Le Deal du moment : -32%
-80€ sur l’aspirateur balai sans fil Xiaomi ...
Voir le deal
169.99 €

Stargate (SG1 & Atlantis & Universe)

Page 10 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant

Aller en bas

Stargate (SG1 & Atlantis & Universe) - Page 10 Empty Re: Stargate (SG1 & Atlantis & Universe)

Message  marli le Sam 20 Jan - 11:17

Tu vas aimer Sunday, on ne peut qu'aimer Sunday, c'est un épisode qui prend aux tripes quand on en sait la conclusion en plus !
marli
marli
Agent spécial

Féminin Nombre de messages : 1138
Age : 52
Date d'inscription : 10/03/2006

http://fanarts-de-series.forumactif.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Stargate (SG1 & Atlantis & Universe) - Page 10 Empty Re: Stargate (SG1 & Atlantis & Universe)

Message  Heather le Sam 20 Jan - 12:01

marli a écrit:Tu vas aimer Sunday, on ne peut qu'aimer Sunday, c'est un épisode qui prend aux tripes quand on en sait la conclusion en plus !
Depuis le temps que j'entends dire du bien de Sunday, je vais peut-être le garder pour cette semaine, histoire de me garantir un bon moment de détente. (ou sinon, je ne résiste pas et je saute dessus tout de suite rolles )
Laughing

_________________
"All right, we don’t understand the R2-D2 crap. We’re gonna use the Star Trek system. One blink for yes, two blinks for no."
"This is John Crichton paging the head Cylon. Pick up the phone, Imperious Leader !"
(John Crichton, Farscape)
Heather
Heather
Rang: Administrateur

Féminin Nombre de messages : 5797
Age : 35
Date d'inscription : 08/09/2004

Revenir en haut Aller en bas

Stargate (SG1 & Atlantis & Universe) - Page 10 Empty Re: Stargate (SG1 & Atlantis & Universe)

Message  marli le Sam 20 Jan - 12:05

Dure dilemme, mais regardes le, car si tu n'aimes pas, tu n'auras pas perdu du temps à attendre pour rien, tu en seras débarrassée !
marli
marli
Agent spécial

Féminin Nombre de messages : 1138
Age : 52
Date d'inscription : 10/03/2006

http://fanarts-de-series.forumactif.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Stargate (SG1 & Atlantis & Universe) - Page 10 Empty Re: Stargate (SG1 & Atlantis & Universe)

Message  Heather le Sam 20 Jan - 12:13

marli a écrit:Dure dilemme, mais regardes le, car si tu n'aimes pas, tu n'auras pas perdu du temps à attendre pour rien, tu en seras débarrassée !
Le problème, c'est que ce n'est pas le seul épisode que j'ai à regarder. J'en garde toujours une partie pour la semaine comme je n'ai pas internet. Mais a priori, je serais plutôt tentée de donner la priorité du week-end au premier épisode de la saison 2 de Rome 2love2
Il va falloir que je fasse un cruel arbitrage. Embarassed

_________________
"All right, we don’t understand the R2-D2 crap. We’re gonna use the Star Trek system. One blink for yes, two blinks for no."
"This is John Crichton paging the head Cylon. Pick up the phone, Imperious Leader !"
(John Crichton, Farscape)
Heather
Heather
Rang: Administrateur

Féminin Nombre de messages : 5797
Age : 35
Date d'inscription : 08/09/2004

Revenir en haut Aller en bas

Stargate (SG1 & Atlantis & Universe) - Page 10 Empty Re: Stargate (SG1 & Atlantis & Universe)

Message  marli le Sam 20 Jan - 12:15

c'est vrai que Rome a repris, je m'en sors plus avec ces séries, j'en perds mon latin ou mon romain au choix !
marli
marli
Agent spécial

Féminin Nombre de messages : 1138
Age : 52
Date d'inscription : 10/03/2006

http://fanarts-de-series.forumactif.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Stargate (SG1 & Atlantis & Universe) - Page 10 Empty Re: Stargate (SG1 & Atlantis & Universe)

Message  Heather le Sam 20 Jan - 20:58

En attendant Sunday, déjà un peu de la reprise de SG1. (mes retards s'accumulent rolles )


Stargate SG1 - 10.11 - The Quest, part. 2

Après TMN pour SGA, c'est Sky One qui attaque en première mondiale la suite de la saison 10 de Stargate SG1. On s'interrogera ensuite sur les (multiples) causes des problèmes d'audiences desdites séries... Il est quand même assez paradoxal que Sci-Fi laisse un laps de temps plus important entre les deux moitiés d'une même saison qu'entre deux saisons.

Toujours est-il qu'on avait quitté tout ce petit monde un soir de fin d'été 2006 en pleine chasse au trésor, en quête du fameux St Graal, arme destinée à combattre les Oris. Adria et Ba'al s'étaient auto-invités pour l'occasion. Le "cliffhanger" de l'époque laissait nos héros confrontés à une dernière épreuve, de taille (et de flammes) : un dragon.

Si la première partie avait ce dynamisme enthousiaste assez communicatif, cette seconde partie entérine plutôt les efforts fournis jusqu'à présent. Beaucoup de dialogues, assez peu d'action, et beaucoup d'utilisations (totalement assumés) de schémas scénaristiques déjà usités. Pour se déculpabiliser de piller allègrement dans leurs idées passées, les scénaristes continuent d'exploiter à fond le concept de la référence à ces fameux "rapports" relatifs à des aventures passées. Aujourd'hui, ce sont l'appareil de stockage de la mémoire des Anciens et la construction d'armes salvatrices qui s'offrent un petit recyclage.

Toute l'équipe, en ayant laissé Adria "filtrée" par l'appareil de Morgane, part se balader de planètes en planètes au gré de cette machine. Ils découvrent finalement Merlin (ou Myrrdyn, j'ai toujours préféré la consonnance celtique, l'autre m'imposant devant les yeux la déclinaison Walt Disney du mythe) figé dans cette même glace où avait été conservé O'Neill il y a quelques saisons. Le problème est que Merlin a passé trop de temps dans cette stase. Il est trop affaibli et ne peut leur reconstruire le St Graal. Il meurt donc en laissant une partie de son savoir dans la machine "à stocker" la mémoire des Anciens. Evidemment, Daniel ne tergiverse que quelques minutes avant de l'essayer. Grâce au savoir de Merlin, il construit l'arme, non sans avoir beaucoup de mal à contenir tout ce savoir et en étant affecté par l'appareil qu'il doit utiliser. Malheureusement Adria et ses sbires débarquent entre temps. Daniel se débrouille pour que tout le monde puisse fuir vers la Terre, mais ne peut échapper à Adria. Cette dernière étant grandement intéressée par son soudain savoir, elle se contente de le faire prisonnier. Cependant, la scène finale suggère qu'en effet, Merlin ne souhaitait pas que toutes ces connaissances soient mortelles pour un humain : Daniel semble avoir tout oublié.

L'épisode en lui-même est moins enthousiasmant que le précédent. Plus posé, beaucoup de dialogues, peu d'actions, pour un ensemble très prévisible. On passe un bon moment, mais le défaut récurrent ces derniers temps demeurent : un manque de rythme qui handicape l'épisode. J'ai aussi trouvé les musiques assez lourdes et inutilement pompeuses pour mieux souligner des situations déjà évidentes... Mais j'ai quand même apprécié ces quarante minutes de détente. Comme on sait désormais que c'est une dernière ligne droite, on retrouve ces personnages avec plaisir. D'autant que quelques dialogues sortent agréablement du lot.

Vala (au sujet de Daniel) : You have to tell him that he doesn't have to do this. He'll listen to you.
Mitchell : What team have you been on. ^_^

Bilan : Une reprise assez (trop?) parlante pour un épisode somme toute très correct. L'affectif prédomine : ce sont des retrouvailles avec de vieilles connaissances... (je suis une grande sentimentale)

_________________
"All right, we don’t understand the R2-D2 crap. We’re gonna use the Star Trek system. One blink for yes, two blinks for no."
"This is John Crichton paging the head Cylon. Pick up the phone, Imperious Leader !"
(John Crichton, Farscape)
Heather
Heather
Rang: Administrateur

Féminin Nombre de messages : 5797
Age : 35
Date d'inscription : 08/09/2004

Revenir en haut Aller en bas

Stargate (SG1 & Atlantis & Universe) - Page 10 Empty Re: Stargate (SG1 & Atlantis & Universe)

Message  Heather le Dim 21 Jan - 10:28

Stargate SG1 - 10.12 - Line in the Sand

Comme Michael Shanks est reparti en vacances, nos quatre héros restants doivent tester une nouvelle arme mise au point par Sam pour protéger les peuples des planètes attaquées par les Oris. Pressés d'appliquer sur le terrain un appareil non encore pleinement stabilisé, rien ne se passe -évidemment- comme prévu et l'on bascule dans un genre totalement drama.

Cela donne donc un épisode qui joue uniquement sur une tension dramatique en suivant un schéma bien usité. Des villageois ultra-peureux avec un 'leader' qui lui demeure en guide fidèle à SG1 et à ses principes. De l'émotion (?) avec Sam 'grièvement' blessée. Seulement comme on s'inquiète quand même fort peu pour son sort (sinon, ça aurait été une dure semaine hécatombe pour la franchise Stargate), il n'y a pas de suspense. Cam joue son rôle de chef d'équipe pour une fois pleinement. L'union entre ces deux-là pour faire fonctionner correctement la machine et le soutien mutuel donnent cependant quelques scènes sympathiques.

L'intérêt principal de l'épisode est, je pense, ailleurs. Ou plutôt en orbite autour de la planète, avec la réintroduction de Tomin. Certes, les ficelles sont très grosses concernant la versatilité des croyances de Tomin. Une simple discussion avec Vala et le voilà qui remet en question l'interprétation faite par le prior des écrits des Oris. Le fanatisme ne peut être combiné avec du rationnel. Une relecture d'un passage sacré pourrait lui donner suffisamment d'aplomb pour essayer d'imposer sa propre conception face à une figure décisionnaire du culte ? Le changement est trop rapide, impliquant un libre arbitre qui, de par la fonction de Tomin, ne peut exister. Mais ce n'est pas très important au fond. On peut comprendre les nécessités scénaristiques d'accélérer le processus. C'est surtout sympathique de retrouver Tomin, toujours amoureux de Vala quoiqu'on en dise. Il la laisse finalement s'échapper pour qu'elle puisse regagner la planète. Si l'ensemble des croisés vénèrent les Oris comme Tomin, ça pourrait aller encore plus vite que pour les Goauld : il suffirait de se lancer dans d'âpres discussions théologiques (lol).

Bilan : Un épisode correct, très drama, et sans doute plus tendu et rondement mené que le précédent. Assez agréable à suivre malgré les raccourcis habituels.

_________________
"All right, we don’t understand the R2-D2 crap. We’re gonna use the Star Trek system. One blink for yes, two blinks for no."
"This is John Crichton paging the head Cylon. Pick up the phone, Imperious Leader !"
(John Crichton, Farscape)
Heather
Heather
Rang: Administrateur

Féminin Nombre de messages : 5797
Age : 35
Date d'inscription : 08/09/2004

Revenir en haut Aller en bas

Stargate (SG1 & Atlantis & Universe) - Page 10 Empty Re: Stargate (SG1 & Atlantis & Universe)

Message  Heather le Sam 27 Jan - 9:52

Stargate Atlantis - 3.14 - Sunday

Voilà donc ce fameux épisode tant attendu. Tant attendu parce qu'à l'"insu de mon plein grès", je m'étais malheureusement fait spoiler sur le dénouement final qui se préparait. Cependant, même sans cette information, la construction de l'épisode ne laissait guère place au doute.

En effet, nous sommes durant la journée de repos obligatoire sur Atlantis, une explosion a lieu. Trois morts. Teyla est blessée, mais rien ne nous indique qu'il y a d'autres personnes "connues" parmi les victimes. Pourtant l'épisode reprend un schéma un brin similaire à Heroes notamment (la mort de Janet dans SG1). La journée et les heures précédant l'explosion nous sont racontés selon différentes perspectives, pour nous mener à la résolution finale. Certes la seconde explosion nous est contée d'une traite, sans retour en arrière, mais cette confrontation de points de vue en s'intéressant particulièrement aux relations unissant les membres d'Atlantis vaut tous les spoilers sur l'issue finale.

L'épisode est en fait divisé en deux. D'une part, dans la première partie, les scénaristes décident de nous montrer tout le monde prenant son jour de repos et tentant de le remplir. Sheppard qui essaye d'initier un Ronon guère convaincu au golf (très drôle), Elizabeth qui fait une réminescence de son adolescence en flirtant avec un manequin qui essaye de se faire passer pour un membre de la mission (trop hors canon et irréel pour pouvoir vraiment y accrocher), Rodney à l'égard duquel les scénaristes se souviennent brusquement de Duet et de ses errements amoureux pour nous faire redébarquer sa chère doctoresse oubliée dans un coin de la cité durant une saison et demie (oui, continuité, fluidité scénaristique, comme toujours. lol). C'est assez inégal dans l'ensemble, alternant moments légers off assez sympathiques et moments vraiment trop irréels dans leur excès.

D'autre part, les yeux du téléspectateur finissent invariablement par s'attacher à Carson. D'accord, je connaissais son desting, par conséquent, les miens s'y sont accrochés dès le départ, mais la construction de l'épisode fait que par déduction, on sent instinctivement que c'est ce personnage qui va nous quitter. Parmi les différentes storylines remontant le temps, celle de Carson est la dernière. Rodney se défile au dernier moment pour aller pêcher sur le continent et Carson passe toute la base en revue pour essayer de trouver un nouveau volontaire. Comme tout le monde décline l'invitation, Carson annule finalement ses projets et retourne à son travail... De quoi vous brisez le coeur quand vous sentez ce qui l'attend. La nuit précédente, deux assistants de Rodney avaient activé un appareil Ancien, apparemment sans conséquence. Mais lorsque la première explosion a lieu, Rodney découvre qu'un des deux docteurs est à son origine : elle a littéralement explosé. Le second docteur susceptible d'avoir été affecté a été touché lors de la première explosion et se trouve sur la table d'opération de Carson. Ce dernier est averti, mais décide quand même de jouer le tout pour le tout. C'est lors de son transport dans une boîte à organe que la "tumeur explosive" explose. Tuant sur le coup, Carson et le soldat venu la récupérer. Allez savoir pourquoi, cette boîte médicale associée à l'explosion, j'ai eu l'étrange impression de me retrouver lors des épisodes du Superbowl de Grey's Anatomy, l'année dernière ^_^ Cette mort n'est pas la plus réussie. Ou du moins, elle n'atteint pas l'intensité de celle de Janet -qui est pour moi sans conteste la plus convaincante de la franchise.

Face à cette mort, je pense que le plus émouvant dans ses réactions est Rodney, qui évidemment se sent responsable, vu l'enchaînement de faits qui a conduit au drame. S'il avait vérifié ce que ces assistants avaient fait, s'il n'avait pas laissé tomber au dernier moment la partie de pêche... Le fait que ce soit Ronon qui aille le voir à la fin est assez sympathique. La scène finale est une sorte d'adieu métaphorique entre Carson et Rodney. Touchant.

Bilan : Le docteur Beckett n'est plus. Un épisode avec une ambiance assez étrange de "journée off" irréaliste dans un premier temps, puis qui verse dans du dramatique. Pas très intense, mais l'anecdote de cette fichue partie de pêche qu'il aurait suffi à quelqu'un d'accepter pour éviter cette mort remplit parfaitement son rôle.

_________________
"All right, we don’t understand the R2-D2 crap. We’re gonna use the Star Trek system. One blink for yes, two blinks for no."
"This is John Crichton paging the head Cylon. Pick up the phone, Imperious Leader !"
(John Crichton, Farscape)
Heather
Heather
Rang: Administrateur

Féminin Nombre de messages : 5797
Age : 35
Date d'inscription : 08/09/2004

Revenir en haut Aller en bas

Stargate (SG1 & Atlantis & Universe) - Page 10 Empty Re: Stargate (SG1 & Atlantis & Universe)

Message  Heather le Dim 11 Fév - 11:20

Stargate SG1 - 10.13 - The Road Not Taken

Exploitant le thème très familier des célèbres 'réalités parallèles', l'épisode s'en tire bien, débouchant sur un résultat très sympathique.

Sam est en train de conduire une expérience dans son labo, pour essayer d'améliorer sa machine à déphaser des pans de la réalité, quand une surcharge la projette dans le même labo, mais dans une autre réalité, où la Sam de ce monde menait au même moment, elle-aussi, une expérience qui a malheureusement mal tournée.

Dans cette autre réalité, les Oris ont attaqué directement la Terre avec leurs vaisseaux (une préfiguration de ce qui nous attend ?). Une Terre qui a appris l'existence officielle de la Porte des Etoiles trois ans auparavant déjà. Le chaos que la révélation avait suscité, ainsi que le danger d'invasion, avait nécessité la prise en main du pays par un homme fort, l'institution de la loi martiale et le deuil des droits civils. Cet homme fort, c'est Landry. Par conséquent, il est difficile de ne pas se dire que ce dernier n'a pas un bon fond pouvant subsister, alors que nous sommes pourtant en dictature. Sam découvre peu à peu ce versant sombre de cette réalité, un monde vivant en autarcie, répressif et liberticide. J'ai trouvé particulièrement intéressante l'exploitation de ce destin très pessimiste, une possibilité sur laquelle peut déboucher de tels enjeux comme la Porte des Etoiles. D'autant que le programme étant désormais public, lorsque Sam sauve cette Terre en réussissant à déphaser l'ensemble de la planète lorsque les Oris attaquent à nouveau, elle est fêtée en héros, applaudie lors de réception et accueillie dans des émissions télévisées.

Si son instrumentalisation par Landry dans une oeuvre de propagande est assez évidente, Sam n'en reste pas là, cherchant à en savoir plus, mais aussi cherchant un moyen de rentrer chez elle. Car les promesses initiales des dirigeants de ce monde (Hammond et Landry) paraissent bien vaines, comme désormais ils ont perdu "leur" Carter. Pour souligner la potentialité d'une relation Sam/Jack qui avait tenu en haleine bien des shippers il y a des saisons de ça, vous souvenez-vous de la façon dont cela avait été introduit si 'subtilement' ? Via les mondes parallèles. La Sam de ce monde s'était mariée, elle aussi. Elle était désormais divorcée de... Rodney. Les scénaristes risquent de bien s'amuser la saison prochaine quand ils auront ces deux-là sous la main.

Lorne : Yeah. That must have been before the divorce.
Carter : So...
Lorne : Oh no, no, no, God no. No, it was this .com millionare smartass named Mckay.
Carter : Not Rodney McKay.
Lorne : Yeah. You have one too, huh? Is he a jerk in your universe?
Carter : Some people think so.
Lorne : Sam always said there was a side to him that no-one else saw
. Laughing

La persévérance de Sam paye et grâce à McKay, elle réussit à rentrer dans notre réalité. La réalité parallèle nous aura donné l'occasion de voir plusieurs guest d'Atlantis -Lorne et McKay- assez plaisants à retrouver sur Terre. Les intéractions avec Sam étaient très sympathiques, et comme souvent les dialogues avec Rodney irréalistes mais drôles avec ses "oh, you're lying" constants comme Sam essaye de le gagner à sa cause en enjolivant sa réalité (d'autant que c'est seulement quelques scènes, rien de lourd à supporter donc).

Bilan : Un épisode sympathique et rythmé, avec une scène très drôle sur la fin comme Sam retrouve son monde. Toute l'équipe SG1 pensait qu'elle était seulement déphasée et a passé des semaines à lui tenir compagnie dans le labo... vide, en réalité. Une bonne transcription de l'esprit d'équipe. J'ai adoré également lorsque Vala la sert dans ses bras, pour manifester sa joie de la revoir. ^_^

_________________
"All right, we don’t understand the R2-D2 crap. We’re gonna use the Star Trek system. One blink for yes, two blinks for no."
"This is John Crichton paging the head Cylon. Pick up the phone, Imperious Leader !"
(John Crichton, Farscape)
Heather
Heather
Rang: Administrateur

Féminin Nombre de messages : 5797
Age : 35
Date d'inscription : 08/09/2004

Revenir en haut Aller en bas

Stargate (SG1 & Atlantis & Universe) - Page 10 Empty Re: Stargate (SG1 & Atlantis & Universe)

Message  Heather le Sam 17 Fév - 22:23

Bon alors, autant du côté de SG1, c'est plutôt sympa en ce moment, la fin de cette saison 3 d'Atlantis, on rame un peu. Neutral

Stargate Atlantis - 3.18 - Submersion

On est revenu à un ordre normal dans les épisodes, mais il faudra sans doute que je vérifie à la fin si le compte est bon... ^_^

Nos explorateurs investissent un complexe sous-marin, ancienne expérience abandonnée par les Anciens, qui se situe au fond de l'océan de la planète où se trouve Atlantis.
Comme souvent (toujours) quand ils arrivent dans un lieu vide depuis longtemps, ils découvrent rapidement qu'ils ne sont pas seuls. En l'espèce, un vaisseau Wraith s'était crashé à quelques centaines de mètres de distance lors de l'assaut des Wraiths sur la planète des milliers d'années auparavant. Les Wraiths étant comme on le sait particulièrement résistants, la Reine a réussi à survivre, se nourrissant de son propre équipage. La confrontation s'avère très dangereuse pour toute l'expédition, puisque la Reine monte à bord de la station et prend momentanément le contrôle mental de Teyla lorsque cette dernière essaye de vérifier si un Wraith est bien à proximité. Tout est bien qui finit bien, puisque la Reine est mise hors d'état de nuire, et Sheppard et Rodney arrivent à trouver un plan pour que cette dernière désactive l'autodestruction de son vaisseau qui aurait provoqué une catastrophe sur l'ensemble de la planète.

L'épisode manque de dynamisme et s'écrit de façon trop prévisible pour vraiment rentrer dans l'histoire. Certes, certaines scènes sont assez drôles, mais depuis le temps, on sait que lorsque Rodney entreprend de se souvenir du nom d'un de ses subordonnées, ledit subordonné ne passera pas l'épisode. Quant à l'effort d'inscrire Teyla comme un acteur de l'intrigue, pas seulement en guise de faire valoir réagissant aux autres, il peut être considéré comme louable pour les fans (?) du personnage, mais le résultat n'est pas transcendant.

Bilan : Beaucoup de ficelles trop de fois utilisées dans un ensemble qui manque de rythme pour un épisode très moyen.

Stargate Atlantis - 3.19 - Vengeance

Un épisode dans l'ensemble inégal qui marque le retour de Michael et dévoile une nouvelle 'menace'.

Le point de départ est classique : Atlantis est sans nouvelle d'un village ami depuis quelques temps. L'équipe est donc envoyée sur place pour vérifier que tout va bien. Le village est abandonné, et l'exploration se finit dans les conduits souterrains sous la surface de la planète. En résulte une sorte de huis clos à la poursuite (ou poursuivi) d'un "monstre", qui parodie le genre "horreur" agrémenté de références cinéphiles.

Rejeté par les humains comme par les Wraiths, Michael a entrepris la création d'une race de "super-soldats" (oui, la franchise s'auto-copie aussi) grâce aux insectes initiateurs des Wraiths croisés précédemment. On reprend donc les thèmes habituels de sa storyline, avec en point de mire sa volonté de survivre.

La scène du prégénérique où Ronon entreprend d'enseigner les arts martiaux à Rodney est très drôle. Mais dans l'ensemble, l'épisode repose surtout sur son flirt avec le genre 'horreur', en parodiant les élémentaires de base. C'est honnête, relativement tendu, mais il manque son doute une certaine homogénéité et un peu de rythme pour en faire un épisode dans la moyenne haute.

Bilan : Michael s'échappe avec ses monstres-soldats, ouvrant donc une nouvelle 'menace', préparant une future confrontation dans l'avenir.

_________________
"All right, we don’t understand the R2-D2 crap. We’re gonna use the Star Trek system. One blink for yes, two blinks for no."
"This is John Crichton paging the head Cylon. Pick up the phone, Imperious Leader !"
(John Crichton, Farscape)
Heather
Heather
Rang: Administrateur

Féminin Nombre de messages : 5797
Age : 35
Date d'inscription : 08/09/2004

Revenir en haut Aller en bas

Stargate (SG1 & Atlantis & Universe) - Page 10 Empty Re: Stargate (SG1 & Atlantis & Universe)

Message  Heather le Lun 19 Fév - 11:35

3.20 - First strike (Season Finale)

Et la menace finale de la saison, parmi tous les peuples et personnages que SGA aura dérangé/provoqué, est donc : les réplicateurs, ou plutôt les Asurians.

Après avoir vu des photos laissant à penser que les Asurians étaient en train de reconstituer leur flotte, craignant pour la Terre, l'Etat-Major a la merveilleuse idée de pratiquer une frappe préventive 'chirurgicale' pour détruire ces vaisseaux avant qu'ils ne deviennent dangereux. Weir s'y oppose de tout son poids : aller les provoquer de cette manière, il n'y a rien de plus dangereux... Mais les militaires dans les deux premiers tiers de l'épisode agissent en... militaires. Avez-vous compté le nombre de commandants qui depuis le début de la série débarque en cliché assumé et revendiqué et finalement finissent par affirmer très sérieusement à Weir qu'ils "ne l'aiment pas, mais qu'ils la respectent" ? Je n'ai pas le courage d'entreprendre un tel calcul, mais cela pourrait être une idée d'essayer de varier un peu ce schéma immuable. Ca va finir par se remarquer que c'est toujours le même schéma. Et après Skinner, on retrouve également une tête très connue dans le monde des séries : Michael Beach (New York 911, Urgences... croisé cette saison en guest-star dans Without a trace et Brothers&Sisters).

C'est donc le prétexte à une sorte de mixage entre Treize jours (sauf que les cubains étaient un brin moins dangereux que des réplicateurs énervés) et Battlestar Galactica, le tout assaisonné à la sauce Stargate. L'explosion des ogives nucléaires sur la planète des réplicateurs fait immédiatement penser à la destruction des colonies dans la mini-série de BSG, même si j'ai tendance à préférer les effets spéciaux version BSG.

Si les humains s'initient à une pâle imitation des cylons, ils réussissent surtout à énerver considérablement les réplicateurs qui envoient, autour la planète où se trouve Atlantis, un satellite avec une porte des étoiles d'où jaillit un rayon destructeur dirigé contre la cité. Les boucliers ne vont pas tenir éternellement (toujours le même problème). Mais si au cours des deux saisons précédentes, McKay répétait à l'envie : "It's a city, not a yo-yo !", depuis le séjour des Anciens, c'est devenu une cité + un yo-yo. Voilà donc qu'on nous imerge la cité. Puis, devant le manque d'efficacité de la manoeuvre, voilà qu'ils nous la font carrément décoller. ^_^ Le fait est qu'ils maîtrisent bien les commandes désormais, même si c'est quand même un peu gros...

Les voilà partis dans l'hyperespace quand soudain... ils tombent en panne au milieu de nulle part dans le vide sidéral. La scène forte de l'épisode n'est pas vraiment ce cliffhanger final, mais le moment où la cité décolle. Le bouclier n'a pas le temps de se refermer complètement quand le rayon frappe à nouveau la cité et il la traverse de part en part en son centre, touchant sévèrement la salle de commandes, atteignant Weir.

C'est l'occasion pour la nouvelle doctoresse de faire ses preuves. Jewel Staite (Firefly) prend ses marques à la tête du département médical de la cité. Incertaine, manquant de confiance en elle et ne demandant qu'à être remplacée de ces nouvelles responsabilités pour lesquelles elle ne s'estime pas qualifiée... Bon, il était sans doute difficile de faire plus cliché. Attendons de voir.

Bilan : Des blessés avec une Weir dans un état grave, une cité perdue au milieu de l'espace, plus beaucoup d'énergie... Rendez-vous pour la saison 4.

Bilan de la saison 3 :
Cette saison 3 m'aura assez déçue. On aura finalement beaucoup tourné en rond, jonglant avec des ennemis et provoquant plus de dégâts qu'autre chose. Il manque une cohérence d'ensemble et un but finale. La destruction des Wraiths, les réplicateurs, Mickael et ses super-soldats... les ennemis se multiplient, mais voilà...
La saison 3 aura aussi été celle des disparitions. Ratée, pour un des méchants les plus réussis de la série, Koyla le Genii. Une disparition plus réussie, mais tout aussi inappropriée pour Carson. Voilà un personnage que j'appréciais. Jewel Staite était une Kaylee sympathique dans Firefly, mais je ne suis pas certaine d'être emballée par l'orientation de la série.

_________________
"All right, we don’t understand the R2-D2 crap. We’re gonna use the Star Trek system. One blink for yes, two blinks for no."
"This is John Crichton paging the head Cylon. Pick up the phone, Imperious Leader !"
(John Crichton, Farscape)
Heather
Heather
Rang: Administrateur

Féminin Nombre de messages : 5797
Age : 35
Date d'inscription : 08/09/2004

Revenir en haut Aller en bas

Stargate (SG1 & Atlantis & Universe) - Page 10 Empty Re: Stargate (SG1 & Atlantis & Universe)

Message  Heather le Mar 20 Fév - 10:08

Stargate SG1 - 10.14 - The Shroud

Ca rend un brin nostalgique de voir que Stargate SG1 enchaîne les épisodes sympathiques en ce moment sachant qu'on s'achemine vers sa fin... Mais il est vrai qu'il se dégage malgré tout une impression de fin d'épopée, même si j'ignore si c'est parce que l'on sait que c'est bientôt la fin. Mickael Shanks rentre de vacances pour l'occasion, ramenant Jack et Woosley avec lui.

L'équipe SG1 arrive sur une planète qui vient de recevoir la visite du prêcheur Ori. Ce dernier les a quasiment convaincu, sans proférer la moindre menace... On devine immédiatement l'identité de ce mystérieur prêcheur, que l'équipe découvre dans la foulée : Daniel. Il a pris un sacré coup de vieux avec tout ce maquillage. L'équipe le kidnappe grâce au rayon de téléportation asgard d'un des vaisseaux terriens. Question centrale : Daniel a-t-il été endoctriné par Adria ? Est-il toujours lui-même ? Immédiatement, il se plaint du temps qu'il leur a fallu pour le "récupérer" et leur annonce qu'il a un plan pour détruire les Oris grâce à l'arme de Merlin.

Evidemment, tout le monde accueille l'information avec une grande perplexité : peuvent-ils lui faire confiance ? Daniel semble être resté lui-même, en tout cas dans sa façon de s'exprimer. Les souvenirs et la personnalité de Merlin cohabitent toujours dans sa tête, il prétend qu'ils ont ainsi pu tromper Adria. S'en suit donc une bonne partie de l'épisode d'interrogations... Plutôt sympathiques, les différentes scènes qui se succèdent, comme Teal'c et son détecteur de mensonge intégré, qui le croit. Emouvante aussi Vala, qui veut vraiment le croire, partagé entre sa peur de le perdre mais aussi tout ce qu'elle connaît des pouvoirs d'Adria. Si l'équipe SG1 donne au moins à Daniel le bénéfice du doute, il en va différemment pour les instances supérieures, en particulier ce brave Woosley. Que voulez-vous, lui qui avait toujours voulu maintenir vivant tous les prisonniers qu'ils faisaient mettant en péril la base et la Terre, a soudain décidé que le principe de précaution l'emportait. Il va même jusqu'à proposer de mettre fin à la vie de Daniel. Heureusement, Jack veille : "over my dead body !". Sympathique, car pour quelques scènes, on se retrouve un peu "comme au bon vieux temps". Jack n'est pas certain de faire confiance à Daniel, mais le plan de Woosley n'est pas négociable. J'ai beaucoup aimé les différents échanges Jack/Daniel dans l'épisode, malgré ce relens nostalgique.

On s'achemine donc vers un compromis : le reste de SG1 exécutera le plan de Daniel tandis que Woosley se propose de mettre Daniel en stase, en attendant de voir s'il se dé-transforme bien comme il l'a annoncé... Mais Daniel a eu le temps de contourner le dispositif anti-Ori du vaisseau. Deux battements de cils et il prend le contrôle du vaisseau et récupère Jack au passage. Très fun ! ^_^

Le plan ne se déroule évidemment pas comme prévu, Adria ayant anticipé les actions de Daniel. Cependant, ils sont capable d'envoyer l'arme de Merlin à travers la SuperGate. Les Oris sont-ils détruits ? Malheureusement, de la SuperGate, de nouveaux vaisseaux croisés traversent. Si les Maîtres ne sont plus, cela ne signifie pas que les fanatiques vont cesser. Et les prêcheurs disposent toujours de pouvoirs... Qui sort vraiment vainqueur de cette bataille ? Les terriens ont-ils marqué des points dans la guerre sur le long terme ? En tout cas, Daniel est de retour et est redevenu humain à la fin de l'épisode. ^_^

Bilan : Un épisode très fun et sympathique, plutôt rythmé, avec Jack et Woosley qui amènent toujours un plus aux épisodes dans lesquels ils interviennent. "Just like old times" par moment.

_________________
"All right, we don’t understand the R2-D2 crap. We’re gonna use the Star Trek system. One blink for yes, two blinks for no."
"This is John Crichton paging the head Cylon. Pick up the phone, Imperious Leader !"
(John Crichton, Farscape)
Heather
Heather
Rang: Administrateur

Féminin Nombre de messages : 5797
Age : 35
Date d'inscription : 08/09/2004

Revenir en haut Aller en bas

Stargate (SG1 & Atlantis & Universe) - Page 10 Empty Re: Stargate (SG1 & Atlantis & Universe)

Message  Heather le Sam 24 Fév - 15:02

Stargate SG1 - 10.15 - Bounty

Cette fois-ci, ce ne sont pas les acteurs qui s'offrent quelques vacances, mais les personnages de la série. C'est donc un de ces épisodes stand-alone de balades terrestres et de soucis alien-esques. Avant de prendre leurs vacances, SG1 a fortément énervé l'Alliance des contrebandiers en détruisant ses transports, affaiblissement sa position. Passablement énervé, leur chef place une prime sur la tête des différents membres de l'équipe. La Terre devient soudain une destination très prisée des chasseurs de prime. C'est le moment que choisissent nos héros pour s'offrir quelques vacances.

Teal'c part comme toujours négocier et conseiller sur une planète Jaffa, Daniel part faire des traductions dans une bibliothèque, Sam part assister à une conférence sur les dernières avancées de la physique et... Cam part assister à la réunion d'anciens élèves au fin fond du Kansas, Vala trouvant le moyen de s'incruster dans le voyage. Si du côté de Teal'c et Daniel, c'est du très classique avec quelques scènes ça et là, la storyline de Sam est un peu plus explorée, avec plus d'humour, comme les gens du SGC doivent saboter leurs propres inventions pour ne pas qu'on soupçonne leur degré d'avancée technologique. La storyline la plus approfondie et la plus intéressante tourne autour de Cam et Vala au Kansas. Outre la location de la ferme des Kent de Smallville pour l'occasion, ce sont surtout les flashback incessants que mon esprit fait de Farscape qui marquent. Une Vala pleine de vie fidèle à elle-même qui bouscule toutes les conventions, comme à son habitude. Beaucoup d'humour, comme la discussion sur le sexe avec les parents de Cam dès que celui-ci a le dos tourné. Totalement fluff, mais sympathique à suivre, même si on peut se demander si si proche de la fin, la série devrait enchaîner tant d'épisodes "déconnectés" de la trame principale. Cette réunion d'anciens élèves contenait tous les clichés exigés du genre, mais on n'en attendait pas moins. La paire Cam/Vala fonctionne aussi décidément très bien à l'écran (mais vous me direz, c'est assez normal).

Finalement, tout le monde sauve sa tête et le leader de la Lucian Alliance est abattu par un des chasseurs de tête qu'il avait lancé à la poursuite de SG1.

Bilan : Un épisode stand-alone "vacances terrestres et aventures alien-esques" dans la lignée de tous les épisodes du genre que Stargate a commencé à affectionner dans la deuxième partie de la série. L'épisode repose principalement sur le duo Cam/Vala, et le pari fonctionne. Plaisant à voir.

_________________
"All right, we don’t understand the R2-D2 crap. We’re gonna use the Star Trek system. One blink for yes, two blinks for no."
"This is John Crichton paging the head Cylon. Pick up the phone, Imperious Leader !"
(John Crichton, Farscape)
Heather
Heather
Rang: Administrateur

Féminin Nombre de messages : 5797
Age : 35
Date d'inscription : 08/09/2004

Revenir en haut Aller en bas

Stargate (SG1 & Atlantis & Universe) - Page 10 Empty Re: Stargate (SG1 & Atlantis & Universe)

Message  Heather le Dim 25 Fév - 17:04

Je vais finir par être bientôt (presque) à jour concernant Stargate.

Stargate SG1 - 10.16 - Bad Guys

Un épisode assez surprenant, qui se joue des canons habituels, dans une joyeuse ambiance un brin parodique très contagieuse. Enthousiasmant !

Le prétexte à un voyage off world sur une planète inconnue est anecdotique, Daniel pensant que ces coordonnées pouvant correspondre à une cache d'armes des Anciens. Mais l'épisode oublie vite cette petite référence à la grande trame de la saison. SG1 arrive dans une pièce qui ressemble à tous ces vieux temples abandonnés dont on est devenu familier depuis 10 ans. Sauf que là, comme Cam et Teal'c partent en exploration, ils tombent dans les couloirs d'un... musée ! siffle Tout de suite, voilà l'intérêt du téléspectateur piqué. D'autant que lorsque Cam ordonne la retraite parce que ce n'est pas ainsi qu'on établit un "premier contact" avec une nouvelle civilisation, ils découvrent que le DHD de la salle est en plastique. Impossible de repartir.

Les évènements s'enchaînent alors très vite. Découverts, ils tombent sur une réception organisée pour les dignitaires de la planète. Le régime en place ne manquant pas de détracteurs, les voilà qu'on les prend pour des rebelles. Les locaux appliquent donc le principe "tirer d'abord, vérifier ensuite". Finalement, SG1 est amené à prendre en otage une trentaine de personnes sans que ça ne soit prémédité. L'épisode enchaîne alors les situations à contre courant, avec un Daniel en charge de la négociation avec les autorités essayant de rendre ses menaces crédibles, recadré par un Teal'c imperturbale que cette situation semble assez amuser (soyons honnête ). Pauvre Daniel. Laughing

Pendant ce temps, dans la foulée de l'épisode précédent, on a encore droit à l'association Vala/Cam, toujours aussi intéressante et décalée. Les deux personnages se complètent bien -mais sans doute que Vala se complèterait avec n'importe quel personnage. Elle est extra. Pour l'occasion, elle s'essaie à nous démontrer ses talents de voleuse, en essayant de faire sortir une bombe à naquada d'une vitrine du musée. Il faut la voir sortir les deux grosses ventouses pour les mettre sur la vitre de protection... Tordant. Vala, toujours prête à toutes les éventualités ! ptdr

Le ton de l'épisode est très second degré. La prise d'otages n'est pas très sérieuse et les otages eux-mêmes devant leurs preneurs d'otages s'interrogent surtout cette 'comédie', puisqu'ils sont rapidement convaincus qu'ils ne sont pas des rebelles. Beaucoup d'humour sans que ça soit trop lourd, un côté un peu loufoque assumé... J'adhère totalement. bravobom

Bilan : Si Amanda Tapping est en vacances, Vala assure suffisamment en technologie goauld pour ramener SG1 sur Terre, même si Cam le promet "on prendra quelqu'un qui s'y connaît la prochaine fois". Le côté parodique et cette absence de sérieux sont très bien exploitées. A noter que Ben Browder a co-écrit cet épisode (ceci expliquant peut-être cela Mr.Red )

_________________
"All right, we don’t understand the R2-D2 crap. We’re gonna use the Star Trek system. One blink for yes, two blinks for no."
"This is John Crichton paging the head Cylon. Pick up the phone, Imperious Leader !"
(John Crichton, Farscape)
Heather
Heather
Rang: Administrateur

Féminin Nombre de messages : 5797
Age : 35
Date d'inscription : 08/09/2004

Revenir en haut Aller en bas

Stargate (SG1 & Atlantis & Universe) - Page 10 Empty Re: Stargate (SG1 & Atlantis & Universe)

Message  Heather le Dim 4 Mar - 9:29

Stargate SG1 - 10.17 - Talion

Après une série d'épisodes enthousiasmants, l'euphorie retombe pour un épisode centré sur Teal'c où les scénaristes nous ressortent les ficelles habituelles et les tensions inter-Jaffas qui finissent par devenir d'un classicisme si extrême que vous ne tentez même plus de comprendre ce qui motive le bad guy de l'épisode.

Tealc prend part à une rencontre au sommet entre les Jaffas pour organiser la résistance contre les armées des Oris. Mais trois bombes explosent dans le campement semant la mort dans le campement Jaffa. Teal'c (et Bra'tac) sont grièvement blessés, mais s'en sortent. Teal'c entreprend alors une croisade solitaire pour retrouver celui qui est derrière tout ça et l'éliminer. En clair, faire une application de la loi du Talion (cf le titre). Le personnage de Teal'c n'a jamais été parmi mes favoris, d'où peut-être ma difficulté a vraiment m'y intéresser. Cet épisode prend volontairement un ton beaucoup plus dramatique que dernièrement. Evidemment, centré sur Teal'c, le super-soldat, l'ensemble est plus centré sur l'action. Ce qui n'empêche pas quelques répliques si bien pesées : "Where are you going ?" "I leave... you're about to explode" ptdr

Reste que l'épisode a un singulier problème de rythme. Il n'y a pas de lenteurs, mais plutôt des périodes d'avances rapides où vous vous demandez si quelqu'un n'a pas gardé le doigt appuyé sur la télécommande sans le faire exprès. On saute dans le temps pour suivre la vengeance de Teal'c avec l'impression qu'il faut vraiment aller vite pour arriver à tout boucler en quarante minutes montre en main. Par exemple, vous avez une première scène où toute l'équipe SG1 est autour de Teal'c, lui dit que ses blessures sont importantes, qu'il va devoir être patient et fort pour remarcher (Cam fait même une comparaison avec son passé), et l'instant d'après, Teal'c se tient debout dans le bureau du Général Landry et annonce son intention de poursuivre sa vengeance... Et ainsi de suite...

Pour ne pas continuer trop dans les stand-alones, le méchant du jour est un allié des Oris. S'ensuit une histoire très brouillonne dont je ne suis pas certaine d'avoir vraiment saisi l'implication... Ledit Jaffa rassemblerait une armée officieuse dans l'optique d'attaquer la Terre, mais se rend à la base pour une rencontre diplomatique (??) où personne ne croit un mot de ce qui est dit. Landry montre une fois de plus que la diplomatie n'est pas un art qui lui sied, et s'amuse à jouer les militaires qui ont les pieds sur Terre (tiens, je vois maintenant son côté dictatorial :-p). Mais évidemment l'IOA est d'un avis contraire au 'bon' jugement de nos hommes au SGC et envoie SG1 stopper Teal'c. Quelques scènes où Teal'c (décidément véritable Terminator) met K-O tous ses coéquipiers (allez, le combat avec Mitchell offrait une perspective intéressante), puis un tas de gardes, puis amené quasiment mourrant devant le 'méchant' le terrasse dans un combat 'titanesque'. Définitivement pas mon genre d'épisode, d'autant que l'on se perd vite quand on essaye de trouver un brin de logique en fil conducteur de cet épisode.

Bilan : Sans doute l'épisode le plus faible depuis la reprise de la diffusion. Un scénario brouillon dont on peine à suivre les éléments. Un épisode qui joue sur du drama et sur le côté Rambo de Teal'c de façon trop excessive. Il ne restera pas dans les annales. Neutral

_________________
"All right, we don’t understand the R2-D2 crap. We’re gonna use the Star Trek system. One blink for yes, two blinks for no."
"This is John Crichton paging the head Cylon. Pick up the phone, Imperious Leader !"
(John Crichton, Farscape)
Heather
Heather
Rang: Administrateur

Féminin Nombre de messages : 5797
Age : 35
Date d'inscription : 08/09/2004

Revenir en haut Aller en bas

Stargate (SG1 & Atlantis & Universe) - Page 10 Empty Re: Stargate (SG1 & Atlantis & Universe)

Message  marli le Dim 4 Mar - 12:22

tu es en avance sur moi, j'ai honte de n'avoir pas le courage de voir ces épisodes, dieu sait que j'aime stargate mais je crois que je traine les pieds parce que c'est la fin de la série !
marli
marli
Agent spécial

Féminin Nombre de messages : 1138
Age : 52
Date d'inscription : 10/03/2006

http://fanarts-de-series.forumactif.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Stargate (SG1 & Atlantis & Universe) - Page 10 Empty Re: Stargate (SG1 & Atlantis & Universe)

Message  Heather le Dim 4 Mar - 18:12

marli a écrit:tu es en avance sur moi, j'ai honte de n'avoir pas le courage de voir ces épisodes, dieu sait que j'aime stargate mais je crois que je traine les pieds parce que c'est la fin de la série !
Je te comprends. Mais il y a une belle série d'épisodes enthousiasmants qui m'ont remonté le moral. Very Happy Le 10.15 et le 10.16 étaient extra. C'est quand même bizarre de faire autant de stand-alone alors que l'on arrive au bout Crying or Very sad Ils vont vraiment attendre les téléfilms. scratch En fait, maintenant, on se met à craindre les morts parmi les "habitués".

_________________
"All right, we don’t understand the R2-D2 crap. We’re gonna use the Star Trek system. One blink for yes, two blinks for no."
"This is John Crichton paging the head Cylon. Pick up the phone, Imperious Leader !"
(John Crichton, Farscape)
Heather
Heather
Rang: Administrateur

Féminin Nombre de messages : 5797
Age : 35
Date d'inscription : 08/09/2004

Revenir en haut Aller en bas

Stargate (SG1 & Atlantis & Universe) - Page 10 Empty Re: Stargate (SG1 & Atlantis & Universe)

Message  lilou le Dim 4 Mar - 18:28

J'ai vu l'épisode 12 de la saison 10 de SG1 et a un moment, Sam dit que dans son ordi il y a des lettres, un pour Cassie, c'est qui Cassie???
lilou
lilou
Nouvelle recrue

Féminin Nombre de messages : 105
Age : 27
Localisation : OuT ThErE
Date d'inscription : 20/05/2006

http://samanthaspade.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Stargate (SG1 & Atlantis & Universe) - Page 10 Empty Re: Stargate (SG1 & Atlantis & Universe)

Message  Heather le Dim 4 Mar - 18:39

lilou a écrit:J'ai vu l'épisode 12 de la saison 10 de SG1 et a un moment, Sam dit que dans son ordi il y a des lettres, un pour Cassie, c'est qui Cassie???
C'est Cassandra.
C'était la petite fille, seule rescapée d'une planète après les expérimentation de Nirti (ça commence à dater scratch c'était durant la saison 1). Elle avait été adoptée par Janet ensuite. On l'a vu durant plusieurs épisodes, notamment quand elle a développé des pouvoirs ou quand SG1 est parti dans le futur dans 1969.
Bon, maintenant, Cassie a dû bien grandir depuis le temps, par contre. Rolling Eyes
Stargate (SG1 & Atlantis & Universe) - Page 10 250px-Singularity Wink

_________________
"All right, we don’t understand the R2-D2 crap. We’re gonna use the Star Trek system. One blink for yes, two blinks for no."
"This is John Crichton paging the head Cylon. Pick up the phone, Imperious Leader !"
(John Crichton, Farscape)
Heather
Heather
Rang: Administrateur

Féminin Nombre de messages : 5797
Age : 35
Date d'inscription : 08/09/2004

Revenir en haut Aller en bas

Stargate (SG1 & Atlantis & Universe) - Page 10 Empty Re: Stargate (SG1 & Atlantis & Universe)

Message  lilou le Dim 4 Mar - 18:42

Ah, ok, merci beaucoup!
Au passage, l'épisode 12 est super!
lilou
lilou
Nouvelle recrue

Féminin Nombre de messages : 105
Age : 27
Localisation : OuT ThErE
Date d'inscription : 20/05/2006

http://samanthaspade.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Stargate (SG1 & Atlantis & Universe) - Page 10 Empty Re: Stargate (SG1 & Atlantis & Universe)

Message  Heather le Sam 10 Mar - 19:09

Stargate SG1 - 10.18 - Family Ties

L'échéance de fin de saison (série) se rapproche à grands pas... Mais la série choisit de continuer de s'arrêter spécifiquement sur certains personnages, en délaissant la trame des Oris. Cet épisode est placé sous le signe des pères absents et... d'un classicisme un peu trop extrême.

Celui de Vala tout d'abord contacte le SGC leur demandant l'asile en échange d'informations sur des transporteurs de naquada, séquelle de l'armée assemblée pour attaquer la Terre dans l'épisode précédent. Nous découvrons alors que Vala tient sans aucun doute ses nombreuses qualités de contrebandière/voleuse/etc... de son père. En effet, ce dernier raisonne et réagit de la même façon que la Vala de la saison 8 ou du début de la saison 9. Sans doute est-il quand même plus endurci, au vu de ces actions dans l'épisode, et n'a-t-il pas cette touche d'humanité qui a donné la force à Vala de changer ses priorités peu à peu.

En effet, le père de Vala s'installe sur Terre avec une pension fournie par l'Air Force, qui évidemment ne suffit pas à combler ses besoins. D'arnaques en escroqueries, d'avertissements en colères, la situation se dégrade, tandis que la proximité géographique amène Vala à s'interroger sur ses relations avec ce père absent qui aime à compenser son défaut de présence par des babioles brillantes. L'épisode se concentre principalement sur la psychologie d'une Vala hésitante à s'ouvrir et donner une nouvelle chance à son père à la déception finale. Endurcissement inévitable, réflexe défensif... Le schéma est très classique, sans grande surprise. Il s'avère en fait qu'un cargot chargé de naquada est arrivé sur Terre. Le père de Vala voulait racheter la marchandise aux Jaffas. Puis, finalement, il doit s'allier à SG1 pour récupérer le vaisseau. SG1 qu'il tente de rouler, mais sur les conseils avisés de Vala, tel est pris qui croyait prendre. C'est sans doute trop bâteau pour être véritablement intéressant. Même la mise en avant du personnage de Vala ne parvient pas à enlever la caractère poussif de l'ensemble. La série n'a jamais été d'une grande subtilité en ce qui concerne les sentiments ou la psychologie des personnages. Forcément, le résultat n'est pas transcendant.

D'autant qu'en parallèle, les scénaristes nous ressortent cette vieille storyline abandonnée au cours de la saison 9 des problèmes relationnels entre Landry et sa docteur de fille. La figure du père absent qui, ici, veut véritablement s'amender, permet d'établir des parallèles avec la situation de Vala... Mais mise à part une impression de remplissage, cette trame n'a pas plus d'intérêt qu'elle en avait durant la saison 9.

Bilan : L'épisode n'est pas mauvais. Aucun épisode centré sur Vala ne peut l'être. Mais comme il s'intéresse surtout aux relations avec des pères absents, en empruntant des chemins tellement balisés que l'on peut dire dès le départ où tout ça nous mène, l'intérêt est assez limité.

Reste quand même la scène finale, tordante et qui réveille soudain le téléspectateur : Teal'c qui va au 'spectacle' auquel le père de Vala l'avait invité, dont le thème est... le vagin. Entouré d'un public exclusivement féminin, la tête de Teal'c vaut à elle seule le détour ! ptdr ptdr

_________________
"All right, we don’t understand the R2-D2 crap. We’re gonna use the Star Trek system. One blink for yes, two blinks for no."
"This is John Crichton paging the head Cylon. Pick up the phone, Imperious Leader !"
(John Crichton, Farscape)
Heather
Heather
Rang: Administrateur

Féminin Nombre de messages : 5797
Age : 35
Date d'inscription : 08/09/2004

Revenir en haut Aller en bas

Stargate (SG1 & Atlantis & Universe) - Page 10 Empty Re: Stargate (SG1 & Atlantis & Universe)

Message  Heather le Sam 17 Mar - 16:04

Stargate SG1 - 10.19 - Dominion

Un épisode enthousiasmant dans lequel on sent la fin proche de la série. En effet, on en revient à la trame principale des Ori, mais surtout, les scénaristes bouclent en quelque sorte la boucle, puisqu'on retrouve non seulement Adria, mais également la menace Goauld avec Ba'al, et même des Tokras (qu'on n'avait un peu oublié dernièrement). Le tout est très rythmé.

L'épisode s'ouvre sur Vala en train de jouer aux cartes dans une auberge mal famée. Evidemment, toujours pleine de ressources, elle a plus d'un atout dans sa manche -au sens littéral du terme. Malheureusement, ses compagnons ont des raisonnements similaires et ne sont pas dupes. Vala doit la vie à l'arrivée d'Adria... qui est donc toujours en vie. Cette dernière est suprise de trouver sa mère ici. C'est à travers des flashbacks qu'Adria et le téléspectateur apprend la série d'évènement qui a mené Vala à fuir le SGC. Claudia Black joue parfaitement un personnage soudain sans repère, ne sachant plus trop comment réagir. Elle parle d'une cache dont elle pense avoir des souvenirs de Quetesh. Cela suffit à aiguiser la curiosité d'Adria qui demande à ce qu'elles se rendent sur ladite planète.

Or, SG1 les y attend avec une machine pour maîtriser les pouvoirs d'Adria. Mais si c'est un piège terrien, cela se transforme finalement en piège goauld, car des Jaffas se téléportent soudain et enlèvent Adria. Ba'al 1 ; Tauri 0. Pendant ce temps, Vala est ramenée au SGC où Daniel et Sam tentent de la convaincre que les souvenirs qu'elle a des évènements qu'elle a raconté à Adria sont en réalité... fictifs, implantés grâce à une machine. Une scène à ne pas manquer : celle où Vala visionne la vidéo qu'elle s'est elle-même laissée pour se convaincre de ce plan. Alliant habilement humour, légèreté, avec une gravité émouvante à certains instants. Drôle et touchante, une Vala en très grande forme ! bravobom

S'ouvre alors la seconde partie de l'épisode où il s'agit de localiser Ba'al pour lui arracher Adria. Mais l'ex-grand maître goauld a d'autres plans : il utilise un de ses symbiotes 'clonés' pour prendre le contrôle du corps de Vala. J'ai bien aimé cette storyline comme une sorte de retour aux sources, au temps où les Goauld infectaient des connaissances du SGC. Comme on sait en plus que la série touche à sa fin, forcément, cela a un goût particulier. D'autant qu'une fois Adria récupérée, SG1 doit contacter les Tokra pour essayer d'extraire de force Ba'al, en lui implantant un Tokra à sa place. L'opération échoue finalement. Adria est empoisonnée tandis que le symbiote meurt. Finalement, elle effectue l'ascension, avec pour question lancinante : les Ori sont-ils effectivement détruits comme l'a affirmé Ba'al ? Si c'est le cas, Adria s'empare alors de l'ensemble de leurs pouvoirs. Cette trame permet d'introduire une Adria qui acquiert une autre dimension, en passant sur un plan plus élevé, tout en s'inscrivant dans une sorte d'hommage à ce qui ont fait les classiques de la série : avec des implantations de symbiotes goauld, des Tokras... Un mélange d'ancien et de moderne au capital sympathique assez important.

Bilan : Un avant-dernier épisode très agréable à suivre avec une Vala en très grande forme sur laquelle repose une bonne partie de l'épisode. On allie des éléments nouveaux et classiques dans une trame rythmée, pour obtenir au final un bon résultat. thumleft

_________________
"All right, we don’t understand the R2-D2 crap. We’re gonna use the Star Trek system. One blink for yes, two blinks for no."
"This is John Crichton paging the head Cylon. Pick up the phone, Imperious Leader !"
(John Crichton, Farscape)
Heather
Heather
Rang: Administrateur

Féminin Nombre de messages : 5797
Age : 35
Date d'inscription : 08/09/2004

Revenir en haut Aller en bas

Stargate (SG1 & Atlantis & Universe) - Page 10 Empty Re: Stargate (SG1 & Atlantis & Universe)

Message  marli le Sam 17 Mar - 18:23

je suis ravie par les épisodes de fin de saison, du 1016 au 1020, j'ai presque tout aimé, et heather, sors les mouchoirs pour le final, j'ai mis 3 jours à m'en remettre !
marli
marli
Agent spécial

Féminin Nombre de messages : 1138
Age : 52
Date d'inscription : 10/03/2006

http://fanarts-de-series.forumactif.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Stargate (SG1 & Atlantis & Universe) - Page 10 Empty Re: Stargate (SG1 & Atlantis & Universe)

Message  milaya le Lun 19 Mar - 17:55

Je viens de regarder ( enfin !! ) le 10x20 et je suis pas déçue

SPOILERS
Bon sang 50 ans sur le vaisseau !! et Daniel et Vala qui ont passé toutes ces années ensemble . Le seul regret évidemment c'est qu'ils ne souviennent de rien à la fin , c'est vraiment dommage , pour une fois qu'un ship marche . ET sinon Teal 'c qui reste avec ses 50 ans de plus , heureusement que ça se voit pas ( à part les quelques cheveux blancs )
Et les asgards qui sont tous morts , avec Sam qui fait un calin à Thor !
Enfin voilà une belle fin pour SG1 je trouve mais c'est vrai que maintenant j'attends avec impatience les téléfilms
.
milaya
milaya
Enquêtes internes

Féminin Nombre de messages : 2111
Age : 43
Localisation : le mans
Date d'inscription : 21/01/2006

Revenir en haut Aller en bas

Stargate (SG1 & Atlantis & Universe) - Page 10 Empty Re: Stargate (SG1 & Atlantis & Universe)

Message  larissa le Mar 20 Mar - 1:29

J'ai hate de les voir tous ces nouveaux episodes vraiment!!! bounce bounce bounce
larissa
larissa
Agent spécial

Féminin Nombre de messages : 1169
Age : 31
Localisation : FBI, service des personnes disparus
Date d'inscription : 18/03/2006

Revenir en haut Aller en bas

Stargate (SG1 & Atlantis & Universe) - Page 10 Empty Re: Stargate (SG1 & Atlantis & Universe)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser