcianoandnath.com/cariboost1/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Déboires (centrée sur Martin) [complète]

Message  clairounett le Mer 17 Oct - 23:15

rooo trop merci les nénettes pour vos com'

Je vous mets une suite... mais une toute petite...car moi y'en a pas le temps... d'autres viendront mais c'est vraiment tout bientôt la fin...

Bonne lecture



Danny : allez Martin, c’est le moment.
Martin, prenant une grande respiration : ok.
Danny, se réinstallant à côté de son ami avec le classeur : tu sais que ça me stresse de savoir finalement ?
Martin : tu peux toujours faire machine arrière.
Danny : tu rigoles, on va au bout maintenant.
Martin : c’est vrai que Danny Taylor n’a peur de rien…
Danny : t’apprends bien tes leçons….c’est toi là ?
Martin, caressant la main de sa fille : oui pourquoi ?
Danny : tu dessines un autre visage que le tien pour te représenter ?
Martin : oui, je ne saurai pas me dessiner, et parce que je ne sais pas quelle expression j’avais, je ne peux pas dessiner ce que je ressentais. Sinon j’aurai dessiné un corps déchiré, en miettes, alors j’ai préféré dessiner un autre visage, représentant du mieux possible ce que je vivais.
Danny : ça fait froid dans le dos, ils sont trop réels ces dessins, je suis sincèrement désolé de ce qui t’es arrivé.
Martin : tu n’as pas à l’être.
Danny : tu as dessiné tellement de scènes que j’ai l’impression de le vivre.
Martin : c’est ce qui m’a permis de me rappeler de tout sans avoir à y repenser à chaque fois. Il me reste quelques instants flous, j’ai envie de finir pour boucler tout.
Danny : si je comprends bien, tu ne passeras pas à autre chose tant que tu ne te souviendras pas de tout ?
Martin : j’ai essayé, mais je n’y arrive pas.. j’attends juste ce déclic qui me fera repartir vers autre chose. Et je pense que c’est ça.
Danny : j’aimerai que tu me racontes quand même, parce que ce serait trop facile de ne regarder que les dessins.
Martin, se crispant : non Danny, je … je n’en ai pas envie.
Danny : écoute Martin, tu sais très bien qu’il faut que tu te lâches sur le sujet même si tu n’as pas envie de parler de ce qui t’est arrivé, de ce qu’il t’a fait subir et de la souffrance que tu as vécu. Regarde les choses en face, tu as dans tes bras ta fille, ce bébé que tu as désiré toute ta vie. Tu vas lui offrir quoi comme vie si cette agression prend une place presque aussi grande que celle que tu as pour elle dans ton cœur ? Et Carol, elle est patiente, mais tu crois qu’elle restera toute sa vie avec un homme rongé par les horreurs qu’il a subies ?
Martin, les yeux brillants : elles partiront toutes les deux…
Danny : et c’est ce que tu veux ?
Martin : mais non !
Danny : alors lance toi avant de tout perdre !
Martin, soupirant : je ne vais pas y arriver.
Danny : je sais que c’est dur, j’ai moi aussi dû passer ce cap avec mon histoire, mais aujourd’hui ma vie est merveilleuse et je suis content que vous sachiez ce que j’ai vécu.
Martin : et on est tous fiers de toi pour ça…
Danny, retournant au premier dessin : allez vas y.
Martin, regardant sa fille : Dan a raison… et puis si je me suis battu c’était pour te voir vivre. Je veux te voir grandir et être heureuse ma Liv, avec ta maman. Et tous nos amis.
Danny, esquissant un sourire : je te préfère comme ça…vas y enchaîne.
Martin : ok.
Danny : ça c’est le tout début ?
Martin : oui, Mamen m’a appelé en pleine nuit avec le décalage horaire. Mais je lui avais demandé, je préférais qu’elle me réveille plutôt que ce soit l’inverse.
Danny : elle était chez ses parents, c’est ça ?
Martin, enchaînant son récit pendant que Danny tourne les pages : oui, elle passait la semaine chez eux, et comme elle avait pas mal de chose à me raconter, je me suis habillé et suis allé faire un tour dans l’appart. Elle m’a parlé de ce qui avait changé chez ses parents, ce qu’elle faisait avec eux. Quand elle a raccroché, je suis resté quelques secondes à l’imaginer là-bas et j’ai été sorti de mes pensées par un bruit à la porte. Je n’ai pas réagi car ça pouvait être les voisins, et puis ça a tambouriné. Alors je suis allé voir, j’étais encore dans la joie d’avoir entendu Carol, alors quand la personne m’a appelé par mon prénom et m’a tutoyé, je lui ai ouvert comme un con. Et à partir de là, je n’ai plus rien maîtrisé. Il est…
Danny : continue Martin, t’es bien parti.
Martin, frissonnant à l’évocation de ses souvenirs : il est entré sans m’en laisser le choix, et m’a demandé un verre d’eau pour qu’on parle. J’ai essayé de comprendre mais en même temps je suis tombé dans son piège en acceptant de l’emmener dans la cuisine…Il a commencé à me raconter son baratin et puis il a sorti cette… cette boîte. J’ai esquissé un mouvement pour lui échapper mais il m’a anticipé et a sorti son flingue. Il avait ce sourire affreux.
Danny, regardant le dessin : il a une expression de psychopathe, il s’amuse avec toi.
Martin, son regard montrant sa détresse : il prenait son pied à me voir en train de réaliser la situation.



A bientôt et désolée pour l'attente comme d'hab
avatar
clairounett
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 32
Localisation : dans un trou perdu....que j'adore
Date d'inscription : 28/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://clairounett.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Déboires (centrée sur Martin) [complète]

Message  Mouchette le Mer 17 Oct - 23:24

Allez Martin, libère-toi de tout ça! En plus c'est brother Danny qui t'écoute, y a pas de soucis! I love you
Toujours aussi magnifique, clairounette respect respect respect (bon, trop court, c'est sûr! Rolling Eyes )

Et super, ton gag ptdr :
mais c'est vraiment tout bientôt la fin...
ptdr
C'est pas sérieux, hein?! What the fuck ?!? Shit Shit
avatar
Mouchette
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3584
Age : 37
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 15/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Déboires (centrée sur Martin) [complète]

Message  nathaloche le Mer 17 Oct - 23:25

affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid mais tu peux pas t'arrêter là ???????????

mais non c'est pas possible , j'étais àfond de dans avec martin qui se confie àdan...c'était géant et là tu t'arrêtes ...


sadik sadik sadik

allez un petit effort clairounette, allez fais nous aps ça maintenant !!!
grosyeux grosyeux grosyeux grosyeux grosyeux

vite allez hop hop hop la suite !!!
avatar
nathaloche
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3996
Age : 44
Localisation : dans les bras d'enrique
Date d'inscription : 15/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://enriquemurcianoandnath.com/cariboost1/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Déboires (centrée sur Martin) [complète]

Message  clairounett le Jeu 18 Oct - 19:51

J'étais sérieuse quand je parlais de fin....

La preuve voici l'avant-dernier bout... tout en confidences Danny/Martin...

Au fait, y'a une tite dédicace à celle qui me suit depuis le tout début... (j'espère que tu la verras... ptdr )

Bonne lecture mes plus fidèles lectrices et laisseuses de com' bien sympas...



Danny, posant sa main sur l’épaule de Martin : continue.
Martin, dont les yeux s’emplissent de larmes : ça fait mal d’en parler…
Danny, prenant la bouteille d’eau à côté du lit : je sais, mais il faut que tu surpasses cette douleur qui te tenaille le ventre, une fois que t’auras parlé elle disparaîtra. Tiens, bois un coup, on fait une petite pause et après tu reprends.
Martin, prenant la bouteille : merci.
Danny, observant les larmes de Martin couler : ça sera fini après.
Martin, d’une voie entrecoupée de sanglots : j’ai essayé de négocier… mais c’était peine perdue…il m’a mit le flingue sur la tempe… j’ai ouvert la boîte en voyant tout défiler : la fusillade, la rééducation, les médocs, devenir accro, s’en sortir et rebâtir une nouvelle vie… et puis retour sur cette boîte qui allait me faire replonger…et vous décevoir…c’est ce qu’il me disait et moi, gros nul que je suis, je me suis laissé faire…
Danny : tu n’es pas nul et ce n’est pas grave si tu pleures, déroule maintenant, ne t’arrête pas.
Martin, poursuivant encouragé par son ami : alors j’ai avalé cette première pilule, celle contre laquelle j’ai lutté pendant des mois…il riait… et m’a ordonné de continuer….alors j’ai continué…j’ai rapidement été pris de nausées…mais il me forçait et ne me laissait pas de pause… j’ai paniqué au moment où j’ai commencé à compter les gélules que j’avalais….après je pleurais tellement que je n’arrivais plus à boire… alors il m’a fait avaler toutes les dernières pilules de force…et lui en a avalé quelques unes… ça l’amusait…j’aurai dû me rebeller, après tout il voulait juste que je replonge pour me voir souffrir… mais je n’y ai même pas pensé sur le coup tellement j’étais abasourdi par ce qui m’arrivait… quand j’ai vu la boîte vide, j’ai commencé à vraiment me sentir mal physiquement et je commençais à déconnecter avec la réalité…donc il m’a laissé errer dans l’appartement et je me suis retrouvé dans la salle de bains… dans un moment de lucidité je me suis rendu compte qu’en plus de me faire rechuter, cette dose était toxique tellement elle était importante.. et je me suis fait vomir…mais quand il est arrivé à son tour dans la salle de bains, je l’ai vu devenir fou…
Danny, remarquant le silence soudain de Martin : ne t’arrête pas…
Martin, continuant malgré les sanglots qui continuent d’entrecouper son discours : je n’avais plus de force pour me tenir debout…alors il m’a poussé par terre… il a pris les gélules qu’il trouvait au sol….et me les a fait avaler une nouvelle fois…il parlait mais je ne comprenais plus rien… je voyais juste ses lèvres bouger et …et ce sourire se redessiner sur son visage…il m’a parlé à l’oreille….et j’ai perdu connaissance…la suite tu la connais.
Danny : je sais, ton calvaire a continué… mais tu t’en es sorti.
Martin, épuisé : je m’en suis sorti seulement parce qu’il y avait des gens formidables autour de moi.
Danny : on a toujours besoin des autres, même quand on a un caractère qui fait veut nous faire penser le contraire…
Martin : tu veux dire comme toi et moi ?
Danny : comme nous deux, exactement… comment tu te sens maintenant ?
Martin, essuyant son visage que les larmes ont mouillé : je sais pas, je me sens vidé.
Danny : c’est normal, ce sont des choses d’une très grande intensité que tu as fait ressortir.
Martin, prenant la main de Liv : mon bébé, j’espère que tu n’as rien compris de ce que j’ai raconté, mais toi et ton parrain m’avez poussé au-delà de ce que je pensais être capable de faire.
Danny : tu vois que t’as réussi à tout raconter…. En tout cas, c’est fou ce que tu dessines bien.
Martin : bof, je me débrouille.
Danny : c’est une passion ? En tout cas, si c’en est une, elle m’était inconnue.
Martin : j’aimais bien dessiner à l’école, mais de là à dire que c’est une passion…
Danny, soupirant : y’a tellement mieux à dessiner…
Martin, une lueur apparaissant dans ses yeux rougis : tu sais que tu viens de me donner une idée toi ?
Danny : moi ?
Martin : non non, la miette de pain qui croupît dans ta poche…
Danny, rigolant : t’es grave.
Martin : tu déteins sur moi c’est pas ma faute vieux frère.
Danny : tu dis que tu as une idée mais tant que j’y pense, j’ai une amie Suissesse qui écrit des romans sur des personnages de fiction, ça se trouve ça l’intéresserait d’avoir un illustrateur.
Martin, pouffant : attends, me dis pas que tu penses à moi !
Danny : mais je suis sérieux.
Martin : mais je n’ai pas assez de talent pour ça…
Danny : écoute, je vais lui demander si elle recherche un illustrateur quand je l’aurai au téléphone, on verra bien.
Martin : c’est cela on verra bien.

Martin, après quelques minutes d’un silence respecté par Danny : tu sais Dan, je fais toujours des cauchemars sur ce qui m’est arrivé, Carol le sait mais je trouve toujours des excuses pour éviter de lui en parler.
Danny : et dire que ça fait plus de six mois que ça t’es arrivé et que tu as tout gardé pour toi.
Martin : oui, mais je te l’ai dit… et c’est toi le premier à savoir réellement ce qui s’est passé. Maintenant les gens peuvent savoir, ça n’a plus d’importance, j’ai toujours voulu que ce soit toi qui découvres tout, même si je n’ai jamais réussi à t’en parler avant.
Danny, ému : tu vois ça me touche autant que quand tu m’as annoncé que j’allais être le parrain de ton premier enfant.
Martin : t’es un ami formidable Dan, c’est ma façon à moi de te le montrer, mes amis d’enfance représentent peu pour moi par rapport à toi.
Danny, gêné : tu sais combien j’ai du mal quand il s’agit d’exprimer ce que je ressens, mais cette preuve de confiance que tu m’as faite ce soir, jamais je ne l’oublierai. Et, je te l’ai déjà dit, et tu m’as dit un jour que c’était réciproque, tu représentes bien plus qu’un ami pour moi… tu fais partie de ma famille dans mon cœur.
Martin, interrompu par les pleurs de Liv : tu fais aussi partie de la mienne…oui mon bébé, chut, ne pleure pas, tu as faim c’est ça…
Danny, prenant Liv dans ses bras et le classeur : viens avec moi ma jolie, tu vas manger et ton papa va se reposer.
Martin, embrassant sa fille : à tout à l’heure mon ange.
Danny, d’un ton ferme : et toi Marty, tu dors maintenant sinon j’appelle Jack et je t’envoie chez le médecin.
Martin, touchant son front : de toute façon je tiens plus, même si tes arguments étaient solides…


Salon.

Carol : alors Danny ?
Danny : alors ta fille a faim.
Carol, prenant sa fille : je sais ma chérie, il est l’heure…et Martin ?
Danny : Martin est malade et il va dormir, en tout cas il a intérêt.
Mamen, prenant la main de Danny : et … ?
Danny : et j’ai fait remonter en lui beaucoup de souvenirs douloureux. J’ai pris son classeur, je vais pouvoir vous raconter et montrer ce qu’il a vécu, si vous le souhaitez, pour que vous compreniez enfin sa douleur et ses réactions, et aussi parce que je ne sais pas s’il se confiera une autre fois..
Carol : je veux savoir, même s’il ne m’en parlera peut-être jamais, je veux qu’il sache qu’il n’est plus tout seul. Et toi Mamen ?
Mamen : bien sûr, on est tous avec lui.
Danny : on s’installe sur le canapé, on sera plus à l’aise.


coucou
avatar
clairounett
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 32
Localisation : dans un trou perdu....que j'adore
Date d'inscription : 28/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://clairounett.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Déboires (centrée sur Martin) [complète]

Message  Mouchette le Jeu 18 Oct - 21:49

Alors, par quoi commencer? scratch
D'abord, par dire que c'était magnifique et émouvant! respect respect Martin qui raconte son calvaire, j'avais les larmes aux yeux et mal au ventre. Et puis cette amitié/brotherhood Martin/Danny, c'est tellement beau! 2love2
Martin, une lueur apparaissant dans ses yeux rougis : tu sais que tu viens de me donner une idée toi ?
Danny : moi ?
Martin : non non, la miette de pain qui croupît dans ta poche…
Danny, rigolant : t’es grave.
Razz
Au fait, y'a une tite dédicace à celle qui me suit depuis le tout début... (j'espère que tu la verras... ptdr )
C'est vraiment pour moi? Embarassed Embarassed Ah, je crois que j'ai trouvé! Mr. Green J'attends le coup de fil avec impatience! Mr. Green MERCI! ptdr Embarassed I love you
Avec le vent de la fin qui arrive, je suis repartie au tout tout début de ta fic, et j'ai trouvé ça:
Bon elle est loin d'être finie, mais je commence à la mettre sur le forum comme l'ont fait mes prédecesseurs...
ptdr C'est sûr qu'elle était loin d'être finie, et tu as bien fait de commencer à la mettre sur le forum! Razz Parce que purée, qu'est-ce qu'elle est bien ta fic, tu m'as tenue en haleine durant... plus d'une année! respect C'est terrible pour moi de savoir qu'il n'y a plus qu'une seule suite à venir, c'est tout un pan de ma vie qui se termine avec! Crying or Very sad Shit Alors, pour me remonter le moral, tu vas annoncer que tu vas en réécrire une autre, hein???? rolles
avatar
Mouchette
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3584
Age : 37
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 15/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Déboires (centrée sur Martin) [complète]

Message  clairounett le Jeu 18 Oct - 22:26

ooooohhh ce com'... Embarassed Embarassed Merci Mouchette

bon déjà t'as vu la tite dédicace.... Razz Razz Si un jour tu reçois un coup de fil tu me préviens.... lol

Tu vas rire, mais j'ai fait la même chose que toi hier... j'ai relu une partie de ma fic (enfin une partie parce que y'en a un morceau quand même au final... ) et oui.. un an et demi je crois pour écrire une fic... ptdr .. bah oui mais c'est pas du tout inné chez moi d'écrire... quand je vois nos "pros" sur le forum qui nous sortent des suites d'un claquement de doigts (n'est-ce pas Nathaloche entre autres... rolles )...

Pour ce qui est d'écrire à nouveau, franchement je n'en sais rien (au risque de te décevoir) car cette fic a démarré après les épisodes de la saison 4 qui m'avaient marqué avec la galère de Martin... j'avais un fil conducteur...à présent, je ne vois pas vers quoi je pourrais écrire si je m'y remettais un jour...

Donc l'avenir nous le dira...

tu dis "c'est tout un pan de ma vie qui se termine avec"...
ptdr oh ben non alors....dis pas ça.. tu vas me faire culpabiliser de l'avoir finie... (et toi tu m'as pas abandonné des fois quand tu finissais tes fics ??? lol! )

Je mettrai la dernière partie demain... âmes sensibles... vous connaissez la suite ... Mr. Green Mr. Green
Allez, m'en vais lire la suite de ta fic.... tu l'as bien mise en ligne, hein ??? 2love2 2love2 2love2 Mr. Green Mr. Green
avatar
clairounett
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 32
Localisation : dans un trou perdu....que j'adore
Date d'inscription : 28/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://clairounett.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Déboires (centrée sur Martin) [complète]

Message  clairounett le Sam 20 Oct - 1:24

Ce qui devait arriver arriva.... voilà la fin... elle est vraiment minuscule mais je la voulais un peu différente du reste... en espérant ne pas vous décevoir...

Bonne lecture et merci à tous ceux qui on mis des commentaires bien sympathiques tout au long de cette aventure...



Dimanche 11 novembre. 8h45. Appartement de Martin et Carol.

Carol se réveille et s’aperçoit que Martin n’est pas là, intriguée, elle fait le tour des pièces de l’appartement. Sur la table du salon elle trouve une lettre manuscrite ainsi que le classeur où Martin rangeait les portraits de son agresseur et un bouquet de fleurs. La lettre dit :


Carol,

Tu seras sans doute surprise ce matin de ne pas me voir, je ne veux pas que tu t’inquiètes, aujourd’hui est un grand jour pour moi et je me devais de faire certaines choses. C’est la raison de mon absence ce matin et de cette lettre.

Je sais ce que tu as enduré durant ces longs mois, et malgré cela tu as toujours été là pour moi. Je ne te remercierai jamais assez pour cela.

Je sais que tu ne supportes pas ce classeur, cependant, j’aimerai que tu l’ouvres quand même. Tu ne trouveras pas comme d’habitude des tas de portraits de cette ordure qui nous a fait tant de mal car je les ai jetés. A la place tu découvriras une nouvelle série de portraits, enfin plutôt un portrait. Ce portrait te représente en train d’allaiter notre fille, je ne sais s’il sera de ton goût mais pour moi cela représente beaucoup de choses. D’une part, dessiner la femme que j’aime et le bébé que tu m’as donné a été un bonheur immense, d’autre part, cela me prouve à moi que je suis enfin guéri et que je peux maintenant penser à autre chose et me consacrer à vous. A vous : à toi et à notre enfant. A vous, les amours de ma vie, sans qui je ne serai pas là. A vous qui me rendez heureux dès que j’entends le son de vos voix. A vous qui me mettez de bonne humeur dès le petit matin et jusque tard le soir. A vous, tout simplement.

Tu trouveras également un bouquet de roses, ces roses dont tu sais ce qu’elles représentent pour nous deux, ces roses qui te prouvent combien je tiens à toi.

Je te laisse sur ces mots. Embrasse Liv de ma part.


Je t’aime.

Martin.


PS : une dernière chose, observe bien les roses, l’une d’entre elles est entourée d’un présent pour toi…
Carol, veux-tu m’épouser ?



THE END.




coucou coucou
avatar
clairounett
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2832
Age : 32
Localisation : dans un trou perdu....que j'adore
Date d'inscription : 28/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://clairounett.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Déboires (centrée sur Martin) [complète]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum