Les 4400

Page 9 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Aller en bas

Les 4400 - Page 9 Empty Re: Les 4400

Message  marli le Lun 19 Mar - 12:24

Oui ce sont les deux derniers épisodes de la s3 ! excellent à mon avis en plus.
marli
marli
Agent spécial

Féminin Nombre de messages : 1138
Age : 52
Date d'inscription : 10/03/2006

http://fanarts-de-series.forumactif.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Les 4400 - Page 9 Empty Re: Les 4400

Message  Hio-Tin-Vho le Mer 21 Mar - 19:19

marli a écrit:Oui ce sont les deux derniers épisodes de la s3 ! excellent à mon avis en plus.

Très bien alors je l'ai regarderait à mon retour. Merci à toi Mali.
Hio-Tin-Vho
Hio-Tin-Vho
Directeur Adjoint

Masculin Nombre de messages : 3564
Age : 34
Localisation : Sous le saule pleureur
Date d'inscription : 12/04/2006

http://echo.levillage.org

Revenir en haut Aller en bas

Les 4400 - Page 9 Empty Re: Les 4400

Message  marli le Jeu 22 Mar - 11:19

De rien Hio (et moi c'est Marli pas mali lol !)
marli
marli
Agent spécial

Féminin Nombre de messages : 1138
Age : 52
Date d'inscription : 10/03/2006

http://fanarts-de-series.forumactif.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Les 4400 - Page 9 Empty Re: Les 4400

Message  Hio-Tin-Vho le Jeu 22 Mar - 11:39

marli a écrit:De rien Hio (et moi c'est Marli pas mali lol !)

Et merde ce clavier fait des siennes désolé mami. Oups ! ptdr
Hio-Tin-Vho
Hio-Tin-Vho
Directeur Adjoint

Masculin Nombre de messages : 3564
Age : 34
Localisation : Sous le saule pleureur
Date d'inscription : 12/04/2006

http://echo.levillage.org

Revenir en haut Aller en bas

Les 4400 - Page 9 Empty Re: Les 4400

Message  marli le Jeu 22 Mar - 11:49

no comment ptdr
marli
marli
Agent spécial

Féminin Nombre de messages : 1138
Age : 52
Date d'inscription : 10/03/2006

http://fanarts-de-series.forumactif.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Les 4400 - Page 9 Empty Re: Les 4400

Message  Heather le Mer 20 Juin - 9:24

La saison 4 a débuté ce dimanche aux USA, avec un épisode somme toute classique mais assez convaincant.

4.01 - The Wrath Of Graham
Spoiler:
Cet épisode de rentrée, ponctué de promicine, de destin messianique et de "freak of the week" joue un récital connu. Il permet d'établir les ponts avec le final de la saison dernière, résolvant ou soulevant des questions. La promicine toujours "très illégale" s'est répandue. Elle cause des soucis de conscience même à Jordan. Passe furtivement à l'écran un journal dont le titre prédit 6000 décès dûs à ce produit d'ici la fin de l'année. Jordan s'interroge sur ce futur qu'il a créé : est-il/sera-t-il meilleur que ce qu'il voulait éviter ? Signe de son trouble, la scène du pré-générique nous offre un étrange cauchemar/rêve sur les conséquences de l'accessibilité de la promicine.
Il est intéressant d'explorer les conséquences de la promicine sur les gens. L'accession à des pouvoirs pour des non-4400 n'est pas attrayant seulement pour les humains désespérants normaux. Imaginez désormais le réservoir infini de potentiels 'freaks of the week' qui s'ouvre aux scénaristes... Ces derniers semblent s'en tenir à leurs bons vieux schémas, 4400 ou pas. Le cas du jour, un ado qui se découvre soudain une capacité à amener les autres à le vénérer, sert surtout d'affaire d'installation à la nouvelle directrice du NTAC, dont le sex appeal apparait destiné à remplacer la disparue Alana, dont Tom se désespère de n'avoir toujours aucune nouvelle. Mais évidemment, alors que Seattle est aux pieds de son nouveau gourou, assujettie, ce qui retient l'attention de tout le monde, ainsi que des téléspectateurs, c'est Jordan qui sauve la situation. C'est l'occasion pour nous de découvrir son pouvoir (depuis le temps où l'on était maintenu dans le flou!) : il dispose d'une capacité à retirer les pouvoirs de ceux qui les ont reçus par la promicine. Jordan est toujours autant orienté vers sa quête messianique, vers le futur, mais la scène où il règle le problème est particulièrement forte de symbolisme. Les esprits chagrins feront sans doute remarquer qu'il est recherché par toutes les forces du pays, mais n'a aucun problème pour arriver jusqu'au centre de Seattle et voir l'adolescent. Puis il n'est pas inquiété pour repartir alors que tout le monde retrouve ses esprits (y compris tous les policiers et soldats autour)... Mais Jordan conserve un côté détaché, avec une sorte de hauteur, qui lui sied bien. Son speech de clôture de l'épisode, consensuel finalement, indique une maturation de sa vision des choses.

Parallèlement, Kyle a également mûri, parait plus apaisé, et étant une téléspectatrice qui n'a jamais supporté le personnage durant trois saisons, j'avoue qu'il éveillerait presque un certain intérêt. Car encore une fois, les bons vieux schémas semblent rester immuable. Il croise une jeune femme par hasard, avec qui il discute (flirte?) sur les 4400 car elle parait très informée. Via la presse dit-elle. Au détour de la conversation, elle lâche l'idée que Shawn -toujours dans le coma sans raison médicale apparente- pourrait peut-être se réveiller si on le reboostait avec une injection de promicine ? L'idée fait son chemin chez Kyle, qui voudrait vraiment rendre à son cousin le service qu'il lui rendit dans la saison 1. Il injecte finalement la promicine. Entrant dans une crise de spasmes, Shawn parait sur le point de mourir, son coeur s'arrête, puis tout rentre dans l'ordre et il se réveille. Seulement quand Kyle veut retrouver l'étudiante croisée sur le banc, il découvre qu'elle lui a menti sur son identité. Qui est-elle réellement ? Lui a-t-elle donné cette information à dessein ? Dans quoi va-t-il encore finir embrigadé ? A noter également que s'il a pris de la promicine et qu'il a survécu, il ne semble avoir développé aucun pouvoir. Mais évidemment, on pense bien qu'il a probablement quelque chose qui va apparaitre à un moment donné ou qui est déjà là de manière latente...

Isabelle, qui semble elle aussi avoir beaucoup changé en prison, plus mature et sans complaisance avec les "hommes du futur", donne finalement à Tom l'indice tant recherché pour sceller le sort d'Alana : une peinture du XIXe siècle où elle pose comme modèle. Les hommes du futur ont repris leurs manigances en la renvoyant dans le passé... Elle est morte.
Sinon, Diana toujours en vacances idylliques en Espagne rentre à Seattle en quête de sa soeur April, dont on n'a pas de nouvelles depuis la remise d'une dose de promicine. Alors que Diani la laisse avec son compagnon, Maia affirme qu'elle ne reviendra pas. Comment interpréter cette prophétie ?

Bilan : Le plus intéressant dans cet épisode, c'est sans conteste toute la partie traitant de Jordan et des conséquences de la promicine, son rapport à la population, la façon dont tout le monde raisonne désormais... De plus, on découvre le pouvoir -et non des moindres !- de Jordan. Il a donné la promicine, il peut la reprendre et retirer ses effets. En voilà une nouvelle qui renforce l'aura de ce personnage.
Un épisode classique mais relativement intéressant : un retour comme il faut pour cette saison 4. A suivre sur la longueur.

_________________
"All right, we don’t understand the R2-D2 crap. We’re gonna use the Star Trek system. One blink for yes, two blinks for no."
"This is John Crichton paging the head Cylon. Pick up the phone, Imperious Leader !"
(John Crichton, Farscape)
Heather
Heather
Rang: Administrateur

Féminin Nombre de messages : 5797
Age : 35
Date d'inscription : 08/09/2004

Revenir en haut Aller en bas

Les 4400 - Page 9 Empty Re: Les 4400

Message  Heather le Mer 27 Juin - 11:05

4.02 - Fear itself

Spoiler:
Il s'agit d'un épisode très classique relativement correct sans être particulièrement transcendant, franchissant une étape supplémentaire dans le côté mystique de la série. Je ne suis pas certaine de suivre les scénaristes dans leur vision.

Le cas "freak of the week" provoque des psychoses chez des individus en faisant renaître leurs peurs les plus profondes, de la claustrophobie aux clowns. Tom enquête avec son équipier, alors que dans le même temps, Diana, incapable de trouver une trace de sa soeur depuis qu'elle a mis la main sur un échantillon de promicine, cherche à ré-intégrer le NTAC dans l'optique d'avoir accès aux ressources de l'agence. J'aime décidément beaucoup leur nouvelle chef. Elle contraste avec les anciens directeurs, plus décalée et plus ouverte, ne rentrant pas dans le moule sans pour autant manquer de compétence et d'efficacité. Pour réunir à nouveau Tom et Diana, les scénaristes vont au plus simple : le remplaçant est touché par la psychose, l'occasion pour Diana de le remplacer. L'enquête est assez rapide. Le syndrome des guest-stars fonctionne pleinement, puisque dans la ligne des clients de la banque suspects ce matin-là, un acteur est familier aux fans de Stargate notamment. En revanche, un brin d'originalité est ensuite inséré. L'homme est négatif à la promicine. Il s'avère qu'il a en réalité donné la piqûre à son fils autiste, espérant qu'un pouvoir lui permettrait d'améliorer son état. La scène où le père s'explique est émouvante. Mais la capacité qu'a récupéré l'enfant n'a rien de positif. D'autant qu'incapable de contrôler, ni même de comprendre son pouvoir, il provoque des psychoses dès qu'il panique chez ceux avec qui il est en contact. S'il n'est pas responsable, il est un danger pour tout le monde. Tom et Diana le retrouvent et lui injectent l'inhibiteur de promicine. Cela suffirait sans doute, mais pour être certain que ce pouvoir restera sous contrôle -et aussi pour lui donner l'occasion de se resservir de son pouvoir après plusieurs mois apocalyptiques, le NTAC demande à Shawn d'essayer de 'guérir' l'enfant. Même s'il n'a d'habitude pas beaucoup de succès avec l'autisme, cette fois, c'est une réussite. Leur nouvelle chef découvre un peu plus l'univers dans lequel elle vient de s'immerger. Par contre, nous apprendre que son père est mourant juste après qu'elle ait assisté au pouvoir de guérison de Shawn, dans le genre parallèle trop évident : une future idée pour un recours ou un dilemme qui se posera pour elle ? rolles

Cette dernière scène permet à Shawn d'achever sa première période de réadaptation après ces mois de coma. Une chose est sûre : il n'apprécie pas du tout les choix faits par Jordan. Ces deux-là étaient peut-être proches il y a quelques saisons, mais désormais, la rupture amorcée à la fin de la saison dernière apparait définitivement consommée. Shawn condamne la mise en circulation de la promicine, sans doute toujours marqué par la jeune femme morte devant lui après avoir pris ce produit. Seulement, il se heurte à une réalité plus contrastée. Les scénaristes retrouvent pour quelques scènes la vieille rivalité avec son frère, qui lui annonce que la fac de droit n'a plus guère d'attrait au vu de ce qui se passe dans le monde : il veut prendre de la promicine. Les 50 % de chance de survie ne le font pas sciller. La discussion finit en dispute, mais quand Shawn se tourne vers Kyle pour des conseils, ce dernier lui avoue qu'il a déjà pris la promicine. Finalement, il convainc Shawn de "laisser le choix" à son frère à qui il fournit la seringue de promicine, le persuadant seulement d'attendre un petit peu.

Kyle continue de se révéler et de s'affirmer dans cet épisode. Si Shawn ne veut plus entendre parler de Jordan, lui apparait en revanche totalement acquis à sa cause. L'apport le plus important de l'épisode est sans doute la révélation de son pouvoir, dont on se doutait un peu après le dernier épisode : la jeune femme rousse lui ayant donné l'information sur comment réveiller Shawn est en fait une émanation de son esprit. Certes, l'idée n'est pas très originale, nombre de séries ont déjà exploré ce concept, mais cela peut donner quelques scènes intéressantes. Autre information de l'épisode : un culte qui avait prédit dans un livre un bon nombre des évènements qui se sont produits. C'est là où j'ai beaucoup de mal à suivre vraiment la série. What the fuck ?!? Les manipulations des hommes du futur et les possibles catastrophes à éviter, oui, mais quand on verse dans du totalement mystique, annonçant que l'homme ressemblant étrangement à Jordan est le Messie qui nous dévoilera le visage de Dieu... hein Là, on a dépassé le stade des références messianniques habituelles, ça devient une religion/secte. Ce n'est plus les plans tortueux des hommes du futur qu'il faut accomplir ou contre-carrer, c'est une prophétie. Kyle se voit conférer dans le livre le rôle du "sorcier dont les visions guident le Messie sur la voie de la lumière". confused Je suppose que cela annonce un très prochain rapprochement effectif avec Jordan. A noter comme twist majeur, un chapitre codé impossible à lire : la clé de la saison ?

Parallèlement, Isabelle est informée par ses gardiens qu'elle ne pourra plus jamais retrouver ses pouvoirs, le produit qui lui a été injecté la rend allergique à la promicine. Cependant, nous n'allons pas commencer à croire sur parole un agent du gouvernement qui a l'air tout sauf digne de confiance. Il s'agit en tout état de cause de la persuader que c'est le cas.

Bilan : Le freak of the week, la pleine exploitation de l'aspect religieux et messianique de Jordan et de son oeuvre... Du classique dont le principal apport est la révélation sur le pouvoir de Kyle, qui le place comme un futur acteur majeur. Il sera avec Jordan pour accomplir son oeuvre, à la différence de Shawn.
Assez distrayant, relativement prévisible. Le rythme est suffisant. En clair, du 4400 correct.

_________________
"All right, we don’t understand the R2-D2 crap. We’re gonna use the Star Trek system. One blink for yes, two blinks for no."
"This is John Crichton paging the head Cylon. Pick up the phone, Imperious Leader !"
(John Crichton, Farscape)
Heather
Heather
Rang: Administrateur

Féminin Nombre de messages : 5797
Age : 35
Date d'inscription : 08/09/2004

Revenir en haut Aller en bas

Les 4400 - Page 9 Empty Re: Les 4400

Message  Heather le Mer 4 Juil - 23:41

4.03 - Audrey Parker's Come and Gone

Spoiler:
J'ai une furieuse envie de zapper dès lors que j'entends des mots comme "salvation", "god"... Je me demande si ce n'est pas ça qui va me faire finalement abandonner la série, au-delà des sauts de la qualité. cylon1

La façon de montrer le "freak of the week", sa recherche puis son meurtre, était très conventionnel sur la partie "enquête de sa mort" (disons que la scène d'exposition, avec le fils râlant tandis que sa mère met le collier à Heather, il y a plus subtile...), mais en revanche, le personnage de Heather se révèle très attachant, et en un sens rafraichissant avec sa narration via son blog. C'est finalement par sa personnalité et les questions qu'elle soulève avec raison sur la politique liberticide du gouvernement (qui m'a évoqué une sorte de Patriot Act renforcé) que Heather se révèle plus qu'un habituel freak of the week.

Sinon, Shawn s'émancipe et décide par lui-même. Sympathique, très idéaliste, reste que je ne pense pas qu'une position totalement neutre, hors des contingences politiques, soit tenable dans le contexte du moment. Avec Jordan ou contre Jordan, avec le gouvernement si ce dernier est prêt à faire des compromis ? Au fond, c'est la question de la place des 4400 dans un monde de promicine qui est posée. L'intervention de Tom était appréciable. Ils sont d'ailleurs sur la même longueur d'ondes en ce moment, bizarre.

A la différence de Kyle qui continue son "initiation". Il n'a pas beaucoup de scènes, donc, bon, trois plans tournant autour de ce fameux livre... Mon problème actuel avec Kyle ce n'est pas tant le personnage, que l'émanation de son pouvoir et sa manie de ne pouvoir dire une phrase sans "destinée", "god", "salvation" ou "shaman". Je n'aime pas du tout ce pan. Et comme "tout commence" à la fin de cet épisode, selon elle, je suppose qu'on est entré dans l'ère de ce livre, ce qui ne me réjouit pas vraiment. What the fuck ?!?

Bilan : L'ensemble est moyen et manque de rythme. La trame principale semble être de s'interroger sur la politique actuelle du gouvernement, les "persécutions" en quelque sorte de tous ceux qui ont des habitilités... Ce n'est pas forcément une mauvaise idée et j'aime bien qu'on s'arrête sur cet aspect, mais il faut être plus subtiles et moins prévisible dans l'écriture -mais bon, c'est une carence constante de la série, donc la critique est sans doute un peu facile.

_________________
"All right, we don’t understand the R2-D2 crap. We’re gonna use the Star Trek system. One blink for yes, two blinks for no."
"This is John Crichton paging the head Cylon. Pick up the phone, Imperious Leader !"
(John Crichton, Farscape)
Heather
Heather
Rang: Administrateur

Féminin Nombre de messages : 5797
Age : 35
Date d'inscription : 08/09/2004

Revenir en haut Aller en bas

Les 4400 - Page 9 Empty Re: Les 4400

Message  Heather le Ven 13 Juil - 0:10

4.04 - The Truth and Nothing but the Truth

Il y a chaque saison plusieurs épisodes qui condensent tous les travers de la série sans parvenir à trouver un échappatoire dans l'intérêt éventuel de storylines ou l'attachement à un personnage... Voilà le premier de la saison 4, qui donne finalement un épisode sans relief, assez longuet, durant lequel je me suis passablement ennuyée.

Spoiler:

Le "freak of the week" n'en est pas vraiment un, mais permet d'asseoir la position de Diana : il s'agit d'April. Elle a survécu à l'injection de promicine et a acquis, par la même occasion, la capacité de faire dire à tous ses interlocuteurs la vérité. Ils lui racontent leurs plus profonds secrets. Mais évidemment, comme il s'agit d'April, l'utilisation de son pouvoir orientée sur la rentabilité n'est pas des plus droites : elle soutire des secrets à des inconnus rencontrés dans des bars pour ensuite les faire chanter. Elle s'est trouvé un partenaire de crime, amoureux fou d'elle. Évidemment, on sait immédiatement où nous conduit ce schéma si souvent répété dans toutes les fictions. Le duo se heurte à plus fort qu'eux. Et l'homme finit abattu. Entre temps, Diana a retrouvé la trace de sa soeur, la confrontation se passe mal et April l'avait mise dehors. Mais suite au drame qu'elle vit, April se tourne logiquement à nouveau vers Diana. Elle et Tom vont devoir mener l'enquête pour élucider qui se cache derrière ce meurtre. De fil en aiguille, avec l'aide d'April, qui fait tout avouer à ses interlocuteurs, ils remontent la piste et découvrent une plus vaste affaire pour tenter de vendre au gouvernement un prototype d'arme pas au point. Rien de transcendant, le téléspectateur ne se sent pas impliqué par cette enquête. C'est très convenu. Une histoire honnête qu'on suit sans déplaisir, mais sans réel intérêt non plus, sitôt visionnée, sitôt oubliée...


Parallèlement, Kyle poursuit l'exploration de sa voie pseudo-religieuse, en compagnie d'Isabelle qu'il héberge car il se doute que le fait qu'il ait été à ce croisement cette nuit-là n'est pas un hasard. Le hasard ne fait d'ailleurs plus guère partie du monde de Kyle où tout ce qui va se passer, tout ce qui doit se produire, est écrit dans ce mystérieux livre datant du début de XXe siècle. Une storyline avec laquelle j'ai toujours autant de mal à adhérer. La plupart des dialogues qu'elle génère semblent tout droit tirés de vrais illuminés. Les scénaristes n'arrivent malheureusement pas à dépasser les fondements élémentaires du concept. Ils se cantonnent dans quelques clichés tant de fois ressassés, vaguement griffonnés et agencés de façon à en faire une intrigue. Jordan, le Messie, non, décidément, le seul qualificatif qui me vient à l'esprit pour évoquer tous ces grands plans est "ridicule". Mais si en plus, tous ses "disciples" doivent ne plus avoir que des dialogues d'illuminés sur la grandeur de leur Messie et le destin... Cela nous promet des conversations d'une grande qualité. "Tu dois faire tel acte, parce que -summum argumentaire- c'est écrit dans le livre/c'est ton destin/je l'ai prédis (rayer la mention inutile)".
Le seul écho intéressant qui ressort de la collaboration entre Isabelle et Kyle pour tenter de décrypter le chapitre clé du livre, c'est une liste de 200 noms de personnes, vivant actuellement, qui doivent prendre de la promicine. En effet, le nom de Tom est sur cette liste. Ce dernier, en parallèle, a vu ses soupçons confirmés par une analyse de Marco : Kyle est bien positif à la promicine. De quoi creuser un peu plus le fossé entre le père et le fils tant qu'aucune confrontation franche n'aura eu lieu. Certes, au rythme où les scénaristes vont, tout le monde aura des pouvoirs d'ici la fin de la série, et la population de la Terre aura vu son nombre divisé par deux (50% de survie seulement). Seulement, bizarrement, tant que ce ne sont que des anonymes statistiques, ça ne fait pas tiquer grand monde. Il n'y a qu'à moi que ça évoque une sorte d'épuration géante -thème relativement malsain- ?


Enfin, de son côté, Shawn continue sur sa "troisième voie", s'émancipant officiellement en condamnant la décision de Jordan d'avoir propagé la promicine. Shawn a été contacté par un sénateur, réputé hostile aux 4400, qui voit dans la position de Shawn un juste milieu et un moyen d'éviter la confrontation. Si Jordan doit être combattu, ce sera aussi par le biais de ceux qui partagent l'avis de Shawn, moins extrêmes que les amis du sénateur. Il convint Shawn de se présenter à l'élection de conseiller municipal. C'est lors de la conférence de presse pour annoncer cette décision que Shawn se prononce contre Jordan, au grand damne de Kyle plus que furieux. La scène de confrontation entre les deux cousins m'a quand même paru un brin ridicule et beaucoup trop théâtrale. Hurler au "traître" alors que Kyle connaît depuis le début la position de Shawn, il ne devrait pas être surpris. C'est une bonne chose que Kyle ait grandi, mais nous le changer en fanatique, ça n'arrange pas sa côte auprès de moi. Il prend au fond la place qu'occupa un temps Shawn durant la saison 2 aux côtés de Jordan (même si ce dernier ne le sait pas encore). Concernant Shawn, s'il prend certes ses décisions tout seul désormais, ce sénateur n'a pas l'air exempt de toutes arrières-pensées moins réjouissantes. Il m'est d'avis que la partie le dépasse. Mais on verra sans doute bien assez tôt quels sont les réels acteurs et enjeux...


Bilan : Quarante minutes qui n'ont rien de très attrayant, ni de fondamental... Il manquait non seulement du rythme, mais également de parvenir à dégager un attrait réel pour ces storylines, en dehors de la platitude ambiante. Comme je dis trop souvent avec cette série, elle a de la chance d'avoir pour elle d'être estivale. dodoth

_________________
"All right, we don’t understand the R2-D2 crap. We’re gonna use the Star Trek system. One blink for yes, two blinks for no."
"This is John Crichton paging the head Cylon. Pick up the phone, Imperious Leader !"
(John Crichton, Farscape)
Heather
Heather
Rang: Administrateur

Féminin Nombre de messages : 5797
Age : 35
Date d'inscription : 08/09/2004

Revenir en haut Aller en bas

Les 4400 - Page 9 Empty Re: Les 4400

Message  Heather le Jeu 19 Juil - 14:48

4.05 - Try the Pie

Spoiler:
Un épisode qui rattrappe quelque peu le raté de la semaine dernière, plus intéressant et sans "freak of the week", il permet d'avancer quelque peu dans les intrigues principales en réintroduisant Jordan Collier.

Le coup de fil d'un Tom passablement énervé informe son fils -grâce aux déductions de Cassy- qu'il est au courant de son injection de promicine. Ne sachant que faire, Kyle continue de suivre aveuglément toutes les indications de la manifestation de son pouvoir. Elle les guide jusqu'à un lieu perdu dans les bois : ils découvrent le lieu de retraite de Jordan Collier. Il a apparemment monté toute une communauté installée dans un village abandonné, composée de personnes s'étant injectées de la promicine. Une petite troupe de fidèles qui ont reproduit une version moderne du mythe d'Utopia. C'est la première rencontre entre le "nouveau" Kyle et Jordan, et finalement les scénaristes s'en tirent plutôt bien. J'ai apprécié la réaction pleine de méfiance de Jordan et son scepticisme devant le mysticisme prêché par Kyle. Cela faisait bien longtemps que l'on n'avait plus vu Jordan aussi réaliste, à des lieux finalement du côté messianique qu'il a pourtant savamment entretenu. Il n'apparaît plus aussi certain de ses anciens prêches. (Mal)Heureusement, Kyle se charge de ré-insuffler la foi à ces âmes égarées. Il lui montre le fameux livre, lui expliquant que tout est sensé se produire comme cela est raconté et que Jordan est sensé les conduire vers Dieu. Même s'il se laisse convaincre au fil de l'épisode, Jordan a au moins le mérite de relativiser, évoquant des métaphores qui ne sont pas à prendre au sens littéral du terme. Kyle, qui, sincèrement, a toujours l'air d'un illuminé à suivre les indications de Cassy et du livre sans poser de questions, gagne peu à peu la confiance de Jordan, qui consent à la fin à offrir une période de probation à Isabelle qui continue de suivre Kyle dans ses aventures. Finalement, les bases de la relation entre le "messie" et son "shaman" sont plutôt bien posées.

Elles sont menacées un temps lorsque Tom, à la recherche de Kyle, le traquant grâce à son téléphone, débarque dans ce village perdu au milieu de nulle part. A priori, les habitants sont accueillants. Tout a l'air "normal". Évidemment, cela ne l'est pas. Tom découvre la voiture de Kyle, puis la réalité de cet innocent village. Un homme seul ne pouvant évidemment pas faire grand chose face à des personnes ayant tous une habilité, il est capturé. S'ensuivent des échanges classiques. Utilisant une des personnes sur place pour calmer l'anxiété de Tom, lui et Kyle peuvent se retrouver et, pour la première fois depuis longtemps, se parler franchement. Kyle songe surtout au fait que le nom de son père figure sur la liste des 200 noms de personnes devant prendre de la promicine. Il envisage un temps de forcer Tom, Jordan lui laissant toute latitude, mais finalement, il estime que son père devra le faire de sa propre initiative. Tom est relâché et le village abandonné. Mais à la fin de l'épisode, Jordan annonce qu'un retour à la maison a été décidé : dans les 4400, tous les chemins mènent à Seattle.

Parallèlement, à Seattle justement, l'épisode profite de ce temps mort dans la série des "freak of the week" pour se décider à ré-utiliser les visions de Maia. L'adolescente fait des cauchemars effrayants qui la renseignent sur le sort réservé dans un futur glaçant à ceux qui auront pris de la promicine, comme des 4400. La scène avec cette file de prisonniers, portant la lettre P sur un brassard accroché à leur bras, évoque automatiquement la solution finale. Mais au fil des nuits, ses rêves deviennent plus précis, elle découvre enfin le visage d'un dirigeant de ce futur (sans savoir précisément son rôle). Or, ce politicien est actuellement conseiller municipal de Seattle. C'est un opposant avec lequel, justement, Shawn rencontre des problèmes. Il surfe sur la candidature d'un 4400 à une élection pour accroître son capital politique, utilisant Shawn pour se mettre en lumière et se tailler un espace médiatique.

Logiquement, Diana décide d'informer Shawn des dangers perçus par Maia, et surtout de l'implication de ce politicien dans ce futur peu réjouissant. Shawn hésite sur la conduite à tenir. Si, devant Diana, il relativise la menace tout en la prenant en considération, la discussion qui suit avec Heather montre qu'il ne doute pas un instant de la véracité des prédictions de Maia. Il envisage de se retirer de la course -si l'ascension du politicien trouve sa source dans l'exposition dont il bénéficie grâce à la candidature de Shawn-. Les vieux réflexes ne sont jamais très loin puisque Shawn se demande "ce que Jordan ferait". Selon lui, il faut agir. Il choisit d'aller parler franchement et sans tabou à l'homme, le mettant en garde contre ses idées cachées. Je doute de l'efficacité de la mesure, mais au moins, Shawn envisage de prendre ses responsabilités, preuve une nouvelle fois de la maturité du personnage.

Bilan : Un épisode intéressant, qui fait avancer la trame principale de la saison et se situe dans la tranche qualitative haute de la série. Évidemment, le fanatisme de certains personnages demeure exaspérant, mais comme plusieurs autres se chargent de relativiser leurs propos, cela passe plus ou moins.

_________________
"All right, we don’t understand the R2-D2 crap. We’re gonna use the Star Trek system. One blink for yes, two blinks for no."
"This is John Crichton paging the head Cylon. Pick up the phone, Imperious Leader !"
(John Crichton, Farscape)
Heather
Heather
Rang: Administrateur

Féminin Nombre de messages : 5797
Age : 35
Date d'inscription : 08/09/2004

Revenir en haut Aller en bas

Les 4400 - Page 9 Empty Re: Les 4400

Message  Stefka le Jeu 26 Juil - 12:49

Quand est-ce qu'on aura droit à la saison 4 des 4400 en France?
Stefka
Stefka
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3053
Age : 30
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 12/06/2005

http://sixbillionearthlings.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Les 4400 - Page 9 Empty Re: Les 4400

Message  Heather le Jeu 26 Juil - 14:07

Stefka a écrit:Quand est-ce qu'on aura droit à la saison 4 des 4400 en France?
Habituellement, c'est durant l'hiver. Donc, début 2008. Wink

_________________
"All right, we don’t understand the R2-D2 crap. We’re gonna use the Star Trek system. One blink for yes, two blinks for no."
"This is John Crichton paging the head Cylon. Pick up the phone, Imperious Leader !"
(John Crichton, Farscape)
Heather
Heather
Rang: Administrateur

Féminin Nombre de messages : 5797
Age : 35
Date d'inscription : 08/09/2004

Revenir en haut Aller en bas

Les 4400 - Page 9 Empty Re: Les 4400

Message  Stefka le Ven 27 Juil - 12:20

Merci Heather.
Stefka
Stefka
Directeur Adjoint

Féminin Nombre de messages : 3053
Age : 30
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 12/06/2005

http://sixbillionearthlings.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Les 4400 - Page 9 Empty Re: Les 4400

Message  Heather le Dim 29 Juil - 11:41

4.06 - The Marked

Spoiler:
Un épisode qui renoue avec la mythologie classique des 4400 pour le plus grand plaisir du téléspectateur. On revient à des fondamentaux en retrouvant la complexité des rapports avec les hommes du futur et leurs différentes factions. C'est un peu confus, mais cela relance l'intérêt pour la suite de la saison.


Le "freak of the week" est un 4400 réalisant des films amateurs révélant au monde les grandes conspirations et crimes non élucidés (JFK, Jimmy Hoffa...). Mais ses scénarios ont-ils un quelconque rapport avec une capacité de 4400 ou cet homme est-il un marginal paranoïaque, réalisateur raté à ses heures perdues ? C'est Marco qui attire l'attention de Tom et Diana sur ce 4400. L'occasion d'ailleurs de retrouver au détour de quelques scènes une partie de la vieille dynamique entre Marco et Diana, avec la rupture récente de cette dernière, peut-être peut-on espérer que ces deux-là renouent ? Leur enquête les conduit à découvrir le monde conspirationniste dans lequel semble évoluer le 4400, mais c'est son prochain film en préparation, "The Marked", qui semble être le déclencheur de ses ennuis. Le NTAC visionne une bande-annonce intrigante, réalisée pour le producteur de ses films. Le 4400 évoque des dissensions au sein des hommes du futur. Certains, qui ne souhaitent pas qu'il y ait de changement, sont revenus dans le passé avec pour objectif d'empêcher les 4400 d'accomplir leur mission. Pour le téléspectateur un peu perdu dans les envolées mystiques récentes de la série, c'est une bouffée d'oxygène que de renouer avec des thèmes qui ont fait l'identité de la série et qui avaient été quelque peu délaissés. Ils sont dix à s'être emparés des corps de personnalités en vue. Avec un peu de retard, on apprend ainsi qui était véritablement Matthew : tout en révélant au passage l'implication d'Isabelle dans sa mort, Matthew était possédé par un des "marqués". Tom et Diana n'apprendront qu'un seul autre nom, celui du dirigeant d'une grande firme de logiciels. Si le 4400 n'a pas été tué, il se rétracte sur la fin, invoquant une proposition venue d'Hollywood et clamant que tous ces films n'étaient que pure invention. Certes, il n'y a jamais de certitude absolue de l'existence de ces "marqués" avant la chute finale de l'épisode, juste des indices convergents, mais le téléspectateur, comme Tom et Diana, n'a rapidement plus de doute sur la réalité de leur existence. D'autant que Tom, pour avoir mentionné cette éventuelle conspiration dans un de ses rapports, est emmené pour une évaluation psychiatrique forcée. Cela ne durera que le temps d'une nuit, mais c'est suffisant pour que des médecins s'introduisent dans sa chambre et lui injecte un produit mystérieux : à la sortie, il découvre, derrière son oreille gauche, la même marque que sont supposés porter les "marqués". Encore une fois, Tom se retrouve au centre de schémas qui le dépasse. Si aucun changement n'est à remarquer sur le moment, à la fin de l'épisode, le président de la firme de logiciels nous informe que Tom vient bel et bien de passer sous leur influence. Ils pourront "l'activer" quand cela s'avérera nécessaire. Toute cette storyline aux accents conspirationnistes qui permet de retrouver les manipulations des hommes du futur est plaisante à suivre. Elle redistribue surtout les cartes entre les différents camps qui s'affrontent. Au-delà de Jordan Collier et de sa promicine, il y a d'autres forces plus dangereuses à l'oeuvre. C'est sans aucun doute contre ces dernières que tous devront s'allier.


Reste que l'heure n'est cependant pas à l'alliance. Jordan et sa petite communauté s'installent dans un bunker dans Seattle. J'imagine que la petite centaine de membres de la congrégation a dû voyager discrètement. Et en prime, ils sont parvenus à rentrer en ville incognito. C'est l'occasion pour quelques retrouvailles. Ce sont tout d'abord les excuses d'Isabelle à Shawn, une confrontation sensée sceller les comptes qui se révèle peu convaincante. J'aurais aimé quelque chose d'un peu plus fouillé que ces quelques phrases clichés et que la raideur d'ensemble. Les retrouvailles entre Jordan et Shawn sont quant à elles également très prévisibles, faisant surtout office de prétexte pour un passage de relais "officiel" de Shawn à Kyle dans le rôle du "fils spirituel". Si initialement, malgré leurs différences de point de vue, leurs rapports restent calmes, Shawn mentionne le nom du politicien sensé représenter un danger selon Maia. Or, deux jours plus tard, ce dernier est victime d'une attaque et cloué à un lit d'hôpital, avec des séquelles irréparables au niveau du cerveau. Le timing est trop serré pour se raccrocher à une simple coïncidence. Les dénégations claires de Jordan se heurtent à l'incrédulité de Shawn, qui rompt les ponts définitivement. Le "I don't believe you" de Shawn s'oppose au "I believe you" de Kyle, à peine troublé par les accusations de son cousin. Le flambeau est passé, les scénaristes nous prouvant encore une fois combien ils aiment théâtraliser ce genre de scènes symboliques. Se sentant sans doute quelque part responsable, Shawn va même jusqu'à aller guérir le politicien si dangereux pour leur futur. "Don't thank me, just change" lui dit-il. En espérant que ce soit une conclusion heureuse et pas une erreur monumentale péchant par excès d'optimisme et d'idéalisme de sa part...


Bilan : En renouant avec la mythologie classique et les manipulations des hommes du futur, tout en introduisant de nouveaux acteurs dans l'affrontement actuellement en cours, l'épisode complexifie mais surtout re-capte l'intérêt du téléspectateur que le mysticisme des derniers épisodes avait quelque peu effrayé. Un bon épisode pour les 4400, un peu compliqué, comme l'est tout ce qui touche aux hommes du futur, mais cette complexité-là a le mérite d'être appréciable.

_________________
"All right, we don’t understand the R2-D2 crap. We’re gonna use the Star Trek system. One blink for yes, two blinks for no."
"This is John Crichton paging the head Cylon. Pick up the phone, Imperious Leader !"
(John Crichton, Farscape)
Heather
Heather
Rang: Administrateur

Féminin Nombre de messages : 5797
Age : 35
Date d'inscription : 08/09/2004

Revenir en haut Aller en bas

Les 4400 - Page 9 Empty Re: Les 4400

Message  Heather le Dim 23 Sep - 9:50

Je viens quand même parler du season (peut-être series ?) finale de dimanche. Très intense !

4.13 - The Great Leap Forward (season finale)

Spoiler:
Cette saison 4 se conclut sur un final explosif, rythmé (peut-être trop?) et convaincant qui nous laisse devant une situation bouleversée avec une fin ouverte laissée à la liberté d'interprétation du téléspectateur.

Enchaînant les mises en danger de personnages principaux ou plus secondaires, le ton de cet épisode s'inscrit dans du dramatique très angsty. Il s'ouvre sur un Tom Baldwin sévèrement touché par les balles de Diana, mais pour lequel tout le monde est prêt à tout mettre en oeuvre pour le sauver. Marco injecte le polonium et Shawn tente le tout pour le tout pour préserver son oncle des blessures comme du produit radioactif. Ce sera sans doute la seule note véritablement positive de ces quarante minutes. Car même si les scénaristes font monter la pression en laissant durer le suspense, inconsciemment, le téléspectateur ne s'inquiète pas vraiment pour Tom, dont le coeur finit par repartir. Mais l'assurance du personnage s'est envolée avec l'être du futur qui occupait son corps. Le voilà soudain confronté aux souvenirs des actes commis lorsqu'il était un "Marqué". Les meurtres bouleversent Tom, plaçant le personnage en porte-à-faux par rapport à son comportement habituel. Finalement, cette rupture avec les schémas traditionnels est plutôt rafraîchissants. Paradoxalement, Tom se trouve dans une situation similaire à celle de Kyle lors de la saison 2...


Mais les choses prennent un tour bien plus dramatique autour de Danny. En amenant sa mère à l'hôpital, les gens commencent à s'effondrer autour de lui, présentant les mêmes symptômes qu'un secouriste identifie comme les suites mortelles d'une injection de promicine. Tout l'hôpital semble rapidement atteint, la promicine agissant comme une sorte de virus, avec Danny pour patient 0 (vous voyez que trois saisons de ReGenesisn'auront pas été complètement inutiles !). Il s'enfuit de l'hôpital pour aller chercher de l'aide auprès de la seule personne de confiance qu'il connaît et qui a les moyens de l'aider, Shawn. Les 4400 ne peuvent être contaminés. Si bien que, après avoir fait évacuer le Centre des 4400, Shawn confie Danny au soin de Kevin qui le place sous inhibiteur pour enrayer l'épidémie. Les différentes scènes entre les deux frères n'ont jamais autant été chargées d'émotions que durant cet épisode. Même si Danny ne commet pas ces actes sciemment, il est non seulement à l'origine d'une contagion tuant 50% de ceux qui sont affectés, mais le premier décès que son pouvoir a causé est celui de sa mère. La scène où il informe Shawn est particulièrement intense.


Parallèlement, le chaos est à son comble à Seattle. Les centaines, bientôt les milliers de personnes contaminées entraînent une quarantaine autour de l'hôpital, qui est rapidement complètement dépassée. Les objets ayant été utilisés sur les lieux se révèlent contagieux, décimant soudain les policiers, les secouristes et... le NTAC. Si aucun personnage "clé" ne meurt, la scène au QG où tous ces agents s'effondrent les uns après les autres, sous les regards horrifiés des survivants devenus "Positifs" est particulièrement forte. L'ordre ne peut plus être maintenu, faute d'effectifs suffisants. La panique provoque des émeutes tandis que les autorités perdent le contrôle de la ville. Finalement, dans tout ce désordre, seule Promise City fait office de rempart. Malgré l'enlèvement de Jordan, Kyle reprend les rênes de la Ville Promise et propose leur coopération pour ramener le calme dans Seattle. Après quelques hésitations, en dépit de l'incertitude sur le devenir de Seattle une fois que le mouvement de Jordan sera en charge, Meghan demande leur assistance. C'est avec une facilité déconcertante que les "Positifs" ramènent le calme en ville, suivant des tactiques déjà élaborées par Jordan.


Dans le même temps, au Centre des 4400, l'enjeu est de stopper la propagation du virus. Lors de la contamination du NTAC, Diana est la seule à être restée négative et à avoir survécu. Dans cette manifestation d'une résistance accrue à la promicine, résultant sans doute des expérimentations de Kevin l'an passé, se trouve peut-être la solution. Kevin découvre rapidement qu'un produit semble bloquer la promicine. Si une production de masse immédiate est impossible à imaginer, le composant est également un complément alimentaire que l'on trouve dans de nombreux magasins. Profitant de sa stature médiatique, Shawn organise dans la foulée une conférence de presse pour informer les habitants de Seattle de ce moyen de se sauver. Mais si le virus peut être stoppé, le corps de Danny continue de produire ces doses de promicine. Seulement, étant sous inhibiteur, il ne peut plus contaminer ceux qui l'entourent. Son corps stocke la promicine, mais la dose va devenir, à un moment donné, mortelle... Kevin n'a pas de solution à proposer hormis le retirer de l'inhibiteur, avec le risque de contagion à grande échelle que cela implique. Danny refuse la possibilité, préférant se condamner, se brisant sous le poids des remords face à toutes les morts qu'il a causées. Mais la situation prend un tour encore plus dramatique lorsque les douleurs engendrées par la surdose de promicine deviennent insupportables. Danny formule alors une demande insoutenable : que Shawn achève ses souffrances. Par la sensibilité de cette requête, la dernière scène des deux frères atteint une intensité dramatique très rare pour la série, véritablement bouleversante.


Parallèlement, Tom se souvient peu à peu de ses actions en tant que Marqué, et notamment des projets de ces derniers pour Jordan. Il se rend sur place, sans révéler qu'il a été libéré de l'emprise de l'homme du futur, pour tenter de sauver le leader de Promise City. Malheureusement, tout ne se passe pas comme prévu et il est capturé. De façon prévisible, leur sort va finalement reposer sur les allégeances de la seule encore en mesure d'agir, Isabelle. En voyant que Kyle a pris le commandement du mouvement sans que l'absence de Jordan se fasse sentir, les Marqués ordonnent à Isabelle de le tuer. Logiquement, il s'agit de l'ordre de trop, la trahison que la jeune femme ne peut commettre. Seulement ne pas obéir aux Marqués, en raison de la protection qu'ils ont placé en elle, signifie la mort pour Isabelle. Irrémédiablement, c'est la dernière bataille à laquelle elle se livre. Elle se détruit en détruisant ses créateurs. Elle tue donc la Marquée. Mais avant de mourir, elle réussit à libérer Tom et Jordan, expirant dans leurs bras. Le choix finalement fait est très symbolique.


L'épisode bouleverse ainsi toutes les situations, les scénaristes n'ayant pas hésité cette fois à nous immerger dans du pur drama. Les diverses scènes de conclusion, toutes aussi symboliques, laissent des storylines ouvertes, tout en redistribuant les cartes. La scène de l'enterrement de la mère et du frère de Shawn résume le destin d'une famille profondément marquée par tous les évènements. Les trois camps réunis par le deuil. Shawn pleure sa famille, Tom culpabilise pour les morts qu'il a causées lorsqu'il était Marqué et Kyle pleure Isabelle... Tournant une page, c'est désormais le futur qu'il faut envisager. Au NTAC, les survivants, tous ironiquement Positifs désormais, découvrent leurs pouvoirs avec une certaine fascination. Certains se dédoublent, tandis que Megan change son style en fleur et que Marco se téléporte grâce à une photo... Jordan tient une immense conférence de presse. Il est l'homme le plus influent de la ville. Encore une fois, tout dans la façon de filmer empêche de se départir du malaise ambigu que suscite le personnage. On ne peut que penser au commencement d'une dictature, plutôt qu'à une libération malgré ce que Maia affirme. Seattle est devenue Promise City.


Bilan : Un final particulièrement dense et dramatique, durant lequel les scénaristes n'hésitent pas à redistribuer les cartes, bouleversant les situations. Même en étant trop condensé, cet épisode est vraiment réussi, parce qu'enfin, on a véritablement l'impression d'avancer, que des évènements majeurs se déroulent. Il laisse sans doute quelques regrets sur les épisodes perdus à tergiverser -de façon à étaler plus opportunément tous ces faits-, mais j'ai été agréablement surprise par l'intensité de ce final. Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas été happé à ce point par Les 4400.
Est-ce un season finale ou un series finale? Au vu de cette fin, j'aimerais qu'USA Network nous offre une dernière saison pour donner l'occasion aux scénaristes de véritablement et pleinement conclure (avec un nombre moindre d'épisodes s'il le faut). Juste pour savoir si le futur apocalyptique que les hommes du futur ont tenté de corriger a été bel et bien effacé. Si Jordan a réussi dans sa mission -pour laquelle j'apprécierais une certaine démystification. Outre ces attentes sur le fond, cet épisode très positif a redynamisé mon envie à l'égard de la série. Wait & see...

Arrow J'aurais grandement préféré cette saison 4 à la pâle indifférence qu'avait provoqué chez moi la saison 3. Finalement, je ne regrette pas d'avoir persévéré et retenté l'aventure cet été malgré mes hésitations.

_________________
"All right, we don’t understand the R2-D2 crap. We’re gonna use the Star Trek system. One blink for yes, two blinks for no."
"This is John Crichton paging the head Cylon. Pick up the phone, Imperious Leader !"
(John Crichton, Farscape)
Heather
Heather
Rang: Administrateur

Féminin Nombre de messages : 5797
Age : 35
Date d'inscription : 08/09/2004

Revenir en haut Aller en bas

Les 4400 - Page 9 Empty Re: Les 4400

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser